Parquets

Parquet collé 23mm

Publié par benoit5 il y a 1 mois

Bonjour à tous,

Ayant aussi perdu mon dernier message, je le reposte...

alors oui je sais, ce n'est pas prudent et on s'expose à des risques de sinistres. Le sens de ma question est plutôt de comment minimiser les risques (et ce faisant, en apprendre plus sur le comportement des différents éléments).

Le pourquoi: maison rénovée, le parquet existant de 70 ans d'âge cloué sur poutres a été retiré, de l'OSB a été posé et l'ancien parquet recollé sur l'OSB après un certain délai. Pourquoi avoir fait ça? Simplement la volonté de garder un parquet ayant déjà vécu.
Après 3 ans, ca n'a pas bougé ou presque. Il y a je pense plusieurs raisons: plusieurs semaines s'étaient écoulées avant collage, le parquet était forcément en équilibre avec l'air intérieur (depuis 70 ans...), ils s'agissait de petites lames, 80x500, joint de dilatation, etc... Le presque: devant la cheminée. Forcément, avec le rayonnement du feu, les lames devant la cheminée se sont plus asséchées que les autres et les joints se sont un peu ouvert. Pas grave, on est en style "campagnard" et ça nous va.

Maintenant on passe à l'étage: une pièce a pu être faite avec cet ancien parquet mais pas plus. Pour les autres pièces, il a fallu acheter un parquet neuf. Et donc me voilà avec des lames 23x100x2000 en pin. Forcément c'est un parquet à clouer. Sauf que moi je veux le coller sur mon OSB car le clouer reviendrait à une surépaisseur innacceptable (lambourdes...). Et c'est là où je veux mettre toutes les chances de mon côté:
- il s'agit de petites pièces (env. 15m2)
- des plinthes larges sont prévues pour permettre d'avoir des larges joints de dilatation (1cm). Joint de dilatation y compris au niveau de la porte
- a priori pas de risque de reprise d'humidité. Les murs sont certes anciens (1950) et il n'y a pas de barrière d'étanchéité en fondation, mais nous n'avons jamais constaté de remontée sur le mur, les poutres sont désolidarisées du mur par un genre de feuille bitume (en plus on est à l'étage, 4m au-dessus du terrain...). Les murs sont couverts d'une isolation extérieure avec enduit, donc à priori pas d'infiltration dans le mur via la pluie. De manière générale, la maison est chauffée au bois et climatisée en été, et l'air y est d'ailleurs plutôt sec.
- a priori l'OSB est à l'état d'équilibre avec l'air intérieur: l'OSB est en place depuis plus d'un an, la maison est équipé d'une VMC hygrométrie moderne
- le parquet sera autant que possible à l'état d'équilibre: il est stocké depuis plusieurs semaines dans les pièces correspondantes (paquets fermés par contre)
- le collage s'effectuera en demi-saison (probablement d'ici quelques semaines), temps printanier, env. 15°C, à peu près 50%. Hors saison de chauffe (ou tout du moins, chauffage minimal uniquement au RdC), hors saison de climatisation. La colle sera une PU spécifiquement destinée au collage de parquet.
- Le parquet restera ouvert à la vapeur puisque huilé (et non vernis)

D'où ma question: que puis-je faire en plus pour minimiser le risque de désordre? J'imaginais notamment:
- mesurer l'hygrométrie du parquet? Si oui, est-ce qu'un appareil à qques dizaines d'euros est fiable?
- faudrait-il rainurer les sous-faces des lames (chose que je peux faire relativement facilement) ? Si oui, qu'est ce qui serait le mieux?
- autre chose ?

Merci beaucoup pour vos idées et vos conseils

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Vous pouvez clouer directement le parquet sur l'OSB. De cette façon, les deux (parquet et OSB) vont travailler indépendamment, sans risque de créer un phénomène bilame. Ce qui ne dispense pas de vérifier les humidités d'équilibre. 

Publié par benoit5 il y a 1 mois

Merci pour votre réponse. J'ignorais qu'on pouvait clouer du parquet sur l'OSB (d'ailleurs, je ne crois pas l'avoir lu sur votre blog). Ici on est sur de l'OSB de 22, le clou peut-il tenir dans un support moins épais que la lame elle-même? À moins qu'il n'existe peut-être des clous spéciaux destiné à ce genre d'usage? Ou s'agit-il d'un bête a priori de ma part?

N'y-a-t-il pas de risque que le parquet fasse du bruit au contact de l'OSB?


Pour ce qui est de la vérification d'humidité, je vais me procurer un appareil, emprunter si je peux ou l'acheter.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Oui, il est possible de clouer sur du panneau avec des pointes non lisses. Si vous clouez bien dan l'angle intérieur de la languette à 45° avec des pointe de 2.8 x 50 tête plate et que vous chassez bien la tête avec un chasse-pointes, aucun problème. Tout est dans la précision et la qualité du clouage.

Publié par benoit5 il y a 1 mois

Merci pour votre aide. Je vais alors me diriger vers cette solution qui par ailleurs sera peut-être même moins coûteuse (la colle PU a un coût ramené au m2 loin d'être négligeable!).


Pour ma compréhension du phénomène et parce que je suis curieux, permettez-moi une dernière question: quelle est la différence du point de vue de mon problème entre collé et cloué. Je comprends que la colle forme barrière à la vapeur, mais ici je ne pense pas que cela joue un rôle puisqu'on est à l'étage et sur des pièces ventilées (mais je me trompe peut-être), n'est-ce pas? Est-ce que le fait de le clouer permet plus de mouvements (bien que la colle possède une certaine souplesse également)?


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Deux bois de nature, de propriétés physique et mécaniques différentes, OSB résineux+Colle et parquet. 

Si vous les collez ensemble, les échanges hydriques ne seront pas les mèmes et le risque du phénomène "bilames" est présent avec un panneau qui peut se déformer. Un morceau de panneau, si vous le peignez d'un seul côté, il se mettra en banane.

Publié par benoit5 il y a 1 mois

Par exemple dans le cas où le parquet reprendrait de l'humidité (et du volume donc) et pas l'OSB.

  • Mais alors (j'insiste, mais j'aime comprendre), qu'est ce qui fait que les parquets donnés à collés sont au maximum de 15mm? Du fait de leur moindre épaisseur, il y a moins de matière, et donc créent moins de force lors de leur variation dimensionnelle ou est-ce autre chose?
  • Enfin, comment le rainurage en sous-face joue-t-il un rôle lorsqu'il est présent (si toutefois il joue un rôle)? Les rainures laissent-elles de la "place" aux parties pleines pour se dilater si besoin?
  • La largeur des lames jouent-elles un rôle dans cet effet de bilame?


Publié par benoit5 il y a 1 mois

Re-bonjour,


j'ai mis la main sur un appareil de mesure d'humidité des matériaux. Un appareil à destination des bricoleurs (pas du matos de pro), donné à une précision de +/-1% (d'humidité, pas en valeur relative).

La température au niveau de l'OSB du sol est de 18°C et l'humidité de l'air de 39%. Le petit appareil de mesure d'humidité me donne 6% pour le parquet (qui est stocké dans la pièce depuis un moment déjà). Qu'en pensez-vous? Vaut-il mieux poser avec une atmosphère plus humide ou cela parait acceptable?

(Je suis dans le Grand Est, en été on peut avoir des températures extérieures au-dessus de 35°C en pleine journée, et des matinées au-delà de 70% au lever du jour)

Merci bcp

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Parquet collé 23mm

Publié par benoit5

0 réponse
0 vue
0 like

Parquet collé sur lambourde

Publié par Coatbraw

6 réponses
37 vues
0 like

étanchéité d'un parquet collé

Publié par conso13

4 réponses
58 vues
0 like

Parquet collé - Sol friable - Primaire d'accrochage

Publié par guillaume.costa

0 réponse
0 vue
0 like

Parquet en bois massif collé ou flottant sur une maison qui bouge

Publié par Pelops

5 réponses
123 vues
0 like