Rénovation du mur extérieur - structure en ossature bois

Publié par Royced il y a 4 ans

Bonjour,

Avec Madame, nous réfléchissons aux possibilités de rénovation de notre maison (1975-1980) récemment achetée et nous voudrions profitons des travaux de rafraichissement pour (éventuellement) améliorer l'isolation de certains murs.

La structure actuelle est en ossature bois en 47x70mm tous les 600mm avec une contreventement intérieur (aggloméré 11mm, recouvert de voile de verre et peint) et une isolation entre chevrons de 60mm de laine de verre avec kraft. Du côté extérieur, nous retrouvons un parement en demi-brique, une lame d'air ventilée (50mm) et un fin revêtement en guise de pare-pluie/pare-vent.

Plusieurs questions me viennent et je n'arrive pas à trouver les réponses sur Internet ni sur ce forum. Pourriez-vous m'aider à leur trouver des réponses ?

Solution A
1) Puis-je simplement adjoindre une ossature (metal stud ou bois) isolée (laine de bois ou  LDR) avec son panneau de finition contre la cloison existante? Avec ou sans frein-vapeur ? Je crains avoir des risques de condensation/humidité à l'interface du contreventement.


Solution B
2) Puis-je démonter le contreventement et le remplacer par un contreventement intérieur respirant et perméable à la vapeur d'eau puis doubler la cloison comme dans la solution A avec une frein-vapeur avant le panneau de finition? Quelles seraient les précautions à prendre ? (renforts temporaires, autre?) Comment procéder à cette opération ? Je pourrai en profiter pour changer l'isolation actuelle qui a certainement dû travailler pendant 35 ans.


Solution C
3a) Puis-je démonter la cloison (ie retirer le contreventement, l'isolation et le pare-pluie) pour le remplacer par un contreventement extérieur (type [citation commerciale])? Le doublement de la cloison serait ensuite réalisée. C'est certainement plus compliqué mais je le vois comme une opportunité 1/ d'isoler de manière continue dans la coulisse et 2/ de garantir une homogénéité des matériaux (éviter des interfaces avec propriétés thermiques différentes).

3b) La question sous-jacente est alors la suivante : Quelle est difficulté de monter le contreventement extérieur par l'intérieur càd à l'envers? J'imagine le procédé suivant
1/ Les plaques sont découpées pour avoir une largeur inférieure à la hauteur du mur (2m50). Les murs atteignant max de 4m de largeur, cela devrait le faire.
2/Toutes les plaques sont introduites verticalement en biais ([citation commerciale] = 625 mm de largeur) et déposées dans la coulisses
3/ Les plaques sont ensuite montées horizontalement rangée par rangée, du bas vers le haut, avec un clouage en biais de 45°avec les montants et avec un collage au mastic (côte intérieur) entre les plaques.
4) Les plaques de la dernière rangée sont pourvues d'accroche (visse temporaire) en guise de poignée
5/ La finalisation (raccords d'étanchéité) s'effectue par en haut via les combles.
3c) Question bonus :-) Un pare-pluie ad-hoc est-elle nécessaire dans cette configuration sachant que le parement en brique limite l'exposition aux intempéries ?

Solution D
4) Et vous, que feriez-vous ?!Déjà, un tout grand merci pour vos réactions

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Renovation : ossature bois sur murs en pierre

Publié par AntoineReno

0 réponse
1573 vues
0 like

Murs bois extérieurs

Publié par madworker

5 réponses
1631 vues
0 like

murs ossature bois

Publié par zwicks

0 réponse
1343 vues
0 like

enduit exterieur pour mur bois

Publié par ToniD

3 réponses
8486 vues
0 like

composition mur exterieur

Publié par Concombre_Masque

2 réponses
1233 vues
0 like