Composition mur ossature bois / Pare vapeur

Composition mur ossature bois / Pare vapeur

il y a 27 jours

Bonjour, je réalise une construction combinant la technique poteaux/poutres et ossature bois. La structure poteaux/poutres constitue le "squelette" de la maison et l'espace entre les poteaux est comblé par une ossature bois classique (montant 45*145). Ces deux postes ont été réalisés par un charpentier et un constructeur MOB. Au niveau des murs extérieurs ossature bois la composition est la suivante : - Fermacell 12.5 mm fixé sur ossature métallique avec vide technique de 48 mm - Pare Vapeur sd >18 - Contre ossature bois de 80 mm avec isolation Steico Flex 80 mm entre montants - Isolation Steico Flex 145 mm entre montants d'ossature Douglas (45*145) - Osb 3 ép 12 mm (contreventement) - Pare pluie Delta vent S - lattage vertical de 20 mm - contre lattage horizontal 40 mm - Bardage vertical 23 mm Pour la toiture : - Fermacell 12.5 mm fixé sur ossature métallique avec vide technique de 48 mm - Pare Vapeur Sd >18 - Contre ossature de 100 mm avec isolant Steico Flex 100 mm - Isolation Steico Flex 200 mm entre chevrons - OSB 3 ép 12 mm (contreventement) - Ecran sous toiture HPV Delta vent S - lattage 20 mm lame d'air ventilée - Tuiles posées sur liteaux Afin de vérifier la composition des parois, j'ai fais une simulation sur le site . Il en résulte un risque de condensation au niveau de l'OSB qui empêcherait la migration de la vapeur d'eau vers l'extérieur. Ce risque disparaît si je remplace le pare vapeur sd>18 par un pare vapeur Delta Neovap 100 R. J'ai contacté le fabricant d'OSB kronospan pour connaître la valeur sd de l'OSB en vain. Etant donné que l'OSB est placé coté extérieur, d'après le DTU 31.2, il faut retenir la valeur de sd max pour les mesures en coupelles sèches? J'ai également vu sur des sites que l'OSB ne peut pas avoir une valeur de sd garantie étant donné l'hétérogénéité de la composition des panneaux. Dans certains cas, le panneau d'OSB 3 est considéré comme un pare vapeur et dans d'autres cas comme une "passoire" vis à vis de l'air et de la vapeur. J'ai contacté un conseillé technique de proclimat qui me dit : " votre configuration correspond directement à nos configurations de mur et de toiture indiquées dans nos avis technique. La seule indication que l'on puisse donner vis-à-vis de ces deux parois est le respect de la valeur Sd inférieur à 3m du côté extérieur. Il faut donc bien vérifier pour une utilisation de la membrane INTELLO que le panneau de contreventement possède une valeur Sd inférieur à 3m". J'hésite dans mon choix, pare vapeur ou frein vapeur, pare vapeur avec un sd plus ou moins important ? La maison est de plain-pied avec charpente traditionnelle. En toiture, le pare vapeur sera fixé entre les pannes. Certaines pièces auront un faux plafond (sdb, wc), dois-je mettre un pare vapeur au niveau du faux plafond, ou bien le pare vapeur présent en toiture suffira avec ventilation des combles via une VMC? Pour le garage, l'isolation sera en une couche de 145 mm en mural et 200 mm en toiture. Je voudrais mettre de l'OSB en parement côté intérieur. Est ce que cela est possible, faut-il mettre un pare vapeur ou frein vapeur? Merci d'avance pour vos réponse

4 réponses

1-4 sur 4 réponses
1/1
1. Composition mur ossature bois / Pare vapeur il y a 27 jours

Bonjour,
je réalise une construction combinant la technique poteaux/poutres et ossature bois.
La structure poteaux/poutres constitue le "squelette" de la maison et l'espace entre les poteaux est comblé par une ossature bois classique (montant 45*145). Ces deux postes ont été réalisés par un charpentier et un constructeur MOB.

Au niveau des murs extérieurs ossature bois la composition est la suivante :


- Fermacell 12.5 mm fixé sur ossature métallique avec vide technique de 48 mm
- Pare Vapeur sd >18
- Contre ossature bois de 80 mm avec isolation Steico Flex 80 mm entre montants
- Isolation Steico Flex 145 mm entre montants d'ossature Douglas (45*145)
- Osb 3 ép 12 mm (contreventement)
- Pare pluie Delta vent S
- lattage vertical de 20 mm
- contre lattage horizontal 40 mm
- Bardage vertical 23 mm




Pour la toiture :
- Fermacell 12.5 mm fixé sur ossature métallique avec vide technique de 48 mm
- Pare Vapeur Sd >18
- Contre ossature de 100 mm avec isolant Steico Flex 100 mm
- Isolation Steico Flex 200 mm entre chevrons
- OSB 3 ép 12 mm (contreventement)
- Ecran sous toiture HPV Delta vent S
- lattage 20 mm lame d'air ventilée
- Tuiles posées sur liteaux



Afin de vérifier la composition des parois, j'ai fais une simulation sur le site 

Il en résulte un risque de condensation au niveau de l'OSB qui empêcherait la migration de la vapeur d'eau vers l'extérieur.

Ce risque disparaît si je remplace le pare vapeur sd>18 par un pare vapeur Delta Neovap 100 R.

J'ai contacté le fabricant d'OSB kronospan pour connaître la valeur sd de l'OSB en vain.

Etant donné que l'OSB est placé coté extérieur, d'après le DTU 31.2, il faut retenir la valeur de sd max pour les mesures en coupelles sèches?

J'ai également vu sur des sites que l'OSB  ne peut pas avoir une valeur de sd garantie étant donné l'hétérogénéité de la composition des panneaux.

Dans certains cas, le panneau d'OSB 3 est considéré comme un pare vapeur et dans d'autres cas comme une "passoire" vis à vis de l'air et de la vapeur.

J'ai contacté un conseillé technique de proclimat qui me dit : " votre configuration correspond directement à nos configurations de mur et de toiture indiquées dans nos avis technique. La seule indication que l'on puisse donner vis-à-vis de ces deux parois est le respect de la valeur Sd inférieur à 3m du côté extérieur. Il faut donc bien vérifier pour une utilisation de la membrane INTELLO que le panneau de contreventement possède une valeur Sd inférieur à 3m".

J'hésite dans mon choix, pare vapeur ou frein vapeur, pare vapeur avec un sd plus ou moins important ?

La maison est de plain-pied avec charpente traditionnelle.

En toiture, le pare vapeur sera fixé entre les pannes.

Certaines pièces auront un faux plafond (sdb, wc), dois-je mettre un pare vapeur au niveau du faux plafond, ou bien le pare vapeur présent en toiture suffira avec ventilation des combles via une VMC?

Pour le garage, l'isolation sera en une couche de 145 mm en mural et 200 mm en toiture. Je voudrais mettre de l'OSB en parement côté intérieur. Est ce que cela est possible, faut-il mettre un pare vapeur ou frein vapeur?

Merci d'avance pour vos réponse

Modérateur : lien externe supprimé
2. Composition mur ossature bois / Pare vapeur il y a 27 jours

L’OSB en général est une passoire. Je précise "en général" parce qu’autant d’OSB que de fabricants. Raison pour laquelle il a été demandé à chaque fabricant de faire certifier les panneaux qu’il souhaite promouvoir pour une utilisation en construction bois. Compte tenu de ce que vous avez pu lire sur le net, cela peut être un "piège". A ma connaissance, à ce jour un seul fabricant français à fait certifier deux épaisseurs de panneaux : Le 13mm pour le contreventement y compris en zone sismique, valeur 1m17 en coupelle sèche et 1m20 en coupelle humide et le 18mm pour les planchers, valeur 1m52 en coupelle sèche comme en coupelle humide.

Tout ce que vous pouvez trouver par ailleurs n’est que de la littérature non fondée.

Pour répondre à votre question, en France, seul le pare-vapeur Sd 18 mètres en paroi ventilée est considéré comme un pare-vapeur. Concernant les parois dites perspirantes, il convient de connaitre parfaitement la résistance à la diffusion de vapeur CERTIFIÉE de chaque matériau composant la paroi, afin de composer ladite paroi en respectant bien le rapport de 1 à 5 dégressive des matériaux. Et encore faut-il être absolument certain qu’il ne reste pas un petit delta d’humidité dans la paroi en fin de cycle, qui se cumule d’années en années. Bien sûr vous trouverez toujours des champions du monde apprentis sorciers qui vous apporteront des solutions. C’est à chacun de prendre ses responsabilités. Ce qu’il faut bien avoir en tête, c’est qu’en l’absence de ventilation, de lumière et en présence d’humidité et une température de l’ordre de 20°, le développement de moisissures est quasi certain. Le problème, c’est que le "mille feuilles" que représente une paroi OB fait que lorsque vous vous apercevez que des traces de moisissures commencent à apparaitre il s’est passé 10, 12, 15 ans ou plus. A ce moment, non seulement il n’y a plus aucune garantie, mais vous pouvez être certain que les pieds de montants et les bas de panneaux sont touchés par la pourriture. (Vécu d’Expert)

En paroi de mur ventilée comme en toiture froide ventilée (pente(s)) le PV avec Sd 18m et les films extérieur en HPV, tels vos deux croquis.

Aucun commentaire sur la structure qui devra être justifié par le calcul selon le lieu précis de l’implantation que vous ne précisez pas.

3. Composition mur ossature bois / Pare vapeur il y a 18 jours

Bonjour Boisphile, merci pour votre réponse et vos explications.


Concernant les parois dites perspirantes, il convient de connaitre parfaitement la résistance à la diffusion de vapeur CERTIFIÉE de chaque matériau composant la paroi, afin de composer ladite paroi en respectant bien le rapport de 1 à 5 dégressive des matériaux.


Pour les murs, j'ai les valeurs sd suivantes (fiche technique des différents produits)

  • Fermacell (13.5mm) Sd=0.16
  • Pare vapeur
  • Steico flex (80 mm) Sd=0.08 + Steico Flex (145 mm) Sd=0.29 soit un Sd isolant = 0.37
  • Osb 3 Kronolux  valeur µ en coupelle sec = 200 donc Sd=µ*ép (m) soit 200*0.012=2.4  Sd Osb=2.4
  • Pare pluie Delta Vents S  Sd=0.02

Pour la toiture :

  • Fermacell (13.5mm) Sd=0.16
  • Pare vapeur
  • Steico flex (100mm) Sd=0.20+ Steico Flex (200 mm) Sd=0.40 soit un Sd isolant = 0.60
  • Osb 3 Kronolux  valeur µ en coupelle sec = 200 donc Sd=µ*ép (m) soit 200*0.012=2.4  Sd Osb=2.4
  • Pare pluie Delta Vents S  Sd=0.02


Dans le cadre de parois perspirantes, les matériaux doivent avoir un Sd de plus en plus petit, de l’intérieur vers l’extérieur, ce qui n'est pas le cas dans mes configurations. 



Règle du facteur 5 : Sd Pare vapeur >5* (SD Osb + Sd Pare pluie)


Si je prend un pare Vapeur Sd=18 la règle est vérifiée


En effet, 18 >5*(2.4+0.02)

                18 > 5*2.42

                18 > 12.1


Étant donné que l'Osb est placé en extérieur, la vapeur d'eau ne pourra pas être évacuée de manière optimale et il y aura un risque de condensation au niveau de l'Osb. 


En hiver, quand il fait plus chaud à l'intérieur qu'à l'extérieur, le flux de vapeur d'eau s'oriente de l'intérieur vers l'extérieur.


En été, c'est l'inverse.


Dans mon cas, le but est d'empêcher la vapeur d'eau de pénétrer dans les parois en été et permettre l'évacuation de la vapeur d'eau vers l'intérieur en été. Cette vapeur sera ensuite évacuée par la VMC. 


Mon choix s'orienterait donc vers une membrane hygrovariable de ce genre :



Aucun commentaire sur la structure qui devra être justifié par le calcul selon le lieu précis de l’implantation que vous ne précisez pas.


La construction se situe à 520 m d'altitude dans le piémont pyrénéen.

Modérateur : Lien commercial supprimé.
4. Composition mur ossature bois / Pare vapeur il y a 18 jours

ATTENTION : Les valeurs annoncées dans les documents commerciaux sont dans la plus part de cas des valeurs qui ont été notées depuis longtemps dans les différentes normes. Force est de constater que ces valeurs ne correspondent pas toujours à la réalité. Les valeurs doivent être déterminée suivant des normes ISO spécifiques à chaque produit à la fois selon la méthode de la coupelle humide et de la coupelle sèche.

Ces valeurs font obligatoirement l'objet d'un PV. 

Actuellement, et à ma connaissance, concernant l'OSB il n'y a qu'un fabricant français qui à testé et possède un PV et seulement pour deux épaisseurs, le 13 mm en panneau de contreventement, qui est l'épaisseur minimum requise en présence d'un risque sismique 3 ou 4  et le 18 mm pour les planchers. 

Il est donc à ce jour, tout à fait hasardeux, risqué et illusoire de vouloir effectuer des calculs avec des valeurs hypothétiques. 

Les centaines de calculs effectués par le CSTB sur le sujet sur différents sites en France montre que dans la quasi totalité des cas, il reste un delta de vapeur d'eau en fin de saison et chaque année ces deltas se cumulent. De plus, on ne sait pas quelles sont les réactions des matériaux du point de vue Sd et comment celui-ci peut varier dans le temps avec cet apport d'humidité. Ce que l'on sait, pour avoir déjà réalisé des investigations destructives sur des COB pour des désordre autres, c'est que les bois, panneaux et parfois isolants, souffrent de ces apports d'humidité qui peuvent apparaitre 15, 20 ans ou plus après la construction.  

Maintenant, comme je le dis souvent, chacun fait comme il le souhaite selon ses propre convictions en prenant ses propres responsabilités.

Vous n'indiquez pas le lieu précis de la construction, mais le Piémont Pyrénéen pour l'essentiel est situé en zones de sismicités 3 et 4 et sans doute selon l'endroit en zone termitée ou pour le moins sous arrêté préfectoral, ce qui implique des précautions particulières tant du point de vue stabilité (Conception, ancrages, assemblages, contreventement verticaux et horizontaux et du point de vue sanitaire et anti termite de la construction. Je rappelle également que ces deux risques sont inscrits dans le domaine réglementaire donc dans la loi et sont donc d'application obligatoire sous la responsabilité du maître de l'ouvrage.

Je vous conseille vivement de faire bon usage de ces renseignements.

1-4 sur 4 réponses
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion