Revêtement extérieur : griser ou saturer ?

Il déplait à certains et est apprécié par d’autres ! Le grisaillement du bois est un phénomène naturel, le résultat du temps sur le bois. Quelle que soit l’essence : la résine naturelle contenue dans le bois s’estompe avec le temps et le bois prend une teinte grise. Alors que vous souhaitiez laisser griser le revêtement extérieur de vote maison ou l’éviter, zoom sur les possibilités qui s’offrent à vous.

Comprendre le grisaillement

L’exposition aux intempéries et l’apparition de microorganismes sont les causes de ce phénomène. Si le bois est exposé à un taux d’humidité supérieure à 20%, des microchampignons se forment à sa surface. Ils se nourrissent des nutriments contenus dans les cellules du bois, sans s’attaquer aux parois cellulaires. Ils n’altèrent donc en rien la qualité du bois mais lui confèrent un aspect gris-argenté.

Anticiper le grisaillement du bois

Le grisaillement donne au bois un aspect patiné naturel recherché par de nombreux propriétaires de maisons en bois. Cependant, certains bois mettent du temps avant d’obtenir le fini espéré. Selon l’essence et l’exposition des façades, atteindre l’effet escompté homogène sur l’ensemble de votre revêtement peut prendre jusqu’à 10 ans !

Homogénéiser le gris de sa maison bois

Vous voulez une façade naturellement grisée mais vous ne souhaitez pas attendre que le bois grisaille. Vous pouvez alors opter pour un bardage en bois pré-grisé. Les lames sont préalablement traitées, par un procédé naturel. Avec cette solution, votre maison a directement la teinte homogène souhaitée.

Saturer ou lasurer son bois

À contrario, si vous souhaitez protéger durablement votre bardage des intempéries et éviter le grisaillement naturel du bois, il convient de traiter le bois avec un saturateur ou une lasure.

La lasure est un produit de finition qui protège tout en décorant l’ensemble de vos boiseries extérieures. Elle s’applique sur les revêtements extérieurs posés en position verticale (volets, bardages, etc). Grâce à sa formule filmogène, la lasure imprègne le bois et le protège durablement des intempéries. Le saturateur protège également vos boiseries en offrant à la surface du bois une protection nourrissante qui empêche le bois de s’assécher, tout en lui donnant un effet décoratif très esthétique. Il s’applique sur les boiseries horizontales (caillebotis, lames). Lasure ou saturateur, il existe de nombreux produits sur le marché qui se démarquent par :

  • le rendu esthétique (couleur, aspect),
  • la composition,
  • la facilité d’application,
  • le nombre de couches nécessaires,
  • le temps de séchage et leur mode d’entretien.

À vous d’opter pour la solution qui vous convient, en prenant en considération vos besoins et le résultat attendu. Prêtez tout de même attention. Lasure et saturateur sont des techniques qui nécessitent l’une comme l’autre un entretien dans le temps. Il est conseillé de traiter le bois de votre revêtement extérieur tous les 5 ans environ. Comme pour l’application d’une couche de peinture, pensez à bien décaper et dépoussiérer le bois avant l’application d’une couche protectrice.

Plus d'articles

charger plus