Section des bois de fermettes

Publié par duburov il y a 12 ans

Bonsoir,
Je prévois de construire une extension en ossature bois sur une maison déjà existante.
J'ai commencé à dessiner les fermettes mais je cale sur la section des bois à utiliser, leur nature et la forme générale de la fermette.
J'ai placé un schéma de cette fermette sur ce lien : Fichier pdf
J'ai choisi une simple fermette en A car je ne souhaitais pas qu'elle appuie sur le plancher existant dont je ne connais pas la solidité. Le schéma comporte toutes les précisions auxquelles j'ai pensé (dimensions, disposition, zone clim.).
J'espère qu'un des spécialistes du forum prendra le temps d'analyser ce schéma et de m'indiquer les sections des différentes pièces.
Je suis preneur de toute suggestion et je vous en remercie par avance
Cordialement.

Publié par duburov il y a 12 ans

Une variante : Fichier pdf 2
Ajour d'une jambe de force qui s'appuie sur une grosse solive de 4,10 m de portée qui ne s'appuie pas sur le plncher existant mais sur le chaînage.
Est-ce mieux ? Merci.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Duburov

La solution 1 est à proscrire, bien sur, la 2 se rapproche de la réalité possible, (quoi que l'emplacement des jambettes ne me semble pas en bonne place, que les blochet ne peuvent pas porter toutes les charges descendantes etc ) mais ne jouez pas les apprentis sorciers, surtout avec une telle pente, les effets du vent seront probablement plus importants que ceux de la neige et l'importance des contreventement sera essentielle, le fabricant de fermettes vous donnera ses possibilités.  Avec une portée de 6m10, ne serait-il pas envisageable de penser à des pannes entre pignons ?

Boisphilement votre

Publié par duburov il y a 12 ans

Bonjour et merci énormément pour cette première analyse.
En fait je n'ai pas choisi la solution panne/chevron car les pignons seront en ossature bois et je croyais, peut-être à tort, que dans ce cas il fallait répartir les charges sur une série de fermettes.
Si je reste dans cette hypothèse :
- je mets en place un solivage 100x300 sur la totalité du plancher,
- je remplace le blochet par un entrait qui reposerait sur le nouveau solivage,
- je place les jambes de force correctement,
- je mets en place un contreventement sur le rampant de l'arbalétrier (haut / milieu / bas).

Est-ce que cela pourrait aller ?
Merci de votre aide.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Duburov

Désolé, mais je ne sais pas répondre au pif comme ça en claquant des doigts.

Une construction bois, qu'elle soit totale partielle ou surélévation se calcule dans son entier et surtout quand elle est placée en étage avec des effets de vent sans doute pas négligeables. Le contreventement, c'est l'essentiel d'une construction bois et ça se calcule.

Je ne pourrais vous donner des indication que lorsque j'aurais toutes les données du problème.

Boisphilement votre

 

Publié par duburov il y a 12 ans

Bonsoir,
Désolé, je suis allé un peu vïte. Je vais mettre tout cela sur un schéma et je vous solliciterai à nouveau, si vous n'y voyez pas d'inconvénients, bien sûr.
En tout cas, je vous remercie de m'avoir consacré un peu de votre temps.
Pouvez vous m'indiquer un site ou je trouverais de l'information sur ces calculs de charpente ?
Cordialement.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Duburov

Vous pouvez toujours visiter mon blog, mais en matière de calculs de charpente, au sens sécuritaire vous ne trouverez rien qui puisse faire des calculs formels.

http://boisphile.over-blog.com/

http://boisphile.over-blog.com/categorie-512069.html        MOB

 

Boisphilement votre

Publié par duburov il y a 12 ans

Bonjour,
Je reviens vers vous après avoir pris le temps de faire des plans plus précis en fonction de ce que vous m'avez indiqué et de ce que j'ai pu glaner par exmeple sur votre blog ! Bravo, c'est une mine !

Vous trouverez mes plans sur ce site .
J'espère que c'est clair et qu'il ne manque rien. Je complèterai au fur et à mesure. Cliquez sur les images pour les voir en plein écran.

Suite à vos suggestions, j'ai opté pour un faîtage porteur en Kerbo avec 2 pannes intermédiares.

- Chaînage de la partie existante en béton sur 3 murs et fermeture du chaînage avec une poutre en I 89x220 sur le quatrième mur : portée 5,6 m. Il faut peut-être mieux mettre deux poutres ? ou augmenter la section : la charpente repose dessus !
- Panne faitière en Kerbo 7.1 m pour une première portée de 4,1 m et une seconde portée de 2 m.
- 2 Pannes intermédiaires et une panne sablière ? en Kerbo aussi ? sinon quelle section ? 220x70 ?
- Ossature des 2 pignons et du panneau intermédiaire en 145x45
- Chevrons en 145x45

Le problème du coût est évidemment important. Si je peux remplacer poutre I ou kerbo par moins cher .. je ferai tout moi-même (normalement), il faut donc que cela reste "manuportable" : Pour le Kerbo de 7 m ce sera limite, j'en conviens.

Merci de bien vouloir jeter un coup d'oeil et de me faire part de vos remarques avant que je ne fasse des bétises ...
Cordialement.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Dudurov

J'ai vu votre croquis. En fait, ce n'est pas de la fermette, mais un montage hybride entre ossature et colombage. Plusieurs réflexions.

Vous avez là une pente de 150 % et vous dites être en région 3 pour le vent.

Vous n'avez sans doute pas grand-chose à craindre de la neige, mais vous allez prendre 2 T 500 de vent sur le rampant.

Pour autant vous prévoyez des pannes d'aplomb, donc libre en sablière, ce montage est bon pour des fortes charges de neige, mais là, je pense que l'intérêt est de les poser déversées, si non elle vont se déformer transversalement. Par ailleurs, avec cet appui à 2 mètres de l'extrémité, cette extrémité aurait tendance à se soulever (peu) en pleine charge, mais l'appui intermédiaire se prend 1 tonne,  peut-être faudrait-il laisser libre et n'avoir que deux appuis. En section de pannes il faudra prévoir soit du 100 x 250 en BM sur 3 appuis soit du 110 x 360 en L/C sur deux appuis.

Un problème crucial à résoudre sera celui du contreventement du pignon qui va donc se prendre la moitié donc 1250 kg et si j'ai bien vu, il y a une ouverture de prévu.

Que comptez-vous faire ?

Bref ! Tout est possible, je pense qu'il faut faire des simulations pour trouver l'optimum, il faudrait y passer une bonne matinée, un BE charpente pourrait vous faire ça, pour des problèmes de garanties, il vous faudra bien une note de calcul !!

 

Boisphilement votre

Publié par duburov il y a 12 ans

Bonjour,
J'ai effectivement abandonné les fermettes suite à vos conseils précédents.
Ok pour les pannes déversées.

Si je résume, on peut y arriver aux deux pignons près : le pignon près du mur de doublage qui est posé sur une poutre en I et le pignon de facade en ossature bois sur lequel est effectivement prévu une fenêtre. Dans ce cas je fais sauter le pignon intermédiaire et je ne coupe plus ma pièce en deux.

L'idée de faire valider cela par un bureau d'études me trotte effectivement dans la tête.
Je ne connais pas de bureau d'études charpente dans mon coin (76) mais peut-on faire faire une étude en passant par l'internet ? Il faut dans ce cas avoir un interlocuteur de confiance. Pouvez-vous me donner des références ?

Merci de m'avoir consacré un peu de votre temps ! C'est sympa.

Publié par duburov il y a 12 ans

Pour le contreventement, je n'ai pas encore bien étudié :
En extérieur, disons de l'OSB 3 en 12mm d'épaisseur
Mais j'ai lu que l'OSB n'était pas assez respirant pour le mettre à l'extérieur.
En intérieur plutot du lambris, donc non contreventant. Faut-il Osb + lambris ?

ou de l'agepan DW en extérieur et de l'osb en intérieur ?

L'extérieur sera recouvert de lames de bardage en bois foncé (contrainte batiments de France) : chataîgner par exemple.
C'est à affiner.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Dudurov

Ce n'est pas une question de calculs proprement dits, mais une question de responsabilités (et de temps). Il m'arrive de dépanner des BE, mais ensuite ce sont eux qui valident et qui prennent la responsabilité.

En ce qui concerne le CV, certes l'OSB est convenable mien que du 12 mm ne soient pas utiles, là aussi, il c'agite de calculer, parce qu'avec l'ouverture, vous n'aurez jamais assez de panneaux pour reprendre les efforts, vous serez peut-être amené à placer deux panneaux, un intérieur et un extérieur.

Il me semble avoir parle de 1250 kg, donc si un panneau de largeur 1200 reprend en gros 220 kg, il faut l'équivalent de 6 panneaux, ou resserre le plan de clouage et le R de Ch va cumuler ses propres efforts (faibles avec seulement 2 mètre au vent) plus ceux du pignon, bref ! il faut calculer !!!

Quant a la perméance de l'OSB, celui qui sera en mesure de m'expliquer comment il la calcule avec un panneau de bois n'est pas né. Ces produits sont bien trop hétérogènes pour formaliser des valeurs qui varient de 1 à 10 sur un même panneau.

L' Agépan DWD ne bénéficie pas encore d'avis technique en contreventement et comme le problè vient des fixations et qu'il y a une campagne d'essais à faire, ce n'est sans doute pas pour demain.

Boisphilement votre

Publié par duburov il y a 12 ans

Bonjour,
Je tiens à vous remercier énormément pour toute l'aide que vous m'avez apportée.
Je pense avoir maintenant un bon nombre d'éléments. Restera le problème  de la validation.

En tout cas chapeau pour votre disponibilité et votre compétence ! Je n'hésiterais pas à refaire appel à vous en cas de difficultés, si vous n'y voyez pas d'inconvénients.
Cordialement.

Publié par RaphaelP il y a 12 ans

La MOB doit être calculée: tout se calcule, descente de charge sur poteaux des murs pour déterminer l'entraxe (40 50 ou 60 cm), les solives, les pannes, les chevrons suivant la tuile que l'on va devoir utiliser: environ 40 dN/m2 en projection horizontale+poids de la neige+charge temporaires+ plus poids propre de la charpente+l'isolation sous toiture+lattage, le tout ramené à la pente du toit. ceci pour la charpente traditionnelle.

Le contreventement se calcule aussi suivant l'exposition au vent. Une feuille de tripli de 10mm suffit.

Le nombre de clou se calcule également, ainsi que tout les types d'assemblage possible....

Quand à la charpente industrielle, il est dangereux de determiner une section sans aucun calcul sachant que les entreprises qui fabriquent ce type de charpente ont unlogiciel spécifique pour les calculs. Les assemblages se faisant par connecteurs métalliques. On peut remplacer ces connecteurs par des goussets en contre plaqué, mais il faut à la fois calculer l'épaisseur du gousset et le nombre de clous à utiliser.

CONSTRUIRE UNE MAISON OSSATURE BOIS SANS AUCUNE EXPERIENCE NI CALCULS PREALABLES CONDUIT TOUT DROIT AU DESASTRE: attention donc et bien comprendre que le calcul est primordial pour ne pas créer de désordres dans la construction

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Raphael

Bonne mise au point à laquelle je souscris à 150 %.

Tout le monde pense au charges, bien que très souvent il y a confusion entre charges d'exploitations et autres charges, on oublie très souvent le poids propre des matériaux, on pense à la neige mais rarement au vent. Et pourtant la pression du vent sur une façade se chiffre en tonnes et lorsqu'il y a un étage, le rez-de-Chaussée cumule la pression sur le maître couple du toit, sur l'étage et sur lui-même. De plus la mode est aux grandes ouvertures sur l'extérieure, très joli et agréable, certes mais on oublie le contreventement ou bien il est complètement déséquilibré d'une façade à l'autre. Résultat, 3 ou 4 ans après on accuse le fabricant des menuiseries en lui disant qu'il a vendu de la *** qui ne tient même pas 5 ans, qui coince etc

Véritable problème rencontré ces dernières années.

Boisphilement votre

Publié par duburov il y a 12 ans

Bonjour Raphael et merci pour ce rappel à la prudence.

En fait grâce à vos conseils à tous, grâce aux quelques calculs de charge effectués par Boisophile, j'ai largement amélioré ma première proposition : le résultat est visible sur ce site.
Au passage j'ai abaissé la pente du toit à 45 ° afin de baisser la charge au vent. Je suis toujours preneur de remarques.

Mais je ne suis pas inconscient, je ne vais pas me lancer dans l'aventure sans que cette proposition soit validée et que les calculs soient effectués (charpente, ossature, contreventement) précisément. Je ne tiens pas à voir mon extension (et mon argent avec) s'envoler à la première tempête.

Je cherche donc un bureau d'études dans ma région (76 / 27 : Haute Normandie) et les quelques méls envoyés sont restés sans réponse.  Connaissez vous des bureaux d'études qui pourraient me faire ça ? J'ai l'impression qu'ils ne sont pas si nombreux sur le marché .... ou alors que mon projet est trop modeste et qu'il ne les interesse pas.

Si vous avez des adresses sérieuses ?

Merci. Cordialement.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Dudurov

Les BE sont toujours frileux avec les particuliers, parce qu'ils préfèrent faire la conception eux même et quand ils annonce le coût, généralement il n'y a plus personne.

Boisphilement votre

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

bois de fermette

Publié par manurennes

1 réponse
1115 vues
0 like

section de poutres et fabrication de fermettes

Publié par jc16

3 réponses
1571 vues
0 like

Pose d'un plancher bois sur fermette - section des lambourdes

Publié par Eliot08

0 réponse
1713 vues
0 like

fermette et laine de bois

Publié par rom121

2 réponses
339 vues
0 like

Fermette

Publié par Olives

2 réponses
2099 vues
0 like