Calcul de resistance pour une panne intermédiaire en rénovation

Publié par Lauzunor il y a 6 ans

Bonjour, nouveau venu sur le forum que j'ai découvert récemment et dont le niveau technique m'impressionne, je me lance en soumettant mon problème à la sagacité et l'expérience des participants.
Nous sommes en passe de rénover un appartement sous-toit d'une maison de 1930 qui possède également un grenier que nous aimerions intégrer à l'appartement. Ce grenier possède un plancher d'origine qui repose sur des solives de 12/20cm (entraxe proche de 60cm) d'une longeur de 6m10 soutenue en leur centre par un mur en brique de 12cm d'épaisseur et reposant à leur extrémité sur des pannes intermédiaires de section 16/18. La portée de ces pannes est de 4m et elles reposent d'un côté sur la maçonnerie du mur pignon de 25cm d'épaisseur en brique et de l'autre sur un trétau (Il s'agit d'une charpente sur trétau courante en alsace). Ma question porte sur la capacité des pannes à porter un plancher habitable, soit donc une charge d'occupation de 150kg/m2 si j'ai bien compris. Celà en sachant qu'aucune cloison ne viendra fragmenter cet espace et que la pente du toit (45°) empêche de placer des meubles très lourds au droit des pannes. Comme revêtement nous pensons doubler avec des panneau d'OSB 16 ou 18mm et d'y poser un parquet, à moins que le plancher puisse être utilisé tel quel après ponçage et rebouchage. Est-il possible avec ces informations de savoir si la section des pannes est suffisante pour rendre habitable ce grenier?
Merci d'avance pour vos lumières

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Pour les solives de 6m10 entraxe 60 sur 3 appuis, pas de problème tant que vous ne retirez pas le mur de brique.qui reprend 580 kg par solive.

Les réactions d'appuis aux extrémités des solives est donc de 180 kg soit 300 kg/ml.

Vous ne précisez pas si la panne est déversée ou d'aplomb, mais qu'importe, de toute façon elle ne peut pas supporter un plancher habitable et encore moins le cumul du plancher plus la couverture.

De toute façon, il ne serait pas raisonnable de cumuler les deux fonctions, ce qui finirait par créer des désordres.

Il faudra trouver une autre solution, désolé.

Publié par Lauzunor il y a 6 ans

Merci beaucoup pour votre réponse. Helas j' espérais que ce serait suffisamment robuste sans gros travaux! Et cette perspective me stresse, c'est un peut tout notre projet qui doit être revu. Est il envisageable de les renforcer ou les doubler par en dessous pour atteindre une résistance suffisante? et si oui par quelle section? Y aurait-il d'autres possibilités que celle là?
En passant, les pannes sont posées déversées.
Merci encore d'avoir pris le temps de me répondre.

Cordialement

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Le calcul de ma panne intermédiaire est il bon?

Publié par cédricm

5 réponses
2077 vues
0 like

Panne faîtière et intermédiaire...

Publié par cédricm

0 réponse
1230 vues
0 like

Assemblage pannes intermédiaires

Publié par manurennes

0 réponse
1854 vues
0 like

"flambage" de pannes intermédiaires

Publié par manatwork

0 réponse
1231 vues
0 like

Dimensionnement des pannes intermédiaires

Publié par Jeje

6 réponses
1889 vues
0 like