Toit terrasse sur ossature bois

Publié par manu4 il y a 6 ans

Bonjour,

Après avoir cherche sur le net sans trouver de réponse qui me convienne, je fais appel a vous.

Je dois faire une toiture terrasse accessible que je compte faire a partir de solive bois prise sur sabots et muraliere.
Pour les charges je prends 300kg/m3.
Cela vous parait il correct ?

Ensuite je mets sur les solives un isolant en fibre de bois puis de l osb3 en 18mm.
Mais ensuite, dois je mettre absolument un isolant ( type polystyrène extrude ou polyuréthane ) ou alors puis je mettre directement la bâche d étanchéité epdm ?
Sachant que je compte isoler plus que correctement entre osb et faux plafond.

Merci pour toute l aide et tos les conseils

Publié par manu4 il y a 6 ans

Personne pour un avis ???

Publié par manu4 il y a 6 ans

Bon... A croire qu il va falloir que je me débrouille seul alors...!

maxchrum09

Publié par maxchrum09 il y a 6 ans

Salut....
Du peux que je connaisse , ta terrasse est accessible donc pour les charges exploitation Q = 400 dan /m2 ( je crois)

Apres le points noir des toiture terrasse sont l’étanchéité et surtout le support d’étanchéité ayant un avis technique . L'OSB n'a plus d'avis technique en tant que support d’étanchéité, seul ( a ma connaissance ) le CTBH a un ATEC.
Pour ce qui de l'isolation tout du dépend du resultat que tu veux obtenir. pour être a peut pres dans les clou en RT 2012 il faut un R de 7 en toiture je crois. donc si tu ajoute le R de tes isolant tu peux avoir une idee. ( attention se calcul ne tonne pas le R paroi mes une idee du R de ta paroi )

Il ne faut pas que oublie une pente minimale de 3% en fonction de ton etancheite et puis c bon . apres c une réalisation tres complique et ou il y a eut beaucoup de desordre je pense?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Tout d'abord, il faut savoir que la terrasse accessible sur ossature bois n'est pas permise.
La plus part des entreprises (sérieuses) confrontée à ce type de demande, préfère botter en touche, tellement c'est compliqué et tant les risque sont importants.
En conclusion, vous travaillez sans filet, car en cas de sinistre, vous n'aurez aucune assurance.
Là, le décor est planté.
Pour ceux qui affectionnent les jeux à risques, on peut toujours donner quelques conseils éprouvés officieusement.

Ci-dessous un texte que j'ai pondu il y a peu sur le sujet, vous n'aurez pas les croquis, mais au moins le texte.
Je précise que cette étude a été faite sur la base d'une membrane TG66F et d'un feutre de désolidarisation AFC 300 de SIKA SARNAFIL seul fabricant à posséder des avis technique dans ce domaine, bien que ce type d'ouvrage n'y figure pas.
Il convient aussi de préciser qu'un pare vapeur très performant est requis et dans ce cas un SARNAVAP 2000E avec un SD de l'ordre de 400 mètres.

Préambule
Les dispositions en faveur des économies d'énergie, influencent de manière significative l'architecture des constructions. On note en particulier depuis une bonne dizaine d'années, des façades Sud largement ouvertes pour recevoir les apports solaires d'hiver, des toitures plates et des étages partiels voire même décalés par rapport au RCH.
Une toiture plate devant un étage décalé, sollicite naturellement l'envie de rendre cette toiture accessible.

Or, la terrasse accessible sur ossature bois, si elle n'est pas formellement interdite, ne fait l'objet d'aucune disposition normative, d'avis techniques ou de DTA et il convient donc de l'appréhender avec beaucoup d'attention et de prudence.

La présente note est informative. C'est un document de travail dont le seul but est d'attirer l'attention du concepteur, du maître d'œuvre et de l'entreprise sur les difficultés et les risques liés à ce type d'ouvrage.
Pour autant, en s'appuyant sur des textes existant, DTU 43-4 étanchéité et 51-3 planchers bois, cette fiche technique peut être un guide aidant à la réalisation de ce type d'ouvrage dans les meilleures conditions possibles.

Si bien réalisées soient-elles, les terrasses accessibles sur ossature bois, le sont sous la pleine et entière responsabilité de l'entreprise, à qui il est fortement conseillé de soumettre préalablement le projet à un bureau de contrôle pour approbation et à son assureur pour une prise en charge dans le cadre de sa décennale.

Présentation
Les terrasses accessibles sur ossature bois sont des ouvrages qui doivent répondre à la fois aux prescriptions du DTU 51-3 Planchers bois et dérivés du bois, du DTU 43-4 Toitures en éléments porteurs en bois et panneaux dérivés du bois avec revêtements d'étanchéité, et aux avis techniques et DTA des membranes sous dalles sur plots.
Pour rester dans le cadre de la maison individuelle, elles peuvent être réalisées sur le principe de la toiture froide ventilée ou de la toiture chaude isolée.

Principe de la toiture froide ventilée
Avantages :
 Le solivage est inscrit dans l'épaisseur totale du système.
 La chambrée permet de positionner une épaisseur suffisante d'isolant.
 Le pare-vapeur est posé sous le solivage.
 Un complément d'isolation peut être posé entre le plafond et le pare-vapeur en coupant le pont thermique du solivage.
Inconvénient :
 Le principe de toiture froide impose une ventilation performante, liée à l'air extérieur, sous le support d'étanchéité, ce qui en pratique, n'est pas toujours facile à réaliser.

Principe de la toiture chaude isolée
Avantage :
 Ce principe de pose en toiture chaude est le plus couramment mis en œuvre, dans la mesure où les terrasses accessibles sont réalisées sur support béton.
Inconvénients :
 Le solivage est inscrit hors isolant, ce qui augmente l'épaisseur totale du système.
 La plus part des isolants sous avis technique qui acceptent les plots, limitent l'épaisseur à 120mm. Même avec un isolant performant, le R n'est guère plus élevé que 4.15. De fait cela limite également le complément qui peut être posé sous le solivage, selon la règle des 1/3 – 2/3. La RT 2012 ne peut donc être respectée dans ce cas.

Choix du panneau support d'étanchéité.
Il convient de rappeler la note du paragraphe 4.2.1.1 de la NF DTU 43-4 - Toitures en éléments porteurs en bois et panneaux dérivés du bois avec revêtements d'étanchéité :
NOTE : Il est possible, suivant une étude particulière, de réaliser des toitures accessibles aux piétons uniquement, à condition de recourir exclusivement à des éléments porteurs en bois ou en panneaux de contreplaqué.
Ces toitures ne sont pas visées dans le cadre de cette NF DTU (43-4).

Cette note est ambiguë et contradictoire.
 Elle laisse ouverte la porte des possibilités selon une étude particulière dont la nature n'est pas précisée.
 Par contre elle prend position sur le type de panneaux à utiliser.
 Mais précise bien que la NF DTU ne prend pas en compte ce type de toiture.

Cela conduit à de multiples interprétations qui débouchent sur des CCTP d'architectes et des réalisations de quelques m² privatifs à de grandes surfaces sur des bâtiments tertiaires.

L'emploi de contreplaqué conforme à la norme NF EN 636-3S est sans aucun doute la solution à retenir :
 Classe de service 3 sous marque de qualité CTBX NF extérieur.
 Caractéristiques mécaniques plus élevées que les panneaux de particules.
 Pour les calculs, un kdef de 1, moins pénalisant, au lieu de 3 pour les panneaux de particules.

Choix des entraxes de pose.
Le panneau travaillant sous sollicitation de charges concentrées (plots), il est plus raisonnable de limiter les entraxes de pose pour limiter également la déformation.
Des entraxes de 500mm à optimiser selon la longueur utile des dalles, sont corrects.

Détermination des charges.
Le plancher support d'étanchéité supporte les charges d'exploitations permanentes et temporaires d'un plancher, les surcharges climatiques, son poids propre, les éléments composant l'étanchéité, les plots réglables et les dalles de lestage béton. Une vérification supplémentaire par le calcul est effectuée en appliquant une charge concentrée de 200kg à l'endroit le plus défavorable.

Les dalles béton de lestage doivent répondre à la norme NF EN 1339 – T11, soit des dalles de 500 x 500 x 50mm.
Les charges reprises par le panneau se décomposent comme suit :
Charges permanentes uniformément réparties – Membrane TG 66 F18 et feutre de désolidarisation AFC 300 = 2.1 kg/m² auxquelles viendra s'ajouter le poids propre du panneau selon son épaisseur, sur la base d'une masse volumique de 560kg/m3.
Charges permanentes concentrées – Exploitation plancher 30kg/m² - Dalles béton 115 kg/m² - Plots 4 kg/m²
Charges temporaires concentrées – Exploitation plancher 120 kg/m² - Climatique neige 1A-1B, 55kg/m², soit 35+20kg/m² pour risque d'accumulation sur toiture plate.

Mode de calcul.
Les calculs sont effectués à l'EC5 sur la base d'un contreplaqué CTBX 21mm – 5 plis – Pin – 2500 x 610mm dont les valeurs sont reprises dans le tableau ci-dessous. Une vérification des coefficients de sécurité est également effectuée à titre informatif sur la base des contraintes admissibles.

N/mm² Sens fil faces Flexion Traction Compression Cis. roulant
Valeurs caractéristiques // 27.6 15.4 24.6 0.5
Modules moyens // 9450 90
Contraintes admissibles // 13.1 7.3 11.7

Les panneaux sont posés sur 6 appuis de largeur minimum 55mm, avec entraxes de 500mm de telle sorte que les petites rives soient supportées et fixées sur les supports. Les charges concentrées que sont les plots sont disposées au milieu de chaque travée. Chaque plot imprime une charge de 83,2kg, gamma Q sur charges variables compris.
Une vérification de la déformation est calculée sous charge concentrée de 200kg ajoutée aux charges permanentes.

Choix de l'épaisseur et résultats des calculs.
Plusieurs simulations ont été réalisées avec une épaisseur de 19mm – 7 plis, 21mm – 5 plis et 25mm – 9 plis.
Dans tous les cas, le calcul sous charges concentrées de service ne pose pas de problème. Le seuil critique est atteint lors du calcul sous charge concentrée supplémentaire de 200kg.
L'optimum est atteint avec l'épaisseur de 21mm, qui donne les résultats repris dans le tableau ci-dessous.

Contreplaqué CTBX PIN – EN 636 3S Taux de flexion Taux de
cisaillement Flèche en centimètres hors fluage Flèche en centimètres avec fluage Flèche relative Coefficient de sécurité
aux contraintes admissibles
Épaisseur - Plis Flexion Cisaillement
19 mm– 7 plis 0.40 0.81 0.18 0.34 1/145 3.98 5.44
21 mm – 5 plis 0.27 0.73 0.10 0.18 1/274 4.80 6.04
25 mm – 9 plis 0.25 0.61 0.07 0.13 1/374 6.77 7.19
La vérification des coefficients de sécurité aux contraintes admissibles, proches ou supérieurs à 5 sont corrects, dans la mesure où ce coefficient de 5 est un héritage ancien du monde du panneau alors que le kmod qui prend en compte la classe de service et la durée de charge, n'existait pas.

Règles de mise en œuvre.
 Les panneaux sont posés de telle sorte que leur sens long soit perpendiculaire aux supports.
 Ils sont posés à joints décalés d'une rangée à l'autre (pose dite "à coupe de pierre").
 Un cours doit être disposé entre les solives, aux extrémités de travées pour que les rives non assemblées des panneaux reposent sur un support.
 Les panneaux doivent reposer sur trois appuis au moins, mais du fait de la pose à joints décalés, il est admis qu'en extrémité de travée la pose se fasse sur deux appuis seulement.
 Les petites rives des dalles doivent obligatoirement reposer sur une solive et y être fixées.

Fixations
 La fixation s'effectue par vis 5 x 60 à filetage partiel et tête fraiseuse. Les têtes de vis doivent légèrement composter le panneau de 1.5 à 2mm, de telle sorte qu'il n'y ait pas de risque d'endommager la membrane d'étanchéité.
 La largeur d'appui du panneau est fixée à 25mm au minimum sur ses supports d'extrémités et 55mm sur les supports intermédiaires.
 Les fixations sont disposées avec un entraxe de 150mm sur les appuis d'extrémités et 300mm sur les appuis intermédiaires. Les vis de petites rives se situent à une distance minimum de 10mm du bord du panneau et celles des grandes rives à 30mm.
 Les assemblages sont collés au mastic colle.

Dispositions constructives particulières
Compte tenu du caractère particulier et à risque de ce type d'ouvrage et dans l'attente d'un texte officiel, il convient :
 De limiter les terrasses accessibles sur support bois au domaine privatif.
 De limiter la surface des rampants à 15 m².
 De prévoir des pentes minimum de 3% (Dans les deux sens, lorsque l'évacuation des eaux de pluie se fait dans un angle).
 De prévoir des acrotères capables de reprendre les efforts transmis par les garde-corps.

Publié par charpente87 il y a 2 ans

Bonjour Monsieur,

J'ai lu avec attention votre note explicative sur les toiture terrasse accessible sur ossature bois. Vous y conseiller du multiplex 21mm comme support d'étanchéité.

Quel serait le problème avec un OSB 3 de 22mm?

D'avance, merci pour votre réponse!

Meilleures salutations,

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 ans

ATTENTION : Ne vous méprenez pas, tout d'abord, la rédaction de cette note date de 2012 et depuis des choses se sont précisées. Il convient également de rappeler que cette note s'appuie sur des textes et non pas sur des élucubrations personnelles. Les toitures accessibles sur ossature bois ne sont toujours pas permises et à priori je ne pense pas qu'elles le soient dans la version en cours de révision du  DTU 43.4.

Les toitures terrasse en général, sont un effet de mode, mais pour autant peu d'entreprises en maîtrisent la technique complète et le fonctionnement du point de vue échanges thermo-hydriques, du fait le plus souvent de l'allotissement, étancheur, charpentier et isolation-finition. De fait, le plus souvent, chacun fait "sa sauce" étant persuadé de détenir la "panacée", ce qui, malheureusement se termine en désordre.

Concernant l'OSB, depuis l'arrêt de la fabrication du Triply, plus aucun OSB n'a d'AT, ATE et/ou DTA dans ce domaine du fait du gonflement de ses lamelles et de ses variations dimensionnelles. Le DTU est ambigu en expliquant que dans certaines conditions la terrasse accessible est possible sur panneaux bois pour autant que ce soit du CP CTBX. Cette rédaction peut faire penser à une possibilité, mais ce n'est pas le cas, dans le mesure où cela ne concerne QUE le panneau support et non la charpente sous-jacente. De plus, aucun revêtement d'étanchéité ne bénéficie d'un AT, ATE et/ou DTA sur support bois.

En résumé, chacun prend ses responsabilité en sachant bien qu'il n'y a pas d'assurabilité de la toiture terrasse accessible sur ossature bois.

Publié par dante1 il y a 2 ans

Bonjour,

Le panneau CTL KLH dispose d'une DTA en cours de validité visant l'emploi en toiture terrasse accessible sous protection par dalles sur plots : http://www.lignatec.fr/r/pdf/DTA-support-tancheite-KLH.pdf

Le DTA precise que :

--
4. Dispositions relatives aux terrasses accessibles aux piétons et au séjour

Sont admis les revêtements d’étanchéité en bitume modifié SBS fai- sant l’objet d’un DTA pour l’emploi sur élément porteur en maçonnerie, sur support isolant défini au § 7.2, en terrasses accessibles avec protection par dalles sur plots.
--

Sont donc admis les étanchéité prévu pour maçonnerie.

En plus de cela, le DTA précise que :

--
Remarques complémentaires des Groupes Spécialisés :
L’AVIS est formulé en considération des préconisations que s’impose la Société KLH Massivholz dans son Dossier Technique, visant l’association de son procédé avec un système d’étanchéité (pan- neaux isolants thermiques - revêtement d’étanchéité - protection lourde) faisant, par ailleurs, l’objet d’un Document Technique d’Application pouvant ne pas viser l’ensemble du domaine d’emploi visé par le présent AVIS (cf. le paragraphe 2.21 du Dossier Tech- nique).
--


Que pensez vous de ces éléments ?

En l'occurrence, il me semble que de nombreux bureaux de contrôle ont déjà validé l'association du procédé KLH avec une étanchéité bicouche classique de type Sopralene ou Paradienne, par exemple ce projet :

http://www.etancheite.com/Files/pub/Fede_N05/AUTO_MI_8641_CONTENU_8641/6e394e7ba613415f96549db26f00c19b/EDIT/ETANCHEITE_INFO_32_REALISATION.pdf

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

toit-terrasse en bois

Publié par 2005

1 réponse
1754 vues
0 like

toit-terrasse en bois

Publié par JoséS

1 réponse
2461 vues
0 like

toit terrasse en bois

Publié par Olives1

0 réponse
2152 vues
0 like

toit terrasse

Publié par chrisvaz

1 réponse
1605 vues
0 like

Toit terrasse

Publié par KillianD

5 réponses
818 vues
0 like