Plafond en volige

Publié par LaurentA il y a 13 ans

Bonsoir,

j'ai dans mon salon une charpente tradi (2 grosses pannes sapin + solivage) sur laquelle une volige (sans recouvrement) a ete clouee. Sur la volige, un contre plaque de 5mm a ete pose, puis la laine de roche et enfin, un film sous toiture. La maison date de 2002.

La volige ayant sechee dans le temps (...), des espaces se sont crees entre les voliges et de l'air passe desormais entre ces "ouvertures". Les murs sont en placo, avec comme isolant une laine deroulee (facon "Optima").

J'ai eu plusieurs RDV avec le maitre d'oeuvre ainsi que le charpentier et le plaquiste (la derniere a amene a la pose du contre-plaque sur la volige), mais le probleme est toujours present.

Lorsque je parle autour de moi de normes pour la pose d'une telle charpente, personne ne semble informe d'une telle existance? La volige peut-elle faire office de plafond dans une piece de vie?

Pourriez-vous me dire, de votre experience, ce qu'il en est concernant cette norme et quelle solution vous verriez pour resorber ce probleme?

Une solution "simple" consisterait a fermer sous le solivage avec un isolant et une autre volige a recouvrement, mais le cote esthetique en serait lourdement impacte (perte du solivage).

Merci pour votre temps.
Cordialement.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 13 ans

Bonjour Laurent

Tout cela est confus !! on peu comprendre qu'il s'agit d'un plein volume directement sous rampant. Il y a donc des pannes, mais les solives c''est pour le plancher donc que sont ce que vous appelez des solives ??? Ensuite, s'il y a un contreplaqué posé sur les voliges, que celles-ci soit disjointes ne doit influer en rien, c'est le C/P qui fait ""l'étanchéité"" à l'air. Par contre après je ne saisis plus le montage, les tuiles ou autre couverture n'est pas directement sur l'isolant ???

 

Boisphilement votre

Publié par LaurentA il y a 13 ans

Bonsoir,

Oui, il s'agit d'un bien d'un plein volume (S=50 m2) directement sous un rampant. Ce dernier est fait de 2 grosses pannes (5ml, section 300/300 mm) et de chevrons (110x70). Sur les chevrons est clouee la volige.
Sur cette volige, un C/P a ete rajoute en 2005 par le charpentier, le bureau d'etude qui avait etudie la structure de la charpente ne l'avait pas initialement prevu, mais vu les passages d'air, nous (le charpentier, le maitre d'oeuvre et moi-meme) avions convenu d'entreprendre ce rajout afin d'assurer l'etancheite parfaite au niveau du toit. Ce C/P a de plus ete etanchifie au Sikka sur toute sa peripherie.
Sur ce CP, la laine de roche (200 mm) a ete deroulee, puis un film transpirant sous toiture et enfin les tuiles.

Le probleme est que l'air continue a passer par l'espace (~ 5 mm) qui s'est cree la premiere annee entre chaque planche de volige. Cet air ne pouvant pas passer par la toiture (le CP desormais pose assure effectivement l'etancheite), il doit certainement venir des murs et s'infiltrer par l'espace entre les voliges compris dans les 10 cm de placo, malgre la laine deroulee (80 mm) assurant l'isolation des murs.

Ma question concerne donc une eventuelle existance d'une norme regissant une telle realisation et une eventuelle source d'explication et, surtout, de resolution :-).

Encore merci pour votre temps.

Cordialement.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 13 ans

Je pense quand même qu'il manque quelque chose parce que les tuiles ne sont pas posées sur les 200 mm de laine de verre, il doit y avoir des supports bois ……….. Bref ! ce n'est pas le problème …..ce qui me chiffonne un peu c'est d'avoir utilisé de la laine de verre qui est très sensible à l'humidité et à la poussière et qui plus est de la L de V déroulée pour isoler des murs verticaux. Si tel est le cas, il y a fort à parier qu'il en manque déjà 50 cm en haut des murs, alors ne cherchez pas d'où vient l'air !!!

Publié par LaurentA il y a 13 ans

Bonsoir Boisphile,

Il y a bien sur des planches de 220x40 axes sur les chevrons (entraxes de 450), creant le volume pour les 200 de L d V, repris enfin par des liteaux et contre-liteaux pour le film et les tuiles.

Cote mur, la LdV est accrochee ds la hauteur ts les metres sur des rails par des rosaces, evitant de ce fait un affaissement. Lors de la pose du CP l'ete dernier, on voyait bien du toit entre les voliges la laine arrivant a fleur de celle-ci. Je ne pense pas qu'elle soit descendu, tout au moins ds de grandes proportions.

Neammoins, je pense effectivement que l'air vient des murs, passant dans la piece par l'espace cree entre 2 voliges consecutives.

Ma question concerne les materiaux utilises, notament cette volige, qui plus est traitee autoclave, qui n'est pas a recouvrement, ce qui aurait grandement limite cet espace (~ 5 mm) lie au sechage du bois. Une norme dicte-t'elle une telle realisation?

Boisphilement.




Boisphile

Publié par Boisphile il y a 13 ans

Non ! Il n'y a pas de norme là-dessus, les voliges n'ont pas de fonction mécanique au sens structurel du terme, elles ne font que porter la laine de roche. Je pense que c'est une erreur d'avoir placé des voliges traitées autoclave, d'abord parce que ce n'est pas nécessaire et ensuite parce que les bois ressortent très humides et en intérieur, le retrait ne pouvait être que prévisible. De plus en plafond on comprend mal la pose de voliges non assemblées. A mon sens, il y a là une faute manifeste de l'architecte, cela étant, la réception ayant été faite, comme cela ne présente aucun danger, je pense que vous aurez beaucoup de mal à aboutir.

Vous pouvez toujours proposer de fixer un pare vapeur sous les voliges puis de clouer un autre volige, celle-ci assemblée et à joints décalés par rapport à la précédente. Je pense que ce pourrait être accepté, mais …………. Si non, vous pouvez toujours dire que vous allez demander un diagnostic thermique dans le cadre de la RT et faire vérifier que cette maison est aux normes en vigueur. Je pense que cela devrait les faire réagir, car de la façon dont c'est fait, je doute que la RT ait été une de leurs préoccupations.

Publié par LaurentA il y a 13 ans

Merci Boisphile pour ta reponse.

J'ai bien pense effectivement a clouer un volige sous celle deja existante, en rajoutant "en sandwitch" un pare-vapeur et eventuellement un autre isolant fin, mais je vais perdre de la hauteur de chevron et, de surcroit, il faudrait rajouter un quart de rond a la jonction avec les chevrons, ce qui viendrait gacher malgre tout l'esthetique.

Je vais desormais recontacter le charpentier ainsi que le maitre d'oeuvre pour resoudre definitivement ce probleme.

Que designes-tu par "volige assemblee"? Une volige a recouvrement ou une volige bouvetee, stype lambris?

Encore Merci pour ton temps.

Cordialement.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 13 ans

Ne rêvez pas, il faudra bien accepter cette solution, parce que cela m'étonnerais beaucoup qu'ils acceptent de démonter la toiture !!!

Pour les voliges assemblées, oui, bouvetées.

Par ailleurs, évitez l'abominable ¼ de rond cache misère……… soit l'assemblage est au plus prêt du chevron et régulier soit il ne l'est pas et alors, préférez un petit chant plat, juste pour cacher le joint.

Publié par LaurentA il y a 13 ans

Bonsoir Boisphile,

Je pense aussi que cela va se terminer de la sorte ...

Quel style de voliges bouvetees larges (la volige actuelle doit faire ds les 150 mm) et quel film pare-vapeur me conseillez-vous? Les panes et les chevrons etant aussi TAC, il me faudra jouer avec le cote esthetique ...

Merci encore pour vos conseils.

Boisphilement.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Plafond en voliges

Publié par meounais

1 réponse
1449 vues
0 like

VOLIGE

Publié par Jean michelB

0 réponse
1619 vues
0 like

Pose de la volige

Publié par werre85

4 réponses
2589 vues
0 like

Volige sur fermettes.

Publié par MaxL

1 réponse
2298 vues
0 like

voliges sur fermettes

Publié par AlainP

1 réponse
1781 vues
0 like