problème fléchissement de poutre plafond rampant

Publié par Joe31 il y a 12 ans

Bonjour,

Je suis une dame et je n'est pas vraiment de connaissance en la matière.

Voici mon problème :  le toit de ma maison s'affaisse d'une façon imlportante. Il s'agit d'un toit rampant qui fait 5m de long avec deux pentes (30°) de 5,60 m l'une.

Donc, au centre (sous faitage) se trouve une poutre  L 5,55 m x h 0,27 x ép. 0,14 en pin.

De chaque côté se trouvent deux poutres de gabarit identique,  l'une à 2m10 de la poutre centrale et à 2m42 du mur,  l'autre à 2m10 de la poutre centrale et à 2m34 du mur opposé.

Il se trouve que les deux poutres des cotés ont fléchies au centre de 2,5 cm.

J'ai essayé de trouver quekques renseignements sur les méthodes de calcul pour savoir si les poutres sont trop légères par rapport au poids et à l'entraxe mais cela parait très complexe. Ce que j'ai pu capter au passage de plus simple à comprendre c'est que la flèche limite pour ma région est de 1/300° de la portée et que  1/300° veut dire que la flèche ne peut dépasser 1cm pour 3m de long.

un artisan m'a dit que la flèche de mon toit représentait 1/220° de la portée et que puisque c'est inférieur à 1/300° (norme limite) il n'y a pas de soucis.

Je ne sais pas comment il a fait les calculs ??  mais ceci me parait quelque peu contradictoire car je pense que la flèche pour la poutre de 5,55 m ne doit pas dépasser 1,85 cm (d'après mes calculs ???).

Pouvez-vous m'éclairer et me donner la méthode de calcul pour savoir si mes poutres sont insatisfaisantes et aussi, au cas où vous en avez les connaissances,  me dire  si ces poutres devront être changées ou renforcées et comment.

Merci pour votre aide.                Joe

Publié par krappe il y a 12 ans

bonjour,

l'artisan que vous avez consulter ne c'est pas trompé dans ces calculs, seulement dans ses conclusions,

vous avez une poutre de 5.55m de long avec une flèche de 2.5cm ce qui représente une déformation de 555/2.5=222

on obtient effectivement une déformée de l'ordre 1/220ème de la portée.

 

la valeur limite de la flèche étant fixée au 1/300ème de la portée, vos déformation ne cevrait pas dépasser plus de 555/300=1.85 cm comme vous l'avez dit

1/220ème >1/300ème , la déformation maximale est dépassée....

(contrairement a ce que l'on vous a dit)

un renforcement est a envisagé, diverses solutions existent, sans obligatoirement remplacer les poutres exisatntes

 

Publié par Joe31 il y a 12 ans

Bonjour Krappe,

Je vous remercie vivement de m'avoir aidé à trancher la question car j'étais dans la confusion la plus complète pensant, pour ma part qu'il y avait bien un soucis.

En effet, j' habite dans la région de Toulouse et je pense que ce fléchissement est très inquiétant sachant que ce toit n'est pas ancien (9 ans d'âge).

Je crains que,  lors,  notamment, de chutes sérieuses de neige (intempéries de + en + surprenantes même dans le midi) que ceci s'aggrave de façon sérieuse et dangereuse.

Après ce premier contact avec vous, je peux vous dire clairement maintenant que cette étude relatant les 1/220ème a été faite par un expert (assurance du constructeur) et validée par l'expert de notre assurance.

Leur constat :  "flèche de 2.5 cm pour une portée de 5.50 m, soit 1/220° de la portée, soit inférieur au 1/300° de la portée flèche limité fixée par les normes"      (??)

Vous comprendrez que je sois un peu perdue et ne sais plus quoi faire car il faudrait que j'engage des frais importants pour lancer une contre-expertise.  Sincèrement, je me demande ce que vaut cette société qui ressemble fortement à de l'incompétence caractérisée.

Personnellement, pour rectifier ce problème, j'aurais souhaitée que les 3 poutres du toit soient remplacées par des poutres en lamellé-collé car elles font en réalité 7m50 de long mais sont simplement soutenues à 5m55 par une autre poutre identique transversale sur chaque pente.    Les experts, eux, proposent de renforcer juste ses poutres transversales et je suis très perplexe car je  pense que les modifications proposées ne seront pas réparatrice du préjudice et le toit ne reprendra pas sa forme initiale comme je le souhaiterais.

Puisque vous avez eu la gentillesse de m'éclairer, puis-je vous demander :

1/  Ce que vous en pensez.

2/  Pouvez-vous également me dire,  brièvement,  qu'elles autres solutions seraient à envisager.

Excusez la longueur de mon message et merci encore pour le temps que vous me consacrez.

Cordialement,  Joe

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Joe

Je pense qu'il n'est pas raisonnable de vous répondre sans en savoir plus. En effet, comment confirmer une déformation (calculée) sans connaître tous les paramètres. On sait maintenant que le pente est de 30 degrés soit 57,7% et que vous êtes sur Toulouse, soit, mais on ne sait pas quel est le type de couverture (plafond, isolation) et le type de tuiles. De plus, il faudrait expliquer le montage, par exemple vous dites que les poutres mesurent 7m50 mais avec une portée de 5m55. Ces poutres sont-elles en fait, posées sur trois appuis ? Comment sont-elles posées, d'aplomb (verticales) ou déversées (perpendiculaires à la pente)

Le problème est de déterminer si ces pannes ont été calculées trop juste ou si leur déformation est due à l'utilisation d'un bois pas suffisamment sec.

La déformation constatée est elle apparut petit à petit ou à la suite d'intempéries ?

Les pseudos experts se sont basés sur un constat, celui d'une déformation mesurable.

Vous pouvez bien sur contester leurs conclusions en indiquant simplement qu'une flèche de 1/220 est supérieure à une de 1/300 et non le contraire.

Cela étant il s'agit de vérifier par le calcul, si la section est suffisante ou non compte tenu des paramètres et ensuite et seulement ensuite il sera possible de proposer une solution.    

Boisphilement votre

Publié par krappe il y a 12 ans

Bonjour,

je pense que tout le monde est d'accord sur le fait que la déformation limite du 1/300ème est dépassée, que cette poutre soit sur 2 appuis, 3 appuis ou quinze, le résutat est le même, la valeur limite étant dépassée, la réglementation en vigueur n'est pas respectée.

Ensuite que les sections aient été calculées trop juste, ou que les matériaux utilisés ne soient  de bonne qualité (bois pas assez sec) ceci ne change rien au problème, ceci est de la responsabilité de l'entreprise à mon avis, c'est elle qui est responsable des sections mises en oeuvre via son bureau d'étude, et des matériaux qu'elle utilise.

Après, si ces déformations sont dues à des conditions climatiques "exceptionnells" c'est à dire qui ont dépassées les normes en vigueur, l'entreprise est nullement responsable....

Par contre il en va de votre responsabilité, si c'est vous qui à la suite de la construction avez rajouter des charges qui n'étaient pas prévues au départ (faux plafond, étagères suspendues, mezzanine pour du rangement....)

En tout cas puisque les conditions normales d'utilisation semblent avoir été respectées (on vous fait confiance), et que les conditions météorologiques n'ont pas été exceptionnelles (à vérifier). Nous sommes bien en présence d'une déformation trop importante d'une poutre, l' Etat Limite de Service n'est plus respecté, reste à déterminer qu'elles en sont les causes, sur ce point, je suppose que Boisophile est beaucoup plus compétent que moi afin de vous dire si la structure est "sous dimensionnée" une fois qu'il en aura une connaissance globale.

 

Publié par Joe31 il y a 12 ans

Grand merci à vous deux !     Je me sens soutenue et cela me fait plaisir car j' ai  l' intention de faire savoir à ces "experts"  qu' ils ne peuvent me faire admettre n 'importe quoi,   NON...  MAIS ....!

Il est vrai que, de toute façon,  il y a une déformation importante et anormale et votre analyse est tout à fait cohérente, Cher Krappe,  et vous  m' avez  bien rassurée  car je voulais avoir l'avis d'une personne calée en la matière.

Boisphile, qui veut comprendre la source du problème m'aidera aussi à conforter mes arguments et à tenir bon auprès de l'assurance, d'ailleurs je n'ai jamais eu de rapport complet des experts,  juste un petit paragraphe de conclusion ou se trouvait la phrase déjà citée.

Ais-je le droit de demander le rapport complet et la note de calcul  ? 

Cher Boisphile, je vous remercie pour votre intervention et vous donne ci-après les renseignements demandés :

Pente du toit  :33°

Tuiles  :  Romane  DC10

Pannes  :   19.6  xX   3.6   cm     écartement   :    56.6  cm                  Liteaux  :    3.5  x  2.5  cm

Isolation   :   laine de verre   20  cm

Plafond suspendu    :  plaques placoplâtre ordinaires visées sur des rails aux chevrons

Il n'y a encore  jamais eu d'intempéries spectaculaires et n'avons jamais rajouté de charges supplémentaires. Il s'agit là de la construction telle qu'elle a été faite au départ.

Voici le montage du toit  en profil   :      ^    

Poutre  1  :   c'est la poutre centrale d'aplomb  (sous le faitage)

Poutres  2 et 3   :  sont les poutres parallèles à la poutre 1  de chaque côté et espacées de celle-ci de plus de 2m. .                            Elles sont toutes les deux perpendiculaires à la pente.

Ces trois poutres font   7m40  x  0.14  x  0.27     (ou  0.29   ?  car c'est  caché dans le plafond)  l'expert a noté 0.27.

 Poutres 4 et 5   :  Ces deux poutres (ou arches, je crois) sont perpendiculaires aux 3 précédentes et sont censées l soutenir les poutres 1, 2 et 3 à 5m50 de leur portée. Elles s'appuient, d'un côté, sur un mur (2m de large sur 0.20 épaisseur) qui est sur une  pente et de l'autre sur les murs extérieurs.   Elles font    3m80  x  0.14  x  0.29

Point important  :  J'ai dis que les poutres 1, 2 et 3  étaient censées être soutenues par les poutres 4 et 5 mais en réalité, les poutres 2 et 3 ne touchent pas les poutres 4 et 5 à leurs points d'intersection (éspace de 1 et 1.5 cm). Auparavant, elles s'appuyaient correctement).

Voilà, mon message est un peu long mais je pense que c'était nécessaire et espère avoir été assez claire dans mes explications.  Quoiqu'il en soit, je me tiens à votre disposition et vous remercie pour les calculs que vous  m'avez proposés de faire car moi je ne m'en sens pas capable. Par contre, j'aimerais bien avoir les formules de calcul au passage, si vous voulez bien.

Il est dommage que je ne puisse vous envoyer un schéma mais je pense que cela ira. En tout cas, n'hésitez pas.

Merci encore pour tout.

Je me sens en confiance et vous remercie encore à tous deux.            Très cordialement,    Joe  .

 

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Joe

J'ai refais les calculs dans les deux configurations 5m55 sur 2 appuis et 7m40 sur 3 appui dont 1 à 5m55.

Hypothèse : Zone Toulouse = 1B – 200 m pente 65% neige 25 – 62 kg/m²  (normale et exceptionnelle) vent 42 kg/m² bande de chargement 2m26 – charges permanentes 80 kg/m².

Section 140 x 270 mm pose déversée.

Dans les deux cas le résultat est correct. (c'est ce que j'avais appréhendé)

Il convient donc de trouver la cause de ce fléchissement anormal.

A mon avis (ce n'est que mon avis personnel, mais il est issu d'une certaine expérience des expertises) des pannes de 7m40 en section 140 x 270 ne se trouvent pas à chaque coin de rue. On peur supposer que l'entreprise à demandé à son fournisseur un débit sur liste et je suis prêt à prendre le pari que huit jour avant le coucou chantait encore sur l'arbre.

La faute est partagée entre l'entreprise qui n'aurait pas du accepter de poser un bois au-delà de 18 % d'humidité et l'architecte qui aurait du appréhender cette situation parfaitement prévisible et préférer des pannes en lamellé-collé.

Il conviendrait toutefois de vérifier si ce n'était pas le cas et que l'entreprise est préférée le bois massif pour économiser quelques deniers (ce qui n'est pas rare non plus)

Après 9 ans on peut penser raisonnablement que cette flèche ne s'accentuera pas, après calcul on sait maintenant qu'il n'y a pas de risque potentiel.

Il convient donc de pendre la mesure de la gêne de ce surplus de flèche de 7mm et la gêne occasionnée par le remplacement des pannes.

Très sincèrement, sauf à vous lancer dans une bagarre juridique, je suis septique quant à une issue favorable au remplacement de ces pannes.

On est là dans le domaine de l'apparent, car n'oublions pas que si effectivement le DTU demande 1/300, cette limite n'est que visuelle et non structurelle et si les experts effectuent comme je l'ai fais les calculs, ils concluront d'un commun accord qu'il n'y a pas de risque sécuritaire, les contraintes de flexion et de cisaillement n'étant pas atteintes et qu'il n'y a pas lieu de donner suite.

Encore une fois, ce n'est que mon avis et je ne peux pas préjuger de la conclusion des experts, je ne vais pas dans votre sens, mais j'essaie d'être objectif.

Boisphilement votre

Publié par Joe31 il y a 12 ans

Merci Boisphile pour les calculs, qui sont, je l'avoue un peu compliqué.

Même s' il est effectivement important de compendre les causes et j'y tenais aussi, je suis un peu déçue car je pense qu'il y a matière à discuter lorsque des travaux ont été prévus à la baisse alors qu'une charpente de toit est un élément très important.

Ce que je ne comprends pas :    les poutres 2 et 3  ne sont donc plus soutenues par les poutres transversales 4 et 5 aux points d'intersection se trouvant à 5m55 ; donc, ne peut-on pas considérer qu'elles vont s'afflaibir davantage puisque qu'elle ne sont posées qu'à  7m40  de leur portée et ces conditions peuvent donc provoquer une flèche plus immportante que j'ai calculée de 2.46  (au lieu de 1.85 dans le cas de la portée à 5m55 qui est déjà beaucoup puisque  que la norme est de - 1 à 1 maximum).

Que pensez-vous des travaux qu'il faudrait faire afin de réparer ce préjudice sans risques à venir ?

J'aurais souhaité aussi que mon toit retrouve un aspect rectiligne car depuis l'extérieur cela se voit à l'oeil nu.

Merci et bonne soirée.   Joe

Publié par Joe31 il y a 12 ans

Cher Boisphile,

Je constate que mon post s'éloigne dangereusement et j'aurais pourtant besoin que vous répondiez à cette dernière question  (même si j'ai dit une bétise dans mon raisonnement).

C'est promis, après je vous "fiche la paix".

Merci encore pour tout et pour votre dévouement ; il est clair que vous êtes un passionné pour y passer autant de temps. J'apprécie d'autant plus car, moi aussi,  je le suis, mais en informatique ( je donne des cours bénévolement dans une association de personnes de + de 50 ans pour la plupart) et c'est un réel plaisir.

A bientôt ...!.    Cordialement,   Joe

 

 

 

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Joe,

Je ne sais pas quoi vous répondre, parce que ces poutre 3,4,5 etc je ne sais pas ce que c'est !! Faites un croquis, prenez une photo mais comme ça je ne peux rien dire.

De plus, les calculs sont effectués dans la configuration maximale, hors cette charpente ne supporte pas la totalité des charges en permanence, par contre effectivement, le jour ou il y aura de la neige, peut-être que les pannes porteront partout. Mais je ne comprend pas cette histoire de support qui ne supporte rien, habituellement les pannes sont fixées sur ce support donc ne devraient pas en être séparées. Bref beaucoup d'incertitudes.

Boisphilement votre

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Probleme flechissement plancher

Publié par Subaru02

2 réponses
756 vues
0 like

Plafond sous rampants

Publié par nils

0 réponse
3219 vues
0 like

Flechissement poutre en bois

Publié par th0r1eif

2 réponses
1018 vues
0 like

Entraxe suspente por plafond rampant....

Publié par TolosaTLSE

6 réponses
3834 vues
0 like

Plancher fléchi

Publié par francois82

12 réponses
1954 vues
0 like