Plancher

Plancher

il y a 16 ans

Bonjour à tous.

Je viens d'acheter une vieille maison, avec beaucoup de travaux à faire.
Cette maison fait 70 m2 au sol sur 3 niveaux.
Le rdc est et sera refait sur les 3/4 de la surface avec un hourdis polystyrène, et pour le reste un doublage des solives sous plancher.
Mais, là n'est pas mon problème, qui se situe plutôt au niveau du 1er étage.
Le 1er étage est constitué d'un plancher (je pense en sapin) posé sur des solives en chêne (en bons états malgré l'age (~1880)). Le plancher, lui, est en très mauvais état car il a été bouffé par l'humidité (lino collé dessus) et n'est pas de niveau (dû, je pense aux solives).
Je voudrai refaire un plancher sain et isoler (isolation thermique et phonique).
Pour cela, j'ai pensé à 3 solutions :
1- Arracher l'ancien plancher pour reposer des plaques ou un plancher massif.
J'ai très vite mis cette solution de côté car j'ai toutes mes cloisons du 1er qui reposent sur ce plancher.
2- Couler une chape béton ferraillée prise dans les murs extérieurs avec une chape fine.
Mais là, d'après vous, il y a des problèmes de poid et d'humidité pour le plancher existant.
Dommage, elle me plaisait bien cette solution.
3- Poser des plaques (ex : OSB) sur le plancher et les mettre à niveau pièce par pièce avec des cales ou des lambourdes.

Voilà, je viens de vous exposer mon problème, en espérant avoir été clair dans mes explications.

Pourriez vous me dire si les solutions envisagées sont bonnes,
Sinon auriez d'autres solutions à m'apporter pour réaliser ces travaux avec les matériaux à utiliser pour le plancher et l'isolation.

Je vous en remercie par avance.

5 réponses

1-5 sur 5 réponses
1/1
1. Plancher il y a 16 ans

Bonjour  Laurent,

Des solutions, il y en a sans doute, mais la première des choses à faire c'est de contrôler les capacités des solives existantes, parce que tout ce que vous poserez dessus constituera une charge permanente supplémentaire. Déjà qu'a cette époque, on ne vivait pas comme aujourd'*** et qu'il n'y avait pas de norme particulière, il se pourrait bien que comme beaucoup sur ce forum, vous soyez contraint de renforcer voire de changer le plancher. Donc, état des lieux, portées, entraxes de pose ou espacement (à préciser) sections et surtout vérification de l'état des solives dans les scellements.

 

Boisphilement votre

2. Plancher il y a 16 ans

Bonjour Boisphile,

Je tiens déjà à vous remercier d'avoir pris un peu de votre temps pour répondre à mon problème.

Je vais essayer de vous donner un peu plus d'information.
Les poutres sont prises dans les murs extérieurs (pierre + doublage briquette platre) d'une largeur supérieur à 60 cm, et dans la maison, dans un mur porteur en béton. A priori, le scellement dans le mur porteur est bon, par contre pour les murs extérieurs il m'est très difficile d'accéder aux scellements à cause du doublage. La portée des poutres varie en fonction du décrochage du mur porteur, allant de 3,50 m à 4,40 m (3,50/3,55/4,35/4,40). Les poutres en chêne ont une section moyenne de 180 x 110 mm (mini 180 x 90, maxi 190 x 130). L'espacement moyen entre les poutres est de 60 cm (mini 45 cm, maxi 64 cm), et un entraxe moyen de 66 cm (mini 62 cm, maxi 75 cm).
Au 1er étage, il y a un couloir qui séparent les 4 chambres en 2. les cloisons qui séparent les chambres entre elles, reposent sur le mur porteur. Le plancher est abimé par endroit (du comme je l'ai dit, par le lino collé dessus) : lattes cassées, plancher qui bouge par endroit...

Donc mon problème est de niveler, isoler, renforcer, et poser par dessus un parquet flottant (par exemple !).

Je vous remercie par avance des conseils que vous me proposerez.

3. Plancher il y a 16 ans

Bonjour,

Je me permets de revenir vers vous, car je me pose toujours autant de questions sur mon plancher.
Après de multes réflexions, je pensais tout d'abord passer un primaire d'adhérence sur le plancher (iboprim ou ibprim2 de chez weber) , puis faire un réagréage (weber.niv dur toujours de chez weber), afin de poser ensuite des dalles osb3 de 18mm ou alors directement un plancher flottant avec en dessous un isolant phonique.

Qu'en pensez vous !!??

Merci

4. Plancher il y a 16 ans

Bonjour mon cher boisphile,

Je vous suis très reconnaissant pour les infos trouvées sur ce forum ainsi que sur vos réponses techniques et FRANCHES (c'est rare pour le préciser). Je comprends tout à fait que vous ne puissiez répondre à toutes les demandes de ce forum (même si on pense toujours être la personne la plus importante et que son problème est prioritaire par rapport aux autres... hihihihihi!!!).
Grace à vos blogs, et vos réponses apportées aux différentes personnes, j'ai intégré dans mes recherches des critères très importants, comme le poids supporter par la structure du plancher (solives, plancher...), l'humidité.... (et c'est vrai que PERSONNE N'EN PARLE ?!!!!)
Toutefois, je dois, en fonction de ma maison, de mes moyens financiers (et d'autres), trouver une solution alliant à la fois vos données techniques et mes problèmes rencontrés sur le terrain (je devrais dire plutôt sur le plancher).

Dernières solutions trouvées (et je pense que je choisirais entre ces 2 là) :
- lambourder par dessus le plancher pièce par pièce afin de pose un plancher en OSB3 (j'ai des différences de niveaux allant jusqu'à 6cm, aieaieaieaie, dûes à des scellements de solives dans le mur porteur et les murs extérieurs qui ne sont PAS DE NIVEAUX... merci le maçon que je ne connais pas),
- poser un film polyane et couler une chappe légère à base de particule de bois (charge pour 10cm = 10-12kg au m2).

Qu'en pensez vous ?

Merci d'avance, et encore félicitations pour tout

5. Plancher il y a 16 ans

Bonjour Laurent,

Comme vous l'avez remarqué, je ne pense pas !!! Les grandes suppositions, les "à priori ça devrait passer" je ne sais pas faire, pardonnez-moi.

Il y a trop d'aléas dans votre affaire pour vous donner une réponse fiable. La portée des poutres varie de 3m50 à 4m40, leur section de 180 x 90 à 190 x 130 mm et les entraxes de 45 à 64 cm pour lesquels d'ailleurs il faudra être sur que ce sont des entraxes et non des espacements entre.

Je suis prêt à vous aider si vous le souhaitez, mais pour cela, je vous demanderais de travailler un peu !!! Après tout c'est pour vous, non ? $

Alors faites un croquis (même à main levée) sur lequel vous représenterez la ou les pièces en question avec les murs de refend et les solives avec pour chacune d'entre elles la section et l'entraxe (ou l'espacement, mais à préciser).

De cette façon, je serais en mesure de faire un diagnostique et une proposition.

Bien entendu, je fais abstraction de la qualité des scellements dans les murs, pour lesquels vous prendrez la responsabilité de vos propres conclusions.  

Boisphilement votre

 

1-5 sur 5 réponses
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion

Inspirations

0 photos pour vous inspirer