Quelle clôture en bois choisir ?

Les barrières doivent impérativement répondre à des normes strictes et présenter plusieurs caractéristiques indispensables.

Noter cet article :

12345

Des normes réfléchies

Les barrières de piscine bois doivent avant tout être normalisées (Norme NF P 90-306 barrières de piscine et moyens d'accès au bassin). Ensuite, elles doivent être réalisées, construites ou installées de manière à :

  • empêcher le passage d'enfants de moins de 5 ans sans l'aide d'un adulte,
  • résister aux actions d'un enfant de moins de 5 ans (y compris le verrouillage d'accès),
  • ne pas provoquer de blessure.

Les clôtures à lisses aux lames ou barreaux horizontaux comme les croisillons ne forment pas des barrières sécurisées car elles permettent l'escalade et l'enjambement. Les tresses, palissades et haies vives, même très hautes, ne peuvent pas non plus constituer des barrières de protection au regard de la loi. Elles peuvent simplement doubler un dispositif normé.

Seules les clôtures pleines ou à travées (lames ou barreaux verticaux) homologuées peuvent convenir. Leurs dimensions sont importantes :

  • L'entraxe des lames ou barreaux bois ne doit pas permettre à l'enfant de moins de 5 ans de se faufiler (ni de se coincer la tête !)
  • La hauteur minimale requise est de 1,10 m entre deux points d'appui, ou entre un point d'appui et la partie haute d'un niveau inférieur.

Un matériau adapté

Coté bois, choisissez bien sûr des essences dont la mise en œuvre extérieure est adaptée. Pour cela préférez des bois traités (résineux, bois THT…) ou naturellement imputrescibles (acacia...).

L'entretien de la clôture se limite à l'application régulière d'un produit insecticide et fongicide de type huile, lasure, ou peinture microporeuse.

Enfin, pensez à coordonnez la teinte et le style de votre clôture de piscine aux détails bois de votre habitation ; la sécurité de votre installation ne doit pas faire obstacle à l'esthétique !