Lames de terrasse épaisses

Publié par Dourzal il y a 1 an

Bonjour, j’ai une structure de terrasse suspendue composée de solives de 68x195 tous les 50cm d’entraxe, tenue par des sabots d’un côté sur une muralière et de l’autre sur un poutre porteuse de 200x250 en chêne. Je cherche un platelage à y mettre dessus.
J’ai trouvé une offre, avec hélas peu d’information, concernant des lames en pin classe 4 autoclave en 34x185x4200 mm. Je ne trouve pas d’information sur ce type de montage par ailleurs.
Mes premières questions sont:
* Cette épaisseur pose t’elle des problèmes ?
* L’élancement (5.44) reste en dessous des 6 souvent annoncés en maxi, mais à cette largueur de lame n’y a t’il pas des problèmes ?
* Qu’elle dimension de vis doit on mettre ? Doit on en mettre 3 en largeur ?
* Qu’elle écartement prévoir et mettre entre les lames ?

Bref je suis preneur sur tout avis sur l’utilisation et le montage de ce type de lame.
Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

1) POrtées de la poutre et des solives ?
2) Hauteur au-dessus du sol de cette terrasse ?
3) Lieu précis de cette terrasse ?
4) Comment est fixée la muralière où plus précisément avez-vous laissé un espace entre mur et muralière ?
L'élancement se corrige en fonction du type de platelage (1 ou 2) de la pente pour l'écoulement des eaux et de l'humidité des lames.
L'espacement des lames est déterminé en fonction de leur largeur et de leur taux d'humidité au moment de la pose.
Les fixations sont déterminées selon le profil des lames, le type de platelage si fixation par dessous, avec ou mon rondelles de désolidarisation.

Publié par Dourzal il y a 1 an

Bonjour, merci pour votre attention,

Les portées sont de 3 m pour les solives et cela sur 8 m de longueur (2 poutres de chêne de 4m en 20x25). La hauteur est de 3m. C’est en Bretagne Nord, altitude 70m à moins de 10km de la côte. La muraliere est contre le mur, une bande d’arase la séparant, elle est fixée par des scellements et se trouve à l’abri sous un bardage + ITE. Voilà pour la description plus complète.

Par rapport à vos remarques:
1) au vu de la largeur des lames (185) de forme rectangulaire aux bords arrondis, quelle pente faut il prévoir sur les 3m?
2) l’humidité annoncée d’un bois, par exemple 18%, est elle bien une humidité nominale à la fin de la production du produit ? Suivant son stockage sur lieu de vente ou autre, cette humidité peut donc varier par la suite, doit on le sécher à nouveau avant de le poser ? Peut on traduire la différence de côté entre celle annoncée et celle mesurée en approximation de pourcentage d’humidité ?
3) je pensais fixer les lames par dessus avec bande d’étanchéité en dessous, seuls la longueur des vis et éventuellement leur nombre en largeur me questionnaient, en effet j'ai trouvé peu d’information sur ces formats. L’épaisseur me séduit bien, la largeur m’inquiète plus... et cela sur 420 cm... doit-on réduire les longueurs posées pour limiter le vrillage ?
Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

 La hauteur est de 3m. Il s'agit donc d'un platelage de type 2 situé à plus de 1mètre du sol.
Je me doit de vous mettre en garde sur la réglementation (LOI) sur les garde-corps.
Les platelages de type 2 se calculent avec des charges de 500kg/m² et vérifiées en charges localisées de 450kg.

1) au vu de la largeur des lames (185) de forme rectangulaire aux bords arrondis, quelle pente faut il prévoir sur les 3m? 
Soit une pente de 4% soit un élancement réduit de 2 soit 4.
2) l’humidité annoncée d’un bois, par exemple 18%, est elle bien une humidité nominale à la fin de la production du produit ? Suivant son stockage sur lieu de vente ou autre, cette humidité peut donc varier par la suite, doit on le sécher à nouveau avant de le poser ? Peut on traduire la différence de côté entre celle annoncée et celle mesurée en approximation de pourcentage d’humidité ?  Ce qui compte, c'est l'humidité d'équilibre avec l'air au moment de la pose. En Bretagne on note 19% l'été et 20% l'Hiver. Il suffit donc de vérifier l'humidité des lames que vous achetez avec un humidimètre à pointes.
3) je pensais fixer les lames par dessus avec bande d’étanchéité en dessous, seuls la longueur des vis et éventuellement leur nombre en largeur me questionnaient, en effet j'ai trouvé peu d’information sur ces formats. L’épaisseur me séduit bien, la largeur m’inquiète plus... et cela sur 420 cm... doit-on réduire les longueurs posées pour limiter le vrillage ?La limitation du vrillage passe par l'élancement, plus les lames sont larges plus elles doivent être épaisses. 185 paraît beaucoup pour du résineux, 145 est déjà pas mal. C'est à vous de voir

Publié par Dourzal il y a 1 an

Bonsoir merci pour vos précisions.

Par rapport aux exigences, les 34 mm sont un gage de rigidité et de solidité et sûrement préférable au même bois en traditionnel 27. Je n’ai pas fait le calcul pour voir la différence avec un exotique standard de 21...

« Soit une pente de 4% soit un élancement réduit de 2 soit 4. », une pente de 4% je vois ce que cela fait : 12 cm de dénivelé pour les 3 mètres de profondeur mais cela me semble beaucoup ! par contre je ne comprends l’explication de « l’élancement réduit de 2 soit 4 » ?

« La limitation du vrillage passe par l'élancement, plus les lames sont larges plus elles doivent être épaisses. 185 paraît beaucoup pour du résineux, 145 est déjà pas mal.  C'est à vous de voir » ben oui mais j’avoue que j’ai du mal à voir c’est le pourquoi de mon questionnement sur le forum...

D’ailleurs si je me décide, qu’elle dimension de vis dois-je mettre ? Dois je en mettre 3 en largeur ?

Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

Je ne sais plus comment vous expliquer que vous séparez l'épaisseur et la largeur des lames alors que ces deux éléments ont un rapport fondamental entre eux qui est l'élancement géométrique.
Bien sur que 34 c'est mieux que 27, mais tout dépend de la largeur.
145 /27 est un peu meilleur (5.37) que 185/34 (5.44).
Pour un gage de stabilité, en conservant des lames de 185, il faudrait une épaisseur de 185/4 = 46.
Ces lames étant exposées aux intempéries l'eau ne doit pas stagner sur les lames donc soit vous réduisez l'élancement de 2 points donc 4 au lieu de 6 ce qui réduit la largeur des lame à 136 x 34, soit vous conservez la section 185 x 34 mais vous créez une pente transversale pour l'écoulement des eaux de pluie.
Bref ! Il faut bien comprendre que tous ces éléments sont dépendant les uns des autres.
Fixation par le dessus, 2 vis 6 x 70 en Inox A4 disposées à 185/5 = 37mm des bords de la lame au maximum.
Fixation par le dessous tout dépend de la profondeur de la rainure pratiquée sous la lambourde/solive pour noyer la vis. Il faut calculer la longueur de telle sorte qu'elle pénètre de 27 à 28mm dans la lame. Les vis Inox ne sont pas obligatoires.

Publié par Dourzal il y a 1 an

J’ai bien compris maintenant ce que vous vouliez dire, en fait je ne me voyais pas réduire l’élancement en coupant longitudinalement les lames, il fallait donc que je pense à d’autres de largueur moindre, mais ce n’est pas si facile d’en trouver en forte épaisseur!
Encore merci pour toutes les précisions
Si certains ont fait l’experience de lame xxl genre 34x185, je suis preneur de vos récits...

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

lame de terrasse

Publié par matt26

2 réponses
1736 vues
0 like

Lame de terrasse

Publié par Calligraphe

0 réponse
1796 vues
0 like

lame terrasse

Publié par gb2

1 réponse
1049 vues
0 like

Lame de terrasse

Publié par hervé

3 réponses
1759 vues
0 like

lames de terrasse en meléze

Publié par yan78

0 réponse
1907 vues
0 like