Composition d un mur OSB intérieur

Composition d un mur OSB intérieur

il y a 3 ans

Bonjour,

Je souhaite construire ma mob et en lisant les post sur le sujet du contreventement intérieur en OSB je suis dans le doute

J'ai travaillé dans plusieurs entreprises, la plupart choisissent l option contreventement extérieur, et récemment j'ai travaillé dans deux entreprises qui utilise de l OSB de 9 ou 12 mm en intérieur sans poser de frein vapeur mais en scotchant toutes les jonctions de panneaux

Du coup , j étais parti sur une structure de mur comme celle ci de l'extérieur vers l'intérieur

Bardage bois vertical, contre liteaunage , liteaunage, panneau de fibres de bois 35 mm, montant de 220mm isolé en ouate de cellulose, OSB 12mm scotché en périphérie vide technique en ossature métallique de 48 et plaque de ba 13

D un côté je vois sur le forum que le dtu n autorise pas ça et qu en aucun cas une plaque d OSB ne peux faire office de frein vapeur , et de l'autre côté je le fais en entreprise , et ça me fait mal au coeur de me dire que je fais du mauvais travail a mon insu

Quelle est la meilleure solution dans mon cas ? Ajouter un frein vapeur agraphé et scotché sur le voile travaillant côté vide technique ? Ou déplacer mon voile travaillant entre la fibre de bois et mes montants de 220?

Quelle sont les risques pour les maisons qui ont été construites avec un voile travaillant en OSB intérieur , sans pare vapeur, en imaginant le pire .

Merci d avance




35 réponses

1-10 sur 35 réponses
1/4
1. Composition d un mur OSB intérieur il y a 3 ans

Lorsque le coefficient Sd de tous les composants d'une paroi sera déterminé de manière normative, l'utilisation de l'OSB sera possible sans pare-vapeur en utilisant le facteur 5 de l'intérieur vers l'extérieur, mais ce n'est pas encore le cas.
Effectivement, on constate des désordres, mais ils mettent longtemps à apparaitre compte tenu de la composition des murs.

2. Composition d un mur OSB intérieur il y a 3 ans

Bonjour mr boisphile et merci de votre réponse ,
Du coup pour le moment vu que le sd des matériaux n est pas déterminé
Peut on poser un pare vapeur agraphé et scotché directement sur l'OSB côté vide technique
Merci d avance

3. Composition d un mur OSB intérieur il y a 2 ans

bonjour , 


j'ai pu lire la règle du facteur 5 sur le dtu 31.2 revisé cette année


donc avec cette composition la parois vous semble t elle valable ou je suis dans les choux


Bardage bois vertical,

contre liteaunage , liteaunage

pare pluie souple  sd inferieur a 0.04m

panneau de fibres de bois 35 mm  :sd 0.11

 montant de 220mm isolé en panneau de laine de verre semi rigide    : mu 1 donc sd 0.22

 OSB 12mm      : mu 30 en coupelle humide donc sd =      30*0.012=0.36

pare vapeur                                                                  sd 5m

vide technique de 48 et plaque de ba 13



Le bureau d 'etude qui m'a fait les plans préconise deux mur avec un contreventement en panneau type u****n rwh MU 12 en wet cup et 20 en dry cup  place entre la fibre et les montant coté exterieur  en plus du panneau d'osb3 12mm intérieur


ca me semble respecter le dtu 


et vous ?






4. Composition d un mur OSB intérieur il y a 2 ans

Il faut simplement que tous les matériaux utilisés, présentent un Mu ou Sd déterminé selon les normes décrite dans la DTU, ce qui ne semble pas encore être le cas aujourd'hui, pour le moins de manière certifié par PV du FCBA à l'état initial.

Mais comme toujours, je précise que chacun fait comme il le souhaite. 

5. Composition d un mur OSB intérieur il y a 2 ans

du coup qu es ce que je peux faire avec mes murs osb interieur et panneau exterieur a faible sd 

mettre un pare vapeur a sd superieur a 18 reglerais le probleme?

6. Composition d un mur OSB intérieur il y a 2 ans

"présentent un Mu ou Sd déterminé selon les normes décrite dans la DTU"

c'est dans quelle chapitre ?



7. Composition d un mur OSB intérieur il y a 2 ans

Il a été décidé dans la révision du DTU 31-2 que, pour permettre d'appliquer, soit la règle de moyen dite du facteur 5 ou les calculs de transmission hydrique des parois, que tous les matériaux qui entrent dans la composition de ces parois bois doivent être qualifiés du point de vue du facteur de résistance à la diffusion de vapeur d'eau µ.

C'est le cas des panneaux qui, à ce jour, ne bénéficient pas encore de certification de typa "à l'état initial" qui doivent être réalisées selon les deux méthodes de tests, coupelle sèche et coupelle humide, sachant que :

Un panneau de contreventement posé coté intérieur, le calcul du Sd est fait avec la valeur µ de la coupelle humide et lorsqu'il est posé coté extérieur le calcul du Sd est fait avec la valeur µ de la coupelle sèche.

Bien sûr, ceci n'est valable que dans le cas de parois ventilées, ce qui ne ^peut être le cas pour une toiture.

A ce jour, il est donc tout-à-fait hypothétique de calculer une paroi de cette manière.

Les expériences que nous avons en expertises montrent bien le caractère extrêmement risqué de cette technique, surtout si par exemple vous utilisez des matériaux isolants comme par exemple la laine de bois.

Vous trouverez ci-dessous des extraits du DTU 31-2 transmis de manière exceptionnelle en tant que document de travail.

Je souhaite que cette lecture vous fasse comprendre que les échanges hydriques dans une construction bois sont essentiels et leur maîtrise ne doit rien au hasard.

En tant qu'Expert bois spécialiste en COB, je vois trop de chantiers dont les murs sont de véritables champignonnières, avec, dans la majorité des cas des pathologies respiratoires pour les occupants.

Je rappelle au passage que si les échanges hydriques ne sont pas maîtrisés PARFAITEMENT, les matériaux isolants dits écologiques, ne restituent pas toute l'eau qu'ils absorbent et le "delta" restant se cumule d'années en années.

Sauf une chance (et dans ce cas je dis bien chance) d'avoir un désordre obligeant une investigation de la paroi, les moisissures et pourritures n'apparaissent pas visuellement.

Lorsqu'elles apparaissent, après 7, 8, 10, 12 ans et plus, la structure est souvent en voie de pourrissement irréversible.

 

Avant-propos particulier

Le présent NF DTU a été révisé afin d’y intégrer les techniques utilisées couramment et dont l'expérience est reconnue et réussie qui n’étaient pas présentes dans la version précédente. Les aspects suivants sont désormais intégrés :

a) La gestion de l’étanchéité et l’intégration des encadrements de baies :

Si la pose des fenêtres et portes extérieures n’est pas du ressort du NF DTU 31.2, il apparaît désormais nécessaire de proposer un support adapté et de qualité pour la pose des fenêtres et portes extérieures.

L’étanchéité à l’air et à l’eau, la pérennité de l’ouvrage « encadrement de baie rapporté en bois » et la gestion des interfaces de cet encadrement avec l’ossature sont décrits dans le présent document.

b) L’étanchéité à l’air et résistance à la diffusion de vapeur d’eau :

Tenant compte des améliorations techniques normatives et réglementaires de ces dernières années, le

NF DTU 31.2 intègre désormais les aspects suivants :

1) deux méthodes (la règle dite du « facteur 5 » et la règle dite du « Sd = 18 m ») sont proposées pour permettre de gérer les flux de vapeur d’eau dans la paroi ; et

2) l’utilisation des voiles travaillant en tant que barrière à la diffusion de vapeur d’eau est désormais proposée en substitution des pare-vapeur souples, sous certaines conditions.

c) L’étanchéité à l’eau :

Le domaine d’application du présent NF DTU couvre les bâtiments à ossature bois jusqu’à 28 m de hauteur (hauteur du plancher bas du dernier niveau), dans toutes zones de vent de la France métropolitaine. En effet, lorsqu’elle est concomitante avec le vent, l’eau exerce sur le bâtiment une pression de pluie battante qui peut nécessiter, selon son niveau, des dispositions techniques particulières.

Le NF DTU 31.2, en fonction de la hauteur du bâtiment, des zones de vent et de la catégorie de rugosité du terrain, définit deux niveaux d’exigences d’étanchéité à l’eau (« Ee1 pour l’exposition normale » et « Ee2 pour la forte exposition ») et, lorsque cela est nécessaire, précise pour les solutions techniques présentées avec quel niveau d’exigence (Ee1 ou Ee2) elles sont compatibles.

d) L’application en zones tropicales et équatoriales du NF DTU.

Par ailleurs, l’attention de l’utilisateur est attirée sur le fait que le présent NF DTU 31.2 peut être appliqué, sur le seul aspect structurel, dans les zones tropicales et équatoriales. Les aspects « enveloppe » et « durabilité » dans les zones tropicales et équatoriales présentent des spécificités qui ne sont pas traitées dans le présent NF DTU.

 

NF DTU 31.2 P1-1

38

9.3.2.2 Choix de la perméance de la barrière à la diffusion de vapeur d’eau

9.3.2.2.1 Cas général

Par défaut, une membrane pare-vapeur souple dont la valeur Sd est supérieure ou égale à 18 m doit être mise en œuvre. Il est possible d'optimiser la valeur Sd de la barrière à la diffusion de vapeur d'eau par la règle de moyen définie ci-dessous.

9.3.2.2.2 Optimisation et justification des transferts d’humidité via une règle de moyens spécifique (règle dite du « facteur 5 »)

9.3.2.2.2.1 Conditions d’application de la règle de moyens

Pour pouvoir appliquer la présente règle de moyen :

les matériaux utilisés pour la fabrication de la paroi, à l'exception des montants et traverses d'ossature, doivent être caractérisés par voie d’essai en termes de valeur Sd selon les prescriptions du présent NF DTU ; et

les panneaux à base de bois faisant office de barrière à la diffusion de vapeur d’eau doivent avoir une épaisseur comprise entre 7 et 16 mm, et entre 12 et 16 mm pour les panneaux OSB.

9.3.2.2.2.2 Choix de la valeur Sd des composants de la paroi.

La valeur Sd de la barrière à la diffusion de vapeur d’eau côté intérieur (membrane pare-vapeur et/ou panneau à base de bois) doit être au moins 5 fois plus élevé que la valeur Sd de la barrière à la diffusion de vapeur d’eau côté extérieur (membrane pare-pluie, et/ou écran rigide et/ou panneau à base de bois).

Pour les panneaux à base de bois :

lorsqu'ils sont placés côté intérieur, la valeur de Sd à retenir est la plus faible des valeurs moyennes affichées (Sdm,min) dans le cas de mesures « coupelle humide » ;

lorsqu'ils sont placés côté extérieur, la valeur de Sd à retenir est la plus forte des valeurs moyennes affichées (Sdm,max) dans le cas de mesures « coupelle sèche ».

NOTE Pour les écrans rigides faisant office de pare-pluie, il est rappelé (Cf. article 10 du NF DTU 31.2 P1-2) que la valeur de Sd à retenir est la valeur moyenne dans le cas de mesures « coupelle humide ».

Lorsqu’une membrane et un panneau sont superposés, leurs valeurs Sd s’additionnent.

Pour l'application de cette règle du facteur 5, en cas de doublage isolant par l'extérieur mis en œuvre sur un panneau à base de bois, seule une membrane pare-pluie souple peut être mise en œuvre côté extérieur par rapport à ce doublage. Aucun autre composant ne doit être rapporté entre le doublage isolant extérieur supporté et ce pare-pluie.

 

NF DTU 31.2 P1-2

Les propriétés de transmission à la vapeur d'eau (valeur Sd) doivent être déterminées conformément à la norme NF EN ISO 12572 (série C).

La résistance en traction doit être déterminée conformément à la norme NF EN 12311-2.

La résistance à la déchirure au clou doit être déterminée conformément à la norme NF EN 12310-1.

La stabilité dimensionnelle doit être déterminée conformément à la norme NF EN 1107-2.

La souplesse à basse température doit être déterminée conformément à la norme NF EN 1109.

du respect des niveaux de performance des caractéristiques requises par le présent paragraphe.

 

3.2 Panneaux de contreventement

3.2.1 Généralités

Tous les panneaux à base de bois doivent être conformes à la norme NF EN 13986.

Les panneaux doivent être soit à bords droits, soit en dalles usinées sur 2 ou 4 rives prêtes à l'emploi.

Pour les panneaux usinés, les dimensions à prendre en compte sont celles de l'élément visible après sa mise en œuvre (format utile). Ils peuvent être bruts, poncés ou revêtus.

Lorsque la résistance à la diffusion de vapeur d’eau des panneaux à base de bois est à déterminer (voir

9.3.2.1.2 du CCT), elle doit l’être conformément à la norme NF EN ISO 12572 sur chaque épaisseur commerciale de panneau. Les valeurs devant être affichées sont la lame d’air équivalente Sd (en m) et le facteur de résistance μ à la vapeur d’eau, ces deux données étant fournies à la fois pour la coupelle humide et la coupelle sèche.

Les valeurs Sd et μ doivent être déterminées à partir d’un plan d’échantillonnage dont la valeur de résultat

Sd ou μ de chaque lot testé est la moyenne des résultats d’essais individuel menés :

sur 5 éprouvettes de chaque lot en coupelle humide (climat C selon NF EN 12572) ; et

sur 5 éprouvettes de chaque lot en coupelle sèche (climat A selon NF EN 12572).

Les valeurs retenues doivent être, selon les besoins pour l’ouvrage :

la valeur la plus faible des valeurs moyennes mesurées (Sdm,min) dans le cas de mesures « coupelle humide » ;

la valeur la plus forte des valeurs moyennes mesurées (Sdm,max) dans le cas de mesures « coupelle sèche ».

8. Composition d un mur OSB intérieur il y a 2 ans

du coup avec un pare vapeur de 18 minimum contreventement interieur en osb de 12mm et un contreventement exterieur en panneau permeable + fibre de bois ma maison va pourrir a la longue?


j'ai bien compris quel osb seul ne pouvais pas faire pare vapeur , cependant on me préconise un contreventement interieur et exterieure sur certaine  parois


Comment je peux gerer ca?


j'ai l'impression d'avoir  payé une etude pour rien du coup


dans le cas d'un complément d'isolation sur une paroi avec un contreventement extérieur que peut on mettre en complément d'isolation en exterieur

 

sur votre blog j ai trouvé ca , dans quelle cas ca fonctionne?

De même, dans certains cas il peut être nécessaire de placer un panneau de chaque côté de l'ossature pour renforcer (x 1,8) la capacité de résistance à la déformation dans le plan. 






 

9. Composition d un mur OSB intérieur il y a 2 ans

Le contreventement, ce n'est pas simplement de fixer un panneau sur des montants et traverses.

Un contreventement se calcule et effectivement il arrive selon le lieu et l'exposition, étage ou non et selon les ouvertures, qu'il soit nécessaire soit d'augmenter le clouage soit de poser un double contreventement soit même les deux. 

J'ai écris un texte sur ce forum pour les personnes qui souhaitent faire construire, Exiger le respect de la norme NF P 03-001 qui oblige elle-même au respect des norme pour la construction, il n'est pas compliqué lorsque vous signez un contrat, avec un archi un BE ou une entreprise de le mentionner dans le contrat.

Par exemple isolant LDB, avec quel avis technique ? Idem pour la ouate de cellulose en panneaux etc ... et je ne parle pas des toiture terrasses dont 9 sur 10 sont non conformes.

10. Composition d un mur OSB intérieur il y a 2 ans

c est une autoconstruction , Le BE bois me demande un clouage péripherique et intermediaire tout les 7.5 cm

sur les panneaux de chaque coté du mur , sur deux facades


l isolant principale est de la laine de verre en panneau semi rigide  , et je souhaitais rajouter un panneau rigide de fibre de bois en exterieur , mon principal soucis est de savoir comment rendre cette partie etanche a l'air

1-10 sur 35 réponses
1/4

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion

Inspirations

0 photos pour vous inspirer