Plancher MOB en U

Publié par jesus07 il y a 4 ans

Bonjour Messieurs Dames,

J'ai pour projet de construire une maison en ossature bois (45 x 145) de plain pied qui aura la forme d'un U de 120 m 2 habitable.
Les fondations se composent de plots béton de 300 x 300 sur 60 cm de hauteur espacés entre eux d'environ 2,4 m.
Isolation par l'intérieur, bardage, toiture bac acier (pente 10%) et parquet sur toute la surface.

Je sollicite votre aide concernant le plancher de cette maison, celui-ci sera en bois (poutres solives OSB...).
Poutres porteuse 100 x 220 et solivage en 45 x 220 (entraxe 60 cm) posé sur des muralières (lambourdes) de 70 x 50.
OSB 12 en sous face, Laine de verre 220 mm, pare vapeur et OSB 22 pour finir.

D'après les dessins que je vous soumets, pouvez-vous m'indiquer si ce projet est cohérent ou s'il nécessite d'être revu et corrigé ?

Je vous remercie.

A bientôt.






Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Où est située précisément cette construction ?

Pour calculer les descentes de charge sur les poutres périphériques, j'ai besoin de savoir comment est le toit, un plan serait bien.

Comment envisagez-vous la poutraison principale, en BLC d'une seule longueur sur appuis multiples (souhaitable) ou des segments de 2350 ou 4700 en BM traite ?

Y -t-il des charge concentrées à prévoir ?

Il serait bon d'avoir un plan et une coupe des façades avec les emplacements des baies pour le calcul des contreventements et des ancrages.

Pour info, vous ne passez pas la RT 2012 avec du 145, il va falloir revoir la copie dans la mesure où cela ne vous permettra que 70mm de complément d'isolation intérieur et 145 + 70 = 215 mm d'isolant c'est peut-être un peu court, idem pour le plancher.

Comment avez-vous déterminé la section des plots sans connaître les descentes de charges ?

Avez-vous une étude de sol ?

Il s'agit là d'une étude qui nécessitera sans doute pas loin d'une matinée de calculs.

Rien qu'avec cela, vous avez un peu de travail à faire.

Publié par jesus07 il y a 4 ans

Bonsoir et merci pour vos informations.

Le terrain se trouve en Sud Ardèche et l'étude géologique a été faites et, pour faire simple, des fouilles à 60 cm sont suffisante pour atteindre le bon sol. Donc trous de fouilles ferraillés et béton 350kg coulé sur 50cm x 50cm, puis, plots de 30 x 30 sur 60 de hauteur.

Concernant ma poutraison principale, je n'ai aucune idée arrêtée sur celle-ci, je retiens votre conseil sur du lamellé collé en 15 m. J'orientais mes recherches sur du résineux en 3m...

Pour l'isolation je compterais la faire avec un 145 laine de verre complété par un 160 laine de verre également, avant placo. Celle de la toiture, 2 passes croisées de laine de verre 220 et le plancher en 220 plus 20mm de liège avant parquet flottant sur toute la surface. Pensez-vous que cela reste maigre ?

Il n'y a pas vraiment de charges concentrées à prévoir sur ce plancher hormis un chauffe eau de 200 litres, sinon très peu de mobilier.
- Menuiseries en alu, dont 3 baies de 250 x 215.
- Toiture en bac acier de type froide : OSB 12, pare pluie, liteaux/contre liteaux et bac acier,
- Extérieur : OSB 12, pare pluie, tasseaux et bardage red cedar,
- Cloisons intérieur : placostil 72,
Je pense avoir optimisé le plancher pour des charges courantes, 120/120, à vérifier donc.

Je vous joint quelques dessins de la maison.

Au plaisir.















Publié par Patrick D. il y a 4 ans

Bonjour,

Comment avez-vous déterminé la répartition des plots ?

J'aime bien la conception du U, mais je le trouve un peu enfermé.

Quelle est l'exposition de la maison quand vous présentez le U ouvert ?

S'il s'agit de la façade sud, c'est peut être un peu limite pour l'ensoleillement.

Avez-vous déjà présenté votre projet à un thermicien ?

Publié par jesus07 il y a 4 ans

Bonjour,

Alors oui, le U est orienté plein Sud et du fait de sa profondeur le soleil ne stationnera pas longtemps a l'interieur. Ceci étant ce n'est pas le but recherché dans cette construction, nous souhaitions un lieu intimiste et suffisant pour incorporer un spa.

Pour les plots, à vrai dire j'ai conçu cette implantation pour réduire au maximum le tarif des poutres et bastaing. J'aurais par exemple pu réduire significativement le nombre de plots et augmenter les sections de bois. Le béton m"étant moins cher qu'une poutraison importante, j'ai opté pour cette version.
A voir maintenant si celle ci est la bonne et comment peut elle etre amélioré !

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Le terrain se trouve en Sud Ardèche cela ne me suffit pas, il y a deux zones sismique en Ardèche, 2 et 3 et cela change beaucoup les choses pour vous.

Donc trous de fouilles ferraillés et béton 350kg coulé sur 50cm x 50cm, puis, plots de 30 x 30 sur 60 de hauteur. Détrompez-vous, vous êtes en zone sismique, les plots doivent être reliés entre eux, une étude béton est nécessaire. D'ailleurs, il est probable qu'il vous soit demandé de joindre un document provenant d'un bureau de contrôle qui atteste que les calculs de stabilité et de contreventement ont été réalisés selon les prescriptions de l'Eurocode 8 et des nouvelles règles parasismiques de mai 2011.

Par ailleurs, justement la construction en forme de "U" n'est pas conseillé, selon la zone dans laquelle se trouvera votre construction, vous serez peut-être contraint de passer par un BE.

Et je vous rappelle s'il en est besoin, que les règles sismiques font partie du domaine réglementaire, donc de la loi et que vous ne pourrez pas vous y soustraire, contrairement au domaine normatif auquel vous pouvez déroger, surtout si vous faites cela en auto construction.

Je n'ai aucune idée arrêtée sur celle-ci, je retiens votre conseil sur du lamellé collé en 15 m. J'orientais mes recherches sur du résineux en 3m... Pas du tout, une poutre sur appuis multiples ne réagit pas du tout comme une poutre sur trois appuis ou une poutre sur deux appuis, il faut donc le déterminer au préalable. Dans tous les cas, vous serez contraint de faire un ceinturage homogène donc pour éviter une poutraison + un ceinturage, je pense qu'il faut mieux partir sur l'idée de grandes poutres dès le début. Mais si vous persistez sur la construction en forme de "U" vous serez sans doute obligé de la morceler en trois parties.

Je vous engage à télécharger cette documentation :  

http://www.mementodumaire.net/wp-content/uploads/2012/07/plaquette-meddtl-reglementation-parasismique-0711.pdf

Pour l'isolation je compterais la faire avec un 145 laine de verre complété par un 160 laine de verre également, avant placo. C'est toujours possible, mais dans ce cas vous serez obligé d'avoir une double ossature ce qui est à la fois compliqué et inutile, pour l'isolant et une troisième pour le vide technique et la fixation du placo. Coté chaud du pare-vapeur, le "R" ne peut pas dépasser 1/3 du "R" total de la paroi.

Je pense avoir optimisé le plancher pour des charges courantes, 120/120, à vérifier donc. Certes, mais vous oubliez que cette forme particulière vous donne toute une périphérie de murs qui sont autant de charges concentrées additionnée des charges de couverture qui, de plus, sont dans le même sens que le solivage. Ce sont donc les poutres principales qui vont se ramasser toutes les charges cumulées.

Et puis pour aller plus loin, il faudra nécessairement un plan coté de l'ensemble du plancher et de la construction, dans la mesure où à priori ils ne se superposent pas totalement.

Bref ! je crois que vous avez encore un gros travail à faire sur ce projet, bon courage.

Publié par Patrick D. il y a 4 ans

Ok. Mais à présent nous sommes sous la RT2012 et en démarche bioclimatique dont notamment pour favoriser les économies d'énergie en cherchant à profiter au maximum du soleil l'hiver.

Donc là dans votre configuration ça semble critique et vous devriez présenter votre projet à un thermicien avant d'aller plus loin.

Pour moi dimensionner des plots en béton en pensant que...

C'est comme dimensionner une dalle en bois en pensant que...

Franchement, pour la partie structurelle le projet ne mérite-t-il pas de passer par un bureau d'étude ?

PS : j'ai été dérangé au tel et le mail de Boisphile est parti entre temps.


Publié par jesus07 il y a 4 ans

Merci bien Messieurs pour vos conseils.
Si j'opte sur un plancher sur vide sanitaire maçonné et ventilé, pensez vous que ce type d'ouvrage est plus adapté ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Tant que vous ne donnerez pas le lieu, il ne sera pas possible de poursuivre la "discussion".

Publié par jesus07 il y a 4 ans

Pardonnez-moi.

Le terrain est situé sur la commune de Vallon-Pont d'Arc, à environ 3 km du centre ville. Terrain plat hors lotissement, libre de constructeur et viabilisé.
De nombreuses construction sont en ossature bois dans le secteur, et, selon le CAUE, une maison de forme atypique, avec une toiture bac acier et un bardage ne dérogera pas au PLU.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Je pense que vous n'avez pas bien saisi ce que je vous ai écris, pardonnez-moi, mais je me moque complètement de ce que vous dit la CAUE et le PLU, il ne s'agit pas de cela.

Votre construction sera située en zone de sismicité 3 sur une échelle de 5, ce n'est pas rien.

Ca y est, vous percutez ? Pardonnez-moi d'être si direct, mais il faut absolument que vous compreniez ce que cela implique.

Alors que la forme plaise à la CAUE, certes, mais si cette forme est un risque pour la construction, c'est non.

J'espère que vous avez téléchargé le document pour lequel je vous ai communiqué le lien.

Celui-ci est encore plus précis et vous pourrez comparez avec mes propos précédents et comprendrez, je le souhaite vivement que votre projet est un projet à risque et que si vous voulez faire vous-même, il faudra vous "blinder" parce qu'en cas de sinistre, vous jouez contre la loi, vous n'aurez ni ceinture ni bretelles, pas d'assurance, imaginez un bout de plafond qui tombe sur un membre de votre famille ……….. ce sera du pénal, pas du civil !!!

Voici le lien : http://www.crittbois.com/wp-content/uploads/2012/05/Guide_Partie1_Construction-bois-zone-sismique.pdf

Mais permettez-moi encore une question : Le BE qui vous a fait l'étude de sol ne vous a pas expliqué que les plans d'exécution et note de calculs doivent être établis dans le cadre d'une mission G3 et d'une mission G4 de suivi d'exécution des travaux ?

Pourquoi je suis pertinent sur le sujet, parce que je suis justement en expertise sur un problème similaire avec des fondations pour une MOB qui n'ont pas fait l'objet d'une étude béton. La remise en état, c'est pour 95m², 230000€, plus cher que la construction elle-même.

Réfléchissez bien, je ne manquerai pas de vous conseiller si vous le souhaitez, mais de grâce ne prenez pas cela à la légère.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Pour répondre à Patrick, dans un pareil cas cela ne mérite pas, c'est une obligation de passer par un BE.

Je rappelle que ce n'est pas du domaine normatif, mais réglementaire, donc de la loi que nul n'est censé ignorer.

Publié par jesus07 il y a 4 ans

J'ai parfaitement compris le principe et les obligations liées aux constructions en zone sismique modérée. Votre lien est tres interressant, manifestement ma construction doit etre partagé en 3 blocs pour former un U. Ainsi rechercher une distribution des masses et des rigidités

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Bien ! Fort de cela, il vous faut trouver un BE en mesure de vous faire les calculs des fondations et l'étude béton.

Pour une construction bois, c'est le plus emmerdant.

Mais avant cela, il vous faut repenser votre construction du point de vue structure et en particulier le positionnement des murs de refend intérieurs, dans la mesure où la longueur maxi de façade sans refend est de 9 mètres, ce qui risque d'être assez contraignant avec la forme en "U".

Lorsque tout sera bien défini et si vous le souhaitez, vous pourrez revenir vers nous, pour le calcul du plancher de base et des descentes de charges, nécessaires au BE pour le calcul des fondations et ancrages au sol. (cela vous économisera entre 800 et 1000€)

Concernant les murs, les refends et la charpente, en zone sismique c'est un problème d'ancrage, de liaison entre les différents éléments de la construction, mais cela n'intervient pas sur l'architecture elle-même.

Le BE vous calculera ces liaisons et les ancrages sur les fondations, avec un plan de ces ancrages et le détail des différents organes d'ancrages et de fixation, qu'il faudra scrupuleusement respecter.

Il vous remettra une note de calculs que vous ferez entériner par un bureau de contrôle (sauf si votre DDE ne vous le demande pas, mais cela m'étonnerais car ils ont ordre de le faire)

Ensuite ou en même temps vous pourrez passer par le BE thermique pour l'étude thermique.

Normalement, votre dossier de demande de PC doit être accompagné de l'étude thermique, de l'étude de sol, de l'étude béton et du certificat du bureau de contrôle qui atteste que les calculs de structure ont été réalisés selon l'Erocode 8 et les normes parasismiques.

C'est un parcours un peu compliqué, mais une fois que vous avez compris ce qu'il y a à faire, il suffit d'être vigilent et scrupuleux, mais c'est le prix à payer lorsqu'on fait le choix de faire soi-même. Cela étant soyez aussi conscient que tout ce que vous venez d'apprendre en 48heures, vous l'auriez découvert au fur et a mesure de votre avancement et cela aurait été une vraie galère ………..

Publié par jesus07 il y a 4 ans

Merci beaucoup Monsieur.

Depuis la dernière fois j'étudie cet eurocode8, en effet pleins de contraintes supplémentaire et j'en apprends tous les jours. Passionnant !
Je pense revoir un peu la forme de la maison avant d'aller faire vérifier tout ceci au niveau des ancrages, fondations...

Dans l'un de vos premiers messages vous me parliez de l'isolation entre mon ossature en 145, celle-ci vous paraissait mal adaptée au regard de la RT 2012 et de la règle 2/3 1/3. Pour rappel, je projetais une isolation de 145 entre montant et rajouter 160 avant doublage placo.
A l'heure actuelle, quelle est la meilleur méthode pour isoler une maison à ossature ?

Je vous remercie.

Publié par Patrick D. il y a 4 ans

Si vous souhaitez une telle capacité d'isolation, une piste... partez plutôt sur une ossature en 45x220 et un complément ITI de 80 après le pare vapeur.

Vous pouvez aussi étudier la piste d'une ossature en 145 avec ITE et ITI.

Mais encore une fois, rapprochez-vous d'un thermicien pour partir sur une bonne base. Autrement vous risquez une nouvelle fois de revoir votre projet.

Si vous n'avez pas de thermicien, je vous propose de vous mettre en relation avec mon partenaire Ingénieur Thermicien.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Evidemment tout est possible, ITE +  ITI mais cela tient plus du bricolage qu'autre chose.

Pour l'ITE, on est limité par l'épaisseur, j'ai vu des bardages descendre de 20mm sur des ITE de 100 par exemple, la longueur des fixations n'est pas en mesure de reprendre le poids de la contrelatte et du bardage, dans la mesure où la tige de la fixation se situe dans un matériau peu dense.

Il faudrait poser des fractionnements horizontaux pour tenir l'isolant, mais cela fait des ponts thermiques, bref ! ITE, oui, mais très limitée en épaisseur, ou alors en système sto.

Compléter avec 140 ou 160mm d'isolant en intérieur, mais derrière le pare-vapeur, peut-être, mais il faut bien une ossature secondaire pour fixer le pare-vapeur, plus une autre pour le vide technique et la fixation du parement intérieur.

Bref ! il faut savoir raison garder, car ces empilages sont souvent la source de désordres futurs, de ponts thermiques localisés, très très emmerdant à localiser et à réparer après quelques années, parce que ce les conséquences visibles n'apparaissent souvent que très tard, 8, 10, 12 ans après et cela devient une catastrophe.

Je suis sur une expertise actuellement sur une très belle maison (400000€) malheureusement montée à l'allemande par une entreprise allemande avec des murs dits "perspirants". La maison a 8 ans, on voit apparaître des nappes de moisissure sur le placo. Heureusement qu'il n'y a pas de pare-vapeur pour ralentir l'apparition de ces moisissures et du coup on reste dans la décennale. On a passé la caméra thermique, c'est un désastre, il va falloir tout démonter, à l'intérieur le contreventement moisi qui est censé faire PV mais qui est une passoire, pour changer l'isolant qui est de la laine de bois qui ne sèche pas et qui est trempée, (et pas très écolo contrairement à ce que l'on croit) poser un pare-vapeur et de nouvelle plaques de plâtre.

Idem en extérieur car ITE est posé directement sur l'ossature, alors qu'elle devrait l'être sur panneaux, poser un contreventement, une nouvelle ITE en système sto. On va dépasser les 150000€ ………… et imaginez les occupants.

Je sais que beaucoup d'entreprises font comme cela et disent qu'ils n'ont pas de problème, mais c'est faut, les problèmes arrivent tardivement mais ils arrivent.

Les Allemands sont en procès avec les Suédois pour la même chose, il y a 25000 maisons et 120000 logements (pour l'instant) en litige avec des moisissures partout ………….

Alors, mon conseil, restez raisonnables, surtout en auto construction où il n'y a aucun recours et préférez des solutions traditionnelles, "expérience réussie et reconnue" formule bien connue dans l'expertise.

Des ossatures de 45 x 220 ou 245 voir même du Lamibois qui sera encore plus écolo parce que de fabrication française en Pin des Landes. Vous pouvez passer avec des ossatures de 30mm x 245 ou même 300 et sec.

http://www.ophi-systeme.fr/ACCUEIL/tabid/37/language/fr-FR/Default.aspx

Des solutions simples et traditionnelles existent, ne cherchez pas midi à 14 heures, vous n'en serez que plus satisfait à long terme.

Publié par jesus07 il y a 4 ans

Merci Patrick pour votre aide.
Sinon quel est réellement l'intérêt d'un ingénieur thermicien pour la construction d'une maison individuelle ?
Je ne met aucunement en doute son importance mais si l'on part du principe que l'on va isoler la maison plus que ce qu'il ne le faut, quel est l'apport réel d'un tel intervenant ?

Publié par jesus07 il y a 4 ans

Intéressant boisphile ce que vous dites concernant l'isolation. Si je comprends bien, les épaisseurs d'isolant, si elles ne sont pas ventilées ni posées correctement ne seront jamais optimale voir pire source de gros problème !!
Etonnant cette construction allemande ! A ce prix j'imagine la superbe villa en ossature bois, quel dommage effectivement d'en arriver la !
Pourquoi les Suedois et les allemands sont ils en procès ?

Il y a apparemment 1000 façons de construire une maison à ossature bois, entre les isolants, les différents systèmes d'ossature, les épaisseurs, les planchers, les normes...

La solution du lamibois est très interessante aussi, j'ai parcouru le lien que vous me donnez, il y a de beaux exemples de plancher qui permet une très grosse isolation. Le prix est un peu élève mais je commence a déduire certaines choses.


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Mais c'est très simple, en tant qu'auto constructeur, vous pouvez vous affranchir de tout ce qui est
normatif, dans la mesure où votre construction ne bénéficiera pas d'assurance
comme la décennale par exemple.

Par contre vous ne pouvez pas vous affranchir de ce qui est réglementaire, donc de la loi que nul n'est censé ignorer et donc d'obligation à les respecter.

Les économies d'énergie sont cause nationale et même bien au-delà et quoi que vous en pensiez, vous devez respecter la loi dans ce domaine comme dans les autres.



Grossièrement, pour une maison d'habitation, ce sont :

- Les calculs aux Eurocodes, si vous êtes en zone de sismicité 3 ou 4 ou s'il y a des exigences de feu.
- Le risque sismique avec le respect de l'Eurocode 8 et des règles PSMI
- La réglementation acoustique.

- La réglementation Thermique 2012.

- La loi termite II

- La réglementation sur les garde-corps

ETC …

Vous serez obligé de fournir une étude thermique à votre dossier de demande de PC et prouvez en fin de chantier que la construction est conforme à l'étude préalable et rassurez-vous, ce n'est pas la même qui fait les deux et dans un premier temps vous pouvez être contrôlé trois ans après.

Je peux vous dire qu'il y a déjà eu des "descentes" douloureuses !!!



Les Allemands sont allé construire en Suède des équivalent HLM de chez nous et maintenant on s'aperçoit que c'est merdique et qu'il y a des moisissures partout, donc procès.

Non, il n'y a pas 1000 façons de construire une MOB, il y a la bonne et la mauvaise.

Dans la bonne, il y a quelques variantes, mais c'est tout.

Le [citation commerciale] est cher, certes, mais le Lamibois de fabrication française coûte moitié prix.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

tenon/mortaise en "U" ?

Publié par Alynpier

0 réponse
1528 vues
0 like

calcul plancher sur MOB

Publié par moby

6 réponses
1733 vues
0 like

Plancher bois sur MOB

Publié par gastonlagrat

8 réponses
1970 vues
0 like

plancher acoustique MOB

Publié par heliot

9 réponses
1635 vues
0 like

avis plancher mob

Publié par heliot

9 réponses
1483 vues
0 like