Quelle est la portée maximale d'une poutre de bois ?

Publié par Pictorus il y a 12 ans

Je souhaiterais savoir quelle est la portée maximale d'une panne de bois brut (inutile de me parler des poutres en lamellé, etc). Au delà de quelle disance entre deux appuis un charpentier raisonnable n'accepte plus la solution bois brut, même de forte section ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Pictorus

Il ne pourra plus utiliser le bois massif à partir du moment ou sous charges, la flèche admissible ou la contrainte admissible de la poutre sera dépassée.

Ce choix peut être également guidé par le problème d'approvisionnement d'une grande longueur ou d'une grosse section ou de sa mise en oeuvre

Fonction de l'utilisation Poutre porteuse, solive ou panne de couverture, longueur et section peuvent évidemment être très très différentes fonction des charges supportées.

 

Boisphilement votre

Publié par PhilippeQ il y a 12 ans

bonjour,
voyons le coté pratique de la chose. Pensez-vous qu'il serait raisonnable de transporter par hélicoptère une poutre hors norme ou devoir faire venir un convoi exceptionnel sur une petite route de montagne aux virages très serrés. Bien entendu vous n'habitez peut-être pas dans un village reculé difficilement accessible mais il faut tout de même penser qu'à partir d'une certaine section pour une maison par exemple il devient inutile de surdimmensionner un élément de la construction. Vous n'y gagnerez qu'en une dépense très honéreuse et peu commode à manipuler. Mais s'agit-il d'un élément entrant dans la construction d'une maison ou d'un ouvrage d'art? Un charpentier ne se cantonnant pas seulement à l'édification de maisons!

Cordialement votre.

Publié par Pictorus il y a 12 ans

Ma question n'était pas de savoir s'il est raisonnable de surdimensionner une portée pour figurer dans le livre des records (ce n'est pas raisonnable de surdimensionner, la réponse est dans la question), mais à partir de quelle distance entre deux appuis, un charpentier va raisonnablement proposer des pannes en un autre matériau que le bois brut.

Par exemple, dans la cas d'une toiture assez ordinaire avec tuiles traditionnelles de terre cuite, si j'ai 5 mètres entre deux appuis et qu'un charpentier me dit que c'est rigoureusement et absolument impossible d'envisager une panne de bois brut quelle que soit sa section, je me dis qu'il se moque de moi.

En revanche, si j'ai une portée de 15 mètres entre deux murs et que le charpentier me dit qu'un tronc de sapin écorcé fera bien l'affaire, je me dis qu'il est fou.

Mon interrogation se situe évidemment entre ces deux extrêmes, c'est-à-dire aux approches des 6 ou 7 mètres. C'est une situation que l'on rencontre souvent dans des maisons anciennes étroites (6 ou 7 mètres, donc), avec des charpente sans ferme, simplement constituées de grandes pannes sans appuis intermédiaires.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Pictorus

Vous posez une question, mais finalement vous donnez aussi la réponse, que voulez-vous dire de plus ?

Il y a tellement de paramètre pour une toiture, la pente, le lieu, la couverture, le mode de pose des pannes etc .. que ce qui sera vrai à Lille ne le sera pas à Perpignan. Si vous avez un problème à résoudre, au lieu de tourner autour du pot, posez le ce sera plus efficace, ne croyez vous pas ???

Boisphilement votre

Publié par Pictorus il y a 12 ans

Bonjour,

Je n'ai nullement donné la réponse à ma question qui reste entière, mais je comprends à présent que les données présentées ne sont pas assez précises pour obtenir cette réponse.

Sans ignorer qu'une règle normative ne remplace pas un vrai calcul effectué par un bureau d'étude, je pensais qu'il existait une réponse rapide relevant d'une prescrption normative à ma question (comme par exemple celle qui dit qu'un solivage en bois naturel ne dépasse normalement pas 5 m de portée).  J'ai été induit en erreur par le fait qu'un charpentier venu examiner mon toit m'a dit : "votre couverture repose sur des pannes de 6,50 m de portée, pas de problème pour rénover à l'identique car EN-DESSOUS DE 7 M ON PEUT RESTER DANS LA FORMULE BOIS BRUT, c'est une règle générale de la charpente. Puis un autre est venu et m'a dit, "faux ! EN AUCUN CAS il ne convient d'itiliser du bois brut AU-DELA DE 6 METRES, c'est une règle générale de la charpente. Vous êtes obligé de tout refaire avec du lamellé."

Je me demande simplement à quel artisan il était raisonnable de faire (relativement) confiance !?!

Probablement faut-il simplement que je vous donne une description plus précise de la toiture pour avoir un avis de votre part... Il s'agit d'une maison doublement mitoyenne beaucoup plus profonde que large (6,50 m de large sur 15 de profondeur) dont la charpente ne comporte pas de ferme mais se constitue de 8 pannes en forme de rondins de résineux de section variable (du sapin, je suppose). Les chevrons sont des troncs de 10 à 15 cm de diamètre très longs (reposant plusieurs pannes à la fois). La toiture (récente, refaite par les précédents occupants il y a 7 ans) est en tuile de terre cuite (avec des parties en tuile de verre pour la lumière). La maison n'est pas en altitude mais dans une région (nord-est) où la neige n'est pas inconnue. Or, comme certaines parties de cette charepnte sont à revoir (dégats anciens dus à l'humidité et aux insectes dont les causes ont été supprimées), comme les pannes ont aussi un peu fléché avec le temps au gré des hivers neigeux, je consulte des professionnels pour trouver des solutions raisonnables à tous les points de vue. Mais les professionnels ont des avis différents et sont tous sûrs d'eux ! Donc, je m'informe le plus possible des règles et des pratiques... d'où ma naïve question, chers amis !

Cordialement,

Pictorus

 

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Pictorus

Tout dépend des conditions, je viens de dimensionner des solives en 6 mètres pour CG Bois, il n'y a rien de normatif là-dedans, c'est fonction des charges et des entraxes.

Vos charpentiers ont joué les cakes devant le profane, c'est vrai qu'au-delà de 7 mètres cela peut-être difficile de trouver des pièce de bois à la fois longue et de grosse section, mais tout est question de charges, de pente et d'entraxes.

C'est vrai aussi que si vous demandez des pannes de 7 mètres en zone 3 à 500 d'altitude avec un entraxe mini de 1m80, je vous dirais non sans même calculer, mais bon !!!....

Je vais vous donner un exemple qui ne vaut pas pour vous tel quel puisque je ne connais pas le lieu d'implantation ni la charge de couverture ni la pente, mais pour une surcharge de 45 kg/m² et charges permanentes de 70 kg/m² en pose déversée sur une pente de 40%, pour la portée de 6m50 il faut du 120 x 300 mm avec un entraxe de 1m50..

Boisphilement votre

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Quel est la Portée maximale pour solive de 70X150 ?

Publié par Marc'oh

2 réponses
2531 vues
0 like

renfort d'une poutre porteuse

Publié par PicardL

11 réponses
6226 vues
0 like

entraxe maximal poutres sous solives

Publié par Berlac

2 réponses
1779 vues
0 like

Calculer la section d'une poutre porteuse en bois massif

Publié par dede

16 réponses
34837 vues
0 like

Déformation maximale de chevrons

Publié par GeoS

1 réponse
1521 vues
0 like