Quel spécialiste pour ma charpente en bois

Sans charpente, pas de toit (ou presque). Le charpentier qui façonne, assemble et installe cette structure – souvent en bois, est l'allié de votre projet. Son rôle dans la construction ou la rénovation de votre maison est trop important pour être négligé.

Un charpentier en action
  • Il a suivi une formation : le métier de charpentier requiert des compétences manuelles et techniques ainsi que des connaissance en mathématiques et en physique. Ce savoir-faire ne s'improvise pas. Assurez-vous que votre charpentier et ses équipiers ont bien suivi une formation qualifiante (CAP, BTS, Bac pro, Titre professionnel, Certification professionnelle) leur permettant d'exercer leur métier.
  • Il connaît les normes en vigueur : la charpente est un domaine de la construction ou les réglementations sont nombreuses et évoluent. Veillez à ce que votre charpentier les connaisse et les mette en application.
  • Il est transparent : s'il est sérieux et professionnel, un charpentier n'aura aucune difficulté à vous présenter ses méthodes de travail et ses équipiers. Interrogez-le sur le mode de fonctionnement de son entreprise.
  • Il a des références : Demandez au charpentier de vous présenter ses précédentes réalisation, de vous mettre en relation avec d'anciens clients, voire même d'assister à l'un de ses chantiers. Vous aurez ainsi un aperçu concret de la qualité de son travail et de sa relation client.
  • Il est disponible : un bon charpentier doit avoir une connaissance globale de son domaine mais aussi être capable de bien appréhender votre projet dans son ensemble. Lee lien entre la charpente, la toiture et le reste de l’enveloppe est essentielle à la qualité de l’ouvrage. Il est alors important qu'il se déplace sur le terrain afin de faire un bilan de votre futur chantier. Posez-lui également des questions afin de vous assurer de sa maîtrise du sujet.
Exemple de réalisation d'une charpente bois
  • Il est proactif : un artisan qualifié peut vous proposer des alternatives à votre demande s'il estime qu'une autre solution sera plus adaptée à la nature du chantier. C'est d'autant plus important lorsque le projet initial se heurte aux limites de son savoir-faire et qu'il l'admet.
  • Il propose des garanties de construction : Demandez à votre charpentier quelles sont les garanties relatives à son ouvrage (prise en charge des réparations en cas de malfaçon). Assurez-vous également que votre charpentier a souscrit une assurance décennale qui vous garantira la prise en charge des réparations en cas de dommages après la fin du chantier.
  • Il établit des devis clairs : Étudiez attentivement le devis émis par votre charpentier, il doit être bien détaillé (date de début, date de livraison du chantier, temps passé ou encore lieu du chantier) et vous permettre de comprendre clairement les coûts de chaque poste. Le respect des délais doit également être garanti contractuellement.
  • Il pratique des prix justes : les tarifs de votre artisan ne doivent être ni trop bas, ni trop élevés. Ils seront justifiés par la taille et la difficulté du chantier, le temps passé et les matériaux choisis.
  • Il est efficace : la durée du chantier est un indicateur de la qualité du charpentier qui le met en œuvre. Trop rapide, le travail risque d'être bâclé ; trop long, l'artisan peut faire durer les travaux pour faire gonfler sa facture.

N'oubliez pas que pour bien choisir le professionnel qui vous accompagnera, il est important que vous maîtrisiez votre projet en amont. Renseignez-vous sur les différentes solutions de charpentes (http://www.charpente-industrielle.com) et faites réaliser des devis auprès de trois charpentiers différents, au minimum. Afin de trouver un professionnel engagé dans une démarche d'efficacité et de développement durable, dont la qualité est certifiée, consultez la liste des charpentiers signataires de la charte Charpentes 21 (https://chartes21.com/spip.php?rubrique7) ou l'annuaire en ligne Qualibat (https://www.qualibat.com/particulier/).

Plus d'articles

charger plus