Toiture terrasse : Quelles sont les règles techniques à respecter ?

Découvrez comment réaliser une toiture terrasse dans les règles de l'art en respectant les règles des Documents Techniques Unifiés (DTU).

La construction d'une toiture terrasse bois

Les toitures terrasses font partie du paysage architectural. Avec une végétalisation , cette technique permet d’éviter la saturation des réseaux d’eau de pluie et de favoriser l’évaporation, contribuant ainsi au confort d’été grâce à l’inertie de la toiture.

Généralités sur les différents types de toiture

Les toitures terrasses sont traditionnellement classées en 2 catégories :

  • Les toitures froides qui utilisent un système où la totalité de l’isolant est positionné sous l’élément porteur de l’étanchéité, ventilé en sous face,
  • Les toitures chaudes où au moins les deux tiers de l’isolant sont positionnés au-dessus de l’élément porteur.

À performances thermiques égales, la toiture froide offre une épaisseur de complexe minime par rapport à la la toiture chaude mais réclame beaucoup de vigilance quant à la mise en œuvre de la ventilation.

Isolation phonique et thermique

Il faut retenir que dans le cas d'une maison à ossature bois le type toiture chaude est privilégié par les hommes de l'art, car il apporte une bonne réponse à la fois au regard de l'isolation phonique et de l'isolation thermique.

La toiture froide

Elle comprend la totalité de l’isolant sous l’élément porteur de l’étanchéité et une ventilation en sous-face de cet élément porteur.

Schéma présentant la ventilation du toit terrasse

Description de la technique

Suivant le DTU 43.4, la toiture froide ventilée est caractérisée par le fait que la sous-face de l’élément porteur comprend un espace ventilé communiquant avec l’air extérieur.
Lorsqu’une isolation thermique est recherchée, elle est placée sous la lame d’air ventilée.

Végétalisation

La végétalisation est possible avec cette solution de toiture, en soignant la ventilation.

Normes et documents de référence

NF DTU 43.4 « Toitures en éléments porteurs en bois et panneaux dérivés du bois avec revêtements d’étanchéité ».
Le DTU 43.4 ne vise que les toitures inaccessibles, sauf les cheminements techniques.

Avantages de la technique

  • Isolation placée dans l’épaisseur du plénum
  • Hauteur d’acrotère réduite
  • Possibilité de préfabriquer la charpente en y intégrant l’isolation en atelier

Précautions à prendre

  • La ventilation doit être suffisamment importante avec entrée d’air et sortie d’air
  • La jonction du pare-vapeur de la toiture au pare-vapeur des murs doit être anticipée dès la conception
  • En phase chantier, il convient de protéger le panneau porteur de l’étanchéité pour éviter les reprises d’humidité et l’infiltration d’eau dans l’isolant
  • Attention aux passages de réseaux sous le pare-vapeur

Schéma de présentation de la toiture froide

La toiture chaude

Comprenant les deux tiers au minimum de la résistance thermique de l’isolant positionné au dessus de l’élément porteur

Description de la technique

Suivant le DTU 43.4, la toiture chaude isolée est caractérisée par le fait que les panneaux porteurs (en bois ou pas) reçoivent un écran pare-vapeur, une isolation rapportée, un revêtement d’étanchéité et sa protection lourde ou autoprotection. L’ensemble constituant ainsi la séparation entre l’intérieur du bâtiment et l’extérieur. Les Recommandations Professionnelles RAGE « Isolation thermique des sous-faces des toitures chaudes à élément porteur en bois - Relevant du NF DTU 43.4 - Neuf » (juillet 2014) ont introduit la possibilité de compléter l’isolation située à l’extérieur du panneau par une isolation intérieure dans la limite dite des 2/3-1/3.

Végétalisation

La végétalisation est possible avec cette solution de toiture.

Normes et documents de référence

  • NF DTU 43.4 « Toitures en éléments porteurs en bois et panneaux dérivés du bois avec revêtements d’étanchéité »
  • Recommandations Professionnelles RAGE « Isolation thermique des sous-faces des toitures chaudes à élément porteur en bois - Relevant du NF DTU 43.4 - Neuf » (juillet 2014)

Avantages de la technique

  • Technique fiable et facile à mettre en œuvre
  • Fortes épaisseurs d’isolation possibles
  • Le complément d’isolation intérieure améliore fortement les performances acoustiques
  • Possibilité de passer les fluides et réseaux dans le plénum

Précautions à prendre

  • Prévoir un acrotère suffisamment haut
  • La jonction du pare-vapeur de la toiture au pare-vapeur des murs doit être anticipée dès la conception
  • Les allotissements doivent être bien définis
  • En phase chantier, il convient de protéger le panneau porteur pour éviter les reprises d’humidité
  • Il ne doit pas y avoir de pare vapeur positionné sous le complexe d’isolation intérieur.

Schéma de présentation de la toiture chaude

Toitures et terrasses en bois

Toutes les toitures doivent respecter certaines normes pour une parfaite intégration.

Plus d'articles

charger plus