Fixation murailiere parpaing creux

Fixation murailiere parpaing creux

il y a 1 mois

Bonjour Je souhaite faire un étage a mon garage afin d'avoir une chambre a coucher en plus. Je me suis déjà pas mal renseigner sur la technique pour réaliser cet étage . Mon garage fait 8mx3m Je vais donc fixer des murailiere de part et d'autre. Puis des solives sur sabot tous les 40 cm. Et enfin de dalle d'osb dessus. Ma grande question est pour la fixation des murailieres. Mon mur est en parpaing creux. Je pensait donc des cheville a scellement chimique de longueur suffisante pour prendre 2 alvéoles de mes parpaing. En revanche combien je dois mettre de cheville par murailiere (4m de long chacune). Dois je renforcer avec des corbeau métallique ? Autre solution ? Poteau de soutènement ? J'ai lu un peu tous et son contraire et je n'ai pas trouvé de réponse claire sur le sujet. Je suis un bon bricoleur, mais j'ai pas envie que mon étage se casse la figure a cause d'une fixation trop ''light''. Merci d'avance pour vos réponses

10 réponses

1-10 sur 10 réponses
1/1
1. Fixation murailiere parpaing creux il y a 1 mois

Je viens de publier un texte sur le sujet : https://www.bois.com/forum/18974-solivage-sur-muralieres-pour-murs-maconnes   

  

2. Fixation murailiere parpaing creux il y a 1 mois

Merci pour ta réponse.

En revanche cela est il valable aussi pour des parpaing creux ? Ça va se mobiliser entre les alvéole du parpaing ? Il va falloir un gros paquet de mortier pour les fixer ?

3. Fixation murailiere parpaing creux il y a 1 mois

Bonjour à tous !


J'ai muris un peu le fruit de ma réflexion pendant la nuit.

Dite moi si je me trompe dans mon résonnement


Si je me réfère à ce lien : https://www.bois.com/construction-renovation/techniques/plancher/abaques-solivage   afin de calculer le poids total de mon planché, comme ma pièce fait 8m x 3 m se qui nous fait 24m2. si on admet une charge d'exploitation de 150 kg/m2 ça nous fait un poids totale de 3600 kg en tout..

Mes murailière et donc à fortiori mes chevilles à scellement chimique oubien mes corbeau (ou la combinaison des deux) devront supporter se poids totale. 

J'ai bon jusque là ?


On voit sur les kit de scellement chimique résiste jusqu'à 1 T, ou 300 kg si fixation dans des brique ou parpaing creux (comme c'est mon cas).

Par contre quand on va sur les notices technique ont à des valeurs qui nous dise 80 ou 100 Dna (qui correspond à 80 ou 100 kg ?) 


Si je fait le calcul, ça me fait si je prend les 300 kg de résistance, 12 chevilles pour soutenir tous mon planché (ça me parait super juste !). En revanche si je prend les 80 à 100 Dna, on monte à 40 ou 32 chevilles (ce qui nous en fait 10 ou 8 par murailière). Là sa commence à en faire beaucoup. 


Mon calcul est-il juste ? si je met 10 chevilles à scellement chimique par murailière de 4 m de long je pourrais donc dormir sur mes 2 oreilles ?


Merci pour vos réponses 

4. Fixation murailiere parpaing creux il y a 1 mois

1) Concernant les charges à prendre en compte pour un plancher habitable courant les 150 kg/m² sont uniquement les charges d’exploitation du plancher, dans lesquelles une partie sont des charges permanente et une autre des charges temporaires. A celles-ci on ajoute 90 kg/m² de charge permanentes que sont le plafond, l’isolation, les cloisons et les revêtements de sol. Les poids propres des solives et poutres sont prises en compte dans le calcul.

2) Les abaques ne sont pas des organes de calculs, un plancher est un ouvrage structurel qui ne doit rien au hasard, au bricolage ou à l'approximation. Un plancher DOIT être calculé. 

3) Les valeurs indiquées sur les "kits" ou autres assembleurs sont généralement des valeurs caractéristiques et non des contraintes admissibles. Les valeurs que vous indiquez non pas en "Dna" mais en Dan (Décanewtons) sont plus proches de la réalité, mais il doivent aussi être interpréter selon la qualité du béton (fissuré ou non fissuré). Si vous percez avec une perceuse à percussion vous pouvez être assuré qu'il sera fissuré et fragilisé.

Après, vous faites comme vous voulez, c'est votre responsabilité, mais si vous venez chercher des conseils sur le Forum et qu'ensuite vous n'en tenez pas compte, je n'en vois pas l'intérêt, tout en faisant perdre un temps précieux pour d'autres internautes, le bénévolat a ses limites et la moindre des corrections est le respect du travail fourni.

5. Fixation murailiere parpaing creux il y a 1 mois

Je ne cherche en aucun cas à faire perdre du temps à qui que ce soit, je demandé juste des précision sur ma réflexion, savoir si elle été correct oubien totalement fausse.

Et je vous remercie de prendre le temps de me répondre. 

Etant un bricoleur assez averti, je veut me lancer dans ses travaux avec toutes les précautions d'usages bien entendu. Je vais tenir compte des conseils prodigués et vais étudier profondément cette question.

6. Fixation murailiere parpaing creux il y a 1 mois

Comme déjà dit, un plancher est un ouvrage structurel qui ne doit rien au hasard, au bricolage ou à l'approximation, il y a des élément que même un bricoleur dit ""averti"" ne maîtrise pas toujours, par exemple :

1) Vous donnez des valeurs de scellements chimiques, soit, mais quelle surface d'appui comptez-vous pout une tige filetée ronde de plus avec des filets de D.12 ou 14, par rapport à un tube carré plat de 30 ou 40 mm ? 

2) Comment calculez-vous la charge reprise par la tige filetée la plus chargée ? Peut-être pensez-vous que, par exemple une muralière ou une poutre qui doit supporter 2000 kg et qui repose sur 5 appuis, il suffit candidement de diviser 2000/5 = 400 kg. Et bien non, là on échappe aux lois des mathématiques pour aborder celles de la physique. Oui dans l'exemple présent, les appuis numérotés de 1 à 5 reprendront respectivement en kg : 1=200, 2=560, 3=480, 4=560 et 5= 200. C'est-à-dire que vous avez faux 3 fois sur 5.

3) Comment vont réagir les différent serrages des boulons lorsque le bois va sécher ? Vous poserez des bois (Sauf si vous choisissez du LVL) à 20 ou 25% d'humidité suivant l'endroit où vous vous approvisionnez. Ces bois vont au séchage se stabiliser à 9% pour 50% de taux d'humidité de l'air à 20°, soit une perte qui peut être estimée à 15% soit 15 x 0.31 = entre 4 et 5mm en épaisseur. 

Des subtilités de ce genre, je peux en écrire des pages. Je ne conteste pas votre souhait d'effectuer les travaux vous-même, je ne mets pas en doute votre souhait de bien faire, mais lorsque vous vous attaquez à un plancher, vous sortez du simple bricolage.

Quant aux abaques, elles ont été reprises sur mon blog et il faut que je les remette au goût du jour, il faut donc les prendre comme une simple indication, non pas comme une certitude. 

7. Fixation murailiere parpaing creux il y a 1 mois

Effectivement comme vous le faite remarqué je suis loin d'être un professionnel et ne connait pas toutes les subtilités. Et j'en ai pleine conscience et c'est pourquoi je me tourne vers les solutions des forums pour essayer de combler mes manques.


Je vous remercie encore de prendre le temps de répondre à mes questions.


J'ai bien compris que la solutions des corbeaux été la meilleur et certainement la plus solide. Je vais donc m'orienter vers ce mode de fixation pour ma murailière.


Si je peut me permettre une dernière interrogation sur les corbeaux en tenant compte des dimensions de ma pièce (8m x 3m) vous pensez qu'il faudrait combien de corbeau par murailière de 4 m ?


Merci infiniment pour vos réponse, je pense que vous m'avez éviter la chute libre de cette chambre que je veut construire.

8. Fixation murailiere parpaing creux il y a 1 mois

Vous n'êtes pas professionnel, certes, mais même certains professionnels ne savent pas ce que j'ai écrit plus haut. Si les Experts, qui n'expertisent que des professionnels, ne sont pas assez nombreux et sont surbookés, ce n'est pas un hasard.

La portée des solives sera sans doute de 2900 (3000-muralières) - L'optimum serait des 75 x 150 avec des entraxes de 500mm - Réactions aux appuis 180 kg - Flèche à terme après fluage L/380 - Déformation maxi attendue de l'ordre de 8mm.

Soit 360 kg /ml de muralière, donc 5 corbeaux par longueur de 4 m. En 30 x 30 (3 x 7.5 = 22.5 cm² d'appui, largement ce qu'il faut en compression perpendiculaire du bois, les deux plus chargés reprennent chacun 400 kg pour 520 admissible. En réalité, comme vous placerez les premier à 15 ou 20 cm des extrémités de la longueur, cela va réduire les entraxe à 925mm.

En muralière des 50 ou 63 x 150 suffisent.

Sabots SAE 250-50-2 fixés en clouage partiel soit 6 pointes CNA 4 x 50 sur le porteur 'muralière) et 4 sur le porté (solive).

Dalles OSB 3 en 2500 x 675 x 22 mm - Petites rives portées et fixées sur les solives - fixations conventionnelles par vis 5 x 70 entraxes 150mm sur petites rives et 300mm en parties courantes, assemblage collés au mastic -colle.

9. Fixation murailiere parpaing creux il y a 1 mois

Un grand merci à vous !


J'ai ouvert les yeux grâce à vous, et j'ai compris que ce n'été pas si simple que fixer des muralières et mettre des sabots et des solives.


Et merci pour cette dernière réponse.


Une excellente soirée

10. Fixation murailiere parpaing creux il y a 24 jours

Bonjour,


Ca y es, je me suis lancé


J'ai commencé à percé les trous pour sceller les corbeaux, et la je suis tombé sur un os.

Mon garage est mitoyen d'un autre garage et il n'y a une qu'une épaisseur d'agglo (plein) je pense que les agglo doivent  vers 20 cm d'épaisseur, le hic c'est que ne creusant je suis tombé sur un sabot du voisin.

Il a eu la bonne idée de fixer ses sabots directement dans le mur. Et en plus au même entraxe que moi.


Ma question est la suivante, si je me décale de 20 cm pour ne pas tombé sur ses sabot et que je creuse le mur sur seulement 10 cm  pour sceller les corbeaux, y a t-il un risque pour le voisin ? ET pour ma fixation elle sera bien malgré tout ?


Merci d'avance

1-10 sur 10 réponses
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion

Inspirations

0 photos pour vous inspirer