Doit-on obligatoirement mettre du placo dans une MOB contre incendie?

Publié par bandivali il y a 7 ans

Bonjour,

Je réalise une extension de ma maison individuelle en ossature bois. J'ai choisi de la laine de bois en isolation des murs et je souhaitai réaliser le parement intérieur en lambris, directement sur les tasseaux qui tienne le pare-vapeur.
J'ai lu qu'il fallait quand même mettre une plaque de platre entre les 2 pour assurer la sécurité incendie???
Quelqu'un peut-il m'éclairer sur la question??
Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

En maison individuelle, on doit assurer une stabilité au feu de 15 minutes.

Le bois brûlant à la vitesse de 0.8 mm/mn, votre lambris assure la protection requise.

Publié par sissi27 il y a 6 ans

Bonjour,

J'avais la même question. Par rapport à la réponse apportée, serait-il possible d'avoir le texte juridique qui pourrait me prémunir vis à vis des assurances et aussi vis à vis de mon maçon et de mon constructeur ?
Je dois vous dire que je suis en train de faire construire une MOB et moi aussi je ne voulais pas mettre de placo (hors mis la salle de bain et la cuisine) et mettre directement le lambris sur le pare-vapeur (avec des linteaux pour les poser ou directement sur les rails si c'est possible). Et justement, le maçon que le constructeur m'avait conseillé voulait absolument me faire peur sur les normes incendie et me faire dépenser plus d'argent bien sûr. J'ai refusé de travailler avec lui et mon constructeur me demande de bien me renseigner pour ne pas avoir de problème avec l'assurance si éventuellement ma maison était incendiée car elle pourrait ne pas vouloir me rembourser. Il n'y a que le CTSB qui possède les textes mais ils sont très chers et pour les professionnels. J'ai demandé à un expert d'assurance : il me renvoi vers eux (donc il ne sait pas lui-même). Il me parle aussi de prendre du bois ou des lambris classés M 0 mais je ne pense pas que cela existe.
Merci beaucoup si Boisphile peut m'apporter cette référence juridique.

Passez de très bonnes fêtes de fin d'année

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Soyons très clair et précis :

Vous êtes maître d'ouvrage et votre exigence est de poser un parement intérieur en lambris bois et vous en avez parfaitement le droit, point ! la discussion s'arrête là.

Le professionnel, c'est votre constructeur, c'est à lui de connaître son métier, en tant que professionnel, il est réputé connaître les normes; DTU et textes réglementaires qui sont le code de la route.

Selon la composition de la paroi, le type de contreventement et sa position, le type d'isolant mis en œuvre, c'est à lui d'assurer une stabilité au feu d'1/4 d'heure de la construction.

Dans la mesure où le mur est à cavité fermée, que le parement extérieur est d'une épaisseur supérieure à 9 mm que l'isolant est une laine de roche ou de verre, et que votre lambris à une épaisseur de 16mm, la stabilité d'1/4 d'heure est assurée.

Vous pouvez sécuriser encore d'avantage en plaçant une laine de roche M0 entre les tasseaux support (ERP).

Autant les textes sont complets pour les établissements recevant du public (ERP) autant en ce qui concerne la maison individuelle, les exigences sont issues des calculs et des anciennes règle bois feu 88 et maintenant de l'Eurocode 5-1-2 Calcul des structures au feu.

Publié par sissi27 il y a 6 ans

Merci BoisPhile pour votre réponse.
Par contre ils me mettent de la laine de bois en isolation : est-ce aussi bon que ce que vous préconisez (par contre je ne peux pas en changer, c'est dans le devis). Sur des sites j'ai vu qu'il n'y avais pas eu d'AT : est-ce gênant ?
Comme les travaux ont commencé en 2012, le constructeur n'est pas obligé de me fournir un bilan énergétique, mais j'aimerais en avoir un tout de même. Quel organisme conseillez-vous ? Et y t'il différents type de bilan?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Bien sur que vous pouvez changer.

La laine de bois n'est pas un isolant traditionnel, il ne bénéficie pas d'avis technique favorable car on ne peut pas encore prouver sa durabilité et sa tenue aux champignons et insectes xylophages.

De plus, elle est chère et moins efficace qu'une laine de roche par exemple.

Donc, si le constructeur ne veut rien entendre par une demande orale, vous lui faites une LR avec AR en lui disant qu'en tant que maître de l'ouvrage vous ne pouvez pas accepter un isolant qui ne soit pas normalisé et qui ne bénéficie pas d'avis technique de la part du CSTB. (les certificats ACERMI ne sont pas des AT car il ne prescrivent pas la mise en œuvre et ne donnent pas d'avis sur la durabilité et la tenue aux champignons et insectes xylophages).

OUI ! c'est gênant, car en cas de problème, il n'y a pas d'assurance.

Attention : Le  constructeur est obligé de répondre aux exigences de son client. Si vous avez demandé une construction BBC, il vous doit une construction BBC sur la base de la RT 2005. Vous avez parfaitement le droit de prendre un bureau d'étude thermique pour faire un test d'infiltrométrie et un bilant énergétique. Si la maison n'est pas BBC, il se doit de faire les travaux nécessaires pour rectifier ses erreurs. S'il ne veut rien entendre vous pouvez saisir la DGCCRF en joignant le contrat et le résultat du bilan.

Tout dépend des rapports que vous avez avec lui et de ce que vous avez déjà peu constater pour juger s'il faut le prévenir ou non.

Il y a beaucoup de BE thermique et les tests sont normalisés, mais dans la consultation, demandez d'abord au BE s'il travaille avec votre constructeur pour éviter les risques de collusion.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Que mettre??

Publié par Bil

1 réponse
775 vues
0 like

contreventement en placo

Publié par PopolP

1 réponse
1600 vues
0 like

Placo et OSB

Publié par gastonlagrat

3 réponses
1968 vues
0 like

Auvent/carport toit plat contre MOB

Publié par Olibois1

0 réponse
1850 vues
0 like

que doit je attendre de mon plancher

Publié par Pierre-yves

5 réponses
1248 vues
0 like