Renovation plancher bois qui craque terriblement

Publié par Manta il y a 4 ans

Bonjour à tous les amis du bois

Il s'agit de mon tout premier message sur ce forum

Je viens d'acquérir une maison en seine-maritime pas très loin de Rouen qui a été construite en 1998 par les anciens propriétaires. Il s'agit de ma  toute première acquisition et j'ai donc décidé de me lancer dans quelques travaux de rénovation. De ce fait, je tiens à m'excuser d'avance pour mon amateurisme. Mais bon comme on dit il faut bien commencer un jour.

Problématique :

Je souhaite installer mon bureau dans une pièce de 12m2 (au sol) se situant au dessus de mon garage et qui dispose déjà d'un plancher bois constitué de dalles d'osb posées directement sur les solives. C'est la seule pièce de la maison qui dispose d'un plancher bois.

Le problème c'est que ce plancher craque terriblement. J'ai enlevé toute la vieille moquette directement collée sur les dalles d'osb dans l'idée de poser un nouveau revêtement. Suite à cela, j'ai eu comme la nette impression que mon plancher n'avait pas été posé dans les règles de l'art.

Comme ce n'est pas moi qui est fait construire la maison. Je n'ai donc pas à disposition les informations précis concernant la construction de la maison et surtout et les informations techniques concernant la pose du plancher comme par exemple la charge estimée pour le plancher. Mais j'ai peut être la possibilité de les récupérer via le notaire qui pourra me rapprocher du constructeur.

Le premier défaut que j'ai pu constater c'est que toutes les jointures de plaques (rives ?) - rainures/languettes ne semblent pas reposer sur les solives mais parfois directement dans le vide. A certains endroits, je peux voir la dalle s'affaisser légèrement sous mon poids (photo 2).

J'ai essayé de rajouter quelques vis de fixation pour bois/ agglo (rocket 50) pour mieux fixer les plaques d'osb aux solives mais ça ne semble pas arranger les choses

Infos techniques :

Dalles OSB actuelles 2050 * 900 avec une épaisseur de 18 mm ( il semble que de nombreuses découpes ont été effectuées).
Entraxe : J'ai mesuré 40 cm.
Solives : 60 mm de large
Isolation :  deux couches de laine de verre ( la première avec pare-vapeur et l'autre sans)
Charge estimée : Des petits meubles faisant office de bibliothèques, 2 ou 3 bureaux et de nombreux PC ( je suis dans l'informatique :-) )

Les solives  semblent reposer sur une sorte de gros chevron directement fixé sur le mur en parpaing. Normalement ce chevron ne devrait-il pas être posé sur une pièce de madrier qui fait la longueur totale du mur ? Car à première vue  les solives semblent simplement être fixées sur ce chevron et ne semblent pas scellées par le haut sur le mur en parpaing. (Photo 1)

A un endroit de la pièce, les panneaux d'osb semblent avoir été découpés et remplacer par des plaques plus petites qui n'étaient pas fixées avec des vis mais juste emboiter entre elles (voir 3ème photo) par les anciens locataires. Je ne sais pas trop dans quel but (passage de câbles ou d'un sommier trop grand pour l'escalier)

Quelques images :

Fixation des solives :

Jointure d'une plaque qui ne repose pas sur une solive

La pièce concernée


Solutions envisagées :

Pour pallier à ce craquement j'ai envisagé deux solutions pour le moment.

1) La première solution consisterait à remplacer l'intégralité du plancher existant en posant tout d'abord des bandes de phaltex sur les solives et en prenant des plaques d'osb  un peu plus épaisse (22mm ?) pour le nouveau plancher. Mais cette solution me fait un peu peur car je n'ai jamais posé de plancher en bois et surtout mes cloisons semblent reposer en partie sur le plancher existant et sur le mur en béton. Je ne vois pas trop comment faire (découpe à raz ?).

Cette solution me semble assez couteuse en terme de temps et m'effraie quelque peu ( peur de faire pire que l'existant ) mais au moins on corrige le problème à la source et ça me permettrait de rajouter une couche de laine de verre.

2) Le deuxième solution serait de poser un nouveau plancher de doublage par dessus l'ancien en intercalant du phaltex à 45 ° entre les deux puis de poser mon nouveau revêtement par dessus ( surement des lames PVC/vynile pour la facilité d'entretien ou parquet stratifié).

Une solution tout aussi couteuse mais un peu moins compliquée à réaliser à mes yeux.

3) La pose d'étrésillons (croix de saint-andré ?) ou d'entretoises pourrait-elle arranger les choses ?

Voila pour la petite explication. Auriez-vous des précieux conseils à me prodiguer ? et m'aider à m'orienter judicieusement dans mes choix ? notamment pour la longueur des plaques d'osb si je dois changer, la pose du plancher de doublage , etc...

Merci d'avance  pour votre aide précieuse et vos conseils. Je m'excuse pour la longueur du post mais j'essaye d'être précis dans mes explications en dépit du fait que je sois un Newbie dans l'art de la pose d'un plancher bois.

Boisement vôtre !!

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

1ère photo, constat : A priori, le chevron qui sert de ligneul est correct, faisant à priori plus de 50mm de large (appui des solives). Reste à savoir quel type de fixation et l'espacement entre fixations. Les solives semblent entaillées à mi-hauteur, ce qui n'est pas correct, il ne faut pas dépasser 1/4 sans renfort ou 1/3 avec renfort d'appui. Le panneau visible est du panneau de particules mais à priori pas CTBH ce qui est obligatoire au-dessus d'un local non chauffé. Le papier kraft de la LDV n'est pas un pare-vapeur, c'est illusoire et de toute façon, le PV doit être posé coté chaud et non coté froid.

2ème photo : Je pense que ce sont des 2000 x 900 qui étaient les dalles OSB3+ de K**o, mais dans ce cas ce n'est pas du 18 mais du 16mm. Ce qui est incompréhensible, c'est que des entraxes de 400 pour des dalles de 2000, cela convient très bien pour une pose correcte………. Bref, les petites rives non supportées font perdre 20% de capacité de charge et rédhibitoires pour les charges concentrée.

Pour proposer une solution, merci de préciser : Plusieurs bureaux sous entend du personnel extérieur à l'habitation pour travailler ? Me donner la portée et la section des solives et préciser si les 400mm sont un entraxe ou l'espace entre solives ?

Publié par Manta il y a 4 ans

Bonjour Boisphile

Merci infiniment pour votre réponse si rapide.

Pour répondre à vos demandes de précisions :

Alors 400 mm c'est bien l'entraxe entre les solives. L'espacement entre les solives est de 340mm.

La portée des solives est de 3m j'ai fais le calcul ce matin.

Les solives sont de section 65*175.

Les solives sont fixées au ligneul avec deux gros clous de charpentier cloués en biais de part et d'autre de la solive (voir photo 1). Du coup l'espacement entre les fixations  correspond à peu près à l'espacement entre les solives soit 34 cm.

En démontant les panneaux prédécoupés  du dessous, je me suis aperçu qu'il y avait une entretoise  entre les solives à environ à mi portée du moins sur les deux  solives visibles ( voir photo 2).

La troisième photo  qui correspond au plafond du garage. Le matériau semble être une sorte de planche de plâtre ( c'est bien contre le feu non ?).

En ce qui concerne la charge. Quand je parle de plusieurs bureaux il s'agit du mobilier  pour former un grand bureau d'angle pour disposer tout mon matériel informatique (il y en a beaucoup) mais je serais bien la seule personne à occuper la pièce. Ca sera en quelque sorte mon repaire pour bidouiller mes ordinateurs.

Je compte également faire passer quelques câbles électriques pour rajouter des prises supplémentaires et surtout des RJ-45  pour le réseau domestique :

Soit en faisant passer la gaine pour la récupérer derrière le placo pour par la suite installer des prises murales si j'arrive à y accéder.

Soit en les faisant passer par le plancher puis en installant une goulotte.

Encore merci pour votre aide

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Les réactions aux appuis des solives ne sont pas très importantes et avec un taux de cisaillement de 25%, il n'y a pas de risque. Donc, vous allez aller au plus simple : Poncez au gros grain pour ôter les aspérités de la colle et dépoussiérez bien. Repérez bien les axes de solives d'un trait de crayon sur les murs de chaque coté. Posez un film pare-vapeur sur l'OSB existant. Procurez-vous des dalles OSB de 2500 x 675 x 18mm et posez-les de telle sorte qu'aucun joint des nouvelles dalles ne correspond aux joints des anciennes. Collez les assemblages et vissez avec des vis à filetage partiel en 5 x 80 dans les solives, à travers les dalles existantes.

Publié par Manta il y a 4 ans

Bonjour Boisphile,

Désole pour ma réponse tardive mais j'étais en déplacement pour le travail. Merci encore pour vos conseils avisés que je vais tâcher de suivre.

J'ai donc acheté mes dalles d'OSB et mes vis pour la pose du nouveau plancher cependant j'attends de terminer l'elec et le passage des câbles RJ 45 avant de commencer.

En tant que débutant j'aurais besoin de quelques précisions. Concernant le film pare-vapeur pourriez-vous m'expliquer en quelques mots quel sera son rôle ? Je suppose que c'est pour limiter les risques de condensation entre les deux planchers ? Serait-il possible de trouver un film pare-vapeur qui permette également une certaine isolation acoustique ?

Auriez-vous également une référence pour ne pas acheter n'importe quoi (en pv) ? Nous sommes bien d'accord qu'il ne s'agit pas des feutres qui servent de sous-couche pour les planchers car bien souvent, dans les magasins, les vendeurs m'orientent vers ça.

Sinon concernant la pose des nouvelles dalles d'OSB , il faudra bien les poser à l'inverse du plancher existant ? Actuellement, les dalles de l'ancien plancher sont poser dans le sens de la longueur de la pièce.

Merci d'avance pour vos précisions et je vous souhaite une bonne soirée.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Dans le cas d'une pièce chauffée au-dessus d'une pièce non chauffée (garage) il faut poser un film pare vapeur du coté chaud pour éviter que le vapeur d'eau aille se condenser dans l'isolant.

Pare-vapeur SD 18 mètres.

Les dalles de plancher, qu'elles soit en agglo ou en OSB ne doivent JAMAIS être posées croisées, parce que leur module d'élasticité et leur résistance en flexion varie du simple au double entre le sens long et le sens travers.

Dans tous les cas elles doivent être posées perpendiculairement aux solives sous jacentes.

 

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

plancher bois qui craque

Publié par aziane

2 réponses
1227 vues
0 like

Craquement plancher Bois

Publié par PatrickH

0 réponse
1788 vues
0 like

Plancher bois qui craque

Publié par Aude1

0 réponse
2234 vues
0 like

le plancher qui craque

Publié par OdeM

2 réponses
4505 vues
0 like

Plancher qui craque

Publié par Compte à supprimer - merci

9 réponses
2822 vues
0 like