Mezzanine sur pieds dans garage avec linteaux et joint de dilatation

Publié par korbenl il y a 7 ans

Bonjour à tous,

Je sollicite votre savoir car je souhaite construire une mezzanine dans mon garage.
Je comptais la faire en suspendue mais ce ne sera pas possible car j'ai beaucoup de linteaux qui me posent soucis pour le respect des entraxes...

Je m'oriente donc vers une mezzanine sur pieds.
Vous trouverez en PJ mon plan de réalisation. (des que j'aurais trouvé comment faire...)

Cette mezzanine est faite pour accueillir tous types de choses et je ne souhaite pas être limité quant à son utilisation.

Les questions que je me posent sont les suivantes :
- Pour les pieds j'envisage de prendre des bastaings qui seront les mêmes que pour l'encadrement à savoir du 100*250 pour une hauteur de 2250.J'ai vu des préconisations de 150*150. Mon choix est il correct ?
- Je pensais les poser à même le sol et les fixer au mur
1) est ce suffisant ?
2) fixations par tirefond ou scellement chimique ? Ou autre?

- Pour la partie encadrement : bastaings de 4800*100*250 et 3600*100*250 fixés dans le mur tous les mètres environ (en fonction de la contrainte de mes linteaux). Je pensais aussi les fixer dans les pieds. Mais je me demande si ça ne risque pas de les faire éclater...
J'ai un joint de dilatation sur une partie en 4800, est ce une contrainte supplémentaire ?
- Ce sont ces mêmes bastaings 3600*100*250 qui serviront de plancher. Entraxe: 57cm.
Oui je sais c'est bizarre mais sur 4,60m ça fait 8 bastaings !!!... (je reste ouvert à toute proposition... ).

- Concernant le matériau, j'ai vu des recommandations à propos du pin, du sapin, et de l'aggloméré donné comme plus solides et plus léger que le bois massif. Enfin, pour les pieds un site recommande du bois noble.

- fixation par sabots + tirefond ou simple vis à bois ?
À ce sujet y a t'il des marques ou épaisseurs à privilégier du point de vue de la qualité ?

- plancher : osb2 ou osb3 ? À vrai dire cette partie n'a pas été poussée en recherche car secondaire à priori. Par contre épaisseur de 19 ou 22 d'après ce que j'ai vu...

Dernière précision, je souhaite le meilleur rapport prix prestation, sachant que la sécurité de cette mezza est ma priorité absolue.

Je vous remercie par avance pour votre patience et vos précieux conseils !



Ps : Excusez les erreurs de terminologie mais vous aurez compris que je ne suis pas du métier.

Ludo

Publié par korbenl il y a 7 ans

Bonjour,

Voici quelques compléments suite à ma rencontre avec 2 fournisseurs :

En fait, au départ je souhaitais directement faire une muralière plus sabots. Mais je pensais que la fixation de la muralière ne passait pas à cause de mes linteaux...

En allant voir le fournisseur aujourd'*** il m'a dit qu'un scellement chimique tous les metres ne poserait aucun probleme quant à la solidité de la mezza...

Ce serait peut etre plus simple et plus esthétique.

Voici le compte rendu de notre entretien :

Pas de souci pour percer dans le linteau y compris dans les 8cm inférieurs "pas de chance pour tomber sur ferraille". Au pire on reperce à coté.
Pas de souci non plus par rapport au joint de dilatation.

D'ou :
- 2 madriers de 5m de long en 100*220cm à recouper
- 10 solives de 70*220 de 4m avec entraxe de 50cm à recouper aussi.
- 20 sabots
- 12 dalle osb3 en 18mm. Suffisant le 18mm ??
- tamis pour scellement de 130mm

Qu'en pensez-vous ?

Publié par korbenl il y a 7 ans

Deuxième fournisseur (je m’arrête là!! :-))
Il me confirme que les "pieds" ne servent à rien.
Mais me dit aussi que la muralière ne sert à rien, autant fixer directement les sabots aux parpaings

D’où proposition suivante :

- Garder l'entraxe de 57cm
- Mettre une petite "solive" de 68*108 en bout de mezza car hauteur sous plafond très faible (< à 50cm) et partir sur 8 madriers (ou bastaings) de 68/218 sur 4m de long à recouper.
- Fixation par sabots directement sur parpaings via 4 trous + chevilles 12*60 + tirefonds 10*70
- Remplacer l'osb 3 de 18mm par du kronodal de 22mm traité hydrofuge et beaucoup plus lisse (moins de frottement lors du stockage) fixé par vis à bois anti fendage.

Mes "craintes" :
- Pas de scellement chimique. La résistance sera t'elle suffisante ?
- Je me dis "qu'on se prend la tête" à fixer la muraliere une fois pour toute au scellement chimique et après c'est de la rigolade pour fixer les sabots à celle-ci !
D'après ses conseils il faut faire 64 trous dans les parpaings (quand même plus long et moins précis non ?) contre 12 trous avec muralière...

Le coté positif :
- OK pour le kronodal.

Dans l'attente de vos commentaires...

Et encore merci par avance !!

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

Un peu confus tout cela …….. on a pas le temps de lire autant de littérature, il faut aller à l'essentiel ……

Trois choses :

1) Ce n'est pas vous qui déterminez l'entraxes des solives, mais le calcul et ensuite l'optimisation en fonction des dalles que vous poserez dessus.

2) Non, on ne déplace pas les sabots en fonction des ferrailles rencontrées dans le béton, les sabots sont positionnés pour les solives.

3) Non, on ne fixe pas des sabots avec des chevilles nylon, mais soit avec des goujons d'ancrage si c'est du plein ou du chimique de qualité si c'est du creux.

4) Pour le reste il faut communiquer la portée des solives, confirmer si vous envisagez une pièce habitable et si vous poser une cloison quelque part.

5) Il vaut mieux de l'OSB 3 en 18 de du panneau de particules en 22, mais vous ferez comme vous voulez, simplement il faut le décider avant pour l'entraxe des solives.

Publié par korbenl il y a 7 ans

Bonjour,


Vous dites :

"Trois choses :

1) Ce n'est pas vous qui déterminez l'entraxe des solives, mais le calcul et ensuite l'optimisation en fonction des dalles que vous poserez dessus.

=> J'ai pris pour référence cette abaque qui donne du 50cm pour placher lourd (avec chappe) et 60cm pour plancher léger (dalle de particule) : http://www.infosconstruction.com/plancher-bois-entraxe.htm

=> Les dalles font 2,50 x 0,675 donc avec entraxe de 50cm en croisant par rapport aux solives, cela parait mieux que l'entraxe de 57cm qui me compliquera sûrement plus la tâche qu'autre chose...


2) Non, on ne déplace pas les sabots en fonction des ferrailles rencontrées dans le béton, les sabots sont positionnés pour les solives.

=> Oui et ça parait même évident mais que faire si ferraille rencontrée en perçant le linteau ?


3) Non, on ne fixe pas des sabots avec des chevilles nylon, mais soit avec des goujons d'ancrage si c'est du plein ou du chimique de qualité si c'est du creux.

=> Il s'agit de parpaings donc votre réponse me conforte, merci !


4) Pour le reste il faut communiquer la portée des solives, confirmer si vous envisagez une pièce habitable et si vous poser une cloison quelque part.

=> Mezzanine à usage de stockage en extension de garage, portée des solives de 3,80m mais je souhaite pouvoir chargé sans me préoccuper du poids...Pas de cloison prévue. Au pire,dans qq années cela pourrait servir de bureau ou de studio, mais vraiment hypothétiquement...


5) Il vaut mieux de l'OSB 3 en 18 de du panneau de particules en 22, mais vous ferez comme vous voulez, simplement il faut le décider avant pour l'entraxe des solives."
=> Si l'OSB3 est mieux alors je prendrai de l'osb3. A quoi ce joue la différence ? est-il traité hydrofuge même si a priori pas besoin ? En 18mm cela est-il suffisant ?


Merci beaucoup pour ces précieux renseignements !!

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

Les réponses dans l'ordre :

1) Les abaques présentés sont indicatifs et non des calculs. Ils ne tiennent pas compte des l'ensemble des charges. On ne sait pas comment ils sont calculés, avec quelle déformation ……….De plus, les entraxes sont totalement théoriques, puisqu'il y a obligation de faire reposer et de fixer les petites rives des dalles sur les solives. Donc l'entraxe des solives doit être un sous multiple de la longueur utile des dalles.

Les espacements d'entretoises sont de 60 fois l'épaisseur des solives, par exemple pour du 75, c'est 75 x 60 soit 4m50.

2) Il y a toujours un risque, le mieux est de rechercher la position des ferrailles avant de percer, il y a des appareils pour cela.

3) Si ce sont des parpaings creux, attention au percement pour ne pas éclater le béton en sortie de foret, donc perçage petite vitesse et en douceur.

4) Solives en 63 ou 75 x 225 avec entraxes de 500 pour dalle OSB 3 2500 x 675 x 18 mm.

5) L'OSB tient mieux l'humidité – Le "traitement hydrofuge" n'existe pas. Les panneaux sont classés selon leur domaine d'emploi et fabriqués avec les liants qui conviennent pour ce domaine d'emploi. – Je confirme que TRES peux d'endroits sont propices à une utilisation de panneaux en classe de service 1, à par une mezzanine à l'intérieur d'une maison, dont les deux faces sont ventilées. Toutes les autres utilisations appellent des panneaux en classe de service 2, milieu humide.

Publié par korbenl il y a 7 ans

Bonjour Boisphile,


Tout d'abord, un grand merci pour le temps accordé et les différents renseignements.

Trop de renseignement tue le renseignement.
Alors je vous pose mes dernières questions si vous etes d'accord et je ferai comme vous me direz...

On m'a conseillé de mettre du xylophène pour traiter les solives avant mise en place. Est-ce nécessaire puisque le bois est déjà traité ?
D'autres du goudron pour isoler la partie en contact avec les parpaings.

Par ailleurs, on m'a également dit de ne pas passer par muralière mais directement par sabots sur parpaings en chevilles nylon 12x60 + tirefond 10x70, ces dernières que vous m'avez déjà déconseillées !!
D'ou ma question : que feriez-vous pour la vôtre car là je dois dire que je suis perdu...
Si scellement chimique => muralière comme prévu initialement ?


"3) Si ce sont des parpaings creux, attention au percement pour ne pas éclater le béton en sortie de foret, donc perçage petite vitesse et en douceur."
=> Oui ce sont des parpaings creux de 20x20x50
"En sortie de foret" lorsque je ressors après percement, c'est ca ? et pour la deuxième paroi interne ?

Enfin, la mise en oeuvre du scellement chimique est-elle aisée ? pour injecter la bonne quantité de produit notamment.

Pour le reste, vous m'avez déjà répondu.
Je pense n'avoir rien oublié.

Et encore merci !!

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

Les réponses dans l'ordre :

Le bois est traité si vous achetez du bois traité …………

Oui pour un produit bitumineux aux extrémités si scellement ou coté mur si muralière.

NON pas de chevilles nylon. Effectivement vous pouvez poser les sabots directement sur les parpaings, mais avec des scellements chimiques.

Pour moi, muralière sur corbeaux métalliques. Vous faites des percements tous les 80 cm. Vous la réglez de niveau et maintenez avec des chevillettes la muralière un corbeau (tube carré 30 x 30) scellé (25cm) à chaque extrémité. Quand les deux scellements sont secs (24h) vous fixez les autres corbeaux avec une vis de 5 x 80 sous la muralière et dans les trous et vous scellez. Comme ça vous êtes certain du niveau et que tous les corbeaux soient porteurs.

Avec une perceuse à percussion, quand le foret débouche sur du vide, le béton de la paroi éclate et la fragilise, mais vous ne le voyez pas. Il faut donc y aller comme sur des œufs.

Si vous achetez des bon scellements de type SPIT ou similaire, tout est expliqué.

Publié par korbenl il y a 7 ans

Merci pour vos réponses :

Le bois est traité si vous achetez du bois traité ………… => OK

Oui pour un produit bitumineux aux extrémités si scellement ou coté mur si muralière. => OK

NON pas de chevilles nylon. Effectivement vous pouvez poser les sabots directement sur les parpaings, mais avec des scellements chimiques.
=> OK. Pour ma culture, le risque est l'arrachement, le cisaillement ou autre ?

Pour moi, muralière sur corbeaux métalliques. Vous faites des percements tous les 80 cm. Vous la réglez de niveau et maintenez avec des chevillettes la muralière un corbeau (tube carré 30 x 30) scellé (25cm) à chaque extrémité. Quand les deux scellements sont secs (24h) vous fixez les autres corbeaux avec une vis de 5 x 80 sous la muralière et dans les trous et vous scellez. Comme ça vous êtes certain du niveau et que tous les corbeaux soient porteurs.
=> Partiellement OK.
Tout d'abord sur cette longueur j'ai un linteau de 100cm de large. Est ce que la solution fonctionne et on développe ou est-ce rédhibitoire? Si oui...
"un corbeau (tube carré 30 x 30) scellé (25cm) à chaque extrémité" => un simple tube de 30x30mm? scellé en maçonné à 25cm de chaque extrémité, c'est ça?
"vous fixez les autres corbeaux avec une vis de 5 x 80 sous la muralière et dans les trous et vous scellez."scellement chimique avec des corbeaux de ce type? http://www.aucomptoirdelaquincaillerie.fr/quincaillerie-generale-de-batiment/corbeau-a-sceller/corbeau-a-sceller/produit-corbeau-a-sceller-zingue-1287-0.html

Avec une perceuse à percussion, quand le foret débouche sur du vide, le béton de la paroi éclate et la fragilise, mais vous ne le voyez pas. Il faut donc y aller comme sur des œufs.
=> OK. Je comptais percer sans percu car j'avais vu que c'était risqué...

Si vous achetez des bon scellements de type SPIT ou similaire, tout est expliqué. => OK

Désolé mais je suis novice...

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

joint de dilatation

Publié par Benja

1 réponse
1475 vues
0 like

Joint dilatation plancher

Publié par Keyser-Soze

2 réponses
2303 vues
0 like

joint de dilatation OSB2

Publié par fitto

4 réponses
2210 vues
0 like

isolation phonique par joint de dilatation

Publié par Steph

1 réponse
1644 vues
0 like

Fausses poutres / joint de dilatation ?

Publié par Dadal

0 réponse
1566 vues
0 like