Les premiums d'AFCOBOIS

Publié par maitred'oeuvre37 il y a 6 ans

Bonjour
La première maison prémium d'AFCOBOIS(maison bois à partir de 100 000 euros)sera réalisée près de TOURS par le constructeur LIGNEA
Coulage de la dalle: Début Novembre
Inauguration nationale avec toute la presse spécialisée: Le 19 mars 2014
Cordialement
Paul BOUYER

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Maître d'œuvre ou responsable commercial ?
Peut-importe, c'est un beau pari que fait Afcobois et c'est possible, mais attention :
La laine de bois n'est pas un isolant traditionnel et l'OSB n'est pas un pare vapeur, c'est même une passoire, quant au pontage des panneaux, aujourd'***, personne n'est en mesure de donner une garantie de tenue au delà des 10 ans habituels.

Publié par Patrick D. il y a 6 ans

En parlant de passoire, je suis tombé sur cette page

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Il n'y a que les apprentis sorciers qui sont certain de ce qu'ils affirment. Bien sur que l'OSB n'est pas un pare-vapeur.
J'ai expliqué cela dans un autre sujet, et je sais de quoi je parle pour avoir été en quelque sorte le "père" de l'OSB en France, avec le Triply que je peux citer puisqu'il n'existe plus.
Quant à l'adhésif, aucun fabricant n'est aujourd'*** en mesure de confirmer la durabilité de collage dans le temps.

Publié par maitred'oeuvre37 il y a 6 ans

Monsieur Bois phile
Je suis Charpentier, Maitre d'Oeuvre, administrateur et responsable du projet "maisons prémium" au sein du syndicat AFCOBOIS...
Cordialement
Paul BOUYER

Publié par maitred'oeuvre37 il y a 6 ans

je suis bien d'accord que le mur dit "perspirant" fait débat !
Les allemands et les autrichiens qui ont quand même encore un peu d'avance sur nous dans le domaine et surtout un retour plus important l'utilisent depuis pas mal de temps.
Toutefois, dans le projet "prémium" d'AFCOBOIS les deux solutions sont possibles. l'autre solution étant un mur classique avec pare vapeur intérieur et OSB à l'extérieur.
L'épaisseur du mur (275mm)restant la même et l'isolation également.
Cordialement
paul BOUYER

Publié par Patrick D. il y a 6 ans

On est d'accord, si l'autre solution est classique la première est hors DTU ?

Publié par maitred'oeuvre37 il y a 6 ans

Hors DTU certes mais sous avis technique actuellement.
Et la révision actuelle du DTU 31-2 a laquelle nous participons va très certainement integrer la notion de murs perspirants
paul BOUYER

Publié par Patrick D. il y a 6 ans

Ok pouvez-vous communiquer l'avis technique du CSTB ?

Un avis technique pour cet exemple, permet-il pour un pro de construire sans risque, si une telle paroi n'est pas encore au DTU et si jamais à terme, elle ne le sera pas ?

Publié par maitred'oeuvre37 il y a 6 ans

Oui, on peut construire sous avis technique et être assuré dans le cadre de la décennale.
paul BOUYER

Publié par maitred'oeuvre37 il y a 6 ans

Vous pouvez bien sûr construire sous avis technique et être assuré en décenale.
Vous fournir un avis technique, c'est possible mais qui êtes vous et quel est le but?
Cordialement
Paul BOUYER

Publié par Patrick D. il y a 6 ans

"mais qui êtes vous et quel est le but?"

Je suis un pro en activité libérale qui apporte des conseils et des services aux particuliers qui cherchent à construire en ossature bois. Je suis dans un dépt ou votre concept pourrait séduire. Et donc au cas ou, je m'informe pour ne pas conseiller n'importe quoi.

En fait, ni plus ni moins que ce que l'on trouve de rédiger sur le site du CSTB.

"L’Etat a instauré l’Avis Technique en 1969 pour développer l’usage de produits  et procédés innovants dans le domaine du bâtiment. L’Avis Technique est un document d’information destiné à éclairer les professionnels sur l’aptitude à l’emploi de procédés, matériaux, éléments ou équipements utilisés dans la construction, alors  que ces produits ou procédés ne sont pas encore entrés dans le domaine traditionnel. "

Cordialement

Publié par maitred'oeuvre37 il y a 6 ans

Dans ce cas je vous conseille de vous rapprocher d'un adhérent AFCOBOIS de votre département en allant sur le site du syndicat.
Clickez sur la région qui vous intéresse et regardez si le constructeur adhère au projet "prémium"
Cordialement
paul BOUYER

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

A ma connaissance et compte tenu de la très grosse étude menée par le CSTB à le demande de la commission du 31-2, je ne panse pas qu'il y ait à ce jour un AT valide avec mur perspirant.
Le DTU 31-2 en révision actuellement n'a pas encore acté les murs perspirants dans son texte.
Il est possible qu'une règle de moyen soit décidée.
Mais cette règle de moyen devra être suivie très précisément, avec des matériaux précis, des épaisseurs précises, dans des zones géographiques précises.
Compte tenu des contraintes, ce n'est pas gagné.

Publié par maitred'oeuvre37 il y a 6 ans

L'entreprise SYBOIS (filliale du groupe de menuiserie MILLET)et à qui nous achetons nos murs possède un avis technique pour ses murs perspirants
Cordialement
Paul BOUYER

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Je souhaite signaler très gentiment à Monsieur Bouyer, que les avis technique sont délivrés exclusivement par le CSTB et sont publics, (dans la mesure où le détenteur de l'AT l'autorise, mais dans la grande majorité des cas il l'autorise car c'est son intérêt) donc consultables par tout à chacun.
Nul n'a autorité à demander à quiconque le demande, de justifier sa demande.
Si vous connaissez les références d'un AT dans ce domaine et dans le cadre du partage des informations sur ce forum, vous serez gentil de bien vouloir le communiquer.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Fort bien, nos posts se sont croisés …………
Comme vous êtes acheteur de leurs murs, vous ne pouvez pas ignorer cet AT. Merci donc de nous communiquer son numéro.
Il n'y a pas d'AT au nom de SYBOIS, peut-être sous un autre nom, merci.

Publié par Patrick D. il y a 6 ans

Sur le site de SYbois on peut lire cela

Et sur cette page le mur en détail

S'agit-il de cette configuration de murs perspirants avec AT du CSTB dont vous parlez ?

Sur le site on parle d'étude "*Étude réalisée par le FCBA et le CSTB en 2011." Mais pas d'AT.

Sinon en l'état 2 choses m'interpelles.

La première est l'absence de pare-vapeur ou de frein-vapeur. Donc par déduction dans cette configuration on doit considérer que l'osb joue le rôle de frein-vapeur. Ca moi, j'aime pas et je ne le conseille pas.

La deuxième, on ne connait pas l'épaisseur de l'ITE en FB mais celle-ci me semble bien faible pour être vraiment efficace. Mais bon l'étude thermique corrigera si besoin.


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Le sujet intéresse, c'est très bien, je développe un peu plus.

J'ai personnellement cette étude effectuée par le CSTB de Grenoble et sortie en mars 2011, financée par la DHUP, le CODIFAB et FBF.

La synthèse à elle seule fait 26 pages.

Qu'est-ce qui en ressort : On peut acter une perspirance correcte des parois dans la mesure où est prouvé un facteur 5 de perméance entre le matériau intérieur qui compose la paroi et le matériau extérieur et cela couche par couche.

Bien évidemment, TOUS les matériaux qui composent la paroi doivent être des matériaux reconnus au CGM de la NF DTU 31-2.

De plus et c'est le nœud du problème, tous ces matériaux doivent afficher marque par marque, leur caractéristique de perméance.

Hors, à ce jour, une première étude est en cours pour étalonner l'outil de calcul et déterminer la procédure d'essai pour plus de fiabilité que les tests existants qui montrent des différences trop importantes.

Ce qui veut dire en d'autres termes, qu'aujourd'***, mis à part quelques apprentis sorciers, personne n'est en mesure de prouver de manière scientifique, fiable , reconnue et réussie, la perspirance des différents matériaux qui composent une paroi en ossature bois.

Cela est valable pour les panneaux, dont les référentiels de certification seront modifiés pour inclure cette valeur, mais aussi pour les isolants.

De ce point de vue, il faudra donc nécessairement que les matériaux isolants non traditionnels actuellement sous AT fassent figurer dans leurs AT ou ATE, cette nouvelle valeur.

En conclusion et pour ces raisons, je doute de l'existence d'un AT en paroi perspirante et confirme que cette technique est pour l'instant hors DTU.

Le débat est donc le suivant : Est-il déontologiquement acceptable et honnête de proposer cette solution à des maîtres d'ouvrage particulier, qui, de fait, en acceptant cette solution, en prendront seuls la responsabilité, sans que personne ne puisse leur garantir que des moisissures ne se développeront pas dans leurs murs ?????

J'espère avoir objectivement éclairé le débat, Paris ne c'est pas fait en un jour, je pense que les choses avancent, mais il ne faut pas brûler les étapes, les enjeux et surtout les risques sont trop important.

Publié par maitred'oeuvre37 il y a 6 ans

A savoir que SYBOIS (fabriquant de murs perspirants) vient de remporter l'appel d'offre (pour 50%) du nouveau center parc du nord Vienne et va donc construire 400 habitats avec cette technique.
Cordialement
paul BOUYER
Nota: je ne suis pas d'ailleurs plus un défenseur de ce mode que du mode traditionnel avec pare vapeur et OSB extérieur

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Ne vous méprenez pas, je n'ai rien contre Paul Bouyer, je pense que comme beaucoup, vous rapportez ce qu'on vous dit.

Pour autant, il est de notre devoir en tant que professionnels, de ne pas encourager les lecteurs, qu'ils soient eux-mêmes professionnels ou particuliers, à se lancer dans des aventures qui sont, quoi qu'on en dise, encore hasardeuses aujourd'***, même si le ratio de 1 à 5 a été admis, dans la mesure où, justement, les valeurs des matériaux ne sont pas définies.

D'où mon expression "apprentis sorciers", parce qu'affirmer le bon fonctionnement d'une paroi perspirante dans ces conditions tient plus de la divination que de la technique.

Parlez-en avec André, votre Président, je pense qu'il sera d'accord avec moi.

Je suis au courant de ces 400 paillons pour le Center parc qui ont été pris par une association de plusieurs entreprises dont SYBOIS, MERLOT etc ...

Mais ce n'est pas parce que ces pavillons seront réalisés en murs perspirants que cela en fait une référence.

Nous avons encore évoqué ce problème en commission de normalisation, tant que les fabricants n'auront pas fait évaluer leurs produits, les calculs de perspiranse sont hypothétiques.

Le problème, c'est que compte tenu des différentes barrières que constituent les films, les pathologies apparaissent très tardivement, souvent bien au-delà des dix ans. Mais quand elles apparaissent, cela devient une catastrophe. Hors, dans ce cas, puisque la mise en œuvre a été faite volontairement hors DTU, la responsabilité de l'entreprise peut être engagée jusque 30 ans.

Je vous engage à prendre contact avec M F de Wigwam, elle fait référence dans la profession et vous entendrez un discours basé sur des réalités à la fois scientifiques et de chantier. En tant que professionnel et porteur du projet, elle vous renseignera avec plaisir, je n'en doute pas. Demandez ses coordonnées à Loïc ou passer sur mon mail perso par mon bloc je vous les donnerai.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

console

Publié par Titeuf

0 réponse
1638 vues
0 like

les routes du bois

Publié par Gui2009

0 réponse
1117 vues
0 like

Conseil isolation bois extérieur

Publié par miss ice

0 réponse
1524 vues
0 like

Dispositions particulières aux lames à plancher

Publié par nonob

5 réponses
1742 vues
0 like

Plan d'abris de jardin

Publié par stb59

0 réponse
1377 vues
0 like