Maison ossature bois

Comment on dessine une maison MOB ?

Publié par BoisMan il y a 3 mois

Bonjour, 


Je poste se message pour partager et surtout pour trouver de l'aide.  


Présentation du projet :

Je souhaite dessiner dans le moindre détail, une maison MOB conforme RE2020. Ceci afin de décider si j'auto-construit ou non.


Le projet en est à son début


La forme : Une maison est un plein pied rectangulaire, le plancher total hors murs fait 14m * 7m, la toiture est en mono-pente de 15% en bac acier.


Les choix de construction  :

    -Fondation en Plot béton

    -Plancher bois :        -poutre maitresse en Lamellé-collé 

                                        -solivage en poutre en I 240mm, type steico

                                        -sous-coffre en Agepan e16mm,

                                        -isolation fibre de bois,

                                        -contreventement en OSB 3

                                        -par vapeur 

                                        -membrane + parquet bois ou carrelage


    -Murs bois:                -lisse basse en LVL

                                        -poteau en I 

                                        -encadrement des ouvertures en LVL

                                        -lisse haute en LVL

                                        -placo-> vide technique-> isolation en âme-> par-pluie en fibre de bois -> ventilation-> bardage Douglass. 


    -Toiture 

                                        poutre en I avec débord de toiture avant et arrière 

                                        -bac acier -> ventilation ->  Pare pluie fibre de bois -> isolation fibre de bois -> Contreventement OSB3 -> par vapeur -> vide                                             technique placo

                                        -Ouverture technique

                                     

Je pense que c'est classique pour les choix de construction.


Maintenant comment dimensionner ?

Comment choisir les élément d'assemblage ? 


Pour dimensionner les fondations, je doit connaitre le poids de la maison. existe t'il un poids moyen des MOB.

Pour dimensionner le plancher je doit connaitre l'entraxe des plots de fondation qui ne sont pas encore définie.


Je commence à peine et je constate le serpent qui se mords la queue. 

J'ai dessiné un exemple non dimensionner sur SketchUp.


Pouvez-vous m'aider ou me dire par ou commencer ?


Je pense dessiner la maison au pif, sans connaitre l'entraxe idéal des poutres et poteaux par défaut je prend 600mm  mais je suis sûre qu'il y à un entraxe précis à prendre et je ne trouve pas.

Ensuite j'additionne le poids de chaque élément pour me faire une idée. Je recommence avec le bon dimensionnement de chaque élément. Puis je refait la manipe x fois pour ajuster jusqu'à ce que tout soit compatible. 


Je penses qu'il y à une meilleur méthode pouvez vous la partager ? 


en attendant que pensez-vous de mon plancher ? : 


-Poutres maitresse en lamellé-collé de 300mm par 80mm  longueur max 14m

-Poutre en I 240 de haut, 3à4m fixées avec des sabots et vis à bois  de 45*70 

-Encrage équerre de 64*90*280 avec goujon d'encrage de 12 ou mieux ?






Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 mois

Je pense que la meilleure aide que l'on puisse vous apporter, c'est de passer par un BE spécialisé en COB.

Par exemple :

1) Faire faire une étude de sol qui déterminera la possibilité ou non de plots béton.

2) Bien connaitre la situation géographique précise, l'orographie du terrain, les contraintes particulières comme le risque termites et le risque sismique.

3) Vous ne pouvez pas déterminer quoi que ce soit sur le platelage de base tant que les efforts verticaux, horizontaux et leurs composantes ne seront pas déterminés.

4) Sur votre croquis, les solives ne sont pas alignées ce qui nécessitera un joint de dilatation au milieu de la dalle et donc un second dans l'autre sens puisque longueur 14 m.

5) Une façade de 14 m impose un refend intermédiaire qui, lui-même impose une fondation sous-jacente.

6) Vous parlez de BLC de 80 x 300 qui serait plutôt en fabrication française GL 24 du 87 x 315 ou 360 mais je m'étonnerais que 87 suffise, c'est à vérifier

7) Pour le calcul des charges de plots, il ne faut pas penser un seul instant que la charge d'une poutre sera divisée par son nombre d'appuis (ici à priori 5). Les charges d'une poutre sur 5 appuis c'est en pourcentage de la charge totale et dans l'ordre : 10, 28, 24, 28 es charges d'une poutre sur 5 appuis c'est en pourcentage de la charge totale et dans l'ordre : 10, 28, 24, 28 et 10 %.

Avec des logiciels ad'hoc ce sont plusieurs heures voire plusieurs jour de travail professionnel.

C'est très bien d'avoir un tel projet, mais il y a un minimum à maîtriser et ce que je viens de citer n'est qu'une petite partie.

Publié par Romain il y a 3 mois

J'ai le même projet que vous et Je confirme totalement ce que vous conseil Boisphile.

L'étude de sol m'a préconisée la profondeur  des plots entre 1.5 m et 3m (terre argileuse dans le 49...) et un entraxe de 3 m dans les 2 sens.


Pour ma part j'ai abandonné la laine de bois, il y a des sujets intéressants sur ce point dans le forum.


Ensuite j'additionne le poids de chaque élément pour me faire une idée. Je recommence avec le bon dimensionnement de chaque élément. Puis je refait la manipe x fois pour ajuster jusqu'à ce que tout soit compatible


Je ne comprend pas du tout comment vous travaillez??


Vous trouverez beaucoup de conseil sur le site de Boisphile pour la conception des murs, de la dalle...

Publié par BoisMan il y a 3 mois

Je pensais faire simple. Mais je suppose qu'il y à bien un mode opératoire pour esquisser une maison.

Il existe bien un standard ?

Admettons que je souhaite me former, connaissez vous un ouvrage pouvant m'avertir sur les points essentielles de la construction ?

Des DTU pour le planchers + les plots béton + les docs fournisseurs sont-ils suffisant pour l'ossature ?

Des exemple aussi, vous en connaissez qui ressemble au projet ? 


1) Ok pour l'étude de sol


2) Outre l'étude de sol, en bretagne, la profondeur hors gel c'est 50cm, j'ai dessiné les plots pour 80cm de profondeur +30cm hors sol. Les patelins que je recherche sont aux alentours de 50m d'altitude. De plus pas de gisement d'argile connue dans la zone recherché. Ca n'empêche pas l'étude de sol mais ca me donne une idée.


3)Le platelage est à revoir après la définitions des murs et toiture. Je m'y colle. 


4) Si j'aligne les solives c'est mieux ?

    C'est utile les poutres maitresses à chaque plot béton ?


5) En dessous de quel valeur le refend peut-il être évité ?  Une partie de la maison serai probablement une extension future soit l'atelier et l'entrée. Les 14m ne ferais plus que 11m40 (mur extérieur à mur extérieur)  Je joint le croquis de la maison ( c'est juste une forme, rien de technique n'y est fait). 

Si j'opte tout de même pour le mur de refend, celui-ci longerais la chambre 1 et rejoindrai le local technique. avec un ouverture au niveau du couloir. Il se trouve au mieux, au milieu de la construction.

Les fondations serait donc ok (hors dimensionnement) ? Ou alors pour le rafant il faudrait une seul poutre en appui sur les trois plots du centre. La poutre maitresse central de 14 m, serait coupée en deux.

La pente de la toiture (de souvenir 30% ici ) n'est pas encore arrêtée, je songe déjà à diminuer la hauteur de la façade sud et supprimer les fenêtres en hauteur ( Economie et Ergonomie) .  


6) Le BLC GL24 si il est en classe 3, oui j'ai pris 80cm par défaut. En plus j'ai crus voire que la résistance GL28h n'est plus garanti pour les section <100mm. 

Avant tout je dois donc déterminer les charges. Avec l'expérience pour une OSB on peut déjà s'attendre à un résultat, c'est pas la première MOB. Mais je n'ai pas cette expérience ^^.


J'ai refais un croquis du plancher avec solivage (en attendant d'avancer sur les murs et toiture ): 


7) Dans un esprit de standardisation j'aimerais que chaque plot soit identique, dans le mesure du raisonnable, et prévu au cas le plus défavorable. Un plot comme celui si peut supporter quelle charge ?

Les tiges sont en diamètre 10mm.



Un BE pour auto-constructeur, ça existe ? Et puis de toute façon quand je vais me heurter aux banques, il y des chances que je finissent, au mieux, par faire une semi-auto-construction. Ca n'empêche que je n'y suis pas et en attendant je veux en apprendre le maximum.


C'est un peu comme un loisir, ca comble un certain manque de stimulation professionnel. Pour vous dire, je songe à une reconversion, hélas ce n'est pas une période propice ^^). 

     

Publié par BoisMan il y a 3 mois

Je n'ai pas vue votre message Romain, je me rend de suite sur le site de Boisphile.


Laissez tomber ma façon de travailler ^^, j'y vais à tâtons sans expérience.

Je ne peux faire le plancher sans avoir déterminé les murs et la toiture, c'est juste que je pensais qu'il y avait un standard à respecter sans forcément de calcul précis à faire. 


Vous avez un lien pour que je puisse m'inspirer de votre projet, ou alors les plans de construction d'une maison semblable ?


Je ne voudrais pas refaire ce qui à déjà été inventé.


Cordialement

Publié par BoisMan il y a 3 mois

Voila mon nouveau plancher, avant de faire les murs et la toiture. 

Mise à jours :

    -Orientation du solivage (D'ailleurs pourquoi choisir l'orientation du solivage ?)

    -Entre-axe du solivage à 500.

    -Déterminer la pose de L'OSB 1800mm*2500mm, contre orienté par rapport au solivage, avec joint de         dilatation entre chaque panneau de 10mm.

    -Section des poutres maitresse passé à 120mm.

    -Disposition des poutres maitresse modifié, en fonction d'un mur de refend central et pour division du platlage.


L'ensemble est à redimensionner après détermination des cloisons et de la toiture. Mais je me pose une question pour la calpinage des panneaux OSB 

Dans le sens de la longueur (2500), avec un entre-axe de 500 entre chaque solive + joint de dilation de 10mm (découpe des bordure à prévoir) je suis bon, mais dans l'autre sens (1800) je dépasse la poutre.

Es-une mal façon ?

Si oui je doit agrandir la maison de sorte que la planche finisse sur l'axe de la poutre ? 

Ou alors je découpe et refait une languette avec une défonceuse ? 



Pour les murs extérieurs, j'avais bien une idée comme cela :


1 - 13mm

Parement mural intérieur : 1 plaques de plâtre standard 12,5mm (fixation vis placo de 35mm)

2 - 38mm

Contre-ossature intérieure : Épaisseur tasseaux 38*38 Compatible classe d'emploi 2

3 - 0.2mm

Pare-vapeur : Sd ≥ 18 m Steico multi reinova  0,25m – 25m ???

4 – 200mm

Montants et traverses : STEICOwall (bordure pré-isolé) , Structure STEICO LVL, . Épaisseur 45 mm - Entraxe 600 mm - Compatible classe d'emploi 2 - Résistance aux insectes à larves xylophages et termites selon l'Arrêté du 27 Juin 2006 (modifié 2010)

5 – (âme Montants)

Isolant : STEICOflex 200mm ou 2x100mm

6 - 15mm

Voile travaillant : Panneaux LVL épaisseur ≥ 15 mm

7 - 100mm

Contre-ossature extérieure : Épaisseur 100 mm, compatibles classe d’emploi 2

8 – (âme Ossature Ext.)

Isolant : STEICOflex, Semi rigide selon préconisation ND DTU 31.2 ou selon DTA

9 - 35mm

Pare-pluie : Sd ≤ 0.18 m, STEICOuniversal 0,18 en 35mm,

10 – 22 mm

Tasseaux bois support de bardage : Posés au droit des montants 600 mm - Épaisseur minimale 22 mm - Compatibles classe d'emploi 2

11 - 20mm

Revêtement extérieur : Bardage bois : Épaisseur fonction de l'entraxe des tasseaux, avec 18 mm minimum - Conforme NF DTU 41.2 ou sous AT ou DTA visant favorablement la pose sur ossature bois

épaisseur Total du mur envisagé 20+22+35+100+15+200+38+13 = 443mm


Avec une simulation qui ne remplacera pas un BE thermique. (Mode de fixation des contre-ossatures non réaliste)


Mais Romain tu n'aime plus trop la fibre bois, tu préfères quoi alors ?

Perso je préfère aussi éviter tout ce qui est "en vrac" à cause du tassement dans le temps.  


Cordialement.

Publié par Romain il y a 3 mois

Quel est ce format de panneaux pour votre platelage?

Vous devez faire erreur, regardez bien sur le site de Boisphile.

Le format standard est 2500 x 657 x 22mm

Ce sont les petites rives qui doivent reposer sur les solives, pour les grandes ça tombe comme ça tombe mais il faut croiser les joints.

Le jeu de 10 mm se trouve sur tout le pourtour et tous les 35M² avec 7 M de longueur maxi. sujet développé dans ce forum :"dalle bois" vous allez y trouver les bonnes infos.


Votre mur bois est imposant! le mien respecte juste la rt 2012

A vez vous respectez la répartition 1/3 - 2/3?

LE sd de votre PV est il suffisant?

La laine de bois steico est traitée contre les termites?

C'est pour cette raison que j'ai abandonné la LDB et également pour les problèmes d'échanges hydriques, ça stock l'humidité...

Certe c'est un produit naturel mais très énergivores pour le fabriquer...

Je vais prendre un isolant tradi : la laine de roche;





Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 mois

STOP ! Je n'ai pas trop le temps, mais il me parait nécessaire de mettre les points sur les "I" non pas pour vous em****er mais pour que vous partiez d'un bon pied.

La dalle de base est ESSENTIELLE, c'est la plus important de la construction, elle supporte toute la construction et elle reprend tous les efforts et notamment les efforts au vent et en Bretagne ce n'est pas anodin.

Un façade 14 mètres avec une hauteur de, admettons 5 mètres, peut avoir à résister à près de 7 tonnes de pression, multiplié par (en gros) 1.3 puisque s'il y a pression sur une façade, il y a dépression sur celle opposée. Est-ce que vous pouvez imaginer une seule seconde le contreventement des panneaux latéraux, des pignons, du plancher intermédiaire qui est lui aussi un diaphragme horizontal et bien sûr le platelage de base qui va devoir résister à la fois aux descentes de charges, aux efforts horizontaux des pressions de vent et donc aux résultantes des deux efforts conjugués.

En fait vous prenez le problème à l'envers, la toute première chose à faire, c'est de trouver l'emplacement, parce que c'est lui qui va commander tous les calculs que vous ne pourrez pas faire plusieurs fois.

Ensuite, il faut commencer par la toiture qui va elle aussi reprendre des efforts et surtout avec les visières que vous avez dessinées et qui sont autant de points de soulèvement et elle la transmettre des charges aux murs. Mais ces charges ne sont pas identiques sur les quatre murs selon le sens de la charpente.

Ensuite le plancher intermédiaire idem qui lui aussi transmettra des charges aux murs selon le sens des solives.

Ensuite les murs et seulement après la dalle de base dont la ceinture périphérique reprendra toutes ces charges cumulées y compris les charges climatiques.

Ce sont des jours de travail et il faut être sur de ses choix.

Par exemple pour les plancher, ce sera de l'OSB 3 en dalles usinées 4 rives, en 2500 x 675 x 22 mm pour des entraxes de 500 mm, fixations conventionnelles et collage des assemblages. Et cela, c'est vrai pour l'ensemble de charque élément.

Vous ne pourrez pas déterminer votre plateforme de base tant que le reste soit déterminé où bien vous allez tout droit au casse-pipe, je suis désolé de vous le dire… 

Publié par BoisMan il y a 3 mois

Romain,

Oui , je respecte même pas "la pose en coupe de pierre" =(.

  

Faut-il faire la différence entre panneaux OSB et Dalle OSB, es une histoire de languette ou non ? 

Chez certain fournisseur  je trouve 2500 * 675 * 22 ou encore 2500 * 625 * 22, produit fini emballé,

ou sont passées les languettes ?

Un certain pro du coin n'affiche même pas le 22mm.

J'ai trouvé aussi sur un site du 500cm * 250cm en 22...certainement un produit destiné à l'industrie.

C'est bien 2500*675*22 hors languette ?


Alors le risque termites je pensais que c'était dans certain département.

Mais le bon sens pousse à dire que les termites ne connaissent pas les frontières.

Je valide la laine de Roche, je songe à renier la fibre de bois.


Mais je vais défendre mes choix d'isolation.

J'ai choisi les matériaux proposées par le fabricant Steico, la gamme va de la poutre en I, passe par différent isolant et solution de contreventement, et même propose des par-vapeurs ou alors Frein vapeur hygro-variable.

Pour la fibre de bois il faut une paroi perspirante, donc on oublie le par vapeur qui laissera indéniablement, plusieurs passage concentré à la vapeur. Cela provoquera en certain point, une saturation en eau dans la fibre de bois.

C'est ca qui me fait peur avec les par vapeurs, je veux pas finir avec une fenêtre ouverte H24 en pleine hiver. Ou alors une saturation d'humidité sur le placo car la double flux est en panne. 


D'ailleurs je replacerais le contreventement OSB côté intérieur afin de respecté un SD qui se dégrade de l'intérieur vers l'extérieur. 

Ils expliquent très bien l'idée "les pingouins du désert". 


La règle de 1/3_2/3 s'applique si le par vapeur se retrouve entre deux isolations.

Il me semble aussi que ce n'est pas une obligation, si le frein vapeur se retrouve du coté chaud de la parois autrement dit sur l'OSB. Le risque c'est d'atteindre son intégrité, lors du montage du placo hors je souhaite laisser un vide technique de 40 entre le frein vapeur et le placo.

L'ossature du placo vient systématiquement percer le frein vapeur, dois-je colmater chaque percement avec une pâte spécial ?  


Je cherche au plus simple et le vide technique semble royal pour le second-œuvre. 


Vous avez déjà déterminé votre isolation , je suis fort intéressé ?

Vous me dite RT2015, je souligne que la RE2020 sera obligatoire quand je débuterais concrètement le projet. 


Boisphile,

Je poste ici pour avoir ce genre d'avertissement, et être conscient des risques. Je ne voudrais pas vous faire perdre du temps, mon poste n'est pas dans l'urgence.


Je prend en compte vos conseils et j'attaque d'amblé la toiture. J'ai pu constater des visières semblable sur des préaux type poteaux poutres. Mais je restes sur des visières moins imposantes du coup.


La façade sud ne fait plus que 3250, avec une pente de 15% la façade nord  fait 2200 de haut. 


Vous me dite de trouver l'emplacement pour concevoir une maison, à priori le terrain sera relativement plat, ou en pente < 5 %. 

Alors que l'on peut trouver des kits de maison. Ceci ne prennent donc pas en compte l'emplacement pour dessiner leur maison. C'est des kit surdimensionner ?  


Je me considère ici la pour apprendre, vous êtes loin de m'em****er. Es que je vous agasse ?

Je suis de nature anxieux voir parano. On voit tellement de malfaçons, que faire appel à un pro et payer plein pot pour un truc mal fait, que je préfère que ce soit moi qui me vautre pour moins chère.

Plus j'en sais plus je peux éviter ce genre de propos :

-"osb qui fait par vapeur"

-"c'est normal quand c'est neuf"

-"désolé ce n'est pas en garanti" 


En tout cas merci, je continue


Cordialement.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 mois

Je vous conseille ceci pour un bon début : https://www.cndb.org/wp-content/uploads/2019/12/CNDB-MBOC.pdf

Publié par Romain il y a 3 mois

Oui, il y  a bien une différence entre panneaux et dalles OSB

C'est bien 2500*675*22 hors languette ?    c bien ça

le format des panneaux MOB est : 2800 x 1196  (pour un entraxe montants de 600 avec 4 mm de jeu entre panneaux)

Ce sujet parle pas mal de la dalle bois :   https://www.bois.com/forum/16165-pose-osb-fixation-et-joint-de-dilatation

L'ossature du placo vient systématiquement percer le frein vapeur, dois-je colmater chaque percement avec une pâte spécial ?

Comment souhaitez vous fixer votre ossature? Avec le systéme sixbox, le PV est percé mais il n'y a pas de fuite normalement c'est fait pour.
https://media.anjou-connectique.com/media/wysiwyg/marques/presentation-sixbox.jpg

j'ai mon permis de construire qui respecte la RT 2012

La RE 2020 sera peut être pour 2021 mais j'y crois pas trop. ce sera trés compliqué à mettre en place pour les constructeurs...

Mon isolation est très simple : 145mm de LDR entre montants et 60 mm à l'extérieure.


Je pense que ceux qui achéte des maisons en kit on déja acquis leur terrain et choisisse un kit qui s'adapte au minimum à leur terrain.

Je confirme ce que dis Boisphile, tous ce que vous faite sera à refaire une fois que vous aurez le terrain car il y aura forcément des contraintes que vous n'aurez pas maitrisé.



On voit tellement de malfaçons, que faire appel à un pro et payer plein pot pour un truc mal fait, que je préfère que ce soit moi qui me vautre pour moins chère.

Je pense la même chose que vous, raz le bol d'attendre pendant des semaines des artisans pour avoir du boulot mal fait et très cher...

Publié par BoisMan il y a 3 mois

Boisphile,

Merci pour le lien de formation, j'avoue que ça pique si je veux en faire plusieurs, mais faut savoir ce que l'on veut non =). L'étude du marché ou la vente n'est pas intéressant pour moi, le second impose le premier. J'en sort avec 4000€ pour 2 modules de 5 jours certainement hors hébergement. Je ne suis pas une entreprise ^^.

4000 € et j'ai les pré-requit en 10 jours de formation ? Mais c'est la mitier du prix d'une formation en 1 ans. dans le secteur du bois. Je vais peut-être faire un tour chez Twiza avant. 

Avec un compte CPF je retient l'idée mais le miens est trop jeune.


Romain, 

Sympa le système de rail sur ossature bois, c'est mieux pour éviter que le placo travail contre le bois ?


Votre mur se présente comme suite ?


-Placo 13mm

-Système SIXBOX et vide technique 40mm

-Contreventement intérieur en Panneau OSB ( avec languette ? )

            2800 x 1196 x ( 9mm )  (pour un entraxe montants de 600 avec 4 mm de jeu entre panneaux)

-Ossature bois brut en classe 2,  145mm.

-Isolation en âme avec 145mm de laine de roche, une marque ?

-Membrane Par-vapeur pris en sandwich, un SD ? 

-Contre-ossature en 60mm avec  l'isolation en laine de roche de 60mm pour une pose croisée.

-Membrane pare-pluie

-Bardage vertical ou  horizontal sous une seconde contre-ossature.


Avez vous des notes de calcules

Vous faite un plancher bois et une toiture mono-pente comment vous isolé et construisez ceux si également ?

Avez-vous fait appel à des pros ?

Un thermicien, un BE en particulier, un Architect ... ?

Un plan à partager ? 


Enfin je ne voudrais pas vous forcer, c'est peut-être personnel. Désolé j'ai trop de question, mais faut dire, que je ne connais pas grand monde en générale. 


On ne vie qu'une fois et ce projet de maison en auto-construction me tient à cœur. 


Cordialement.



Publié par Romain il y a 3 mois

La formation sur la conception, m'aurait intéressé mais j'imagine qu'il faut ensuite investir dans un logiciel de calcul


J'ai un toit plat comme celui ci :

voila mon mur : certains enduit d'autres en bardage zinc.  pv sd 90 m

Je devais faire ce projet en auto construction totale en prenant un mi temps  mais nous sommes entrain de remettre en question, notre projet. Ma femme à eu un accident domestique assez grave et avec un bébé de 6 mois, je ne vais pas pouvoir faire la construction avant un an. Du coup je vais me mettre à la recherche d'un artisan charpentier qui pourrait me construire l'ossature avec ma participation (qd je pourrai car je vais bosser à temps plein)

c'est mon cousin prof de charpente qui m'a validé la construction. Je n'ai pas de note de calcul.

pour l'étude thermique je l'ai faite sur le net et ce n'est pas l'idéal même si le gars est disponible et répond aux questions.


Plan de la dalle :

les plots béton sont représenté par les cercles.

Maison de plein pied, solive d'about et de jonction BLC 90 x 360, poutre en I 300mm entre axe 500 et 357 dans le garage.



je dessine sur top solid, c'est pas adapté à l'ossature mais c'est le logiciel que je maitrise avec mon boulot.

Je pourrai ajouter le plan du solivage toit mais il faut que je l'édite.

Je suis également entrain de dessiner chaque mur détaillé pièce par pièce. ça prend du temps mais j'aime ça. C'est mon loisir quand le bébé fait la siéste.


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 mois

 

Quelques réponses à vos questions :

Le BLC GL24 si il est en classe 3, oui j'ai pris 80cm par défaut. En plus j'ai crus voire que la résistance GL28h n'est plus garanti pour les section <100mm.  Si vous achetez de l'importation des pays de l'Est, c'est passible, mais si vous achetez de la fabrication française, le GL24 suffit largement pour une maison et vous n'aurez pas de problème.

Dans le sens de la longueur (2500), avec un entre-axe de 500 entre chaque solive + joint de dilation de 10mm  NON, 2500 c'est la longueur utile, des entraxes ne sont pas des espacements, les 500 sont pris soit d'axe en axe ou de bord à même bord de l'autre solive et il ne faut pas laisser de joint de dilatation entre les dalles, donc les entraxes 313, 357, 417 oui 500 sont corrects.

 mais dans l'autre sens  NON, les panneaux à base de bois ont un sens de pose qui est TOUJOURS le sens long. La résistance et le module d'élasticité varient du simple au double entre sens long et sens travers.

Votre mur bois est imposant! le mien respecte juste la rt 2012   Attention, il y a le calcul théorique du "R" en empilant les "R" de tous les matériaux, mais ce n'est pas la réalité. Il faut prendre en compte les lames d'air non ventilées, et les ponts thermiques que sont chaque montant et traverse, plus les assemblages. Pour vous donner un exemple concret et précis, j'ai fais tester une paroi de MOB en laboratoire au FCBA, la différence entre la théorie et la réalité était de 18 % ce qui est significatif.

La laine de bois steico est traitée contre les termites?  Pas de termite dans le 22 et le 29

D'ailleurs je replacerais le contreventement OSB côté intérieur afin de respecté un SD qui se dégrade de l'intérieur vers l'extérieur.  Aujourd'hui, un seul fabricant a fait tester la perspirance de certains de ses panneaux d'OSB, le 13 et le 18 mm selon la norme imposée à tous les fabricants de produits utilisés dans la COB selon la NF DTU 31-2. Lorsque le contreventement est intérieur, il faut prendre les valeurs dites à la coupelle humide et lorsqu'il est extérieur, à la coupelle sèche. L'OSB de ce fabricant français donne les résultats suivant :

13 mm coupelle sèche = 1,10 mètres – Coupelle humide 1,21 mètres.

18 mm coupelle sèche = 1,52 mètres – Coupelle humide 1,20 mètres.

Cela est le vraie réalité, donc penser une seule seconde que l'OSB peut faire PV est une ânerie.

je souhaite laisser un vide technique de 40 entre le frein vapeur et le placo.  Oui, il faut laisser ce vide pour passer la "tripaille" des gaines et fluides et des boites d'appareillages électriques.

 chaque percement avec une pâte spécial ?  NON, lorsque le PV de Sd 18 mètres est pris entre deux bois, ce n'est pas nécessaire.

C'est des kit surdimensionner ?  Non, c'est à l'acheteur de prendre ses responsabilités

L'ossature du placo vient systématiquement percer le frein vapeur, dois-je colmater chaque percement avec une pâte spécial ? Non, le PV est maintenu par un contrelattage en 60 x 40 de telle sorte : 1) Qu'il soit "pincé" entre deux bois et dans ce cas pas besoin de patch d'étanchéité et 2) Cela permet de fixer les suspente à placo sur les contrelattes sans percer le PV.

La formation sur la conception, m'aurait intéressé mais j'imagine qu'il faut ensuite investir dans un logiciel de calcul   NON, c'est beaucoup plus simple de respecter les DTU.  Pour vous deux, contactez-moi sur mon mail, vous ne le regretterez pas.

Plan de la dalle :   Maison de plein pied, solive d'about et de jonction BLC 90 x 360, poutre en I 300mm entre axe 500 et 357 dans le garage.   Ne pas poser les solives dans le même sens vous posera des problèmes de joints entre surfaces et pour le reste, je ne peux pas l'écrire ici……….

 

Publié par BoisMan il y a 3 mois

Bonjour, j'ai "avancé sur le projet" du moins j'essaye. Je ne vous ai pas encore contacté Monsieur Boisphile.

 

Finalement la façade fait moins de 4.3m. C'est plus que ce que je pensais, c'est proche de ce que vous estimiez.

Je n'avais pas imaginé convenablement plusieurs détails de construction.



Ceci étant dit commençons par le commencement.


La toiture mono-pente à 15% en bac acier :

    -Les poutre en I sont posées dans le sens de la pente avec un écartement de 555

    -Les poutres en I s'arrête sur l'ossature bois des murs. Elles sont fixés avec des demis sabot pointée

    -La porté mur ext. à mur ext. est <7100mm, j'ai donc ajouté une poutre en lamellé-collé à mi- porté, ca section     7000*440*135  en deux exemplaire mi bout à bout pour réaliser les 14m. (7*0.440*0.135*600kg/m3 = 250 kilo)

    Possibilité d'ajouter un mur de refend au mi porté des deux poutres en lamellé collé. Les fondations s'y prê.tent bien). 

    -Pour les débords avant et arrière, une planche en bois classe 3 ou 4 prolonge chaque poutre en I. Le débord        dépasse le bardage de ~300 mm 

    -Une série de voliges 4000*200*18, de classe 3 ou 4 est posée sur les planches 

    -Pour les débords latéraux, un coffrage supporte une ou plusieurs planche classe 3 ou 4. Elle recouvrera le bardage par la suite.

    -L'ensemble est contreventé en OSB. Les languettes en haut de pente, les rainures en bas de pente. Un collage spécial, "pose taille en pierre", je dois faire un joint de dilation de 10mm tout les 35m². et 7m de long max.


    L'isolation ce présente ainsi :

    -placo (13mm)

    -vide technique (40mm) ou plus celons préconisation d'éventuelle spot d'éclairage et hors contact avec le par vapeur

    -Par vapeur SD >18m

    Isolation en âme en laine de roche de (200mm)

    OSB , (2500*675*22). "pose taille en pierre". Respect d'un joint de dilation de 10mm tout les 35m².

    -Est t'il conseillé de faire un doublage de l'isolation pose en"Sarking". Je ne sais pas trop ce qui se fait. 

    -Un film Par-pluie SD < 0.18m

    -lattage du par pluie dans le sens de la pente qu'elle épaisseur ?

    contre-lattage pour la pose du bac acier e50mm autoclave 

    -Bac acier galvanisé, laqué 25 micron,  dimension 4200mm *1000  à 5 ondulation

    -kit de fixation étanche + tire fond 6*100

    

Voici quelques images du projet absolument pas dimensionné car je bloque sur la toiture


Déjà pour la pose de panneaux rockciel les tirefonds doivent pénétrer les chevrons de 60mm mini, soit ici des poutres en I  de 200*45 qui ne suffise plus puisque qu'on traverse jusqu'à l'âme. 

Je vais laisser les poutre en I et partir soit:

sur des chevrons porteur classique en bois brute "isolé en en âme".

Soit pose classique de chevrons sur panne, l'isolation se ferais entre les pannes. puis un doublage en sarking 


C'est quoi le plus simple pour vous, quitte à tout refaire ^^ ?


Vous remarquerez que j'ai dessiné les murs, mais il ne valent rien sans la toiture n'es pas.


Allez à bonne entendeur. 




Publié par BoisMan il y a 3 mois

D'ailleurs, ou puis-je trouver votre mail ?


Sinon un petit lien qui va m'aidé,

http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS05-F/AF1192570_V1.pdf


Modification du projet :

Isolation de la toiture uniquement en sarking, avec Rockciel en 260mm. Toujours sous bac acier.

J'annule l'isolation en âme de 200 dans les murs, ils seront si possible en épaisseur 145mm.


Pour respecter la règle du 1/3int. et 2/3ext. , concernant uniquement les murs, la résistance de l'isolation extérieur doit être 2x supérieur à celle intérieur du par vapeur.

L'isolation serais comme avec les produit Mb Rock et Mb Rock+ dans ce cas, non adapté pour un doublage par l'extérieur mais uniquement par l'intérieur.

Je valide cette isolation et je revois les murs en 145 . 

Isolation en âme 145mm  plus doublé en intérieur par 60mm je garde le vide technique de 40 + le BA13.

solution conforme RT2012, ca passe ou ca casse pour la RE 2020. 

Seulement un truc le MbRock145 c'est un R 4.25  et le MbRock+60 (seul référence) c'est un R 1.70.

La règle du 1/3int. et 2/3ext n'est plus. 

C'est un maximum à ne pas dépasser dans ce cas je conserve mes murs en 200 et le doublage int. en 60 je me dépatouille avec la perte de surface.


Pour cette solution l'étanchéité intégrale de la maison me semble plus complexe.


-Pose du par vapeur dessus l'OSB de la toiture avant la pose du rockCiel 260 (R 7.30) en sarking 


Comment gérer la liaison entre la toiture et le murs (il y un débord de toiture)


Pose du par vapeur sur l'isolant coté intérieur des murs


La liaison entre le par vapeur du murs et du plancher se fait comme suite :

Le par vapeur du mur descend au pied du mur

Le par vapeur du plancher va au delà du plancher, le sur plus est replié  avant la pose des murs et viens recouvrir le par vapeur du mur

le par vapeur du plancher est écrasé sous les murs de sorte à recouvrir l'intégrité du planché 

J'ai bon ? 


Si je par la dessus, je peux commencer concrètement à déterminer la toiture. Aller hop.


Ca aide d'écrire pour réviser ses choix. 


Cordialement



Publié par BoisMan il y a 3 mois


Quand on cherche on trouve, mais pas tout de suite comme la béqué. 


J'ai des questions tout de même. Je ne suis pas en montagne, ce model est obligatoire pour du bac acier ?

(5) Le support continue peut-il être en OSB 12mm

(6) les par-vapeurs ne sont pas joint ?

(9) C'est le contre-liteau qui assure la fixation du Rock ciel ?

(10)Le platelage est t'il obligatoire si oui es possible en OSB 12mm 

(16) Le contre plaqué n'est pas protégé. J'aimerais ajouter une gouttière sur le contreplaqué ? 

(19)A quoi sert la cale 19 sous la butée 18 ? C'est fixé comment ?


C'est le même principe en haut de la pente ?


Quelqu'un à t'il un exemple en photo ou 3D s'il vous plait =) ? 

Publié par BoisMan il y a 3 mois

https://www.incub.net/quatre-methodes-pour-rater-son-auto-construction/


Je ne voudrais pas devenir un archétype, aussi je cherche un accompagnateur de projet en auto-construction.   

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

problèmes mob

Publié par david

7 réponses
104 vues
0 like

Dalle en bois pour MOB

Publié par pi

8 réponses
410 vues
0 like

salle de bain Mob

Publié par david

3 réponses
123 vues
0 like

Ancrage MOB de l'étage

Publié par Wang

16 réponses
174 vues
0 like

DIVERS QUESTION MOB

Publié par Sebbo46

4 réponses
60 vues
0 like