Maison ossature bois

Comment bâcher en attendant les beaux jours?

Publié par Malaga il y a 3 mois

Bonsoir à tous,


Ma maison ossature bois est hors d'eau et hors d'air. Malheureusement je n'ai pas eu le temps de faire les murs extérieurs avant la mauvaise saison.

Je vais devois attendre le mois de Mai / Juin pour continuer l'extérieur.

Note: Mon ossature bois est contreventée avec des plaques de 16 mm de type medium (je ne cite pas de produit).


Je souhaite donc bâcher la maison pour la protéger mais ne suis pas sûr de comment m'y prendre ni avec quel produit.


Mon idée:

faire un lattage vertical temporaire et y agrafer une bâche tout autour de la maison et dans les encadrements de fenêtres / porte. Ainsi je laisse une lame d'air entre le contreventement et la bâche pour chasser l'humidité.


Mes questions:

- Où fixer le lattage: n'importe où dans le contreventement ou forcément dans l'ossature derrière le contrevenetement?

- Avec quoi fixer le lattage? Je pensais le faire avec des vis pour pouvoir l'enlever ensuite mais je me demande si ça ne peut pas faire un pont thermique + pont pour l'humidité vers l'ossature

- Quelle bâche utiliser? Bâche polyéthylène, écran pare-pluie, autre?


Merci pour votre aide.


Publié par Malaga il y a 3 mois

Bonjour Boisphile,


Pour vous avoir lu à plusieurs reprises je sais ce que vous allez en dire!

1) Dans les Pyrénées
2) Agepan DWD Protect (hors DTU et sans avis technique pour le sismique, je sais mais l'ai appris trop tard une fois la maison montée)

3) Oui ces panneaux ont déjà pris l'eau plusieurs fois dont ces derniers jours: tempêtes et pluie forte. Ca va faire onze mois que les murs sont en place. J'ai raté les deux créneaux (printemps et automne) pour poser l'isolant et faire l'enduit à la chaux pour des raisons logistiques.

4) Couverture et menuiseries posées en effet. Couverture depuis Février et menuiseries depuis Septembre.


Mon idée:

Fixer un pare-pluie à forte résistance aux UV sur le contreventement puis faire un lattage vertical par-dessus et y agrafer une bâche polyéthylène pour faire une protection supplémentaire aux intempéries en attendant le mois de Mai / Juin pour poser l'isolant extérieur fibre de bois et son enduit à la chaux.


Je vais tester l'humidité des panneaux aujourd'hui ainsi que le bois de charpente. Je cherche un système pour protéger et permettre à l'humidité potentielle de s'évaporer.


Cela paraît-il  correct et me permettrait-il de travailler en intérieur sans risque d'infiltration en attendant?

 

Publié par Malaga il y a 3 mois

Mon contreventement ne présente aucune trace suspecte de moisissure ou de fatigue. J'en ai coupé un morceau dernièrement qui était en trop (réservation pour un coffre de volet roulant) et il était dans le même état de solidité que les chutes que j'ai gardées au sec. Il sèche très vite car ventilé.


Sur votre photo il était emprisoné dans le mur et ne pouvait donc pas évacuer l'humidité, non?

Quel était le système constructif de votre photo si vous vous en souvenez?



Publié par Malaga il y a 3 mois

J'ai fait le tour de ma maison avec un humidimètre à pointes dont j'ai vérifié la calibration sur des chutes tenues au sec.

Le bois d'ossature est entre 14% et 18% partout (douglas). Hyper localement j'ai une zone non protégée au Nord sur quelques cm² à 30%.


Le contreventement est entre 5% et 8% sur la quasi totalité de la surface. 5% sur les faces non soumises aux intempéries (Sud et Est) et entre 6% et 8% sur les faces Nord et Ouest qui ont pris un déluge Vendredi dernier (tempête et pluies abondantes à l'horizontale). Très localement en pied de contreventement ça monte à 14% sur quelques centimètres qui sont sous la zone d'agrafage et donc qui ne participe pas au contreventement (masquage des lisses d'ancrage et de chaînage). En sous face (chant) j'ai quelques mesures à 40% là où j'ai un "trottoir" (dalle qui dépasse du mur). L'Agepan y est spongieux et mou. Ca concerne quelques mètres et uniquement en sous face. Certainement la goutte d'eau qui ne peut pas s'évacuer.


Sinon le contreventement semble aussi solide qu'à l'origine (comparaison avec des chutes).


Je pense donc placer un pare-pluie sur la façade pour mieux la protéger jusqu'en Mai. Aux endroits où il y a un trottoir je vais doubler ce pare-pluie avec un lattage vertical sur lequel je vais coller une bâche. Ca permettra d'emmener la goutte d'eau plus bas que le trottoir.


Publié par Malaga il y a 3 mois

Nos messages se sont croisés.


Vous prenez vite la mouche! Où ai-je essayé de vous apprendre votre métier?


Que me conseillez-vous donc si je refais les faces soumises à la pluie pour les protéger le temps de finir le chantier? Un bâchage? De quel type? Pare-pluie? Pare-pluie + bâchage sur lattage?



Publié par Malaga il y a 3 mois

Autre option à laquelle je viens de penser pour rattraper le coup. Je protège le contreventement extérieur actuel avec un pare-pluie (avec bâchage supplémentaire ou pas, à voir) pour arrêter les dégâts et mettre mes façades à l'abri.


Ensuite je mets mon isolant intérieur et je rajoute un panneau de contreventement intérieur homologué en sismique (lequel? OSB?). Ainsi je n'ai pas à démonter mon contreventement extérieur et même si celui-ci a des propriétés dégradées ce n'est pas grave puisque j'ai ceinture et bretelles avec un double contreventement. Bien sûr il faut que je vérifie la faisabilité avec un simulateur thermique.


Qu'en pensez-vous?


P.S. @Boisphile: Dommage d'avoir effacé vos messages. Je ne comprends pas bien ce qui vous a fait réagir de la sorte (même en relisant mes messages...).



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 mois

Non monsieur, à 71 ans vous ne m'apprendrez pas mon métier d'Expert bois, membre de la SEB, membre de la commission française de normalisation, spécialiste reconnu de la construction bois, des planchers bois et des panneaux dérivés du bois, j'interviens sur toute la France.

Vous n'acceptez pas que l'on vous donne des conseils qui ne vont pas dans votre sens, c'est dommage pour vous.

Depuis plus de quinze ans que je réponds sur ce Forum, si je parlais la langue de bois, cela se saurait.

Si je vous dis qu'en dehors du non respect des lois sismique et termite, qu'un panneau dérivé du bois en classe d'emploi 2 qui a pris l'eau voit sa cohésion interne (que vous ne pouvez pas vérifier) en partie détruite et que ce panneau n'est plus apte à assurer une fonction structurelle d'une manière générale, mais qui plus est en zone sismique, c'est une réalité qu'il faut accepter.

Publié par Malaga il y a 3 mois

@Boisphile,


Et donc que pensez-vous d'un contreventement en intérieur pour ne pas avoir à démonter/remplacer celui en extérieur? Avec quel produit adéquat pour le sismique (car je ne suis pas dans une commune concernée par les termites)


Et j'en reviens à la question initiale? Comment bâcher / protéger le contreventement extérieur pour arrêter l'imprégnation? Pare-pluie + bâche? Pare-pluie seul avec forte protection aux UV?


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 mois

Quel est le nom de cette commune ?

Publié par Malaga il y a 3 mois

Désolé je ne donne pas cette info sur un forum public. Si vous avez un email je vous l'envoie.

Et pour le "double" contreventement pour éviter de tout détruire au pied de biche?

Publié par Malaga il y a 3 mois

Et j'aurai le droit à une réponse si je suis gentil et que j'envoie ma localité?


Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

COMPOSITION MUR OSSATURE BOIS (à jour : 2019)

Publié par buzz29

3 réponses
304 vues
0 like

Passage conduit dans mur extérieur

Publié par Lucas becuwe

1 réponse
47 vues
0 like

futur projet dans le Gard ( le Vigan)

Publié par polo

0 réponse
31 vues
0 like

ETICS e-cahier 3729 cstb

Publié par franckwood

10 réponses
89 vues
0 like

marigot, pente, acier et ossature bois

Publié par marco

0 réponse
49 vues
0 like