Maison ossature bois

Pose osb (fixation et joint de dilatation)

Publié par 6tem09 il y a 2 mois

Bonjour, 

Je dois bientôt fermer ma dalle bois avec de l'Osb 3 18mm et j'hésite encore sur le type de fixation à utiliser. 

A priori je partirais sur de la pointe annelée en 70mm tout les 30cm (?) avec 6 vis 5x60mm à chaque coin et à mi plaque. 

Pensez vous que c'est suffisant ? 


Sinon niveau des superficies des plateaux de dilatation, ma maison est en gros constituée de 9 carrés de 4x4 m. 

J'ai vu qu'il fallait être entre 30 et 40m2 max et (selon les sources) de 7 à 8m de longueur maxi. 

Pensez vous que je puisse diviser ma dalle en rectangles de 4x8m.

Aussi quel est la distance entre 2 plaques au niveau du joint de dilatation ? 

Doit on finir et repartir avec des tranches plates (sans rainure ni languette) en début et fin de zone ? 

Et ma dernière question, sachant que je poserais mon pare vapeur par dessus l'osb, serait-il possible de couvrir la dalle d'un seul tenant et de créer par la suite des joints de dilatation au niveau des solives en passant 2 coups de circulaire parallèle de la largeur de joint conseillée et avec une profondeur de 18mm?


Si quelqu'un a une idée ???? ! 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

Je dois bientôt fermer ma dalle bois avec de l'Osb 3 18mm Le 22 mm serait plus judicieux pour des entraxes de 500 mm, c'est en tout cas ce que prescrira le DTU 51-3 dans sa future version révisée.

je partirais sur de la pointe annelée en 70mm tout les 30cm  en parties courantes, mais 150 mm sur les petites rives  (?) avec 6 vis 5x60mm 5 x 70 pour le 22 mm à chaque coin et à mi plaque. 

J'ai vu qu'il fallait être entre 30m2 max de 7 m de longueur maxi. 

Pensez vous que je puisse diviser ma dalle en rectangles de 4x8m. Tout dépend comment est votre dalle. En principe les panneaux sont fixés jusque sur les solives d'abouts et de rives pour transmettre correctement les charges aux fondations. Les parois étant fixées dessus, les joints de dilatations se font, non pas en périphérie, mais en parties courantes sur les solives.  

Aussi quel est la distance entre 2 plaques au niveau du joint de dilatation ? 8 à 10 mm.

Doit on finir et repartir avec des tranches plates (sans rainure ni languette) en début et fin de zone ? NON

Et ma dernière question, sachant que je poserais mon pare vapeur par dessus l'osb, serait-il possible de couvrir la dalle d'un seul tenant et de créer par la suite des joints de dilatation au niveau des solives en passant 2 coups de circulaire parallèle de la largeur de joint conseillée et avec une profondeur de 18mm?

NON, La fixation des dalles n'est que partielle, le temps que les dalles s'équilibres du point de vue hydrique (8 jours) puis les fixations sont complétées et les joint de dilatation effectués. Une fois les murs montés, le PV est posé au sol, avec un relevé périphérique qui se raccordera avec celui des murs.

Publié par 6tem09 il y a 2 mois

Merci pour toutes ces précisions. 

Par contre je ne suis pas sur de saisir votre dernier paragraphe. 

Qu'entendez vous par fixation partielle ? Dois je attendre 8 jours avant de "réaliser les joints"  et de refixer (je croyais que tout se faisait en même temps)? D'ailleurs je ne comprends pas comment je pourrais faire les joints de dilatation 8 jours après.. Je dois mal comprendre. 

Pourriez vous préciser cette partie ? 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

1) Vous posez les dalles sur toute la surface en collant les assemblages.

2) Vous repérez bien l'axe des solives sur lesquelles vous ferez les joints 

3) Vous ne fixez qu'avec une pointe sur deux en évitant les emplacements des joints

4) Vous laissez les dalles se stabiliser une huitaine de jours

5) Vous réalisez les joints avec 3 ou 4 passages de circulaire

6) Vous complétez les fixations

7) Vous posez vos murs

8) Vous posez l'isolation des murs

9) Vous posez le PV des murs

10) Vous posez le contrelattage des murs

11) Vous posez le film PV sur le plancher avec une remontée périphérique

12) Vous raccordez le PV du sol avec celui des murs

Evidemment, il va sans dire que le chantier est convenablement bâché s'il y a risque d'intempéries pendant cette phase et tant que le toit n'est as posé.

Publié par 6tem09 il y a 2 mois

C'est très clair ainsi. Merci encore. 

J'imagine que chaque joint de dilatation doit être rempli de mastic colle ou doit t'il rester vide ? 


Au niveau de l'ordre de montage, je compte isoler toute la maison une fois hors d'eau, pour éviter les mauvaises surprises de bâche déchirée par une vis, arrachée par le vent ou autre.. 

Je réalise toute la structure d'abord, pare pluie continu sur tout le tour. étanchéité du toit,  et ensuite je gère l'isolation et frein vapeur en insufflant dans les caissons pour la dalle et le toit et isolant en panneaux pour les murs. 


Sinon, je ne connaissais pas le coup des 8 jours d'attente entre le début et la fin de la fixation... Malheureusement pour ce timing, le levage des murs est prévu pour mercredi prochain, et je comptais finir la dalle d'ici ce week-end, avec normalement la pose des lisses basses lundi. Donc vraiment très court comme délai.. Trop court... 

Ne serai t'il pas possible de réaliser les joints de dilatation et la fin des fixations une fois les murs posés ? Ou est ce peu conseillé ? 

Ou du moins de faire une solution intermédiaire laissant plus de temps à l'osb de trouver sa place. 

Publié par 6tem09 il y a 2 mois

Sinon ma dalle a cette forme en T

Un pieux tout les 4m, une face arrière de 24m et une avant de 4/12/8 m. 

Donc la norme des 7m max ne m'arrange pas vraiment, sinon j'aurais pu faire des plateaux de 8x4 et la dalle aurait été divisée en 5 parties. 


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

Les 8 jours sont une précaution pour éviter les déconvenues.  Il est clair que les panneaux seront entre 8 et 10 % d'humidité et qu'il vont provisoirement se stabiliser vers 14 %, tirez-en les conclusions !

A voir votre photo, avec quelque peu d'expérience, je me permet une question : Qui et comment avez-vous calculé les sections de solives de rives et surtout des solives d'about avec une portée de 4 mètres pour une reprise des descentes de charges verticales, horizontales et résultantes, du plancher, du mur et de la toiture avec charges climatiques et effets du vent compte tenue de l'orographie du terrain ?

Autre question, si vous permettez : Comment avez-vous calculé vos contreventements avec une façade de 24 m et un étage, à reprendre par des cotés de 8 m ? Avez-vous prévu des mur et non des cloisons, de refend et bien évidemment leurs descentes de charges sur le plancher et transmission aux différents pieux ? 

Je ne vous cache pas une certaine inquiétude !!!............ 

Publié par 6tem09 il y a 2 mois

La structure a été calibrée par un BE bois. 

Porteuses en 120x280, solives en 45x220 avec entraxe de 40.

Pour le contreventement des façades j'ai veillé a ne pas avoir de longueur de façade supérieure à 9m sans mur de refend. 

A l'avant un mur de refend pour la façade de 12m,à l'arrière les cloisons, avec des entretoises pour les cloisons parallèles aux solives. 

Le toit sera constitué de poutres en I et lamibois posés sur les lisses hautes qui reprendront les charges du toit. 

Du coup les cloisons n'ont il me semble pas à reprendre de charge verticale, elle aideront néanmoins à la rigidité de la structure. 

Je n'ai pas d'étage, tout est de plein pied.. 

J'espère que vos inquiétudes ce sont un peu dissipées...



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

Il m'apparaît nécessaire de vous livrer mes premières réflexions sur la structure porteuse de votre ouvrage dans un simple but d'informations, mais en vous rappelant que ce type de dalle reprend l'ensemble de la construction, de ses charges et des effets du vent et des intempéries.

Concernant les solives : Portée 4000, avec entraxe de 400, section 45 x 220 – OK ! La flèche est à L/327 ce qui est théoriquement correct. Certes, mais il faudra compter sur une déformation de l'ordre de 8 mm et jusqu'à 12 mm après fluage. Cela peut être acceptable, certes, mais vous pourriez y trouver une certaine souplesse.

Il ne faudra pas oublier de poser des entretoises à mie portée, dans la mesure où avec du 45 on est loin des 60 fois la largeur en portée libre.

De plus, je ne sais pas ce que vous posez comme dalle de plancher, mais je rappelle que les petites rives de ces dalles doivent OBLIGATOIREMENT reposer et être fixées sur les dites solives.

Concernant les solives d'abouts :

La réaction aux appuis des solives est de 200 kg, soit pour un entraxe de 400, la charge à reprendre est de 500 kg/ml + 150 kg/ml pour les murs + 250 kg/ml pour la toiture = 900 kg/ml pour la solive pour une portée de 4 mètres = Flèche relative L/190 (au lieu de L/400) – Taux de flexion 113 % - De cisaillement 67 % - Déformation attendue 14 mm jusqu'à 21 mm après fluage.

Je précise en outre que je n'ai pas tenu compte des efforts impliqués par les refends que ce soit sur le solivage que sur les solives d'about.

Vous faites ce que vous voulez de ces informations, mais si j'ai pris la peine et le temps de vérifier et de rédiger ce post, ce n'est pas pour moi, mais pour vous.

En ce qui me concerne je ferais poser un pieux intermédiaire au minimum sous les solives d'about. Pour information complémentaire destinée à la pose du pieux, celui-ci reprendrait 2250 kg.

Publié par 6tem09 il y a 2 mois

Merci  encore pour ces calculs, par contre cela m'étonne que le BE ce soit planté à ce point sur les pieux et la portée de 4m...

J'ai en tout 18 pieux, tous espacés de 4m dans une sens ou dans l'autre. 

Je ne suis pas sur de pouvoir interpréter tout vos résultats, les taux de flexion et de cisaillement me semblent énormes. 

Et vous me dites qu'il m'en faudrait le double ? Ou alors il aurait sous dimensionné de moitié les porteuses ?

D'ailleurs ce que j'appelle poutres porteuses (120*280) c est ce que vous appelez solives d'abouts j'imagine.? 

Je ne sais pas si ça change beaucoup pour vos calculs, mais elles sont en lamellé collé et non en massif. Aussi le toit sera en végétalisation extensive, donc relativement léger. 

Le toit sera un assemblage de poutres en i  en 360 et de lamibois de même section sur les façades nord et sud. 

 

Ps, entretoises rajoutées aujourd'hui, cela semble déjà plus rigide, le charpentier m'avait dit que le rwh de fond de caisson contreventerait mais j'ai préféré jouer la sécurité la dessus et suivre vos conseils. 



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

Oui, porteuse ne veut rien dire parce que toute les poutres sont porteuses !!! En revanche, le terme "solive d'about" donne bien l'image de son rôle.

C'est le BE qui a conçu toute la construction ? Où bien c'est vous qui avez fourni les charges pour le calcul ?

J'ai calculé en BM et non en BLC, mais cela change un peu pour la résistance mais peu pour la déformation.

Je pense que c'est un problème de conception générale.

La construction étant très longue, il aurait été préférable de poser les solives dans le sens de la longueur.

De fait, les solives d'about du long pan cumulent les charges du plancher, des murs de façade, des refends et de la toiture. 

Si les solives avaient été posées dans le sens de la longueur, les solives d'about n'auraient repris que les mur et le toit, les solives de rives n'auraient repris que le plancher, le mur et une demi travée du toit et les solives principales intermédiaires que les refends, les charges auraient ainsi été mieux réparties.

J'ai souvent calculé des descentes de charges pour des fondations Technopieux, je ne dépassait pas trois mètres entre pieux.


Publié par 6tem09 il y a 2 mois

Je n'ai fourni aucunes charges, c'est le BE en collaboration avec le charpentier qui ont calculé tout ça. 

Je comprend tout à fait le fait de mettre les solives dans l'autre sens ce qui m'aurait aussi aidé pour la pose de l'osb et pour la fixation des petites rives. 

La je me retrouve bien embêté avec la grande longueur et les différences d'épaisseur entre LC 120*280 et solives 45*220 qui font que je vais avoir du mal à faire tomber toutes mes petites rives dessus, avec des plaques en 2,50m et un entraxe a 90% à 40....(certains entraxes sont plus petit du fait des poutres LC) 

J'ai vu sur une autre de vos interventions que le fait qu'une petite rive ne tombe pas sur une solive fragilisait de 25% celui ci. Comment cela peut il se traduire en réel et quelles peuvent être les conséquences si cela n'est pas fait sur toutes ? 

Vu que je dois morceler ma dalle en carré de 4x4 environ, n'est t'il pas possible de faire une pose carré par carré, individuellement ce qui serait peut-être plus simple pour que les petites rives tombent au bons endroits, en respectant les joints de dilatations (d'ailleurs vous ne m'avez pas dit si ces joints doivent rester vide ou s'ils devaient être jointés au mastic colle, le vide de 8 a 10mm rempli entièrement ou partiellement ?) 

Est ce que cela créerait beaucoup plus de chutes ? 

Sinon, j'ai vu la solution du lambourdage pour tout recaler au bon entraxe, mais j'aimerais me passer de cette solution si possible, qui me paraît plus contraignante et d'ailleurs je ne sais même pas si ça se fait des fois sur des dalles bois. 

Comme vous voyez j' étudie toutes les solutions et je suis tout ouïe de vos recommandations, mais il est évident que je ne vais pas pouvoir changer le sens des solives maintenant, ni tout reconcevoir. Je devrais donc faire avec ce que j'ai. 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

le fait qu'une petite rive ne tombe pas sur une solive fragilisait de 25% celui ci. Comment cela peut il se traduire en réel et quelles peuvent être les conséquences si cela n'est pas fait sur toutes ?  Oui, l'assemblage entre les deux grandes rives et les petites rives forment un "H" majuscule qui fragilise le plancher à cet endroit. Cela se traduit par une fragilité principalement aux charges concentrées. Si c'est le charpentier qui à posé ces solives avec ces entraxes et sans entretoise pour la règle des 60 x la largeur en portée libre, c'est une faute professionnelle, cela fait quand même plus de 40 ans que ces dispositions sont écrites.

Vous pouvez toujours en discuter avec lui, mais il vous dira que ce sont des c…..ries, qu'il n'y a pas de risque, qu'il fait toujours comme ça etc etc.. Et tant qu'il n'y a pas de désordre réel, vous ne pouvez rien faire.

Mais sachez quand même que les petites rives non fixées (en espérant toutefois que les assemblages aient été collés), diminue de manière significative le contreventement horizontal du platelage qui est quand même la base de votre construction et qui reprend TOUTES les charges, verticales, horizontales et résultantes.

 n'est t'il pas possible de faire une pose carré par carré  Oui, tout est possible, mais cela ne changera pas grand-chose avec des solives en 45 mm, sachant que la largeur minimum doit être de 42 mm pour garantir un repos de 20 mm en tenant compte d'un dégraissement de 1 mm en face inférieure.

Est ce que cela créerait beaucoup plus de chutes En théorie, les joints de dilation ne font aucune chute, dans la mesure où les emplacements des axes des solives sur lesquelles le joint doit être fait, est repéré à la pose pour pouvoir le faire avec la scie circulaire après la pose totale du plancher.

Sinon, j'ai vu la solution du lambourdage   Non, solution à oublier structurellement, parce que les efforts seront transmis aux lambourdes et vous ne pourrez pas justifier que les assemblage lambourdes-solives transmettent ces charges aux solives périphériques te elles-mêmes aux fondations, qui, je le rappelle sont insuffisantes.

Je devrais donc faire avec ce que j'ai.  Chacun est libre de son choix qu'il faudra assumer un jour ou l'autre. Si seulement cet échange pouvait servir à d'autres qui pensent que la construction bois est chose facile, ce serait déjà bien.

Et nous avons évoqué là qu'un pauvre pouillème de la technicité infiniment plus complexe que celle d'une maison en béton !!! 

Publié par 6tem09 il y a 2 mois

A vrai dire je n'ai pas choisi le fait d'avoir un solivage qui n'est pas calepiné pour recevoir l'osb comme il se doit.. Et du coup a devoir trouver des solutions pour "réparer" ou gommer en partie les faiblesses. 


Dans les solutions pour rigidifier les assemblages des petites rives, 

Serait t'il envisageable de morceler les espaces en carrés de 4x4, choisir le bon emplacement pour le premier assemblage, et peut-être fixer des soutiens entres solives aux endroits où la petite rive tomberait dans le vide ? Par exemple du montant en 45mm d'épaisseur positionné perpendiculairement et à plat en haut des solives, juste sous l'osb,peut-être doublé, avec du 220mm de plat x 2 je pourrais mieux fixer tout cela, même si la méthode parait un peu plus fastidieuse.. 

Il me semble que pour 1 carré de 4x4 j'en aurais  au total 3 (x2) à faire.. x9 carrés . Je perd un peu en isolation ponctuellement, mais si je peux gagner en structurel.. 

Effectivement ce n'est pas simple, mais je m'y attendais en partie, et je n'ai pas encore tout vu. 

Je vais néanmoins terminer le projet en mettant le plus possible en œuvre pour que cela soit viable. 

Publié par 6tem09 il y a 2 mois

J'avance dans mes réflexions par rapport à vos remarques (dans la limite de ce qui est encore modifiable ou améliorable). 

J'ai eu l'assurance du BE bois que la structure a été bien calibrée, en fonction de toutes les données qu'il avait en coordination avec techno-pieux et le charpentier. 

Il n'a malheureusement pas le temps de justifier ses calculs sur ce forum, mais c'est quelqu'un de sérieux vu ses partenaires et études d'exécution précédentes. 


Concernant le mauvais calepinage de ma dalle pour que les petites rives des plaques osb tombent sur les solives, j'ai remédié a ce problème en usinant 27 rainures sur des plaques coupées au préalable au bon entraxe. 

Vu que je divise ma dalle en carrés de 4x4m je peux commencer avec 2 plaques placées à l'axe d'une solive avec une petite chute de chaque côté, au 2ème rang je peux ensuite utiliser le début et la fin d' une plaque à chaque bout, et au milieu intercaler ma plaque  avec la languette usinée ET AVEC le dégraissement sur la joue inférieure. 

L' assemblage fonctionne et je l'ai testé sur l'un de mes 9 carrés (même si ce ne doit pas être très conventionnel comme technique, au moins je respecte le maximum de préconisations, sachant d'où je partais.. j'ai donc toutes mes petites rives supportées, vissées partiellement et collées, mes joints de dilatation de 8 à 10mm (d'ailleurs vous ne m'avez toujours rien dit au niveau de la finition du joint de dilatation, doit t'il être jointé au Sika ou autre ou laissé tel quel ?), et vu que j'ai décalé le levage je pourrais dans une bonne semaine finir de clouer le temps que l'osb se stabilise. 

Merci Boisphile pour vos remarques, qui me font cheminer dans une meilleure direction. 

Je commence à penser que le plus simple aurait été que vous me conceviez directement la maison ! :) 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

Mon expérience de vieux briscard montre que même les BE sérieux peuvent se tromper, si non il y aurait moins d'expertises !!! ............ Ce n'est pas une tare de se tromper, on apprend tous les jours et moi-même je me faisais toujours vérifier par des collègues et il m'est arrivé aussi de me tromper et je n'en ai pas honte.

Laissez les joints sans mastic, de toute façon, ils seront recouvert.

C'est à l'Architecte de concevoir, au technicien de vérifier et de demander des corrections pour optimiser les calculs. Cela étant, je suis encore Expert bois (Construction bois - Planchers -Panneaux dérivés du bois) mais pas BE. Je vérifie, conseille, mais n'ai pas le droit de faire les calculs de conception. Et puis à 71 piges révolue je mets la pédale douce !

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Fixation des menuiseries sur une ossature secondaire

Publié par Appelo

16 réponses
257 vues
0 like

Humidité entre deux OSB

Publié par Manu Manu

6 réponses
68 vues
0 like

Parquet massif sur osb/grincements

Publié par Fredistair

0 réponse
21 vues
0 like

Passage conduit dans mur extérieur

Publié par Lucas becuwe

1 réponse
40 vues
0 like

Cintrage vapeur puis lamellé-collé possible ?

Publié par Jean

0 réponse
95 vues
0 like