Parquet vissé

Publié par Ventre-Saint-Gris il y a 9 ans

Bonjour,

Je vais poser un parquet en chêne dans mes combles. J'aimerais le visser sur le solivage.

Pourquoi des vis ? Parce j'adore mes visseuses. Et puis, surtout, pour un novice en matière de pose de parquet, c'est plus rassurant. Une visseuse dans chaque paluche, un avant-trou avec une mèche munie d'une fraise, une vis à parquet avec tête fine... Hum ! J'en frétille déjà.

Alors que les clous... Faut pas se rater en languette, le chasse-clou qui va dévier... Je le sens pas.

Le hic : les DTU ne prévoient pas, me semble-t-il, de pose vissée en intérieur. Alors quoi ? le DTU ne connaît pas non plus mon amour de la visseuse, et puis il évolue lui-même, change d'avis de temps en temps. Dans 5 ans, avec les vis ad hoc ?

Aberrant ou pas de visser son parquet ? Les vis empêcheraient-elles davantage le jeu de dilatation que les clous ? Ou pourquoi pas, du moment qu'on reste dans des conditions d'hygrométrie de la pièce normale ?...

Merci !

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 ans

Le bois est vivant, ses dimensions ne cessent de varier au gré des saisons. Même à l'intérieur de la maison l'hygrométrie varie.
Brider un parquet par des vis, c'est s'assurer le tuilage.
Depuis des siècles qu'on pose du parquet, s'il n'y avait pas d'inconvénient, je pense qu'on le saurait.
Mais faites comme vous voulez, vous êtes chez vous, faites vous plaisir………….

Publié par Ventre-Saint-Gris il y a 9 ans

Bonsoir et merci.

Si je pose ma question, c'est bien que j'ai besoin de l'avis d'un plus savant que moi, non ?

Si depuis des siècles on mettait des vis dans le bois, ça se saurait aussi : très récente, la vis, en regard des pratiques de menuiserie. Et on n'a pas toujours posé des solivages avec des sabots de charpente, non plus.

J'ai du mal à me représenter de quelle façon le clou autorise davantage le mouvement que la vis. Surtout le clou cranté. Une plus grande flexibilité peut-être... Et le parquet reprend sa place en faisant son mouvement de retour, sans que la fixation en soit affaiblie... Le clou plie-t-il ou glisse-t-il légèrement dans son logement ? Ou bien est-ce le trou qu'il fait, dans la lame ou dans la solive, qui s'élargit légèrement ?

Comment imaginer qu'un parquet puisse bouger de plusieurs millimètres dans sa largeur, et reprendre sa place sans que les fixations en souffrent excessivement. Il y a là quelque chose qui me dépasse et qui me fascine... Et ne comprenant pas le principe de ce mouvement qui n'entraîne pas pour autant une désolidarisation entre le parquet et son support, je peine à comprendre, du coup, en quoi le clou est préférable à la vis.

Ceci dit, ces interrogations sont formulées pour le plaisir. Et le "tuilage garanti" d'un Boisphile me suffit pour faire mon choix. Maintenant, comprendre le principe de la chose me ravirait.

En attendant, une bonne réponse donnée avec une tarte, c'est pas si mal.

Publié par extralarge il y a 9 ans

Bonjour,
je risque d'écrire dans le vide vu la date du post mais tant pis.
Je trouve très pertinentes ces questions sur le vissage du parquet et me les pose aussi. J'ai réalisé 80 m² de terrasse extérieure en bois vissé, donc soumis à de fortes variations thermiques et hygrométriques, avec gonflements et rétractions très nets. Le bois tient toujours bien sur ses lambourdes et n'a pas tuilé (au contraire, le vissage avec pré-trou m'a permis de "détuiler" de larges planches de tatajouba lors de la pose et elles sont restées calmes ensuite). Il y a en effet un côté assez magique au fait que des planches "bougent" autant mais ne prennent pas de jeu. C'est forcément me semble-t-il que le système bois-vis est somme toute assez élastique.
Je pense donc que le vissage serait parfaitement adapté à la pose de parquets intérieurs. Je m'apprête d'ailleurs à le faire cet automne avec des planches de chêne extra-larges juste délignées pour avoir un sol "en arbre" poncé.
Ce qui m'inquiète le plus c'est la probable rétraction mais je suis passablement confiant dans la possibilité d'éviter le tuilage par les vis (en prenant un certain nombre de précautions). La largeur des planches sera variable, entre 25 et 55 cm.
J'en rendrai compte sur ce forum car la pose de ce genre n'est quasiment jamais décrite. C'est peut-être que ça le ratage assuré mais à ce moment là l'information est intéressante aussi.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 ans

Il ne faut pas confondre plancher et parquet, là est toute la question.
Fixer des planches par vis est tout à fait naturel, comme on le fait avec des dalles.
Par contre ce n'est pas souhaitable avec du parquet qui, lui, est bouveté et pour lequel la fixation doit être faite dans l'angle de la languette.

Publié par extralarge il y a 9 ans

Merci boisphile,
je profite de ton expertise pour poser une autre question:
le chêne que je compte utiliser pour mon plancher est constitué de 2 jumelles sciées en 30 mm et séchant en indre et loire à l'extérieur sous tôles, en pile bien horizontale, depuis 4 ans. Je suppose que l'humidité actuelle du bois est de 15 à20%.
Je les ai délignées il y a 3 mois et compte finir le séchage naturel dans une maison (vaste pièce sèche, chauffée en cas de froid, fenêtres au sud) pour essayer d'arriver à environ 10% d'humidité du bois. Combien de temps à ton avis dois-je compter pour y arriver?
Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 ans

Je pense plutôt que le bois est entre 20 et 24%, en tout cas sans doute pas moins de 20.
Le problème c'est l'équilibre qui se créé naturellement entre le bois et le lieu où il est stocké.
Lisez ceci : http://boisphile.over-blog.com/categorie-512072.html il y a quelque part un tableau qui donne les correspondances.
Par exemple, pour maintenir du bois à 10 % il faut maintenir l'hygrométrie de l'ai à 50%. Hors, dans une maison on est plutôt au dessus de 60%, et au-dessus par exemple en ce moment ou on peut monter à 68 – 70 %.
C'est tout le problème des bois de grande largeur, puisque leur déformation est proportionnelle à cette largeur.
Du Chêne peut varier de 0.32 % par 1% de variation d'hygrométrie.
Donc entre l'hiver ou vous chauffez avec une hygrométrie à 50 % et l'été ou elle peut monter à 70% la différence est de 20%.
Le bois va donc varier de 6.4% de sa largeur et pour une planche de 250 mm cela fait quand même 16 mm.
Ce sont des choses auxquelles on pense peu, et pourtant c'est la nature…………

Publié par extralarge il y a 9 ans

Merci,
Mais la variation de largeur de 0,3% est bien par % d'humidité du bois et non de l'air, non?
j'ai un tableau indiquant le taux d'humidité d'équilibre du bois en fonction de l'humidité de l'air et de la température et c'est de lui que je sors cette idée que mon parquet devrait s'équilibrer vers 11% en moyenne avec des variations que j'espère moindre que celles que tu annonces. D'après ce tableau entre 60 et 70% et 20 à 30° l'hygrométrie du bois varie de 13 à 10%. Pour avoir des variations plus douces et limitées la pièce sera construite en monomur et enduit terre (inertie thermo-hydrique et perméabilité à la vapeur) et le chauffage par un poêle radiant de 1500 kg en steatite pour un échauffement moindre de l'air à son contact et un moindre assèchement de l'air en hiver.
Avec ça je rêve d'avoir un bois dont les variations de largeur se cantonneront à 1%. Mais peut-être me gourre-je.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 ans

Vous avez raison, j'ai été un peu vite à répondre ………… Donc une variation de l'hygrométrie de bois de 5% donne une variation dimensionnelle de 4 mm sur 250 mm ce qui me parait peu au regard de la réalité, mais tout cela est théorique, la réalité est souvent tout autre.

Publié par Oliwoodpecker il y a 9 ans

Bonjour,

je suis très intéressé par ce sujet de "plancher vissé". Je suis entrain de refaire le plancher de mon restaurant. Je souhaite pouvoir visser directement mes planches en chêne massif sur mes poutres et mes traverses. Les planches de chênes que je veux visser on une épaisseur de 2,7 cm et une largeur de 19 cm.
Je me demande donc si il faut prévoir un écart entre les différentes planches ? (Dans le cas où la taille de le largeur des planches augmentent avec la variation de températures et d'humidité).

Merci d'avance pour vos réponses.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Parquet collé/vissé

Publié par Depuligny

1 réponse
1254 vues
0 like

Parquet massif vissé ?? !!!

Publié par Fanch

1 réponse
1440 vues
0 like

Parquet cloué ou vissé

Publié par addy89

0 réponse
1257 vues
0 like

Parquet cloué, vissé, collé?

Publié par Pierrot.01

4 réponses
313 vues
0 like

Visses , Clous ?

Publié par GAMA71

1 réponse
1206 vues
0 like