Questions autour du parquet

Publié par icey74 il y a 1 an

Bonjour à tous,

Je vais bientôt réaliser la pose d'un parquet chêne massif (20mm) sur lambourdes dans mon salon et je me pose encore beaucoup de questions.

Pour vous donner une idée du chantier, la surface est d'environ 40m² en RDC , à moitié sur une vielle dalle+chape béton (+ de 30ans et environ 40cm d'épaisseur) posée sur terre plein et à moitié au dessus d'un cave voutée (enterrée) recouverte d'une chape fine.

La hauteur à rattraper pour le sol fini est de 70mm sur la partie dalle et de 130mm sur la partie cave. Je compte donc caler mes lambourdes pour pouvoir isoler entre, si possible avec un isolant en vrac (liège?) pour plus de facilité/efficacité. Mes lambourdes seraient de section 40x60.

Mon fournisseur de bois (scierie locale) veut me faire réaliser la pose vissée car soit disant plus facile pour un particulier et me fournirait des lambourdes en pin traité.
Je préférerais m'orienter vers une pose clouée, je n'ai pas peur de la "difficulté" que cela peut représenter.

Je me pose donc les questions suivantes :

- Si je cloue mon parquet, j'ai cru comprendre qu'il fallait des lambourdes dans la même essence de bois, ou dans une essence d'une dureté supérieur. vous confirmez?

- On est sur dalle sur terre plein en RDC, sachant que la dalle est sèche et qu'il n'y a pas de pb d'humidité apparent, le film polyane est-il indispensable ?

- Afin de rattraper la hauteur du sol fini je vais devoir caler mes lambourdes. Le sol n'étant pas totalement plan que me conseillez vous comme type de cale? Plot de mortier/platre ? cale en bois (difficile car le sol est irrégulier)? cales en plastiques réglables?

- J'aimerai si possible ne pas visser les lambourdes au sol car je sais que j'ai des gaines elec+eau qui passe dans la dalle et je ne voudrais pas les endommager. est-il possible de coller les lambourdes + cales pour les fixer au support afin d'utiliser mon isolant en vrac?

- Je me pose aussi la question des bruits d'impact. comment les atténuer si les lambourdes sont fixés au support? pour rappel on est au RDC sur une dalle, peut-être que ces bruits ne sont pas important dans ce cas de figure!

- et dernière question, que pensez vous de ce type de cloueur et de ces clous ?


Je suis conscient que cela fait beaucoup de questions et vous remercie par avance pour le temps que vous prendrez pour y répondre.











Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

A mon sens, avant de se préoccuper du clouage, il conviendrait peut-être de se préoccuper des différences qui existent entre les pièces habitées et les sous-sols du point de vue des échanges hygrothermiques.

- Si je cloue mon parquet, j'ai cru comprendre qu'il fallait des lambourdes dans la même essence de bois, ou dans une essence d'une dureté supérieur. vous confirmez? En principe, les lambourdes sont en feuillu de type châtaignier, mais de nos jour, vous rencontrerez une première difficulté à trouver, une seconde sur le séchage et une troisième sur la mise en œuvre , parce qu'il faut couper les fibres en sous face pour éviter les déformations. Des lambourdes en résineux conviennent dans la mesure où vous pouvez trouver du bois de qualité menuiserie sec (14%) et sans nœud .

- On est sur dalle sur terre plein en RDC, sachant que la dalle est sèche et qu'il n'y a pas de pb d'humidité apparent apparente est bien le mot, mais l'avez vous mesuré ? Maxi 2.5%, le film polyane est-il indispensable ? C'est à vous de prendre le risque, mais il faut quand même bien vérifier s'il y a besoin ou non d'un pare-vapeur et ça, ce n'est pas par Internet qu'on le déterminera compte tenu de la particularité du chantier.

- Afin de rattraper la hauteur du sol fini je vais devoir caler mes lambourdes. Le sol n'étant pas totalement plan que me conseillez vous comme type de cale? Plot de mortier/platre ? cale en bois (difficile car le sol est irrégulier)? cales en plastiques réglables?
Vous dites 40m², avec des entraxes de lambourdes de 400mm et des entraxes de calage sous les lambourdes de 500mm compte tenu de l'épaisseur de 40mm des lambourdes, cela va vous coûter une fortune, sans compter la difficulté des alignements de niveaux. Dans les même proportions, les cales en CP CTBX conviennent très bien si vous faites découper des chûtes de différentes épaisseurs et que vous n'empilez pas plus de trois épaisseurs par calage.

- J'aimerai si possible ne pas visser les lambourdes au sol car je sais que j'ai des gaines elec+eau qui passe dans la dalle et je ne voudrais pas les endommager. est-il possible de coller les lambourdes + cales pour les fixer au support afin d'utiliser mon isolant en vrac?
En théorie, la réponse est oui, mais si pour quelque raison que ce soit il se produit des décollements, vous êtes bon pour un démontage général ............. En revancche, les détecteurs ne coûtent pas très cher et vous pourrez en même temps acheter un humidimètre absolument indispensable pour ce type de travaux car vous aurez à mesurer les humidités d'équilibre le temps du chantier.

- Je me pose aussi la question des bruits d'impact. comment les atténuer si les lambourdes sont fixés au support? pour rappel on est au RDC sur une dalle, peut-être que ces bruits ne sont pas important dans ce cas de figure! 
Seuls les vers et autres taupes peuvent être dérangés !!!

- et dernière question, que pensez vous de ce type de cloueur et de ces clous
Je ne pense rien, rien ne remplacera le clouage manuel et le chasse-pointes. De plus, si vous utilisez des pointes non lisses tête plates bien dans l'angle de la languette et bien chassées au chasse-pointes, vous ne risquerez même pas les grincements dus aux fixations.

Un parquet est un ouvrage qui demande de l'attention, du soin, de la précision et donc du temps.

Publié par icey74 il y a 1 an

Merci Boisphile pour ce retour.

Je me doute que la pose d'un parquet n'est pas trivial c'est bien pour cela que je suis ici en train de discuter avec vous :)

Si je comprends bien le sens général de votre message, vous me conseillez de prendre le temps de faire des mesures d'humidité des différentes zones de sol (terre plein / cave) afin de confirmer la nécessité d'un pare-vapeur?

Je vais donc réaliser ces mesures afin d'y voir plus clair.

Dans le cas de l'utilisation d'un pare vapeur, la fixation des lambourdes par vissage est-elle toujours réalisable? le fait de percer le pare vapeur doit être problématique j'imagine.

Vous déconseillez les plots réglables a cause de leur coût ou bien y-a-t-il d'autres inconvénients à les utiliser?

Pour le calage avec cales CP est-il possible d'utiliser aussi des cales plastiques de menuiserie pour affiner les réglages? j'ai du mal a comprendre comment être précis avec des découpes de bois sauf a avoir des découpes dans une grande quantité d'épaisseurs, ce qui peut vite être compliqué a gérer.

Mon fournisseur de bois me confirme que les lambourdes en résineux sont bien sèche (valeur à vérifier tout de même), pour vous il n'y a donc pas de contre indication à utiliser ce type d'essence? Je vais tout de même creuser la question du châtaigner/chêne on ne sait jamais.

Bonne soirée.


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

Si je comprends bien le sens général de votre message, vous me conseillez de prendre le temps .......... C'est l'expérience d'un vieux crabe qui parle !!! De la satisfaction d'avoir fait soi-même, d'un beau résultat immédiat, cela peut se transformer petit à petit en véritable cauchemar avec un parquet qui gondole, des lames qui se déforment, des joints qui s'ouvrent etc ...

Dans le cas de l'utilisation d'un pare vapeur, la fixation des lambourdes par vissage est-elle toujours réalisable? le fait de percer le pare vapeur doit être problématique j'imagine. Non, parce que vous fixez le calage d'abord en réglant les niveaux, ensuite les lambourdes, puis l'isolant et le PV est posé sur l'ensemble. On considère que le PV pris entre deux bois est suffisant.

Vous déconseillez les plots réglables a cause de leur coût ou bien y-a-t-il d'autres inconvénients à les utiliser? Non, je ne déconseille pas, simplement il faut les fixer au sol ce qui va doubler le nombre de fixations et puis il y a aussi le coût, c'est un choix à faire.

Pour le calage avec cales CP est-il possible d'utiliser aussi des cales plastiques de menuiserie pour affiner les réglages? Ce sont des cales de pose, pas e fixation, il faut être certain de la durabilité d'une fixation par vis dans le plastique.

Mon fournisseur de bois me confirme que les lambourdes en résineux sont bien sèche (valeur à vérifier tout de même), pour vous il n'y a donc pas de contre indication à utiliser ce type d'essence? Je vais tout de même creuser la question du châtaigner/chêne on ne sait jamais.
Il faut des bois de qualité menuiserie, mesurés réellement devant vous à 14% maxi et sans noeud ou petits noeuds attachés. Avec du feuillu vous partez en galère .....

Publié par icey74 il y a 1 an

Ok merci pour cette réponse détaillée.

Dernier petit point que je ne suis pas sur d'avoir compris.

le pare vapeur se pose entre les lambourdes et le parquet?

Il vient donc au dessus de l'isolant?

Les lambourdes ne sont donc pas protégées de l'humidité qui pourrait transiter par la dalle, c'est bien ça?


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

Il vient donc au dessus de l'isolant?  Oui, le but étant d'éviter une condensation dans l'isolant ou entre l'isolant et la dalle.

Les lambourdes ne sont donc pas protégées de l'humidité qui pourrait transiter par la dalle, c'est bien ça?  Si vous craignez un risque de remontée d'humidité par la dalle, alors il faut placer un film HPV de type sous toiture sur la dalle.

Publié par icey74 il y a 10 mois

Bonjour Boisphile,

Je viens vous apporter quelques nouvelles du chantier ainsi que quelques nouvelles questions.

La pose des lambourdes à été plus fastidieuse que je l'aurais imaginé, et même sur une surface raisonnable d'une 50aine de m², mon dos et mes genoux s'en rappelleront c'est sûr :)

J'ai stocké le parquet dans la pièce ou il est en train d'être installé pendant plus de 15j, presque 3 semaines en fait, et j'ai commencé la pose il y a 3j. Je rencontre deux difficultés notable :

1/ je constate un écart de 1 a 2mm sur la largeur de certaines lames. j'ai pensé dans un premier temps à un défaut d'usinage, et en écrivant ce message je me demande si cela pourrait provenir d'un écart de séchage entre les lame... dans tous les cas cela rend la pose compliqué car cela crée des jours entre certaines lames. Je vais aller mesurer le taux d'humidité des lames, mais je voulais aussi avoir votre avis la dessus, est-ce un problème courant (et peut être un non problème) ?

2/ plus embêtant, certains assemblages rainure/languette (toujours au niveau de la jonction de deux lames sur la largeur-petit coté) ont un jeu important (1 a 2mm) et provoque un mouvement de la lame vers le bas lors de la mise sous pression de la lame en marchant dessus par exemple. Ce n'est pas agréable sous le pied et cela génère un bruit d'impact très désagréable. Ce point la m'inquiète particulièrement car je me demande si cela pourrait être dû à un taux d'hygrométrie trop bas ayant provoqué par conséquent une rétractation trop importante du bois. Je n'ai pas de quoi mesurer le taux d'hygrométrie de la pièce actuellement, mais j'ai mesuré le taux d'humidité du parquet qui se situe entre 8 (certaines encore un peu en dessous) et 9% en fonction des lames. Ou bien cela proviendrait-il aussi d'un défaut d'usinage?


J'ai tenté de joindre la scierie qui m'a vendu le parquet mais ils sont en congés actuellement et ne peuvent répondre à mes questions !

Je précise à toute fin utile que la scierie m'ayant fourni le parquet a plutôt bonne réputation auprès des menuisiers professionnel que je connais, qui se fournisse largement chez eux, ce qui me laisse penser que les défauts d'usinages pourrait être a écarter, même si cela peut arriver à tout le monde j'imagine.

Pour information, Il fait très très chaud en ce moment, j'habite près de lyon et les températures depuis 2 semaines avoisine les 35°C la journée et descende rarement en dessous de 20°C la nuit... et le taux d'humidité de l'air tourne autour des 50%.

Voila, je ne sais pas si ma description du problème est assez claire, dans tous les cas merci d'avoir pris le temps de m'informer et de m'éclairer sur cet art délicat qu'est la pose du parquet !!!

bonne soirée


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 10 mois

1) Compte tenu des chaleurs, ce n'est peut-être pas le meilleur moment pour poser du parquet si c'est du massif.

2) La préoccupation majeure c'est de mesurer les humidités d'équilibre entre la pièce et le bois.
Il faut que ces humidité soient le plus proche possible des humidités courante en temps normal.
Si le taux est trop bas, lorsqu'elles vont naturellement remonter, le bois va gonfler et vous risquez des déformations de lames.

3) Attention, les lames ont un sens, l'assemblage n'est pas au milieu de l'épaisseur.

4) Un hygrométrie trop basse ne peut pas créer une différence de 2mm sur la faible épaisseur de 20mm.
Je ne peux rien dire sur l'usinage, tout dépend du prix et du fournisseur . . . . . . . . . !!!
Une humidité <8 à 9% pour autant que vous ayez un bon humidimètre, ce qui m'étonnerait, si non il mesurerait aussi l'humidité et la température de la pièce pour en tenir compte dans le résultat, c'est en tout cas bas, dans la mesure ou l'humidité de la pièce devrait se situer à environ 40% pour 25°. Hors actuellement sans chauffage l'air doit se situer aux environ de 65% ce qui demanderait pour une température de 25° une humidité du bois à environ 11.8 % et pour 35° environ 11.2 %.

Le problème est également de savoir comment le bois est séché par le scieur . . . . .

En résumé, tout cela n'est pas si simple, les paramètres sont multiples et ce n'est pas par hasard que la pose de parquet est un risque important de désordres chez les assureurs, en précisant bien qui dit assureurs dit professionnels . . . . . . .


Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

PARQUET CLIPSABLE FINITION AUTOUR DES PORTES.

Publié par BRISKA55

2 réponses
1019 vues
0 like

Jeu de dilatation autour des huisseries - parquet massif

Publié par epso

0 réponse
2144 vues
0 like

Parquets, plusieurs questions

Publié par Giro

4 réponses
1093 vues
0 like

parquet, quelques questions de débutant

Publié par titouille

0 réponse
1571 vues
0 like

Pose parquet sur lambourdes-questions

Publié par krom

0 réponse
727 vues
0 like