Durée de vie des bois de charpente

Publié par Turcatmery il y a 12 ans

Pouvez vous me donner quelques indications permettant de contrôler l'état de pannes et chevrons sur une maison ancienne. Ma toiture dont les tuiles romaines sont en très mauvais état comporte 7 pannes de 9m sans reprise dont deux en appuis sur les murs latéraux. Les chevrons de 50x70 sont espacés de 400 mm. Les tuiles romaines sont bâties sur des tuiles plates jointives. La construction date de 1864 et mesure 8mx8m au sol. Mais les bois me semblent en bon état car peu de flexion. Seules les reprises autour des cheminées ont cédées ainsi que les liteaux en débords des murs. Mais j'ai tout de même quelques fuites au niveau des tuiles qui ne tiennent plus et sont emportées par le Mistral lorsqu'il est violent.

Bien sur si je fais contrôler par un artisan, il me dira de tout changer...... parce que vieux. Mon pauvre monsieur !

Je compte remplacer les tuiles romaines par des tuiles mécaniques grand moule du sud posées sur une isolation industrielle Efisol ou Béopan de 160mm, ces panneaux reposant directement sur les anciens chevrons. Le poids total devrait plutôt diminuer + une bonne isolation.

Quelle est la durée moyenne des charpentes traditionnelles et au cas ou je devrais tout changer, compte tenu des portées, le contrecollé est il une bonne solution ? pour les pannes. Leur écartement est sensiblement de 1.5m.

Merci de vos réponses.

 

 

Publié par vms09 charpentier il y a 12 ans

bonjour

vos tuiles sont probablement plus romane que romaine mais bon passons.....

première chose à faire : sonner les pannes et chevrons avec une massette ou une masse pour voir comment ca sonne un peu sur toute la longueur.... tenter d'enfoncer un clou de 100 dans les poutres, si ca s'enfonce facilement la poutre est pourrie, si le clou se tord, il est probable que la panne tiendra bien encore quelques décennies.

sur un toit à tuiles baties au mortier de chaux, oubliez la récup des chevrons, ils sont probablement pourris par l'accumulation d'humidité dans la chaux et en plus c'est rigolo parce qu'en général ca ne se voit pas de dessous.

ensuite eficol ou beopan se posent plutot sur une charpente bien plane ce qui est rarement le cas des charpentes anciennes.

pour finir et défendre un peu les artisans dont je fais partie, certes certains et peut être même la plupart vous diront qu'en effet il faut tout changer "mon bon monsieur". Il y a derrière bien évidemment des enjeux financiers puisque le but du jeu est que vous dépensiez le plus possible. Il y a également deux autres aspects que vous oubliez en tant que client qui veut bien sur payer le moins possible:

1/ si une fois découvert, on constate qu'il faut changer une panne ou plusieurs, serez vous pret à payer plus cher?

2/ il y a un problème d'assurance également. Lorsque vous faites faire des travaux de charpente couverture, l'artisan a une assurance decennale. donc les travaux de l'artisan sont garantis par une compagnie d'assurance pendant une durée de 10 ans. ce qui explique pourquoi un artisan cherche à se couvrir contre tous les désordres qui pourraient subvenir du à la conservation de vieux matériaux. qui plus est nos amis assureurs précisent bien que les matériaux de récupération ne sont pas couverts par la décennale. Vous voyez que tout est bien fait pour que l'artisan soit obligé de vous facturer un max d'euros

Rémy

Publié par Turcatmery il y a 12 ans

Effectivement il s'agit de tuiles Romanes "canal".

Je suis moi même indépendant, retraité depuis peu. Je connais donc les difficultés que l'on a à trouver et assurer une prestation. De plus, j'ai passé ces vingt dernières années à établir des appels d'offres techniques pour le compte de  grosses boites sur le pourtour de l'étang de Berre, à éplucher les offres, coordonner et  suivre l'exécution des travaux en milieu industriel.

Il y a des entreprises compétentes, d'autres beaucoup moins qui ne font que passer. Il en est de même des artisans.

Un donneur d'ordre important a des moyens financiers et judiciaires de pression envers les entreprises exécutantes. De plus, ci celles-ci veulent travailler régulièrement et à long terme, elles ont intérêt à respecter les devis et fournir des prestations satisfaisantes.

 

Les particuliers sont beaucoup moins protégés contre les artisans peu scrupuleux et cela peut devenir dramatique en cas de gros travaux.

.

Croyez cependant que j'ai un profond respect pour les artisans compétents et consciencieux, qui assurent pleinement leurs prestations  en étroite collaboration avec leurs clients.

Mais vu l'importance des travaux (j'ai aussi le ravalement des façades) et pour éviter toute mauvaise surprise, je suis prêt à prendre un architecte DPLG qui établira le cahier des charges et suivra les travaux pour mon compte, avec les entreprises de son choix.

Vous avez raison de demander si j'accepterais de payer un supplément de travaux en cas de remplacement des poutres. Certainement oui, mais le prix de cette éventualité sera fixé dans le cahier des charges, de façon à éviter les suppléments prohibitifs.

 

Pour ce qui concerne ma toiture, compte tenu de l'insuffisance de mes connaissances dans ce domaine particulier et de l'étendue des produits proposés par les fabricants, j'essaie de savoir ce qui se fait techniquement actuellement pour assurer une toiture plus légère et bien isolée. Le Net permets au moins de parcourir le sujet et d'essayer de s'informer et ce site est particulièrement riche sur ce point.

Dans la gamme des produits non limitative que j'ai cités pour exemple, certains comportent des chevrons incorporés avec un composé pare vapeur + isolant + lames de bois bouvetées et se posent dans le sens de la pente directement sur les pannes.

D'autres, moins complexes, et sans chevrons se posent parallèlement au faîtage, sur des chevrons classiques reposant eux-mêmes sur les pannes. Ils demandent peut être moins de précision.

La planéité du plan de pose ne m'avait pas échappée d'autant plus que le mot "panne" n'est peut être pas le bon dans mon cas car ce sont des poutres faites de troncs d'arbres simplement dégauchis à la main. Je pensais utiliser la deuxième solution en conservant un chevron tous les 40 cm. Qu'en pensez vous ? Peut on "caler proprement" entre poutres et chevrons ?

 

Au départ, mon idée était surtout de conserver ces poutres apparentes pour des raisons d'esthétique et de reporter l'isolation au dessus des chevrons, avec sous face finie et non pas entre les poutres et sous chevrons. Par dessus le tout, contre liteaux, écran de sous toiture (respirant), liteaux et tuiles mécaniques Romanes en montage à sec.

 

C'est dans le cas d'un changement des poutres que je vous demandais votre avis sur les poutres lamellées collées, compte tenu des 7m entre axes appuis sans reprise et de leur longueur totale de 9m avec les débords de pignons de 50 cm (murs de 50).

J'ai peur d'avoir des difficultés à trouver des pannes de longueur et section suffisantes sans avoir à ajouter une ferme intermédiaire qui devrait aussi supporter une portée de 7.5m.

 

Auriez vous quelques idées et suggestions ?

 

Sincères salutations.

Publié par vms09 charpentier il y a 12 ans

eh oui un archtecte dplg!!! LA solution. Faites ce que vous voulez mais là je suis sur un chantier de 3500m2 d'ossature bois, avec bien sur un archi qui est supposé faire la coordination des travaux. Seulement il coordonne depuis son bureau, donc tout va de travers. Rien ne remplacera VOTRE présente sur un chantier, ne serais-ce qu'1 heure la matin et 1 heure l'après midi. Ensuite choisissez une entreprise, celle qui vous fait bonne impression, celle que l'on vous recommande, ou celle faisant partie de http://boisphile.over-blog.com/1-categorie-572078.html

Il existe une démonstration d'un théorème qui dit que plus il y a d'argent moins il y a de savoir faire. Donc économisez l'archi

techniquement, sur des pannes tronc d'arbre, caler oui bien sur mais les calles restent souvent apparentes et c'est pas beau. En plus c'est long donc cher. Personnellement si les pannes sont réutilisables, moi je mettrai chevrons ( calés ) ctbh ou volige, liteaux, film de sous toiture, contre liteaux puis liteaux pour les tuiles. Ca vous permet d'isoler entre chevrons ( polyuréthane ou laine de roche ) de garder les poutres apparentes, et de galérer pour cacher les calles ( je l'ai déjà fait je sais le temps que ca prend !!)

en lamellé collé, on trouve des poutres de toute dimension jusqu'à 13m de long à 700€ le m3 HT environ. Actuellement je pose du 16m de long pour 7m de portée donc vos dimensions n'ont rien d'extraordinaires.

Rémy

Publié par Turcatmery il y a 12 ans

Merci de cette réponse.

La laine de roche en plaque ou en rouleau ? est elle un matériau plus sain et durable que le polystirène ?

Faut il placer un écran pare vapeur sous la laine de roche, compte tenu de sa discontinuité due aux pannes ?

Salutations. 

Publié par vms09 charpentier il y a 12 ans

laine de roche en ce que vous voulez suivant l'entraxe des chevrons et ce qu'à le fournisseur

oui pour le pare vapeur

je parle de polyuréthane et pas de polystyrène. Encore que le polyuréthane est aussi appellé polystyréne extrudé je crois... Bref l'intéret de polyuréthane c'est que 8cm d'épaisseur équivalent à 200mm de laine de roche. Le prix n'est pas non plus le même

Rémy

Publié par Turcatmery il y a 12 ans

Ok, je crois que dans mon cas le polyuréthane est plus indiqué pour l'isolation et les poutres apparentes. Je suis sur Marseille. Malheureusement pas de Boisphile dans le 13.

Salutations.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Durée de vie

Publié par Niok

6 réponses
39376 vues
0 like

Durée de vie écorce

Publié par Victor 88

0 réponse
1523 vues
0 like

Durée de vie d'une maison à OSSATURE BOIS

Publié par GUIBS2

10 réponses
11228 vues
0 like

Quelle est la durée de vie d'un panneau de particules?

Publié par Nikla

1 réponse
1885 vues
0 like

Bardage bois, bois de bout, eau et durée de vie.

Publié par Alatariel

4 réponses
2203 vues
0 like