point de rosé et osb

Publié par phil4 il y a 4 ans

Bonjour , je suis nouveau sur le forum que je viens de découvrir ; et malgré la richesse dans la diversité des questions abordées, je n'ai pas trouvé de réponse à mon problème ! J'ai une partie de toiture plate de 40 m² dont la composition est la suivante (de l'intérieur vers l'extérieur) : solives 8x22cm entraxe environ 52,5 cm, panneaux osb3 rl en 18mm d'épaisseur, panneaux de liège expansé en 10cm d'épaisseur, membrane [citation commerciale] collée (principe de la toiture dite "chaude").
La fonction du lieu changeant, j'ai besoin d'une bien meilleure isolation thermique ! J'ai donc pensé à combler l'espace vide entre solives d'isolant (des panneaux de liège collés choisi car imputrescible et respirant).
Le tout pour la finition intérieure serait recouvert d'un enduit à la chaux pour une bonne "perspirance". Il y a une bonne ventilation intérieure.
Comment réagirait l'osb3 pris en sandwich par les panneaux de liège sachant que le liège respire bien mais que la membrane epdm est étanche à l'air ? Quels seraient les dégâts possibles ?
Si mon idée est mauvaise, que préconiseriez-vous ?
Merci beaucoup pour le temps accordé à mon problème,
bonne journée, Phil.

BOIS HD

Publié par BOIS HD il y a 4 ans

Bonjour,

La réalisation de toiture terrasse (plate) sur support bois est complexe et présente des risques. Vous l’avez bien identifié, c’est la présence d’une condensation dans votre complexe. Le risque n’est pas négligeable, en effet le point de condensation va entrainer une hausse de l’humidité et donc un développement de champignon. Humidité plus chaleur plus obscurité : cela marche à tous les coups !
Certaines personnes voient les choses de deux façons : soit on empêche absolument la vapeur d’aller dans le complexe avec un pare-vapeur très étanche. Mais théoriquement c’est impossible d’avoir une étanchéité parfaite, donc il y a risque. Soit une membrane hygrovariable est mise du coté chaud en espérant que l’humidité dans le complexe puisse repartir en « sens inverse » si on s’approche de la condensation. Sur le papier pourquoi pas, mais la réalité est plus complexe.
Encore une fois les toitures terrasse sur support bois sont complexes et risqués.

Je vous conseille de contacter un bureau d’études thermique qui sera en mesure de vous faire une étude thermique et de migration de vapeur d’eau. Il pourra ainsi vous guider sur quel complexe mettre en œuvre.
En cherchant sur internet « toiture terrasse isolée bois - RAGE » vous allez trouver un document de préconisation. Mais je vous conseille un professionnel qui vous fera une étude adaptée.

Restant à votre disposition,

Fabien pour BOIS HD

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

On peut déjà se poser la question de l'OSB et de sa pose, dans la mesure où des entraxes de 525 ne correspondent pas à des longueurs utiles de dalles.

Ensuite, il faudrait quand même vérifier la capacité porteuse  des solives (plutôt faux arbas en toiture), dans la mesure où vous ne précisez ni le lieu, ni la pente, ni la présence ou non d'acrotères.

Une solution consiste à créer une ventilation d'air extérieur sous le panneau OSB. Evidemment il faut pour chaque travée une ventilation haute et une basse, ce qui sous entend la présence d'un film sous toiture pour recueillir les condensats et donc lattage et contrelattage ce qui n'est bien sur pas envisageable sans démonter.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Toit terrasse bois et acrotère brique? Point de rosée?

Publié par fabien44

23 réponses
1192 vues
0 like

Parquet point de hongrie / osb

Publié par Letsum

3 réponses
1713 vues
0 like

dimensions pointes

Publié par Dan's

1 réponse
1798 vues
0 like

Calcul pointes

Publié par xom

1 réponse
1133 vues
0 like

Vis ou pointes ???

Publié par Fanch

1 réponse
1712 vues
0 like