Coffrage béton

Publié par Turcatmery il y a 11 ans

Bonjour.

Je souhaiterais réaliser un coffrage en planches 200x27x4000 destiné à recevoir du bèton. Longueur environ 9m, hauteur 1.5m épaisseur 20 cm.

Lors du coulage, les planches ne vont elles pas s'allonger et se courber entre les renforts verticaux en absorbant l'eau du béton ?

Comment peut on limiter les effets de ces déformations.

Publié par bibi il y a 11 ans

il faut rajouter des etaits en dessous

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 11 ans

Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte que vos planches de 27 vont devoir supporter 100 tonnes …………………

Publié par grechous il y a 11 ans

Bonjour,
Pour couler une surface pareille il faut des banches professionnelles qui se déplacent avec une grue et que ne possèdent que des très gros entrepreneurs, donc à oublier.
Pourquoi ne pas couler en plusieurs fois en partant d'en bas sur toute la longueur mais 30 à 40 cm de haut à la fois en laissant depasser les fers à béton pour reprendre la coulée suivante?
Oubliez les planches en sapin pour ce genre de projet. Utilisez des planches de multipli de 25mm à revêtement phénolique lisse spécial banches et vous allez faire du bon travail. On en trouve de 3m de long donc pour vous il en faut 6, vous avez besoin de 7,20 m2. Il y a quelques années j'en avais trouvé autour de 20 euros le m2. Et pour tenir vos planches, en plus des serre joints vous pouvez vous bricoler des U en fer soudé que vous pourrez ensuite enfourcher sur les planches avec les deux barres du U vers le bas pour lutter contre l'écartement, un U tous les mètres ça doit coller.
Pensez à calculer comme il faut les fondation parce que ça va peser, soyez sûr de vous avant de vous lancer, si jamais le mur vous tombe dessus adieu...

Publié par Turcatmery il y a 11 ans

A Boisphile

Pourquoi 100T à 2500kg/m3 ?

 

A Gréchous

Effectivement les banches ne sont fournies qu’avec l’entreprise de montage et nécessitent des moyens de manutention.

Les banches alu quant à elles coûtent  400€ les 2,5m2.

C’est vrai que la solution triplis est très intéressante. Les prix actuels ont doublés mais c’est plus technique que la planche sapin.

 

Mais il se trouve que j’ai déjà un stock de planches de coffrages en 4x0.2x0.027m.

Je comptais monter une structure verticale en chevrons de 70x50 tous les 0.80 m plantés dans le sol. Les relier entre eux par des chevrons horizontaux filants espacés de  0.5m. Des tiges filetées relieraient les chevrons verticaux en vis-à-vis et empêcheraient leur déformation en tonneau. Des bracons en chevrons calés sous les filants pour empêcher le renversement

Cette structure aurait reçu les planches montées horizontalement sur les chevrons verticaux. Un film polyane sur les planches pour protéger le bois et obtenir un meilleur aspect de surface.

La poussée locale reçue par les planches, due à la charge statique du béton serait alors sur les planches inférieures de 700kg environ.

C’est pas mal de boulot perso mais cela reste rentable.

 

Il s’agit d’un mur de soutènement ferraillé avec semelle en L de 1m. Le renversement est possible mais peu probable une fois chargé.

L’idée de monter progressivement le bêton est intéressante.

J’ai dernièrement fait venir une toupie commandée avec une pompe séparée (accessibilité difficile et > 5m3) et j’ai été un peu effrayé par leur façon de décharger le bêton, dimension de pompe inappropriée, hauteur de chute etc…...Bien sur vous ne maitrisez pas le choix de la pompe, sauf en théorie sur les publicités. C’est celle disponible au moment de la commande.

 

Merci de vos conseils.

Publié par grechous il y a 11 ans

Je ne sais pas si vous avez déjà vu de près couler un mur de piscine et bien mesuré la solidité des fers qui tiennent les banches. Je peux vous dire que je ne vois pas comment une structure en chevrons peut faire le même boulot. J'ai déjà vu une piscine se couler avec la terre qui retient les banches sur la périphérie extérieure et retenues à l'intérieur par une véritable forêt d'étais en fer positionnés entre les paroies opposées, là ok des étais c'est costaud.
Dans votre cas, pour un mur d'1,50m de hauteur par 9m en 20 cm d'épais soit 2,7 m3 de béton, encore une fois ça me semble très risqué.
La structure en chevrons ne va jamais être assez rigide pour les 9m de long et va forcément présenter une faiblesse à un endroit ou à un autre et tout va finir par terre.
Enfin moi je ne prendrais pas le risque de me prendre près de 7,5 tonnes de béton sur le coin de la figure avec un dispositif qui me semble aléatoire (chevrons plantés dans la terre et des tiges filetées) vu les forces en présence.
Après c'est chacun qui voit comment il le sent...

Publié par Turcatmery il y a 11 ans

C'est vrai, il y a un risque. Mais en coulant en plusieurs fois, la charge statique de béton (qui détermine la poussée latérale, un peu comme les liquides dans un réservoir) est limitée à la hauteur de béton fraichement coulée. De plus, si je le fais à la bétonnière (oui je sais, c'est très rétro et fatiguant mais il y aura passage de relais), j'aurais le temps de voir venir.

Rien a voir avec une toupie qui déverse de grosses quantités dans un temps très court , ce qui fait intervenir en plus la hauteur de chute du béton et la vitesse de propagation, principales responsables des ruptures de coffrages....en bois à mon avis.

Mais je suis à l'écoute de vos conseils et je vous tiendrai au courant de la suite.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 11 ans

Excuses, j'ai été un peu vite et pris 2700 kg M² …………….ça fait quand même 20 tonnes………….

Publié par Turcatmery il y a 11 ans

Bonsoir Boisphile.

Pas de problème. Que pensez-vous de mes explications et de la méthode lente? En fait au bout de deux à trois heures, si il est normalement chargé en eau, le béton est dur et n’exerce plus de poussée latérale, Il est alors possible de continuer de couler au dessus sans charger les planches de l’étage inférieur. Bien sur au niveau du béton c’est moins bien qu’une coulée unique car on crée des zones de laitier moins résistantes. Mais c’est au moins aussi bien que les agglos à bancher. Pourriez vous me dire combien un chevron de 70x50 peut recevoir en compression axiale (poteau, dans l’hypothèse ou il ne flambe pas) et quelle charge uniformément répartie peut supporter une planche de sapin 200x27x4000 posée sur 9 appuis espacés de 8x500 et supposés résistants. Ceci pour une flèche entre chaque appui de 2 mm ? et quelle charge entraîne la rupture d’un élément.

Salutations.

Marcus2

Publié par Marcus2 il y a 3 ans

Bonjour!
Si j'étais vous, j'irai me renseigner d'abord chez des entreprises proposant une location de coffrage puisque ce projet peut être considéré comme assez professionnel vu la quantité de béton à couler. De plus, vous aurez le choix entre une large gamme de coffrage qui facilitera vous travaux. En optant pour cette solution, vous serez sûr d'obtenir un résultat satisfaisant au lieu de gâcher le béton avec une installation banale.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Planche de coffrage ?

Publié par Sebastien_63

1 réponse
2203 vues
0 like

dimmensionnement de coffrage horizontaux

Publié par Romain38

0 réponse
1167 vues
0 like

Effets d'un coffrage

Publié par Juste R.

0 réponse
1650 vues
0 like

quel bois pour un plancher-coffrage ?

Publié par les.noux

5 réponses
2280 vues
0 like

Portail en planches de coffrage

Publié par sapin1

3 réponses
4915 vues
0 like