Aménagement intérieur

Resistance d'une solive ayant travaillee

Publié par JejeNantais44 il y a 25 jours

Bonjour jai installe il y a quelques années de cela une cuisine avec ilot central dans mon appartement ancien, mais comme je ne connaissais rien du fonctionnement des planchers bois je lai fait sans me méfier et sans penser qu'un ilot comme cela pese facilement 500kilo lorsqu'il est chargé et sa répartition se fait sur 10 ou 12 pieds de 8 ou 10cm de circonference ce qui en fait une charge localisee importante je pense;


comme une mauvaise decision ne vient pas seule je lai installée presque au milieu de la portee des poutres qui avoisinent les 5m70 entre appuis, pas terrible me direz vous;


a un moment j'ai douté car jai eu la sensation que le plancher prenait de la fleche mais sans en avoir la certitude absolue car il netait pas plan déja il presentait une fleche qui devait etre la depuis des annee car l'immeuble nest plus d'une prime jeunesse. Donc j'ai enlevé cette cuisine pour ne pas laisser cette charge constante au milieu du plancher et je lai rabattue sur les murs où se situe lencrage des poutres il parait que cest la que cest le moins risqué de mettre du poids en charge localisée;


ma question est la suivante, si jai fait travailler 2 ou 3 solives particulierement celles qui etaient sous cet ilot central, et que leur fluage est donc definitif si jai bien compris, leur resistance est elle compromise par rapport a une autre solive qui aurait moins travaillé ?

comment et par quels calculs arrivez vous a determiner la resistance theorique d'une poutre selon qu'elle a subi 2 cm de fluage, ou 3, ou 5 ?


le plancher travaille ensemble ou bien seulement les solives situee sous la charge ont travaille en demesure?


-Je44




Boisphile

Publié par Boisphile il y a 25 jours

La flexion et la résistance sont deux choses différentes. La résistance intrinsèque d'une solive dépend de la qualité du bois. Dans la très grande majorité es cas, le dimensionnement d'une solive est fonction de sa déformation et non de sa résistance. 

Par exemple, pour une solive de section 75 x 225 avec entraxes de 500 et une charge de plancher habitable plus une charge permanente de 100 kg répartis sur 1m70 au milieu, la flèche sera de L/140 au lieu de 300 et le taux de flexion (résistance) sera que de 100% pour une déformation de l'ordre de 41-42 mm. Imaginons que ces solives aient une section de 75. x 175, le taux de flexion passe à 163 % et la flèche de L/70 pour une déformation de 86 mm. Au-delà de 100% de taux de flexion on entame les coefficient de sécurité et le moindre défaut du bois où une tête de solive pourrie dans les scellement et c'est la rupture.

Dans ce cas il est légitime de se poser la question : Est-ce que les autres solives vont accepter la surcharge de la défaillante ? Il serait temps de vous soucier de tout cela.

Publié par JejeNantais44 il y a 25 jours

bonjour;

désolé mais je ne comprends pas ce que vous dites par rapport à mon sujet;


vous me parlez de charge de 100kilos repartis sur 1m70 au milieu de la portée des des solive mais c'est 100kilos répartis uniformément? car moi ce n'est pas la même chose javais une cuisine donc avec des pieds, il me semble que cela sappelle le poinçonnement et donc la charge au metre carre est superieure du moins cest ce que javais lu certainement sur ce blog;


100 kilo repartis sur 1m70, vous voulez dire 1,70m carre? je ne comprends pas votre exemple jen suis desole; 


comme je vous lexpliquais moi jai mis une cuisine centrale, je pense (mais cest pas sur a 100% car comme le plancher avait deja une cuvete centrale je suis pas en mesure den avoir la certitude que jai agrave le probleme en tout les cas je ne peux pas le mesurer) mais au bout de 1 an je lai enlevee !;


moi ma question cetait surtout des poutres qui ont prise de la fleche a cause dune charge concentree ne se redressent jamais meme si la charge est enlevee, peut on dire que la poutre a un probleme alors quelle ne porte plus la charge initiale ? ok elle a ete un peu solicitee et elle sest affaissee , et apres? si elle ne porte plus le poids qui la faite saffaisser, la poutre est elle morte?;


je comprends ce que vous dites si jamais la ou les poutre qui subissent le poids continuent a le subir, mais si le poids est enlevé comment vous calculez le plancher ? la poutre garde ses propriété de hauteur et de largeur et on continue a pouvoir calculer comme un plancher normal ou bien il y a un autre calcul a faire ?;

cordialement


-Je44






Boisphile

Publié par Boisphile il y a 25 jours

Je vous ai donné un exemple pour des solives pour que vous compreniez le fonctionnement entre résistance et déformation. Le poinçonnement est encore autre chose, il ne s'applique pas aux solives, mais au plancher, dalles ou parquet.  

Si vous voulez un diagnostique sur votre plancher, il faut faire un plan et donner les portées, les entraxes, les sections de solives, l'emplacement des charges localisées et le descriptif dudit plancher. On y passera du temps, mais si cela sert à quelque chose, pourquoi pas.

Publié par JejeNantais44 il y a 25 jours

rebonjour,;


pour linstant je nai malheureusement pas acces a ces donnees etant donne que sous un stratifie jai un parquet en pin de 30mm cloué, il faudrait bien sur que je lenleve pour avoir acces a ces donnes car a letage du dessous les plafonds ne sont pas a la francaise mais plaqués et je ne peux pas demander a ma voisine de detruire chez elle;


ma question portait pas vraiment sur la dimensionnement du plancher de toutes facon je ne peux rien faire sur ceci les plancher ne mappartient pas.

jai peut etre mal compris votre exemple dans ce cas mais vous vouliez dire qu'une solive 75x225 avec lentraxe que vous precisez ect et qui subit une fleche de 4 cm a cause dune charge localise, sera fragilisee meme si on enleve la charge ? je pense avoir lu sur ce blog que vous disiez qu il ne falait pas charger un plancher qui avait deja de la fleche, mais imaginons que le plancher ait pris de la fleche a cause d'une charge localisé qui nest plus la par exemple moi et ma cuisine de 500 kg si la personne qui vient après moi veut mettre un meuble de 85kg a cet endroit la en lieu et place de la cuisine, ce nest pas le meme poids quavant donc la solive ne subit plus de sollicitation qui soit en dehors de ses competence donc cela presente t il un risque daccentuer la fleche? 


cordialement


-Je44

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 25 jours

Je comprends donc que vous êtes en copropriété. En l'état vous ne pouvez rien faire sur le solivage qui est par définition "partie commune". En revanche, monter un ilot central de cuisine sur un plancher ancien sans rien demander à personne et sans savoir si le plancher peut l'accepter est peut-être quelque peu risqué. Il s'agit d'une charge lourde, concentrée et permanente. A vous de voir, mais il serait peut-être bon de porter le problème au niveau du syndic de la copropriété.

Publié par JejeNantais44 il y a 24 jours

bonjour; oui tout a fait en copropriete;


ahh si on savait tout... il ne ma jamais paru naturel de demander une autorisation pour mettre une cuisine chez moi tout comme personne ne demande pour mettre une bibliotheque, une commode louis14 en chene ou un lit en merisier massif... je suis pas expert en plancher mais jen ai visite des appartements du haut de mes 55 bougies et des ilots centraux dans des appartement du XVIIIsiecle jen ai vu plein, comme des interieurs tres charges avec beaucoup de gros meuble, donc cest sur que quand jai eu a amenage mon interieure je nai pas forcement penser que cela represensait un danger;

Et puis le cuisiniste est venu chez moi pour lelaboration des plans ect.. a un moment ils nont pas un devoir de connaitre un minimum les situation a risque ? ils installent des centaine de cuisine par an; ils doivent quand meme bien savoir que dans les immeuble ancien il y a des choses quil ne faut pas faire ou verifier avant non?; ils ont quand meme lexperience de ce genre de chose; on peut pas demander au gens qui ne sont pas du metier de tout connaitre et tout anticiper;


maintenant avec les lecture de votre blog jen comprend mieux le fonctionnement et les limites mais comment voulez vous qu un  neophite puisse imaginer quoi que ce soit et puis meme si javais demande, qui est qualifie pour me donner une reponse? comme je vous le disait plus haut je nai pas acces a mes solive et ma voisine non plus;


je prend note de votre conseil de porter le probleme au niveau du syndicat de copropriete mais pourriez vous me dire ce que vous porteriez a leur connaissance car je ne comprends pas ou vous voulez en venir; parce que la cuisine je lai enlevee depuis un moment maintenant, donc il ny a plus de charge ici;


ma question etait surotut sur vos methologie de calcul ;


supposons un plancher 1 avec des solives de section X et un entraxe de Y et d'une portee de Z, avec les solive parfaitement droite et plane


est ce que le meme plancher 2 d'une section X entraxe Y et portee Z, mais avec des solive qui ont pris de la fleche (prenon par exemple 5cm de fleche sur une longueur portee de 5m) a cause dune charge concentree, mais qui est maintenant enlevee, a la meme resistance et peut subir les meme charge traiditionnelle que le plancher 1 ?


merci;


cordialement


-je44

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 24 jours

Je vous ai expliqué que la solidité ou la résistance et la flexion sont deux choses différentes. Une solive xyz nue est droite, on pose une charge dessus, elle fléchie de 10 mm sous ce poids, on ôte la charge, elle reprend sa forme initiale. La même solive xyz sur laquelle on pose la même charge que l'on laisse en place plusieurs années, se déforme de 20 mm et lorsqu'on retire la charge elle conserve une flèche de 15 mm, c'est ce qu'on appelle le fluage. Pour autant, elle conserve ses propriétés mécaniques. Bien sûr, si cette charge est dès le départ au-delà de ses capacités normales, que son taux de flexion est supérieur à 100 %, il se peut que les caractéristique mécaniques de cette solive aient été en partie affectées. Cela étant, dans votre cas, il est impossible de le vérifier sans rien connaître de ces solives et de ce qu'elles ont supportées.

Publié par JejeNantais44 il y a 23 jours

MERCI mr ; cetait ma question sur la caracteristique mecanique et vous y avez parfaitement repondu je vs en remercie;

pour ma culture personnelle sauriez vous mexpliquer quelle est la logique mathematique derriere le fluage ; a partir de quelle duree peut on considerer qu une solive ne retrouvera pas son etat initial ?;

est ce qu un professionnel comme vs peut estimer a lavance en fonction de donnes mathematique sur le plancher a quelle vitesse la solive va tordre en fonction d'un poids X mis à Y endroit du plancher, peut etre utilisez vous des logiciel pour ceci ou alors est ce qu il est impossible de predire de maniere precise ce genre de donnes ?; pas que je vs demande pour mon cas du tout cest plutot pour savoir si lingenierie des specialiste arrive a pousser aussi loin la prediction sur les mecanique de bois;


derniere chose et je ne vous embeterai guere plus mais vous me dites qu il serait bon de porter laffaire devant le syndicat des proprietaire mais a quelles fins utile me proposez vs cela ?; dire au syndicat que jai entrepose une cuisine centrale dans mon apartement et que je minquiete davoir accentuer leur fleche ressemble a un suicide judiciare cest pour cela que je ne comprend pas votre remarque;


cordialement;


-je44

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 23 jours

1) Non, je ne peux pas expliquer, dans le mesure où cela dépend de beaucoup de paramètres, le taux d'humidité de la solive au moment de la pose, le lieu et ses variations hygrométriques, l'essence et la qualité du bois et bien sûr les différentes charges et leurs durées.

2) Vous m'avez posé une question à laquelle j'ai répondu de manière générique puisque je ne sais rien de ce plancher. En revanche si vous estimez que la déformation est excessive et par exemple que le plancher vibre à la marche, vous pouvez en faire part à la copropriété comme étant un simple constat et une inquiétude, ce sera acté, quelqu'un viendra voir et constatera qu'il n'y a rien de particulier, mais au moins si un jour le voisin du dessous observe des fissures au plafond, vous pourrez dire que vous l'avez signalé. Il n'y a bien sûr aucune obligation de votre part, c'est juste le conseil d'un Expert et ex-Président de conseil syndical d'une copropriété.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Travail de finition du sapin

Publié par Hugo

0 réponse
0 vue
0 like

calcul resistance poutre

Publié par coco21

3 réponses
0 vue
0 like

plan de travail en chene traitement huile de lin et tache d'eau

Publié par kbuche

0 réponse
54 vues
0 like

Type de bois et résistance pour résister au choc

Publié par Anconer

0 réponse
18 vues
0 like

quel résistance peut avoir mon plancher en chêne

Publié par pierrick

1 réponse
75 vues
0 like