Création d'un plancher / Rénovation d'une longère

Publié par Ethos02 il y a 1 an

Bonjour à toutes et tous,

Je présente le contexte, nous avons fait l'acquisition avec mon amie d'une longère de 1676 en Bretagne. Nous allons refaire l’intégralité de la maison excepté la maçonnerie et la charpente. Après achat, suite à la dépose du lambris, nous avons découvert que les poutres du plancher r+1 sont a changer (pas envie d'investir sur une base pas saine).

J'ai 29 ans, plutôt bricoleur, mais je ne suis ni charpentier, ni maçon donc je serait très prudent à ce sujet. Mon message a pour but, si vous l'acceptez de recueillir vos conseils et retours d'expériences.

Adorant le bois et les poutres apparentes, je me suis dans un premier temps orienté vers le "tout" bois. J'ai cependant une porté de 5.80m sur une longueur de 22.50m et je ne veux pas faire de muralieres car les murs sont en petites pierres avec joints en terre. Ça me ferait une vingtaines de poutres à poser, cela ferait beaucoup de travaux de maçonnerie.

Je suis donc parti sur la pose de poutre métalliques appuyées sur des poteaux bétons.

Sachez que je suis ouvert à toutes propositions de modification si nécessaire. Pour info, les poutrelles envisagées sont en 20cm de Ht, bien évidemment modifiables.

Cessons les discours, place aux plans:

http://www.cjoint.com/c/GLdqol8ZYEN
http://www.cjoint.com/c/GLdqoFWPupN

Si vous avez besoin d'infos supplémentaires n'hésitez pas.
Merci par avance pour vos retours,

Emilien

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

Le meilleur conseil à vous donner compte tenu de la complexité du montage avec des appuis intermédiaires, porte-à-faux et autre reprises de charges concentrées, est de passer par un BE structure capable de calculer à la fois métal et bois.
Vous aurez ensuite à gérer les interface entre métal et bois, beaucoup moins évidentes qu'il n'y parait, avec des résultats discutables sur le long terme si la maîtrise n'est pas parfaitement réalisée.

Publié par Ethos02 il y a 1 an

Bonjour et merci pour votre réponse.
Comme expliqué dans ma présentation je ne suis pas fermé sur la technique à adopter. Si vous avez une solution en tout bois pour éviter l'interface bois métal n'hésitez pas à m'en faire part. Quelles sont les possibles conséquences dans le temps dont vous faites part ?
Cordialement

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

Certes, vous êtes gentil, mais c'est une étude qui nécessite plusieurs heures de travail, alors ce serait bien de finaliser les idées avant de perdre du temps à calculer et recalculer au fur et à mesure que vous changerez les options.
Pourquoi la poutre entre SAM et mezzanine est décalée du mur ?
Pourquoi les solives ne sont pas en face les unes des autres ?
Pourquoi pas un solivage dans le sens des 5m80 ?
Pourquoi les poutres 3, 4, 5 et 6 sont sur trois appuis et que la 2 qui est la plus contrainte n'est que sur deux appuis ?
Comment est réalisé le PAF des solives de la SAM ?
A priori, il s'agit du plancher R+1 et il y a donc également une distribution des cloisons à faire.
Il faut aussi finaliser la trémie de l'escalier.
Bref ! il y a encore un gros travail architectural et de cotation à faire.

Publié par Ethos02 il y a 1 an

Bonjour Boisphile,

Je suis revenu sur mon idée de poutres metalliques, j'ai peur de trop concentrer la masse sur de petites portions de mes vieux murs et les ponts thermiques me dérangent...
Pour éviter une épaisseur trop importante de mon plancher je m'orienterais vers du bois lamellé collé. type 100x240x7000.
La maison est un rectangle de 6.50 x 22.50 (cotes intérieures).
Pourriez vous me conseiller sur les sections et entraxes des solivage et lambourdage ?

Merci par avance.

Emilien.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

NON, tant que que n'aurez pas défini avec précision ce que vous voulez faire, je ne perdrai pas le temps à faire et refaire.

Publié par Ethos02 il y a 1 an

Bonjour,

Pour faire simple, entre le haut de ma porte d'entrée et la partie basse de fenêtres qui sont au ras du sol au R+1, j'ai 38cm
Donc je souhaiterais un solivage suffisamment résistant et fin pour pouvoir ensuite mettre en place les lambourdes et/ou l'osb, les bandes résilientes et le revêtement final, en sachant que ce plancher accueillera chambres et SDB.

C'est pourquoi je m'orientais vers du BLC, qui est + résistant, pour une section inférieure.

Si vous avez besoin d'autres informations n’hésitez pas m'en faire part. Dans tous les cas, chacun de vos conseils sera pris en compte.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

je m'orientais vers du BLC, qui est + résistant, pour une section inférieure.  Certes, mais dans le cas de solives, ce n'est pas la résistance qui dimensionne, mais la flexion, le module d'élasticité.
Hors il y a peu de différence entre bois massif, contrecollé et lamellé-collé.
Pour exemple, si vous décidiez de poser des solives de portée 6500 avec entraxes de 500, il faudrait des BLC de section 110 x 315mm
Pour une section de 110 x 270 il faudrait diminuer les entraxes à 313mm.
Dans les deux cas, la déformation sera comprise entre 10 et 16mm après fluage.
Dans les deux cas, le taux de flexion en rapport avec la résistance, n'est que de 35%, pour illustrer mes propos supra.

Publié par Ethos02 il y a 1 an

Pourriez vous me donner la section équivalente du BLC 110x315 en bois massif selon l'essence que vous me conseillez (tout en gardant les 50cm d'entraxe) ?
De plus, conseillez vous d'appliquer une protection du bois sur les zones qui seront prises dans le beton ?

Une fois ce solivage mis en place, afin de limiter les bruits de pas, j'ai lu qu'il pouvait être intéressant de poser un Osb "flottant" sur des bandes de lièges agrafés aux solives. L'OSB, n'est pas vissé, mais les plaques sont collées les unes aux autres afin de ne pas transmettre les vibrations par les vis, qu'en pensez vous ?

Merci encore de répondre à mes interrogations.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

section équivalente du BLC 110x315 en bois massif Il n'y en pas pas vraiment de manière raisonnable, si non que de faire un débit sur liste en 200 x 300 qui sera pénalisé par sa teneur en humidité au-dessus de 25% et donc en fluage à long terme.
Autre possibilité le Kerto, mais en 75 x 360 ou 2 x 45 x 300.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Rénovation d'un longère - pose d'un plancher en grenier

Publié par chasse221

1 réponse
1491 vues
0 like

Rénovation / Création d'un Solivage

Publié par Doodee

5 réponses
417 vues
0 like

Création d'un solivage en rénovation

Publié par StephaneL

9 réponses
2296 vues
0 like

Plancher longére compliqué

Publié par herbe10

6 réponses
1544 vues
0 like

creation d'une mezzanine dans une grange en rénovation

Publié par Paulo13

0 réponse
2545 vues
0 like