Parole d'architecte : le choix du bois pour le gymnase d'Allevard Bâtiments publics : santé, culture, sport, éducation

Parole d'architecte : le choix du bois pour le gymnase d'Allevard

Mis à jour le

Découvrez l’interview d’Enri Chabal de l’agence Chabal Architectes. Il nous présente sa réalisation bois : le Gymnase d’Allevard réalisé en 2016.

Bois.com : Présentez vous et présentez votre agence

Je suis Enri Chabal, architecte depuis 30 ans et mon agence, Chabal Architectes compte à ce jour 8 personnes. Nous faisons principalement de la commande publique c’est-à-dire la maitrise d’ouvrage publique des équipements publics donc gymnases, collèges, lycées, internats, groupes scolaires, crèches… Plus de 50% de nos commandes sont obtenues par concours d’architecture et concours de maîtrise d’œuvre. Nos maîtres d’ouvrages sont principalement les départements (l’Isère, le Rhône, la Drôme, l’Ardèche, la Loire, la Haute-Savoie) la région Rhône Alpes, les communautés de communes et les communes elles-mêmes.

Bois.com : Présentez le gymnase d’Allevard

Cette réalisation a une histoire un peu particulière… C’était le troisième gymnase que nous réalisions pour le département de l’Isère. Ce gymnase fait partie d’une commande où nous devions trouver des solutions pour réaliser des gymnases pour un coût de deux millions d’euros, soit 20% en dessous d’un prix « normal » pour un gymnase. Le département de l’Isère souhaitait construire cinq gymnases pour le prix de quatre. L’objectif était donc de réaliser des gymnases à un coût moindre mais avec la même qualité.

Pour réduire les coûts, nous avons travaillé sur les surfaces, et c’est en cela que la réalisation est particulière. Au lieu d’avoir des surfaces de couloirs et de distribution qui arrivent depuis un hall, nous avons coupé toutes ces surfaces enlevant 30 à 40m2 de surface à construire en moins. Nous avons fait des entrées donnant directement dans le gymnase avec seulement des sas. Le gymnase d’Allevard compte donc 3 portes, une porte centrale et deux portes donnant accès aux vestiaires.

Afin de diminiuer les coûts, nous avons également analysé que les personnes se rendant au gymnase et cela se vérifie en général, utilisent très peu les douches. Nous avons donc fait un vestiaire avec douches et un sans douches, réduisant les coûts des sanitaires.

Nous avons fait le choix d’utiliser des matériaux secs et bruts c’est-à-dire qu’une fois qu’ils sont posés, c’est terminé. Cela permet d’avoir une ambiance et une architecture brute et une réduction des coûts liée à l’absence de peinture.

C’est justement dans cet aspect que le bois prend toute sa mesure car c’est un matériau que l’on peut laisser brut et qui est très esthétique.

Nous avons également fait une consultation en macro-lots, c’est-à-dire grouper des lots pour avoir une coordination et une optimisation des coûts de coordination. Par exemple dans cette réalisation c’est une seule et même entreprise qui a fait la charpente bois, le bardage bois, l’étanchéité et le clos couvert. On a donc minimisé le nombre de lots afin que les entreprises se cooptent.

Bois.com : Quel est votre rapport au matériau bois ? 

J’ai plutôt à la base une culture du béton. Quand le bois est arrivé, j’ai été très intéressé de ce nouveau matériau et je m’intéressais à toute la filière qui était beaucoup plus intéressante et vertueuse que celle du béton. Je me suis donc mis à utiliser le bois puisque c’était demandé, commandé et j’étais curieux de découvrir ça. Après quelques années d’utilisation du bois, j’ai découvert des qualités naturelles :

  • En intérieur, on peut utiliser le bois en matériau brut pour créer une ambiance différente. Le bois a des qualités sur la santé sans équivalent avec les autres matériaux et l’absence de peinture est tout aussi importante.
  • En extérieur, le bois a un grand avantage et c’est pour cela que je l’utilise beaucoup dans mes réalisations de gymnases et d’écoles, c’est un matériau qui vieillit très bien à l’extérieur. Le bois est un matériau qui vit, et qui vit la vie.

Bois.com : Le gymnase a-t-il été pensé en amont avec les attentes des usagers ?

Nous avons cherché à mettre le bon matériau à sa juste place. Les façades, surtout en rez-de-chaussée sont souvent frottées, frôlées et un équipement sportif public se doit d’avoir des façades pérennes. L’avantage du bois c’est qu’il peut être facilement poncé pour avoir une seconde vie.

Le bois à une esthétique, une chaleur et une pérennité sans équivalent. Globalement, le bois n’a que des qualités.

Pour connaître les informations techniques du gymnase : cliquez ici.

©Clément Facy et ©Chabal Architectes

Tags
    aucun pour le moment.