comment renforcer mon solivage sans tout changer.

comment renforcer mon solivage sans tout changer.

il y a 9 ans

Bonjour,n'ayant pas eu de réponse à un précédent post, je réitère une demande d'info pour un dimensionnement.
Nous débutons un projet de renouvellement d'un ancien plancher au premier étage d'une dépendance.
Avant de remplacer ce vieux plancher de planches clouées par un nouveau plancher de dalles OSB3 (pas de revêtement pas la suite), je dois renforcer le solivage existant qui est mal dimensionné.
Le solivage actuel est constitué de poutres en chêne de 100/200 avec un entraxe variant entre 45 et 55 cm et sur une portée de 6m.
Le premier étage sera ensuite un grenier(pas de cloisonnement au premier étage, pas d'isolation en dessous,pas de mobiliers ou charges lourdes prévues dans ce grenier)

Je souhaiterais diminuer cette portée en placant à mi-distance (soit 3m) une poutre perpendiculaire (la portée de cette poutre serait de 4m50) qui reposerait sur des poteaux bois aux extrémités(hauteur de 2m50).Ces poteaux bois seront fixés au sol.

je pensais poser par la suite un contre solivage avec des lambourdes (probablement en douglas) afin de retrouver un plancher de niveau.

Quel doit étre le dimensionnement de cette poutre et des poteaux ? Quelle doit être la surface d'appui ? Bois massif (douglas) ou lamellée collée ?

merci

2 réponses

1-2 sur 2 réponses
1/1
1. comment renforcer mon solivage sans tout changer. il y a 9 ans

Avant tout, il faut bien comprendre trois choses fondamentales :
1) Lorsque l'on place une poutre en appui intermédiaire de solives passantes, celle-ci reprend 65% de la totalité des charges et non pas la moitié comme beaucoup croient. Il faudra donc s'attendre à une poutre de forte section.
2) Pour que la poutre soit efficace, elle doit supporter TOUTES les solives, ce qui implique au montage de forcer avec des vérins, ce qui est beaucoup plus facile à faire sur le papier que sur le chantier. Sur ce forum, beaucoup y croyaient, peu ont réussis.
3) Les solives étant en Chêne, il ne faut pas penser une seule seconde pouvoir les redresser en les soulevant.
Tel quelles, avec 50 kg/m² de charges permanentes et 100 kg occasionnels, la flèche est de 1/240 soit une déformation de l'ordre de 20 à 25mm. Le taux de flexion étant à 45%, il n'y a pas de risque particulier. Pour un plancher de stockage léger dans une dépendance, cela peut rester acceptable.
Mais si vous y tenez, une poutre centrale devrait avoir une section de 110 x 360 en lamellé-collé – Poids 90 kg – réactions aux appuis 1150 kg – surface d'appui 110 x 100

2. comment renforcer mon solivage sans tout changer. il y a 9 ans

merci beaucoup pour votre réponse et le dimensionnement adéquat.
Je pensais donc soulever le centre de chaque solive à l'aide d'étai avant d'y placer la poutre centrale.
et bravo pour les réponses apportées sur ce site.
cordialement,

1-2 sur 2 réponses
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion

Inspirations

0 photos pour vous inspirer