transformation de charpente

Publié par Vinophile il y a 6 ans

Bonjour à tous,

Après avoir parcouru de nombreux thèmes similaires sur ce forum, qui m'ont permis d'en apprendre beaucoup, j'ai encore quelques questions spécifiques à mon projet.

Nous souhaitons transformer la charpente actuellement en fermette W dans le but de l'aménager. Ce projet date depuis 1 an maintenant, période à laquelle nous avons sollicité l'entreprise citée comme référence dans ce site (sans le savoir).

Celle-ci nous avait conforté dans la faisabilité du projet et nous proposait un structure KERTO avec renforcement des arbalétriers, mises en place de gousset ou faux entraits, création d'une mezzanine après renforcement du gîtage.
J'ai pu constaté au fil de mes lectures l'importance du calculs des charges. Je n'ai ici aucun élément à ce sujet.
Doivent ils impérativement m'être fournis ?

Par ailleurs, ces calculs de charges permettent de mesurer la capacité de la nouvelle charpente à soutenir le toit. Mais ces calculs montrent-ils l'impact sur les murs porteurs de la maison elle-même ?
Car la maison est fabriquée en bois, plancher et armature. Sachant que nous voulons installer dans les combles 2 chambres, 1 salle de bain (douche + vasque) et un wc, le poids de ces éléments est-il considéré dans ces études ?

Et enfin ... dernière question. A la vue du coût d'une telle modification, ne serait-il pas moins onéreux de déposer les tuiles et changer la charpente plutôt que de la modifier ? Je ne trouve aucun renseignements sur le net à ce sujet.

Voilà, beaucoup de questions mais je préfère y aller doucement et avoir tous les éléments en main avant de nous décider.

Merci d'avance pour vos précieux conseils.


Laurent.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Il est évident qu'on ne peut pas vous répondre comme ça ou alors avec des dons de voyance ...... et encore !!

Sur le principe, il n'y a pas de problème particulier dans la mesure où l'entreprise utilise un procédé approuvé, vérifié et reconnu.

Cela étant, elle n'est pas pour autant dédouanée d'une étude et de la note de calcul qui va avec, chaque cas est un cas particulier et dans le coût de l'opération, le coût des calculs est inclus. Ne pas les faire est un bonus pour l'entreprise ............ Ne signez rien sans une étude de BE. Histoire de gagner un peu plus, il y a des entreprises qui se servent de la même étude pour des dizaines de chantiers.

Il y en a même qui se recommande d'un procédé ou d'un système, simplement en copiant ce qu'ils ont vu ailleurs, attention, soyez vigilent.

Voyez plus bas ce qu'écrit l'agence qualité construction, ce n'est pas un hasard, ce doit être la seconde cause de pathologie chez les assureurs, bien que ce type de chantier soit réalisé dans la majorité des cas par des """spécialistes""" qui n'ont jamais de problème ..........

Dépose et repose n'est sans doute pas moins chère, mais je crois plus en un bon renfort bien calculé qu'à une fermette en "A" mal calculée 99 fois sur 100.

Maintenant, reste le calcul des descentes de charge sur la structure existante. Il est évident que vous allez ajouter au poids de la toiture, celui d'un plancher et de ses charges, exploitation et permanentes soit en gros 250 à 260 kg/m².

Bien sur, le total de ces charges se divise par deux et se réparti à égales proportions sur les deux murs qui reprennent les fermettes.

S'il y a des ouvertures, portes, fenêtres et portes-fenêtres il faudra recalculer les linteaux et très probablement les renforcer.

Quant à l'ossature elle-même, il faudra aussi vérifier le risque de flambement des montants et les compressions perpendiculaires de ces montants sur les lisses hautes et basses.

Mon conseil est le suivant :

Faite faire un devis détaillé par l'entreprise.

Lorsqu'elle vous porte le devis, vous lui faites bien préciser par écrit que ce devis inclus la note de calcul du BE et que vous ne vous engagerez que lorsque vous aurez en main l'étude complète, datée et signée conforme par le BE.

Cette étape étant acquise, vous faites demander au BE en question quel sera le supplément pour la vérification de la structure porteuse et des linteaux que vous vous engager à payer en supplément.

Si vous ne pratiquez pas de cette façon, vous aurez toutes les chances de payer la totalité de l'étude plein pot.

 

Et voici ce qu'en pense l'agence Qualité construction

Combles perdus :

Les risques d’une transformation 

> LE CONSTAT

Rendre habitables des combles perdus représente une intervention lourde et à haut risque.

Ces travaux peuvent entraîner des déformations des charpentes, des couvertures, des planchers créés, des cloisons du rez-de-chaussée,...

Ces désordres sont généralement graves et peuvent aller jusqu'à l'effondrement des planchers créés et des charpentes modifiées.

> LE DIAGNOSTIC DES DÉSORDRES 

Les désordres ont pour cause l'ignorance des contraintes nouvelles qui résultent de la modification des hypothèses de calcul d'origine, ainsi que de défauts variés de mise en œuvre.

Défauts de renforcement

> Des éléments porteurs :

Les fermettes industrielles sont reliées entre elles par des entretoises, des contreventements et des barres anti-flambement qui assurent la stabilité de l'ensemble

Pour rendre habitables ces combles perdus, il faut supprimer toutes les barres encombrant le volume central et créer un plancher porteur.

La suppression des barres en volume central avant renforcement des fermettes provoquera leur ruine, sinon de graves déformations généralement impossibles à reprendre ultérieurement. Certaines barres raidissent notamment l'arbalétrier. Avant de les supprimer, il faut renforcer les arbalétriers existants au risque de les voir fléchir

> Aux points singuliers :

Des précautions doivent également être prises lors de la création des trémies nécessaires à l'escalier d'accès aux combles, aux lucarnes ou aux fenêtres de toit. Pour les réaliser, il est nécessaire de sectionner l'entrait ou l'arbalétrier d'une fermette existante.

Des chevêtres nouveaux reportent alors les charges sur les deux fermettes voisines. Celles-ci risquent de s'affaisser si elles ne sont pas suffisamment renforcées.

Malfaçons diverses :

• Les assemblages : tiges filetées passant dans des percements trop grands, clous et vis en nombre insuffisant, trop courts ou mal implantés (trop près du bord), etc. Le jeu ainsi provoqué dans les assemblages risque d'entraîner des déformations de structures qui s'additionnent aux déformations existantes des fermettes.

• La fixation des poutres longitudinales sans pénétration dans les pignons maçonnés est aussi particulièrement risquée.

• Des nouvelles solives sous-dimensionnées ou non-entretoisées. Le nouveau plancher risque alors de s'affaisser. Ce risque existe également si les solives sont en appui sur des éléments déformables comme une poutre longitudinale mal conçue ou mal réalisée, par exemple.

L'affaissement du plancher peut entraîner des fissurations et même l'effondrement du plafond sous-jacent, le flambement et la fissuration des cloisons de l'étage inférieur, la fissuration des cloisons des combles,… Les pignons maçonnés en parpaings creux peuvent aussi se fissurer par traction.

> LES POINTS SENSIBLES 

• La conception.

La transformation d'une charpente nécessite une très bonne connaissance des structures et des charpentes. Elle exige de vérifier par le calcul tous les points-clés.

• Les assemblages sont fortement sollicités.

Leur faiblesse entraîne la fragilisation de toute la charpente.

• La qualité des bois doit garantir leur tenue

> LES CONSEILS DE PREVENTION

 • Le phasage des travaux doit permettre de préserver la stabilité de l'ouvrage à chaque instant du chantier. Par exemple, il ne faut pas supprimer les contreventements d'origine avant d'avoir mis en place les nouveaux ou, le cas échéant, des contreventements provisoires ;

• Porter une attention toute particulière au déroulement des travaux.

 

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

transformation charpente

Publié par l'autodidacte

3 réponses
1421 vues
0 like

transformation charpente

Publié par bricoltou36

4 réponses
1602 vues
0 like

Transformation de charpente

Publié par icey74

6 réponses
1393 vues
0 like

Transformation charpente

Publié par lelievremilou

5 réponses
3206 vues
0 like

Transformation Charpente traditionnelle

Publié par HervéH

16 réponses
3140 vues
0 like