Pose d'un plancher OSB3

Publié par BilaB il y a 12 ans

Bonjours à tous.

Je suis un néophyte du bricolage. Quelqu'un aurait -il la gentillesse de m'expliquer en des termes simples le mode de pose d'un plancher OSB3  18mm dans les combles? Ai-je fait le bon choix au niveau du type et de l'épaisseur de planche?

 En achetant mes planches on m'a parlé de pose sur lambourdes(est-ce nécessaire? pourquoi pas directement sur les solives?), de bandes sphaltex, de joints décalés,  de chaînage.

Merci d'avance pour ceux ou celles qui voudraient bien m'éclairer.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour BilaB

Lisez attentivement le sujet consacré au plancher sur mon blog, ensuite, il faudra faire une description précise de l'existant et de ce que vous voulez faire pour vérifier la faisabilité et enfin on pourra déterminer ce qu'il y a lieu de faire.

Revenez ensuite pour les questions.

http://boisphile.over-blog.com/categorie-508552.html        Planchers

 

Boisphilement votre

Publié par BilaB il y a 12 ans

J’ai un plafond suspendu en briques plâtrières soutenu par des crochets à des planches de 4 m de longueur de 15cm de hauteur et de 2,5 cm de hauteur (faux solivage).Voulant aménager mes combles, j’ai sollicité un artisan menuisier pour un renfort de solivage.

Voilà ce qui m’a été proposé sur le devis: « création de solivage porteur non apparent (indépendant du faux solivage existant), reprenant une charge admissible de 150 kg/m2).

Lors de l’exécution des travaux l’artisan a accolé aux fausses solives des planches de Longueur 4m,de hauteur 19cm et de largeur 4cm, ces planches étant décalés vers le haut par rapport aux fausses solives.

Lles fausses solives ont été solidarisées aux planches de 4 cm d'épaisseur par cloutage et des étrésillons ont été posés tous les 2m.

Je signale enfin que l’entraxe entre les planches est de 50 cm et je dois poser un plancher OSB3 de 18 cm d'épaisseur.

Cette réalisation est-elle suffisante pour des charge admissible de 150kg/m?

Puis-je créer une salle de bains avec baignoire dans l’état actuel du solivage où faut-il que je rapporte des planches supplémentaires sur la superficie où sera localisée la salle de bains ?

Merci d'avance pour votre réponse.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour BilaB

Tout cela n'est pas très cohérent !!

Le menuisier précise qu'il créé un plancher indépendant de l'existant, soit ! Mais il le solidarise avec l'ancien par clouage (même si ce clouage n'est qu'un leurre sur le plan structurel)

Le même menuisier précise que le solivage répond à une charge de 150 kg/m², FAUX un tel solivage ne reprend pas grand-chose car pour une portée de 4 mètre, la hauteur de 190 mm est insuffisante. (Il faudrait passer à du 225 mm)

De plus, la charge de 150 kg/m² n'est qu'une charge d'exploitation et rien que cela, c'est-à-dire qu'elle se décompose en 30 kg de charges permanentes qui figurent les charges statiques que sont les meubles par exemple et 120 kg de charges temporaires qui figurent la circulation des personnes.

A ces charges il convient d'ajouter le poids propre des solives elles-mêmes, le poids du plancher, du plafond, des isolations, des revêtements de sol et du cloisonnement.

Dans votre cas il faudrait donc ajouter aux 150 kg indiqués, 115 kg/m² de charges permanentes ce qui donnerait 145 kg de charges permanentes et 120 de temporaires. On est très loin du compte !!!

Dans cette hypothèse, il est inutile de préciser que ce travail ne correspond pas à ce que vous voulez faire.

Résultat des calculs : Flèche 1/150 au lieu de 1/400 et taux de flexion 120 %.

Pour faire ce que vous souhaitez il faudrait créer un plancher indépendant de l'existant mais avec une section de l'ordre de 63 ou 75 x 225 mm selon ce que vous souhaitez précisément.

Boisphilement votre

Publié par BilaB il y a 12 ans

Bonjour Mr Boisphile.Merci pour votre promptitude à me repondre. J’ai douté mois- aussi de la solidité de la structure qui m’a été proposée. Dès le début des travaux j’ai contacté mon architecte pour lui signifier que le menuisier en place et lieu de vraies solives (75 ou 63 x 225) était entrain de me poser des solives de 40x190 : l’architecte m’a assuré que ce n’était nullement un problème dans la mesure où des étrésillons étaient posés perpendiculairement tous les 2m pour rigidifier les solives.

Je me suis donc mis dans un sacré pétrin, vu que les solives sont posées !

Comment puis-je corriger tout ceci et récupérer une charge admissible suffisante ?

Puis-je résoudre mon problème en accolant des solives de 40x190 à celles identiques déjà posées, en les solidarisant par des sabots métalliques ? Le danger que je redoute est que tout cela soit trop lourd d’autant plus que la maison est construite en parpaing de 15 (construction datant de 1975).

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour BilaB

Plusieurs choses : Un archi n'y connaît rien en structure et n'est pas en mesure d'effectuer un calcul, ce n'est pas son métier. En suite, les étrésillons apporte effectivement un peu de rigidité, mais dan la mesure ou il sont PARFAITEMENT solidaire des solives ce qui n'est pratiquement jamais le cas, car simplement fixés par des pointes lardées.

Dans votre cas, c'est la hauteur de la poutre qui est insuffisante, 190 mm, j'ai fais le calcul avec du 75 x 200 et cela ne passe pas.

Si vous voulez rattraper le coup, il faut ignorer ce qui est en place et fixer par étriers des 75 x 225 mm en intermédiaires.

Boisphilement votre

Publié par BilaB il y a 12 ans

Bonjour Mr Boisphile.

Si j'intercale régulièrement des solives 75x225 de longeur 4m, est-il utile de conserver les planches 40x190?

J'ai peur en effet d'alourdir toute la structure : quel poids suplémentaire les entraits vont-ils supporter par cet apport de nouvelles solives 75x225 si l'on ne supprime pas les planches.

Publié par BilaB il y a 12 ans

Bonjour Mr Boisphile.

 

Encore moi pour solliciter votre expertise car mon solivage m'a donné des insomnies.

Je viens d'appeler le menuisier qui semble prendre les choses à la légère: il me rassure qu'il va revérifier les calculs ( ? !!) et qu'au besoin il intercalerai des planches de 40x190 de longueur 4 m entre celles déjà posées et qu’après cela je pourrai sauter dessus (sic) !

Quant à mon architecte cela ne lui pose aucun problème car les étrésillons ont été insérés en force.

Quand je pense que les choses auraient été plus simples en me posant dès le départ des 75x225x 4000, je dis que c’est vraiment con de me faire çà !!

J’ai presque envie de tout raser avec ma tronçonneuse et de reposer des solives  75x225x4000 comme vous me l’avez conseillé.

Merci  de me dire ce que vous pensez en voyant mes photos.

Respectueusement, BilaB.

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour BilaB

Pas le temps de tout regarder, mais je note toutefois que le plancher prend appui sur les entraits de fermes !!! Qui a vérifié qu'ils sont dimensionnés pour travailler en flexion pour une telle charge ? OK ! pour un plafond, mais pas pour un plancher habitable tout au moins sans modification et renfort.

Boisphilement votre

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Pose de plancher en OSB3 : que faire ???

Publié par Le_Fredo

10 réponses
1898 vues
0 like

pose osb3 sur plancher bois

Publié par RolandA

1 réponse
1202 vues
0 like

Renseignement sur la pose de osb3

Publié par Mouki

3 réponses
741 vues
0 like

Pose d'OSB3 sur solives

Publié par cyberenovateur

3 réponses
1559 vues
0 like

Pose OSB3 22mm

Publié par wolfine

4 réponses
3087 vues
0 like