Fenêtres / menuiseries extérieurs

Création étage dans combles non aménagées - renfort solivage

Publié par Zhothy il y a 1 mois

Bonjour à tous, 

Je fais des recherches sur ce forum depuis quelques semaines, qui m'ont déjà été plus qu'utiles. 

Aujourd'hui j'ai besoin de votre aide sur des information plus spécifiques. 


Je vous explique la situation : 

Je suis en train de créer un étage (inexistant aujourd'hui). Je veux donc créer une surface qui soit "solide" et sur laquelle je ne vais pas avoir un effet d'enfoncement. 

J'ai une surface totale de 11m X 8,3m. J'ai un mur en parpaing presque au centre de ma maison qui supporte actuellement les solivette de 12cm. 

Je me retrouve donc avec une portée de 4,40 m et une de 3,8m 

Aujourd'hui, il n'y a que des solivettes (30x175, entraxe : 40cm) qui soutiennent le plafond en briquettes par des suspentes cloutée de chaques cotés.


En regardant sur les abaques, je devrais visiblement me tourner vers la création d'un nouveau solivage en 225x75. Cela me parait réalisable de le faire chez moi (pas de problème de hauteur), j'aurais donc un plancher indépendant des solivettes existantes.


Cependant, j'ai quelques questions : 


1) Est ce que le 225x75 est bien ce qu'il me faut, ou ai je fait une erreur ? 


2) Les solivettes sont "incrustées" sous un madrier parallèle au mur extérieur de la maison. Il n'y a donc que 175 d'espace. ce madrier est lui meme incrusté dans la maçonnerie (donc visiblement non modifiable).  Si je prends l'option du 225 de hauteur, pourrais-je couper la partie qui va reposer sur le entre le mur et le madrier à 175 ? 


3) Quid de réutiliser les solivettes existante, en les renforçant ou du moins rester sur du 175 ? (en mettant des entraxes plus rapprochées, ...) 


4) Il y a actuellement des "entretoises" entre les solivettes (de 40cm). Je serais donc obligé de les enlever. Est il important de les remettre, ou peut on s'en passer ? Sur mon nouveau solivage (en 175 ou 225, suivants vos retours) devrais je en faire un également ou non ? 


Merci pour le temps que vous passerez à me lire, et vos retours futures. Je suis bien sur dispo pour changer si vous souhaitez des précisions. 
Bonne journée, et bon weekend en perspective :) 
Zhothy


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

1) Est ce que le 225x75 est bien ce qu'il me faut, ou ai je fait une erreur ? Oui, la section est correcte, mais si vous souhaitez poser un plancher en dalles OSB de 2500 x 675 x 22 mm il faudra passer les entraxes à 417 mm.

2) Les solivettes sont "incrustées" sous un madrier parallèle au mur extérieur de la maison. Il n'y a donc que 175 d'espace. ce madrier est lui meme incrusté dans la maçonnerie (donc visiblement non modifiable).  Si je prends l'option du 225 de hauteur, pourrais-je couper la partie qui va reposer sur le entre le mur et le madrier à 175 ?  Je ne comprends pas ce dont il s'agit. C'est vrai que de vouloir conserver l'existant apporte des contraintes que sont les fixations. Le mieux serait peut-être d'accepter de perdre une trentaine de centimètres en hauteur et de créer un nouveau plancher sur des muralières totalement indépendantes et au-dessus de l'existant.

3) Quid de réutiliser les solivettes existante, en les renforçant ou du moins rester sur du 175 ? (en mettant des entraxes plus rapprochées, ...) Non, vous pouvez oublier, 175 n'est pas porteur sur 4m40, à moins d'intercaler deux 75 x 175 entre chaque solivette existante, mais là encore problème de fixation.

4) Il y a actuellement des "entretoises" entre les solivettes (de 40cm). Je serais donc obligé de les enlever. C'est aussi un inconvénient de conserver l'existant, oui il faudra les reposer tous les 1m80 maximum Est il important de les remettre, ou peut on s'en passer ? Sur mon nouveau solivage (en 175 ou 225, suivants vos retours) devrais je en faire un également ou non ? Non si vous adoptez la solution proposée pas besoin d'entretoise.

Publié par Zhothy il y a 1 mois

Bonjour Boisphile, 


Merci pour votre retour éclairé ! 


Pour vous faire un retour : 


1) C'est noté ! Merci pour le conseil sur les entraxes ! D'ailleurs, sur le plancher OSB, j'ai lu qu'il pouvait etre intéressant de faire le plancher en plusieurs parties distinctes, pour éviter la propagation des vibrations. Est ce que c'est bien utile et est ce que cela ne rend pas la structure moins rigide justement ? 


2) Je ne peux pas me permettre de perdre 30cm (les volumes ne seraient plus du tout intéressants). JE ne peux donc que me diriger vers la modification de l'existant. 
Pour imager mon explication,  voila une photo de l'existant. 


Les solivettes viennent s'encartrer entre le mur porteur extérieur et un madrier. L'écart est donc de 175. 


Si je pars en 225 pour les nouvelles solives, est ce que je peux tailler le bout (sur 15/20 cm) des solives en 175, pour les incruster dans l'existant ? Et dans ce cas, est ce que je ne fragilise pas les solives ? 

Ou bien vaut il mieux que je fasse une entaille de 75 dans le madrier existant pour faire passer mes solives, et fixer le madrier dessus (Cela fera comme des entretoise finalement). 

3) Je m'en doutais. Mais merci de la confirmation. 


4) Dans ce cas, comme je modifie l'existant, j'en viendrait donc à couper les entretoise en deux, puis à les refixer. Cela me fera donc des entretoise pour les solives, et les solivettes en meme temps. Dans ce cas, mieux vaut que je parte en sur des entretoises en 175 (reprise de l'existant) ou en 225 ? 
Questions subsidiaires mais à quoi servent ces entretoises ? 

Merci d'avance pour votre retour, 
Bon Weekend ! 


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Je crois que ce sera une vraie galère votre affaire et je me demande même si la galère ne serait pas préférable !!! Ce qui est curieux, c'est que les plafonettes son juste sous les solivettes. Habituellement, les plâtriers laissent 4 ou 5 centimètres . . . . .  Ce qui va vous obliger à surélever les nouvelles solives de 20-25 mm.  Et puis je ne sais pas ce que vous nommez le ""madrier existant"" ?  Et puis je constate qu'il n'y a pas de film de sous-toiture sous les ardoises. Si vous voulez faire des pièces habitables avec isolation et plafond sous rampant, comment ferez-vous ?

Publié par Zhothy il y a 1 mois

J'ai bien quelques centimetres sous mes solivettes, elles ne sont pas colées ou briquettes. 


Ce que je nomme le madrier, c'est ce qui est fixé sur les solivettes, contre la toiture. Finalement c'est lui qui m'empêche de facilement poser mes nouvelles solives en 225. J'ai donc le choix de soit le couper, soit tailler mes solives pour qu'elles passent en dessous. 

Ce serait plus simple pour moi de retailler les nouvelles solives pour les inserer, mais quid de la solidité dans ce cas ? 

Pas besoin de film sous toiture si je laisse une lame d'air de 2cm entre les ardoise et mon isolant, de ce coté la pas de problèmes. 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

De telle sorte que l'ardoise cassée va créer une infiltration totalement indétectable.

Publié par Zhothy il y a 1 mois

En rénovation ou la pose d’un pare pluie n’est pas possible, la norme est de laisser une lame d’air de 2 centimètre minimum, ce n’est pas moi qui l’invente. Et c’est donc ce que je vais faire. 


Ceci étant, mes questions ne portent pas sur l’isolation mais bien le solivage. 
En réfléchissant dans mes combles cet après midi, je pense avoir trouvé ma solution. 
Je vais tenter de déposer les entretoises existantes, et le madrier qui bloque mes solivettes sur les murs porteurs. Cela me permettra de poser mes solives en 225x75 sans difficultés. Puis je remettrait les entretoises ensuite. 


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

S'il s'agit du DTU 40-11, que ce soit celui de 1977 que celui de 1993, ils notent déjà les écrans de sous toiture. La révision de 2020 inclue le DTU le DTU 40.29 publié en 2015 sur mise en œuvre des écrans souples de sous-toiture et par exemple, il convient qu'en cas de pose avec un écran souple de sous-toiture, les liteaux ou les voliges reposent sur des contrelattes. En précisant que la largeur de la contrelatte doit être égale à la largeur du chevron pour la pose des voliges.

La répartition des orifices de ventilation en fonction de la présence ou non d'écran de sous-toiture a également été revue. Le plus souvent, lorsqu'il y a absence d'écran, c'est que les combles ne sont pas prévus pour un aménagement, ce qui est sans doute votre cas. Le contournement de ce constat peut effectivement entrainer la prise de dispositions particulières.

Cela étant, les DTU étant des normes, elles ne sont pas d'application obligatoire et vous n'êtes effectivement pas obligé de respecter. Pour autant, le risque existe et si de toute façon la lame de ventilation doit être présente, il est tout à fait certain que l'humidité et la poussière altéreront prématurément l'isolant sous-jacent.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Question renfort solivage ?

Publié par Geo

9 réponses
0 vue
0 like

Solivage pour création plancher mezzanine garage

Publié par Nexty

1 réponse
0 vue
0 like

Création d'un plancher et calculs solivage

Publié par Singlesideh

12 réponses
0 vue
0 like

création d'un plancher bois

Publié par rastaplak

3 réponses
0 vue
0 like

Aménagement sur plancher "Plafond à française"

Publié par tyty

3 réponses
0 vue
0 like