Parquet cloué, vissé, collé?

Publié par Pierrot.01 il y a 8 mois

Bonjour,

Grande question pour un investissement durable.

Je vais réalisé un plancher sur lambourde afin de faire passer gaines et autres tuyaux.

Lambourde de 4x6 flottante posé sur rouleau de liège rempli de liège en vrac sur lequel je souhaiterai posé soit:
- OSB 18mm + parquet massif ou contrecollé pose collé
- OSB 18mm + parquet massif vissé/cloué
- Directement parquet massif vissé/cloué

L'OSB serait plus pratique pour la phase chantier :) sans crainte d'abimer le revêtement final.

Le souci est que si je collé mon parquet massifs sur l'OSB est ce que celui-ci peut "pourrir" en sous face?

Les colles sont-elles nocive ?
J'ai 200m2 de plancher quand même alors si j'encolle tout sa fait pas mal de produit "chimique" dans une habitation.

La pose vissé/cloué fait peur grincement, mouvement, etc... Tout le monde me le déconseille !!
Mais qu'en est il vraiment?

Merci d'avance pour vos réponse. ;)


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 8 mois

On ne choisi pas un PARQUET en fonction de nos souhaits, mais en fonction du support.
Si on souhaite tel ou tel PARQUET, alors il faut adapter le support qui va avec le parquet en question.
Dans votre cas je ne connais pas le contexte dans lequel est mis en œuvre tout le complexe, donc je ne peux pas répondre.

Mais je peux dire qu'il ne faut pas poser de l'isolant en vrac entre des lambourdes posées flottantes, parce que avec les vibrations, les flocons ou les billes d'isolant, finissent par passer sous les lambourdes et créent des "bosses" sur la plancher.

Il ne faut pas non plus coller un parquet sur un panneau de bois fixé lui-même sur des lambourdes flottantes, parce que ce panneau se trouve "déséquilibré" ses deux faces ne reprenant pas les variation hygrométriques de la même façon et les panneaux finissent par se déformer en entrainant le parquet.

Vous parlez d'une phase "chantier", est-ce du neuf ou de la rénovation ? de quand datent les chapes par exemple ?

Tout cela a de l'importance et des conséquences.

Publié par Pierrot.01 il y a 8 mois

Merci Boisphile pour le lien.

Je rénove actuellement une ferme composé d'un RDC + E1 de 100m2 chacun.

RDC : Carrelage
E1: Plancher chêne massif, qui ne grince pas mais sa claque fort quand on est en dessous

Je veux créer un plancher sur lambourde pour :
- Isoler ( Thermiquement pour le RDC - Phoniquement pour le E1 ).
- Passer des gaines car électricité + chauffage à refaire.

Du coup pour la posé collé c'est pas viable sur OSB + lambourde flottante. Cette méthode ne m'inspirais pas trop.

Donc il faudrait que je passe en OSB de 22mm avec entraxe de 60cm vissé sur lambourde flottante reposant sur des rouleau de liège qui feront bande résiliente.

Du coup entre les lambourdes espacé de 60 cm je mettrait de la laine de bois en panneaux de 57.5 de largeur

Sur ce support je pourrait clouer ou visser un parquet massif?

Dans quels sens le clouer/visser par rapport à l'OSB?

Ce type de pose (cloué/vissé sur OSB) est elle vraiment complexe ou un bon bricoleur peut arrivé à le faire avec une bonne tenue dans le temps ( grincement )?
Du point de vue phonique OSB + parquet Massif cloué/vissé sa donne quoi?

Tous le monde à l'air d'en faire un monde et il privilégie tous la pose collé, certes surement plus facile, d'un point de vue phonique et tenue dans le temps aussi, mais d'un point de vue respiration des matériaux, et produit chimique c'est limite.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 8 mois

Deux situations différentes donc deux poses différentes.
RCH
Vous devez isoler des éventuelles remontées capillaires, donc film au sol de type film de sous-toiture HPV.
Pose de lambourdes de BOIS SEC maxi 14% réel - pas de nécessité de bande résiliente - Pose flottante avec entraxes de 500 mm pour des dalles OSB 4 (de préférence) en 2500 x 675 x 22mm pour que les petites rives des dalles soient posées et fixées sur les lambourdes - Isolation en panneaux de laine de roche.
La pose d'un parquet 21 ou 23 mm se fait clouée (pour laisser panneaux et lames vivent leur vie de manière indépendante) de telle sorte que les lames soient perpendiculaires aux lambourdes sous-jacentes.

R+1
Là, vous allez alourdir l'existant, la première chose à faire est de vérifier la capacité des poutres et solives existantes par le calcul.
Suivant l'état, les entraxes etc . je pourrai vous proposer un type de mise en œuvre.

Publié par Pierrot.01 il y a 8 mois

Merci Boisphile,

Je suis passé mesurer les solives.

Le plancher est fait en 2 morceaux

Celui de 70m2 :

Entraxe : 56cm
Portée : 5.5 m
Solive : 225x75 en sapin

Je suis allé sur ton blog et cela m'a l'air un peu faible non ?
Si je calcul bien il peut recevoir 120kg temporaire et 30kg permanent ?

Celui de 30m2 :

Entraxe : 50cm
Portée : 1.9 m
Solive : 100x75
Support solive : 2 tronc arbres diamètre 30cm en chêne

Quelle est la maximum de poids que je peux rajouter sur ce plancher qui est déjà composé d'un plancher chêne et de brique + plâtres pour cloison.

Je croit que je peux oublier l'OSB pour l'étage.


Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Parquet cloué ou vissé

Publié par addy89

0 réponse
1255 vues
0 like

Parquet collé/vissé

Publié par Depuligny

1 réponse
1252 vues
0 like

Visses , Clous ?

Publié par GAMA71

1 réponse
1204 vues
0 like

parquet ipé intérieur cloué ou vissé?

Publié par e2lvl

5 réponses
4069 vues
0 like

Parquet vissé

Publié par Ventre-Saint-Gris

9 réponses
10316 vues
0 like