Le bois contre l'effet de serre

L'effet de serre est un phénomène naturel et nécessaire. Les gaz présents dans l'atmosphère retiennent une part du rayonnement solaire, ce qui permet de réguler la température de la terre. Cet effet, dans ses conditions d’équilibre normal, permet la Vie. Déséquilibré - conséquences notamment des activités humaines - il met en péril l’ensemble des écosystèmes actuels. Voyons comment les forêts et le bois jouent un rôle majeur dans le retour à un meilleur équilibre de l’effet de serre.

Une forêt vue du ciel

La forêt : puit de carbone

Les forêts sont, avec les océans, les principaux « puits de carbone » de la planète. La formation d’1mde bois stocke 1 tonne de dioxyde de carbone (CO2). En France, ce sont 70 millions de tonnes qui sont absorbées par le bois sur pied chaque année, soit 15 % des émissions annuelles (source ONF).

Comment ça marche ? Petit rappel sur la photosynthèse

Pour croître, les arbres ont besoin de dioxyde de carbone (CO2), d’oxygène (O2), de minéraux et d’eau.

D'une part, l’arbre respire, il absorbe de l’O2 et rejette du CO2. D'autre part, sous l'effet de la lumière, il est capable de photosynthèse :

Schéma illustrant le principe de photosynthèse

L’activité de respiration est moindre que l’activité de photosynthèse, le volume de COabsorbé est ainsi bien supérieur au volume rejeté. Le gaz ainsi prélevé dans l'atmosphère est assimilé : l’oxygène (O2) est rejeté, tandis que le carbone (C) devient un constituant du bois. 

Les arbres agissent donc comme une pompe à CO2. C'est pour cette raison qu'on dit des forêts qu'elles sont des « puits de carbone ».

Comment amplifier le phénomène de « puits de carbone » ?

L’intensité d'absorption du COpar la forêt dépend de son âge et de sa dynamique de croissance. Plus les arbres sont jeunes, plus le processus de photosynthèse et de formation du bois est important. C'est là que l'exploitation forestière entre en jeu. 

L'exploitation forestière raisonnée ne se limite pas à la récolte de bois. Elle est à considérer comme un suivi, un entretien et un renouvellement des peuplements forestiers. C'est elle qui garantit la bonne croissance des arbres, favorable au fonctionnement des puits de carbone.

Comment le bois contribue-t-il à lutter contre l'effet de serre ?

Quand le bois devient matériau, le carbone qui a servi à sa formation est piégé. Il est alors soustrait à l'atmosphère et ne peut plus contribuer défavorablement à l’effet de serre.

Plus l’usage du bois est long (construction, agencement, ameublement), plus long sera le stockage et plus sa ré-émission dans l’atmosphère sera retardé. 

Le bois reste néanmoins constitué de carbone. S'il se dégrade, l'élément auparavant stocké repartira vers l’atmosphère.

Pour mieux comprendre le fonctionnement des puits de carbone et en savoir plus sur le rôle joué par la filière bois dans la lutte contre l'effet de serre : https://franceboisforet.fr/wp-content/uploads/anim_LECYCLEDUCARBONE/index.html

aller plus loin

Plus d'articles

charger plus