Atelier en ossature bois

Atelier en ossature bois

il y a 1 an

Bonjour,

 

Cela fait plusieurs mois que j'étudie mon projet d'atelier de 35m² en ossature bois et j'aimerai avoir un/plusieurs avis professionnels sur mes choix concernant celui-ci afin de ne pas les regretter. Grâce au DTU et à une personne du métier, j'ai pu avancer dans mon projet. Je vous propose de détailler étape par étape mes choix afin d'avoir un avis extérieur et avisé. 

 

Voici la modélisation finale de celui-ci.




Le futur bâtiment se trouve dans le 49 à Angers. Je souhaite le réaliser en auto-construction. Les seuls parties que je ne fais pas sont la dalle béton et l'étanchéité du toit plat ; je laisse les professionnels réalisés ceci. 

 

Voici le plan de celui-ci :



Pour le moment, le décaissage + réalisation de puits ont commencés ; mon sol est un peu humide, une source d'eau n'est pas loin! La dalle sera réalisée d'ici 2 semaines ; la suite ne se fera que cet été.




Voici les différentes étapes :


Etape 1 : Décaissage, réalisation de puits (50cmx50cmx50cm) ; bitume au fond + béton armé


Etape 2 : Mettre un bitume sur toute la surface + polystyrène extrudé de 40mm + polyane + dalle en béton armée + mettre des tiges filetées inox diam. 10mm lors du coulage -> 10cm dans le béton et 20cm au-dessus de la dalle afin de pouvoir fixer les lisses basses.


Remarque : Sur la partie gauche, l'ossature bois reposera sur un muret existant de 80cm. Le maçon m'a affirmé qu'il avait été bien réalisé et qu'il supportera la charge du bâtiment.



Etape 3 : Pose d'une bande de bitume




Etape 4 : Coulage du soubassement en béton armé hydrofuge (largeur : 15cm – Hauteur : 15cm)




Etape 5 : Pose d'un bande bitume + fixation de la lisse basse (145x45 : Sapin - C24) avec rondelle écrou





Que pensez-vous des premières pour le moment ? Vais-je dans la bonne direction?


14 réponses

1-10 sur 14 réponses
1/2
1. Atelier en ossature bois il y a 1 an

Première mouture rapide.

1) Si Dépt des Vosges, attention zone de sismicité.

2) Rien de prescrit pour le surbot, mais liaison avec la dalle.

3) Bois épaisseur 45 mm ou double montant à la liaison de deux panneaux de contreventement.

4) Section ossature minimale 100 x 45

5) Panneaux de contreventement verticaux et non rainurés et épaisseur 13 mm si zone sismique III.

6) Jeu de 4 mm entre panneaux de contreventement.

7) Bande d'arase entre surbot et semelle d'assise.

8) Si bardage ajouré, pare-pluie spécial anti UV.

2. Atelier en ossature bois il y a 1 an

J'habite dans le 49, à côté d'Angers ; donc peu de risque de séisme!  OK pour Angers en zone II, mais le sud du département est bien en zone III.

3. Atelier en ossature bois il y a 1 an

Oui, si votre mur dépasse les 2800 de hauteur de panneau, une entretoise est nécessaire.

4. Atelier en ossature bois il y a 1 an

1) Les entraxes doivent être de 417 et non 400, comme pour un plancher, les petites rives des dalles OSB doivent être fixées sur les solives, assemblages collés au mastic colle, dans la mesure ou ce sera un diaphragme horizontal de contreventement.

2) Une seule entretoise suffit à mi-portée.

3) Muralière en 50 serait préférable avec un embrèvement de 15-20 mm dans les montants.

4) L'appui minimum d'une solive est de 50 mm, il faudrait donc des carrelets de 50 x 75, mais 75 est un tiers de la hauteur de la solive, il serait donc plus judicieux de fixer les solives avec des sabots.

5) De plus la fixation par tirefond par dessous n'est pas judicieuse car trop près de l'extrémité.

Oui ! C'est un métier qui ne s'improvise pas !!!

5. Atelier en ossature bois il y a 1 an

Pardonnez-moi, mais nous ne devons pas avoir reçu la même formation en maths !!! Mais 1800 - 7 = 1798 et je ne vois pas comment vous trouvez 400 d'entraxes ???

Avec mon contreventement intérieur, je ne vois pas comment réaliser ceci. Une idée?  Oui, faire comme tout le monde, le contreventement extérieur.

mais m'avait dit que 45mm passerait. Cela passe en calculs, mais la règle est la moitié de la largeur de la solive avec un minimum de 50 mm et vérifié par le calcul car tout dépend de la réaction aux appuis. La personne en question devrait vérifier ses cours.
Avez-vous une idée pour résoudre ce problème?  Oui, contreventement extérieur, muralière en LVL Kerto "S" de 51 x 260 et carrelet de 75 x 50 qui permet un engravement de 40 mm dans la solive soit moins du quart de la hauteur x 50 d'appui.

6. Atelier en ossature bois il y a 1 an

une erreur de frappe : 2800 - Des dalles CTBH en 2800 ???

trois tirefond dans chaque montant - Oui, si tirefond de D.6 (Mais pourquoi tirefond et pas vis ?) placé avec précision à l'axe des montants et avec un espace de 72 mm minimum entre chaque fixation et 36 mm de l'extrémité du montant.

Pour la fixation des solives sur la muralière, que préconisez-vous?   Elles reposent sur le carrelet et fixées avec deux vis SFS 6.5 x 110 en croix à 45° à la base et une vis à 45° de la solive vers la muralière.

Voir document :


7. Atelier en ossature bois il y a 1 an

Très bien pour les ESCR

NON, pour les ESCRFTZ dont le filetage n'est pas en deux parties comme les SFS, la partie lisse se plaçant dans le joint de telle sorte qu'il y ait serrage.

Carrelets résineux.

Il suffit de ne pas poser ces "bouts de solives.

8. Atelier en ossature bois il y a 1 an

Vous vous compliquez la vie inutilement et perdez un temps fou avec tous ces croquis, j'admire les gens comme vous qui on du temps devant eux !!!.................... Mais bon ! Posez juste un carrelet pour faire reposer les dalles, cela suffira dans la mesure où le dernière travée ne porte qu'une demi-charge.

9. Atelier en ossature bois il y a 1 an

NON, il faut le double filetage

10. Atelier en ossature bois il y a 1 an

Kerto "S" ( Structure)

1-10 sur 14 réponses
1/2

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion