Plancher bois

Publié par jerry99 il y a 7 ans

Bonjour,
je vais construire dans une nouvelle maison (murs en béton cellulaire) un plancher bois entre le RDC (salon+cuisine) et l'étage (3 chambres+ Wc+Sdb avec douche sans baignoire).
Les dimensions de l'étage sont 6,90m par 8,10m. Le plancher est constitué de 2 poutres maitresses et 2 muralières en douglas posées dans le sens des 6.90 et de solives 15*10 avec entraxe de 40 (pour une portée max de 2,7).

Ma question porte sur la constitution du plancher d'étage. Pour des questions esthétiques je souhaiterais procéder ainsi  :
solives apparentes - volige peuplier - filtre par-poussière - fibre de bois dense de 18mm pour le passage de câbles - isolation phonique  (ex :pavatherm profil) - plancher chêne 18mm cloué.

De la volige en peuplier sera-t-elle assez résistante  (en épaisseur 18mm par exemple) ou suis-je obligé de rajouter une structure OSB3 (quelle épaisseur) au dessus des voliges? Mes cloisons d'étage doivent-elles reposer sur le parquet en chêne ou peuvent-elle reposer sur la volige (pour désolidariser les cloisons des planchers)?

Merci pour vos réponses.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

Pour le solivage, pas de problème, je suppose que la section est choisie plus par esthétique, un entraxe de 500 passait très bien.

Par contre, concernant les deux poutres principales, la portée de 6900 est extrêmement pénalisante je les vois mal en bois massif car il faudrait une section de 250 x 500 qui de plus ne serait pas sèches, donc soumises aux déformations, les muralières en 125 x 500.

Poids 430 kg – Réactions aux appuis 2685 kg – Surface d'appui 250 x 125 et là, il faut se poser la question des appuis en béton cellulaire.

A moins évidemment que vous puissiez ajouter un appui intermédiaire au milieu et là vous passez tout de suite à du 120 x 250.

Mais pour éviter deux poteaux, pourquoi pas une seule poutre avec poteau milieu qui prendrait l'essentiel des charges et déchargerait les murs.

Soit une 200 x 250 – poids 165 kg – réactions aux appuis 1435 – 4700 – 1435 – surfaces d'appui d'extrémités 200 x 100 et milieu 200 x 200 (poteau)

Du coup les solives ont une portée de 8100 – 400 = 7700/2 = 3850, donc une section de 120 x 170 avec entraxes de 400 ou 100 x 200 avec entraxes de 500.

Faites votre choix.

Concernant la volige en Peuplier, il faut penser au retrait de ce bois tendre, sauf si vous le faites usiner rainure languette profonde pour éviter l'apparition de jeu entre les lames.

Concernant l'isolation phonique, la fibre de bois posée sous les lambourdes n'apportera une amélioration que pour les bruits d'impacts, mais pas pour les bruits aériens pour lesquels il faudrait une laine de verre entre lambourdes. De plus les fixations des lambourdes et entretoises annulera une grande partie de ces effets. Pour effectuer un plancher acoustique, il faudrait que le solivage soit isolé des murs, par exemple en le posant sur des appuis en liège.

Concernant les cloisons, celles-ci ne doivent pas être portées directement par le parquet, même si vous cloisonnez après sa pose. Les charges doivent être transmises aux solives sous jacentes par l'intermédiaire des lambourdes et/ou d'entretoises.

Donc, pour les cloisons perpendiculaire aux lambourdes donc parallèles aux solives, pas de problème car elles seront portées tous les 400 ou 450 mm par les lambourdes. Pour les cloisons parallèles aux lambourdes donc perpendiculaires aux solives, il faudra ajouter une lambourde entretoise posée sur chaque solive sous jacente.

Il s'agit donc d'effectuer un repérage minutieux du cloisonnement pour prévoir les supports.

Publié par jerry99 il y a 7 ans

Bonjour et merci pour votre réponse.
Je n'avais pas détaillé le solivage; mais vous avez raison. Il y a bien 2 poteaux centraux (en fait pas tout à fait au centre, la portée max est de 4,10m) qui réalisent un appui intermédiaire. Ils sont en 31*26 (de mémoire).

Je n'avais pas connaissance de ce pb de retrait du bois pour les voliges; du coup je pense que je vais passer en plancher OSB3 (22mm?) qui sera peint/enduit en sous-face; L'OSB se peint-il facilement ou l'utilisation de voile en toile de verre (avec donc de la colle...) est-elle obligatoire?

Avec de l'OSB3 à la place des voliges, dois-je aussi renforcer l'appui pour les cloisons parallèles au solives et sans appuis dessus (enter 2 solives donc)?

Pour l'isolation phonique, et après lecture du livre "Isolation phonique ecologique" de Jean-Louis Beaumier, je sais qu'effectivement elle n'assure pas d'isolation aérienne , mais de toute façon j'ai une trémie d'escalier ouverte (pour faire monter la chaleur du poele à bois). donc je n'isole qu'au bruits d'impacts (et encore., ils sont partiellement aérien d'après ce que j'ai compris..). En fait le système Pavatherm-profil (société Pavatex : ) que j'ai évoqué isole les lambourdes du sol, donc je pense que ça joue un peu.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

Certes mais je vous parlais de 120 x 250 dans le cas d'un appui milieu, mais si l'appui est décentré à 4200 axe appui, il faudra du 150 x 300

Poids de la poutre 130 kg – Réaction des appuis 1260 – 3260 – 550 kg.

Pour les lambourdes rien ne change, le principe reste le même, dans tous les cas, que ce soit du BM ou de l'OSB il ne doit pas porter les cloisons.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

plancher bois

Publié par AlainL

0 réponse
1068 vues
0 like

Plancher bois

Publié par RemiD

2 réponses
1516 vues
0 like

plancher bois

Publié par NicolasV

0 réponse
1233 vues
0 like

Plancher bois

Publié par YannT

2 réponses
1176 vues
0 like

Plancher bois

Publié par DidierF

0 réponse
1128 vues
0 like