Est ce fait dans les règles ?

Publié par silwa il y a 5 ans

Bonjour,

Je viens de faire réaliser le réaménagement des combles dans ma maison et je me pose des questions quant à la réalisation du plancher OSB.

Je m'explique :
C'est une maison ancienne des années 30, l'ancien plancher a été retiré.
Ils ont posé des lambourdes (60 X 40mm avec les 40mm dans le sens de la hauteur en hauteur) perpendiculaire aux bastaings (entraxe <600mm). L'entraxe des lambourdes est de 450mm.
Le plancher est de 18mm et le phaltex de 16mm.
J'ai l'impression qu'il manque un nombre conséquent de points de fixation car de ce que j'ai pu lire ici et là pour une fixation par vis il en faut tous les 150 mm sur les appuis périphériques et 300mm en partie courante.
De plus, la jointure des plaques ne reposent pas forcément sur l'entraxe des lambourdes.

Pouvez vous m'en dire plus, je compte mettre des réserves car j'ai des zones de grincements (que j'ai pu corriger) et je veux être sûr que tout est OK avant la pose de stratifié. J'ai aussi des endroits ou j'ai 3mm d'espace sur une longueur d'1m de ma règle (limite pour la ose du stratifié).

Merci de votre aide

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Plusieurs choses fondamentales :Quel contrat avez-vous passé avec l'entreprise, c'est-à-dire, l'entreprise avait-elle pour mission de vérifier le solivage avant les travaux, ou bien avez-vous simplement commandé le remise en état du plancher ?
Avez-vous précisé que l'entreprise devait respecter les règles en vigueur et en particulier le DTU 51-3 plancher bois ?
Vous n'avez pas de réserves à formuler, il ne s'agit pas d'une construction, vous acceptez ou vous refuser le chantier.
Si vous le refusez vous devez avoir des arguments à formuler en fonction des deux premières questions.
Si vous avez simplement passé commande d'un plancher sur les solives existantes sans autres précisions, l'entreprise a remplie son contrat, à vous de remplir le votre en réglant la facture.

Maintenant sur l'aspect technique, il y a beaucoup à dire :
1) Il faudrait préalablement vérifier le solivage, donc portée, section et entraxes des solives (mais des années 30 je serais étonné que cela convienne)
2) Avec des entraxes de 600, des lambourdes 60 x 40 à plat sont insuffisantes, le DTU demande des 80 x 52 minimum.
3) Les entraxes doivent être calculés en fonction de la section des lambourdes et des charges et optimisée en fonction de la longueur utile des dalles.
4) Les petites rives des dalles doivent obligatoirement reposer et être fixées sur les lambourdes.
5) Les entraxes de fixation sont de 150mm sur les petites rives et 300mm en parties courantes.
6) La fixation se fait par clouage ou vissage. Si elle est faite par clouage, elle doit être renforcée par 6 vis soit une à chaque angles et deux à mie portée.
7) Utiliser de préférence des vis à filetage partiel ou dans le cas contraire il doit être pratiqué un avant trou du diamètre de la vis pour assurer un serrage correct sur le lambourde.
8) Les assemblage doivent être collés.
9) les dalles utilisées doivent être en classe de service 2 soit des panneaux de particules [citations commerciales] ou encore des Contreplaqués [citation commerciale].
10) Pour poser un revêtement de sol stratifié qui forme pare vapeur, il faut nécessairement la présence d'un pare vapeur au plafond sous jacent ou assurer la ventilation de la sous face du plancher.
11) Dans votre cas, je crois comprendre que le Phaltex est posé entre lambourdes et plancher et dans ce cas il ne sert à rien, dans la mesure où les fixations le traversent. S'il est posé entre solives et lambourdes, il ne sera efficace que dans la mesure où les lambourdes sont posées flottantes.
Alors, vous pouvez toujours exprimer votre mécontentement si tout cela n'a pas été respecté, mais, sauf si vous avez pris les précautions d'usage, vous ne pourrez rien faire de plus.
Je rappelle que l'entreprise n'a pas obligation de respecter le DTU sauf si vous l'avez mentionné dans la commande, elle à simplement un devoir de résultat et des grincements n'étant qu'une gêne, vous n'aurez gain de cause que s'il y a des désordres avérés, par exemple s'il y a une rupture à l'assemblage en "H" majuscule au niveau de petites rives non portées.

Publié par silwa il y a 5 ans

1)Quel contrat avez-vous passé avec l'entreprise, c'est-à-dire, l'entreprise avait-elle pour mission de vérifier le solivage avant les travaux, ou bien avez-vous simplement commandé le remise en état du plancher ?
2)Avez-vous précisé que l'entreprise devait respecter les règles en vigueur et en particulier le DTU 51-3 plancher bois ?
3)Vous n'avez pas de réserves à formuler, il ne s'agit pas d'une construction, vous acceptez ou vous refuser le chantier.
4)Si vous le refusez vous devez avoir des arguments à formuler en fonction des deux premières questions.
5)Si vous avez simplement passé commande d'un plancher sur les solives existantes sans autres précisions, l'entreprise a remplie son contrat, à vous de remplir le votre en réglant la facture.

Ils nous ont fais un devis pour la réfection de nos combles déjà aménagés (càd plancher, isolation, pose de velux et cloisonnement).
Je ne suis pas un professionnel du bâtiment et j'imagine qu'en faisant appel à une entreprise spécialisée dans ce type de travaux, le respect des DTU me semble être une évidence.
Le devis ne fait pas référence à un DTU. Il est noté :
- Mise en place d'une infrastructure en bois, perpendiculaire aux entrataits (contr solivage, entraxe 45cm) pour la pose du plancher, aevc interposition d'un isolant phonique type "Phaltex" de 16mm en plaque.
- Fourniture et pose d'un plancher bois aggloméré de type OSB de 18mm sur l'ensemble de la partie aménagée.
La facture est déjà réglée.

1) Il faudrait préalablement vérifier le solivage, donc portée, section et entraxes des solives (mais des années 30 je serais étonné que cela con vienne)
Il s'agit de bastaing de largeur 6 à 7cm par 16-17cm de hauteur mais je ne les vois plus donc impossible à vérifier désormais

5) Les entraxes de fixation sont de 150mm sur les petites rives et 300mm en parties courantes.
6) La fixation se fait par clouage ou vissage. Si elle est faite par clouage, elle doit être renforcée par 6 vis soit une à chaque angles et deux à mie portée.
En fait je compte soit les rajouter moi même soit leur faire faire.

7) Utiliser de préférence des vis à filetage partiel ou dans le cas contraire il doit être pratiqué un avant trou du diamètre de la vis pour assurer un serrage correct sur le lambourde.
Les vis utilisée sont OK

8) Les assemblage doivent être collés.
Je ne sais pas.

9) les dalles utilisées doivent être en classe de service 2 soit des panneaux de particules [citations commerciales] ou encore des Contreplaqués [citation commerciale].

Il s'agit d'OSB3

10) Pour poser un revêtement de sol stratifié qui forme pare vapeur, il faut nécessairement la présence d'un pare vapeur au plafond sous jacent ou assurer la ventilation de la sous face du plancher.
L’espace laissé n'est il pas suffisant ?


11) Dans votre cas, je crois comprendre que le Phaltex est posé entre lambourdes et plancher et dans ce cas il ne sert à rien, dans la mesure où les fixations le traversent. S'il est posé entre solives et lambourdes, il ne sera efficace que dans la mesure où les lambourdes sont posées flottantes.
Il y a une énorme différence entre mon ancien plancher et le nouveau d'un point de vu phonique.


Alors, vous pouvez toujours exprimer votre mécontentement si tout cela n'a pas été respecté, mais, sauf si vous avez pris les précautions d'usage, vous ne pourrez rien faire de plus.
Je rappelle que l'entreprise n'a pas obligation de respecter le DTU sauf si vous l'avez mentionné dans la commande, elle à simplement un devoir de résultat et des grincements n'étant qu'une gêne, vous n'aurez gain de cause que s'il y a des désordres avérés, par exemple s'il y a une rupture à l'assemblage en "H" majuscule au niveau de petites rives non portées.
Comment une entreprise que ce soit d’électricité, de plomberie... peut travailler dans les règles de l'art si elle ne respecte pas les DTU.

J'ai d'ores et déjà limiter certaines zones de grincement en ajoutant de vis et des cales sous les cloisons. On sent par endroit que le plancher est "souple".
Je veux surtout être sûr maintenant qu'après l'ajout des vis nécessaires que je n'aurait pas de problèmes ultérieurs de grincements une fois le stratifié posé !

En tout cas merci pour vos précisions et pour votre aide

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

…….dans ce type de travaux, le respect des DTU me semble être une évidence.

Malheureusement non. Le DTU est le code de la route et tout le monde sait bien qu'il n'est pas suivi à la lettre ………

……..infrastructure en bois, perpendiculaire aux entrataits

Attention vous parliez de bastings et non d'entraits !!! Je suppose que ce sont des entraits de fermettes ? Cela va peut-être vous sauver ………………

La facture est déjà réglée.

Alors pourquoi ces questions ? Si vous avez payé la facture c'est que vous avez implicitement accepté le chantier.

Il s'agit de bastaing de largeur 6 à 7cm par 16-17cm

Bastings ou entraits de fermettes ? Il faut savoir de quoi on parle !!!

En fait je compte soit les rajouter moi même soit leur faire faire.

De toute façon, si les petites rives ne sont pas portées, vous ne pourrez pas les fixer et si vous ajoutez des fixation, vous prenez le chantier à votre charge puisque vous modifiez vous-même. Si vous demandez un complément de fixation pour respecter le DTU vous devez aussi le faire respecter pour la pose des dalles, si non, c'est que vous l'accepter implicitement.

Il s'agit d'OSB3

Donc, compte tenu des dimensions de dalles, le plus souvent 2400 ou 2500, il n'est pas possible que les petites rives soient portées.

L’espace laissé n'est il pas suffisant ?

Oui, peut-être, mais il faut qu'il soit ventilé, c'est-à-dire une circulation d'air.

Comment une entreprise que ce soit d’électricité, de plomberie... peut travailler dans les règles de l'art si elle ne respecte pas les DTU.

Je vous ai expliqué qu'elle n'est pas tenue de la faire tout comme vous ne respectez peut-être pas toujours le code de la route.

Par contre si on se fait prendre on paie, c'est le jeu.

Donc dans votre cas, soit vous vous accommodez du travail réalisé et vous attendez un éventuel désordre pour réagir, soit cela ne vous convient pas et vous êtes partit pour une bataille par voie de justice.

Ne vous croyez pas seul au monde dans ce cas, vous êtes des centaines.

Dans la plus part des cas les clients abandonnent faute de financement et du coup, les entreprises ont le beau rôle, le savent bien et en profitent. Même s'ils perdent un chantier sur 20, ils sont encore gagnants.

 

Si vous ne vous en tirez qu'avec des grincements, soyez en heureux. Le problème avec le bois, c'est que les pathologies arrivent souvent plus tard. (plusieurs années)

Publié par silwa il y a 5 ans

Attention vous parliez de bastings et non d'entraits !!! Je suppose que ce sont des entraits de fermettes ? Cela va peut-être vous sauver
Peut être que ce sont des entraits, je ne suis pas assez connaisseur. ce que je peux vous dire c'est que ces "poutres" reposent au centre de la maison sur un madrier que nous avions renforcé avec un IPN conséquent lors de l’abattage d'un mur (il y a quelques années). Nous avons adapté la disposition des cloisons de mes combles en conservant des "poutres" qui maintiennent les pannes et qui reposent dans l'axe du madrier. J'ai des photos mais je ne sais pas comment les poster.


La facture est déjà réglée.
Alors pourquoi ces questions ? Si vous avez payé la facture c'est que vous avez implicitement accepté le chantier.
Ils m'ont laissé une feuille pour y noter mes réserves, ce que j'ai fait.
Après si l'entreprise est sérieuse, elle doit faire en sorte de satisfaire ses clients en tentant de réparer ses erreurs !

De toute façon, si les petites rives ne sont pas portées,
Heureusement la plupart si.

Si vous demandez un complément de fixation pour respecter le DTU vous devez aussi le faire respecter pour la pose des dalles, si non, c'est que vous l'accepter implicitement.
Je sais mais j'ai besoin d'aménager mes combles et que je ne peux pas rester comme ça ad vitam eternam (ce sont les chambres d'enfant). c'est pourquoi, je compte sur un arrangement rapide.
Je sais le nombre de vis insuffisant mais la réalisation est correcte. j'ai quelques dysfonctionnements (grincement...) que j'ai corrigé. J'ai juste peur que cela réapparaisse avec le temps ou que cela apparaisse à d'autres endroits.
Une réfection complète de mon étage est impossible.

L’espace laissé n'est il pas suffisant ?
Oui, peut-être, mais il faut qu'il soit ventilé, c'est-à-dire une circulation d'air.
comment le réaliser ? je vous donne la structure ente plancher au niveau 1 et mon plafond au niveau 0 :
stratifié 8mm sur sous couche PE 3mm
OSB 18mm
PHALTEX 16mm
Lambourdes
Cales de niveau (hauteurs très variables de quelques mm à quelques cm)
Entraits ou bastaing
bacula (il est cassé à toutes les extrémités lors de la recherche desdits entraits pour la pose des suspentes du plafond susendu). Ils ont disposé de la laine de verre sur le bacula.
et enfin suspentes, rails et BA13 (10 cm entre BA et bacula)

J’espère avoir été clair. Je veux juste prévenir les problèmes pas me lancer dans une bataille juridique.
Heureusement que je ne leur ai pas laissé faire l’électricité.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Déontologiquement, je ne peux plus continuer à vous conseiller et j'en suis désolé, parce que je pressant des problèmes futurs.

Je m'explique : Vous ne savez pas si ce sont des fermettes, vous ne savez donc pas si ce sont des entraits ou des solives, vous nous apprenez maintenant que vous avez effectué des modifications de structure après l'abattage d'un mur, le tout, sans doute sans aucun calcul, vous nous apprenez que vous avez conservé un plafond plâtre sur baccula que vous avez cumulé avec un plafond en BA13 sur rails et isolant, les lambourdes posées par l'entreprise sont de section insuffisante.

Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte que vous avez quasiment doublé les charges de ces entraits ou solives déjà sans doute de section insuffisantes, le tout sans aucun calcul et qui plus est sans aucune possibilité d'assurance ……….

Tout cela, pardonnez moi cette franchise, frise l'inconscience vis-à-vis de votre famille, de vos enfants, réfléchissez-y sérieusement, je vous en prie. C'est assez rare que j'emploie ces mots, mais je pense que c'est ici nécessaire.

Publié par silwa il y a 5 ans

Vous me faites culpabiliser mais tous ces travaux ont été réalisés par des entreprises spécialisée du bâtiment !
Peut être que je m'exprime mal mais ce n'est pas mon métier.

Je ne suis pas inconscient juste ignorant, Cela fait une grosse différence.
Que me conseillez vous de faire ? Si vous présentez un danger permettez vous que je vous appelle pour en discuter (j'ai des photos pour tous ces travaux et j'ai peut être omis certains détails).

Je peux comprendre que vous ne souhaitiez plus en discuter sur le forum mais il me semble être de votre devoir désormais de poursuivre la discussion. La déontologie n'a rien à faire là dedans si ma famille et moi sommes en danger !

Cordialement

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

qui fait quoi?

Publié par laguna

6 réponses
1375 vues
0 like

Règle du 1/20ème

Publié par J.E.N.N

1 réponse
1752 vues
0 like

visser osb ou pas? (réglé)

Publié par lolo881

2 réponses
1725 vues
0 like

RDM (Règles CB71)

Publié par socrate

3 réponses
2314 vues
0 like

regle de calcul pour etresillon

Publié par ThomasLe

2 réponses
3097 vues
0 like