Le bois dont on se chauffe

L'exploitation forestière : le plus gros producteur

Selon le Centre d'études et de recherches économiques sur l'énergie, en 2001 près d'une maison sur deux était équipée de chauffage au bois, tous types confondus. Et ce chiffre ne cesse d'augmenter. Le bois, c'est environ 15 % de l'énergie résidentielle, avec 7,4 M de tonnes équivalent pétrole par an.

Noter cet article :

12345

L'exploitation forestière : le plus gros producteur

Tailler les haies, élaguer les arbres, entretenir les bords de routes et les forêts, c'est bon pour la nature. Mais c'est aussi bon pour les consommateurs de bois-énergie, puisqu'il en ressort 70 % de déchets de feuillus et 47 % de résineux qui pourront devenir des combustibles bois.

Les bûches, forme de combustible bois la plus consommée avec environ 51 millions de stères par an, s'adaptent à presque tous les appareils :

  • cheminée,
  • foyer fermé,
  • insert,
  • poêle,
  • chaudière à bois ou à granulés.

Son volume de vente est le stère (ne jamais l'acheter au poids). Le bois de chauffage bûches se présente comme un rondin ou un quartier de 33 à 50 cm. Il faut penser à aménager un espace de stockage à l'abri de la pluie et bien aéré, pour n'avoir que du bois sec (20 % de taux d'humidité) à brûler.

Les plaquettes forestières, ou bois déchiqueté, sont créées à partir de branches et autres résidus forestiers. Même verts, ceux-ci peuvent être réduits en petits morceaux, car les plaquettes sèchent très vite. Elles sont les moins chères de tous les combustibles bois. On les utilise dans les chaudières automatiques et dans certains appareils collectifs.

  • Pages :
  • 1
  • 2
  • 3