Fenêtres / menuiseries extérieurs

Recouvrir par le bas pare pluie posé horizontalement

Publié par Legah il y a 28 jours

Bonjour,
Sur une maison ossature bois dont l'etage depasse par rapport au rez de chaussé, je me retrouve donc, en vue par le bas avec une extension externe constituée d'un pare pluie horizontale (SD>18) sur lequel est posée de la ouate de cellulose puis servant de plancher une plaque de CTBH.

Je voudrais couvrir la pare pluie tant pour des raisons esthetiques que pour mieux protéger de l'humidité. J'ai pensé en premier lieu à utiliser du lambris déclassé que j'aurai préalablement lasuré.
C'est donc  totalement protégé du soleil et de la pluie, mais pas de l'humidité extérieure, le lambris me parait pas mal a cause des languettes qui s’emboitent et permettent donc une meilleurs isolation, mais les lames ne sont pas tres epaisses et je me demande donc si c'est une vrai ou une fausse bonne idée ?
Egalement, dois je fixer les lames de bois directement contre le pare vapeur ou laisser une lame d'air entre les deux ?

Je joins deux photos pour que se soit plus parlant

Publié par Legah il y a 28 jours


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 28 jours

Ce détail constructif se nomme un encorbellement qu'il faut traiter de manière particulière et avec beaucoup de soin. Du bas vers le haut : Habillage extérieur type bardage ou panneaux - Pare-pluie HPV (le même que les murs) - soignez l'étanchéité de la pénétration des solive avec une mousse PU - Isolation type laine de roche en panneaux semi-rigides avec surcote de 5 mm entre les solives (pour éviter les risque de passage d'air qui pourraient occasionner des transmissions par convection) - Dalles de plancher - Pare vapeur Sd minimum 18 mètres en n'oubliant pas de passer entre solives pour le raccorder au PV des mur et en soignant l'étanchéité autour des solives avec un adhésif compatible bois et PV (Voir fabricant) pour éviter la transmission horizontale.

Je note sur les photos qu'autour des fenêtres le PP n'est sans doute pas raccordé avec le PV intérieur, ce qui est aussi un point de risque de condensats.

Publié par Legah il y a 28 jours

Outch ca fait beaucoup, je vais tacher de ne rien oublier :
- Si j'ai bien compris vous préconisez de remettre un isolant par dessous le PV puis une dalle de plancher encore par dessous en guise de couverture? Donc si c'est le cas on se retrouverait avec la dalle de plancher visible quand on leve la tete.
- Qu'est qu'une mousse "PU"? Pour l'etancheité autour des solives je pensais utiliser du mastic colle, deja parce que j'en avais pris à cet effet, mais aussi parce que ca fait deja deux adhesifs que je tests pour le pare vapeur et le resultat ne me semble pas probant.

- "Je note sur les photos qu'autour des fenêtres le PP n'est sans doute pas raccordé avec le PV intérieur, ce qui est aussi un point de risque de condensats." => Vous parlez des plaques d'osb entre les solives visibles sur la photo 1 (en haut donc) ? Derrière ces plaques d'osb il y a de l'isolant (ouate de cellulose egalement) et que le seul PV qu'il y ait est celui qu'on voit en haut sur les photos qui continue donc dans la piece, mais dans cette  piece le PV est donc au dessus de l'isolant, en dessous c'est de l'osb en guise de plafond.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 28 jours

1) Je ne préconise rien, je vous transmet ce qui doit être fait, mais chacun est libre.

2) NON, je vous ai transmis la configuration du bas vers le haut (intérieur). Ce que vous placerez sous les solives est un habillage.

3) Mousse polyuréthane.

4) Les adhésifs doivent avoir un avis technique qui donne la compatibilité entre les matériaux. Il est évident de ce n'est pas le même adhésif pour ponter le PV ou PV et béton ou encore PV et bois. Mais les fabricant de PV prescrivent l'adhésif qui va avec leur propre PV et mixte si nécessaire. Choisir le bon adhésif est essentiel, dans le mesure ou sa durée de vie doit être très longue.
5) Non, je parle du film pare-pluie (Siplast). Ce film doit se raccorder avec le pare-vapeur du mur coté intérieur Avant de poser la menuiserie. Il existe des angles préfabriqués pour le raccordement dans les angles. Sur la photo, je vois un pare-vapeur isover dont je ne vois pas le Sd et qui semble déjà "faire le ventre" sous le poids de "peut-être l'isolant" et qui n'est ponté qu'à l'extérieur et de plus avec de l'adhésif "orange" qui n'est pas fait pour cela et qui ne tiendra pas 6 mois.

Publié par Legah il y a 27 jours

5) => Oui en effet le PV que vous voyez sur la photo c'est celui dont je parlais au debut, à savoir SD>18 et qui effectivement supporte directement de l'isolant (ouate de cellulose). En effet le scotch orange je vois qu'il ne va pas tenir bien longtemps, raison de plus pour laquelle je voulais habiller tout ca, d'ou ma question initiale qui était de savoir si je pouvais habiller ce pare vapeur avec du lambris declassé lasuré directement posé au contacte du PV?

J'avais vu dans un livre qu'ils utilisaient pour faire toutes les jonctions de pare vapeur non pas du scotch, mais du mastic, qu'ils placaient par exemple entre les deux couches de PV qu'on fixe normalement avec du scotch, que pensez vous de cette méthode?

A noter egalement que la PV au plafond a été fixé par le haut avec des agraffes.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 27 jours

5) NON, 1) Le PV se place toujours du coté chaud pas du coté froid - 2) sachez que le "ventre" du PV va s'accentuer et la hauteur de la déformation de la face inférieure sera égale à la lame d'air non ventilée au dessus de l'isolant avec à la clé de la condensation assurée et ensuite des moisissures. Ce type de mise en œuvre avec un isolant en vrac est à proscrire, il débouche toujours inéluctablement à moyen et long terme sur de gros problèmes. Les encorbellement sont des ouvrage extrêmement techniques et complexes à maîtriser.

Pas du mastic mais du caoutchouc Butyle. Un bon adhésif est très cher, mais le butyle l'est encore plus et la mise en œuvre est complexe, excellent sur une surfaces dures, mais problématique sur des surfaces non stables comme des films non supportés.

Je confirme que le PV doit aussi être placé verticalement entre les solives pour éviter la migration horizontale.

Je vous conseille vivement de revoir cette mise en œuvre, ainsi que celles des menuiseries pendant que c'est encore possible, faute de quoi vous allez droit aux problèmes, croyez en mon expérience.

Publié par Legah il y a 27 jours

D'accord donc imaginons je retire le PV horizontale, l'isolant, il me reste donc plus que les dalles de plancher actuel en CTBH, la je fais quoi? Je mets un isolant en panneau (dans ce cas j'opterai si possible pour de la laine de bois), mais comment je le recouvre? Directement un habillage style lambris?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 27 jours

Je vous ai déjà détaillé la composition précise, que voulez-vous de plus ? La construction d'une maison, ce n'est pas la cabane au fond du jardin, il faut quand même un minimum de connaissance et de respect des normes, si non vous allez tout droit à la catastrophe, comme beaucoup, malheureusement.

Publié par Legah il y a 27 jours

Ce n'est pas moi qui ai construit cette maison...

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 27 jours

GLOUP !!! Ne me dites pas que c'est une entreprise ?

Publié par Legah il y a 26 jours

Non c'etait un couple de particuliers, et de ce que j'ai cru comprendre par la suite ce n'etait pas leur premiere.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 26 jours

Sachez que le vendeur est tenu à la garantie décennale sur les travaux effectués il y a moins de dix ans, même s'ils ont été exécutés par lui-même, par application de l'article 1792-1 du code civil. Je vous conseille vivement de le mettre en demeure d'apporter les modifications nécessaire à la mise en conformité de la construction vis à vis des normes en vigueur au moment de cette construction. (même si je doute que vous arriviez à quelque chose).

Au vu des simple photos précédentes, on peut supposer qu'il n'y a pas grand chose de correct, il serait bon d'en faire un inventaire précis et notamment sur la structure de cette construction, assise, ancrages, composition et contreventements des murs, des planchers et charpente.

Publié par Legah il y a 26 jours

Je peux vous confirmer que rien n'est correcte, ca fait 4 mois que je m'arrache les cheveux avec cette maison.
Le probleme c'est que c'etait bien stipulé quand je l'ai acheté que c'etait a moi de terminer la renovation.

La guarantie decennale j'en entends beaucoup parler, mais qui faut il contacter par rapport a ca?
Le mieux qu'on m'ait dit sur un autre forum etait de prendre un avocat qui mandaterait un expert... sauf que ca semble couter tres chers, et que entre ca, le fait de devoir bosser sur la maison et une operation de la main, c'est plus que compliqué.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 26 jours

C'est un peu plus compliqué lorsqu'il s'agit de particuliers. Ce sont des procédures effectivement longues et coûteuses. Les particuliers peuvent être condamnés, mais s'ils ne sont pas solvable vous ne récupèrerez rien. De plus, je pense que l'acte de vente stipule sans doute la mention que vous achetez le bien en l'état sans recours envers le vendeur pour quelques raisons que ce soit et bien sûr vous l'avez signé. De plus l'avocat de la partie adverse aura beau jeu d'expliquer au juge que l'acheteur est libre de faire expertiser le bien avant achat pour évaluer et chiffrer les travaux à réaliser, ce qui n'est pas faux et que je répète souvent sur ce Forum. Les Experts (dont je fais partie) sont toujours trop cher, mais dans un cas comme le votre, je suis certain qu'un Expert aurait été source d'économie. Bref ! On ne va pas revenir en arrière, mais à mon sens, il serait quand même souhaitable de prévoir ce type d'investissement pour remettre en conformité si vous ne voulez pas aller à la catastrophe.

Publié par KEVIN il y a 26 jours

Bonjour,


Question à titre d'information.

Si le vendeur avait pris une assurance Dommage ouvrage pour autoconstruire, celle-ci peut indemniser l'acheteur si un vice est découvert, c'est bien ça?


Mais il me semble aussi que la Dommage ouvrage est utile pour faire le "tampon" entre le maître d'ouvrage et l'assurance Décennale, et que la Dommage ouvrage se retourne ensuite contre la Décennale de l'entreprise. Mais lorsque c'est un particulier qui a auto-construit, il n'a pas de Décennale ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 25 jours

NON, il n'est pas possible de s'assurer contre soi-même, ce serait trop facile !

Publié par KEVIN il y a 25 jours

D'accord, donc quand une banque demande à un autoconstructeur, de prendre une assurance dommage-ouvrage, afin de pouvoir contracter un emprunt, c'est du pipeau

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 25 jours

Cela parait curieux ?

Publié par KEVIN il y a 25 jours

Non mais ca laisse poser la question de l'intérêt qu'ils ont à faire ça !

A moins que les banques soient de mèche avec les assurances? Non quand même pas

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 25 jours

Ce sont souvent les mêmes . . . .

Publié par KEVIN il y a 25 jours

Je vois. Un autoconstructeur a donc tout intérêt à ne pas vendre dans les 10 ans, sous peine de risquer la faillite personnelle



Publié par Legah il y a 25 jours

Vous pensez que si je prends un avocat c'est perdu d'avance du au fait qu'on me dira que j'aurai du faire expertiser avant?
De toute facon je ne savais meme pas que ca se faisait, et j'habitais à 600 km de la, d'autant que si j'avais fait ca ils auraient vendu a quelqu'un d'autres, il y avait pas mal de demande sur la maison.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 24 jours

Pour que l'Avocat entame une procédure, il va lui falloir des billes, un rapport d'Expert qui décrit le malfaçons, non-façons et désordres, Donc frais en plus. Pour autant, non seulement il y a le risque que l'on vous reproche de ne pas avoir fait appel à un Expert, mais vous avez acheté une maison à achever, probablement sans un descriptif précis des travaux à exécuter, donc tout ce qui n'est pas correct peut être en partie compté comme travaux à faire, il y a la clause dans l'acte de vente que je vous ai cité, comme quoi vous acheter en l'état sans possibilité de recours ultérieur et enfin la solvabilité des vendeurs.

A mon sens, cela fait beaucoup d'incertitudes, ce qui toutefois, ne vous empêche pas de prendre conseil auprès d'un Avocat spécialisé en droit immobilier, simple consultation en lui présentant les faits.

Publié par Legah il y a 24 jours

En effet, ca fait beaucoup d'incertitudes... et ca sent pas bon!
On verra je vais en effet contacter un avocat.

Merci pour ces complements d'info, je reviens bientot avec d'autres questions pour rémettre en etat cette maison.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Lurem 2600 plus

Publié par fred

1 réponse
24 vues
0 like

Pare vapeur sur plancher OSB

Publié par juju

7 réponses
0 vue
0 like

Besoin d'aide pour pose menuiseries sur Construction ossature bois

Publié par Mike

3 réponses
0 vue
0 like

Fenêtres en bois

Publié par Coralie409

2 réponses
65 vues
0 like

Avis technique: fixation bardage bois sur coffre volet roulant

Publié par Optrolight

0 réponse
35 vues
0 like