Solivage au dessus garage (grenier)

Publié par HervéS il y a 12 ans

Bonjour à tous,

Je viens de découvrir cet excellent forum en cherchant a dimensionner un solivage...

Mon garage fait 4.40 m de large sur 8 m de long.

Je souhaite réaliser un solivage à l'aide de 38x200 tenues par des sabots chevillés aux murs en blocs aglo crépis espacées de 60 cm.

La portée sera donc de 4.40 m.

j'envisage un plancher en panneau agloméré 204 x 91 ep:19 et un plafond en placoplatre suspendu aux solives. Entre les deux, des rouleaux de laine de verre ep 200.

Le "grenier" ainsi obtenu sous toiture servirait à stocker des cartons de linge, des boites a archives, des vélos et autres pieces de carrosserie automobile. Aucun aménagement de pièce de vie ou mobilier. De toute manière, compte tenue de la faible pente, les metres cubes disponibles ne seront pas énormes...

 

Cela vous senble t il jouable ? Un collègue me dit même qu'une section de 38x150 ferait l'affaire, manière d'économiser 5 cm de hauteur...

Il ne s'agit en aucun cas de soutenir une charge importante, juste caser du bazard...

Qu'en pensez vous ?

 

Cordialement

Hervé 

 

Publié par HervéS il y a 12 ans

Personne pour me donner un conseil ?

Je vais acheter le bois ce soir...

Je pense prendre du 38x200 en longueur 4m50 et espacer de 60 cm+étresillonnage...

Je vous rappelle que le plancher n'est pas destiné a recevoir de "l'haitable", juste a stocker des archives et du basard.

 

Bonne journée, merci !

Publié par Laverdure il y a 12 ans

Bonjour,

Oufff ce n'est qu'un "collègue"..... pas un ami  alors...que vous risqueriez de perdre.... en suivant ses conseils

Faire acheter du 38 x 150 ou 200 pour rien....remarquez vous pourrez en faire des  BBQ,  à la belle saison prochaine.

Attendez les conseils de Sieur BOISPHILE avant d'acheter le bois,  moi, c'est le seul l que je peux donner, c'est gratuit, alors....

Publié par HervéS il y a 12 ans

Merci pour cette première réponse !

Bon oui, je sais bien 38x200 espacé de 60 cm sur 4m40 de porté, cela peut paraître léger, mais j’évalue le maxima de la charge permanente que représentera mon stockage à pas plus de 100 daN/m².

Disons 125 pour prendre de la marge

J’ai aussi la possibilité d’acheter du 63x175 toujours en résineux et longueur ad’hoc, cela est il mieux, enfin je veux dire " indispensable " ?

Une question adjacente se pose également : les sabots pour soutenir tout cela seront chevillés aux murs en aglos à l’aide de quatre tirefonds de 6x60 dans chevilles plastiques. Cela est il sûr comme montage ?

Merci pour votre aide !

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Hervé

Laissez tomber votre "ami" qui ne devrait avoir de bon conseils que celui de ne pas rester dessous.

Non, les 38 x 200 ne conviennent pas et l'espacement non plus.

Sur une base de 125 kg de stockage (ce qui n'est pas large, car je rappelle ici que, si pour une habitation, la charge d'exploitation est de 150 kg/m², pour un grenier elle doit être de 250) Bref ! 125 + plafond 12 + dalles 15 + isolation 5 = 157 kg/m², pour une portée de 4400, la section est de 75 x 200 avec une flèche de 1/300 qui est correcte pour un garage.

Pose avec des entraxes de 511 ou 513 mm pour des dalles de type P5 ou CTBH 22 mm de 2043 ou 2050 mm de long utile suivant le fournisseur,

des entraxes de 500 ou 497 pour des dalles OSB 3 ou 4 en 16 ou 18 mm de 2500 ou 2485 mm de long utile suivant le fournisseur.

 

Tous les panneaux utilisés en structure, plancher, mur et toiture, doivent porter le marquage CE de la norme NF EN 13986 et se référer à la norme à laquelle ils se rapportent soit :

Pour milieu humide, classe de service 2 – NF EN 312 P5 (ou CTBH) pour les panneaux de particules et NF EN 300, OSB 3 ou 4 pour les OSB.

 

Pour les détails de mise en œuvre, reportez-vous à mon blog :

http://boisphile.over-blog.com/categorie-508552.html        Planchers

 

Boisphilement votre

Publié par HervéS il y a 12 ans

Merci beaucoup pour ces éléments de réponse détaillés.

A la lecture attentive de ce que vous m’avez écrit, je comprend que la section de 80 x 200 , espacée d’environ 500 répond à la charge que j’ai indiquée en acceptant la flèche maximale que vous considérez comme admissible.

Néanmoins, vous notez que cette charge est bien en dessous de ce qu’il est courant de rencontrer pour un grenier.

Puis je alors me permettre de vous demander quelle serait la section et l’espacement appropriés pour une charge telle qu’elle est à juste titre considérée pour ce type d’application ?

Je reconnais bien volontiers que l’estimation des sections conseillées par mon collègue est plutôt " légère ", je suppose que les éléments qui lui ont fait dire que du 38 x 200 environ suffirait sont aussi le fait que la hauteur utile de cet espace est de 50 cm en son point le plus bas et qu’elle ne progresse sur les 4.40 m de largeur de mon garage qu’à raison de 28 % , c’est à dire la pente de ma toiture. De plus, j’ai bien précisé que ce " fourre tout " était plus destiné à recevoir des choses plus encombrantes que réellement lourdes.

Un autre élément qui a pu influencer mon collègue est sa propre expérience en terme de " grenier ". Agriculteur et propriétaire d’un hangar en structure métallique, celui-ci a réalisé un solivage en résineux de section 80 x 200 avec un espacement de 50 cm supportant un plancher ep 22 mm. Les solives sont positionnées entre deux IPN distants de 5 m.

Cette plate-forme de 5 m de large sur 13 m de long sert à stocker des " boules de foin " pesant chacune 300 kg et étant empilées sur 3 hauteurs.

D’une surface de boule proche d’un M², nous pouvons donc constater que la charge permanente est d’au moins 900 kg/m² Et cela fait des années qu’il stocke de cette manière

Mais, dans un souci de tranquillité, je me garderait bien de jouer aux apprentis sorciers et suivrais vos prescriptions à la lettre

Cependant, une inquiétude subsiste : mes solives seront soutenues à l’aide de sabots métalliques chevillés (chevilles de 8 dans murs d’agglos) à l’aide de 4 tirefonds de 6x50 par sabot.

Cette fixation est elle suffisante ?

Je me vois mal réaliser un " encastrement " en faisant des trous de scellement dans les agglos

Comment " assurer " le coup ?

Merci pour votre aide.

Cordialement

Hervé

Publié par Sylve il y a 12 ans

@Boisphile : tu as écris "(ce qui n'est pas large, car je rappelle ici que, si pour une habitation, la charge d'exploitation est de 150 kg/m², pour un grenier elle doit être de 250) ". Il me semblait que 250 kg/m2 c'était pour l'habitation, en tout ca c'est ce qu'un entrepreneur a dit a mon père, se serait il mépris ? 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Hervé et Sylve,

Sylve, je ne pense pas que nous nous connaissions !! Par ailleurs, je suis acteur actif de certaines règles professionnelles, normes et autres DTU et en particulier du Plancher. Si j'affirme que la charge d'exploitation d'une habitation est 150 kg/m² et celle d'un grenier 250, cela peut être vérifié par quiconque. Cela étant, il ne s'agit la QUE de la charge d'exploitation, dont 20% sont comptés comme étant les charges permanentes (de mobilier par exemple) et 80% comme temporaires (circulation des personnes) A ces charges, il convient d'ajouter toutes les autres charge, en principe permanentes, que sont, le poids propre des matériaux, le plafond, les isolations, le plancher, le cloisonnement et les revêtements de sol. Cela revient à dire que dans la plus part des cas nous arrivons vite à 120 kg de charges permanentes et 120 de temporaires, ce qui fait 240 kg/m² dont 50% de permanent.

Dans le cas du grenier, c'est exactement la même chose, sauf que l'on remplace les 150 kg (80 – 20) par 250 (80 – 20)

 

Hervé, il est toujours dangereux de faire des comparaisons sur des situations qui ne sont pas comparables. Juste une démonstration pour illuxtrer.

Une balle de paille mesure pour le moins 1m50 de diamètre, lorsqu'elle est posée au sol elle occupe donc un espace de 1,5 x 1,5 soit 2,25 m². Si nous divisons le poids de trois balles sur 2.25 m² nous obtenons, non plus 900 mais 400 kg/m². De plus, dan le cas de stockage de balles de paille, tout le monde se moque de la forme que peut prendre une solive et celle-ci peut très bien prendre une flèche de 1/100 sans même se rompre, ce qui, bien sur n'est pas admissible pour un plancher.

Curieusement, c'est exactement ce que révèlent les calculs, dans le configuration que vous décrivez.

 

Pour en revenir à votre affaire, pour une portée de 4m40, pour une charge de grenier et une flèche correcte de 1/300 suffisante pour un garage, la section est de 75 x 225 mm pose avec des entraxes de 511 ou 513 mm pour des dalles de type P5 ou CTBH 22 mm de 2043 ou 2050 mm de long utile suivant le fournisseur,

des entraxes de 500 ou 497 pour des dalles OSB 3 ou 4 en 16 ou 18 mm de 2500 ou 2485 mm de long utile suivant le fournisseur.

 

Boisphilement votre

Publié par Sylve il y a 12 ans

Merci beaucoup Boisphile de tes explications. Je me suis permis de t'interroger bien que nous ne nous connaissions effectivement pas, car comme je l'ai précisé dans mon message, l'information sur les 250 kg/m2 vient d'un entrepreneur lors de travaux en Bretagne. J'ai préféré te demander plustôt que rester dans l'ignorance du pourquoi de la différence entre ce que tu écrivais et ce qu'avait dis cet entrepreneur. Merci beaucoup de m'avoir répondu. :)

Cordialement

Sylve

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Solivage au dessus garage (grenier)

Publié par Sylvain2

0 réponse
691 vues
0 like

calcul solivage grenier au dessu du garage

Publié par florian30

8 réponses
2022 vues
0 like

Grenier au dessus d'un garage

Publié par bigtaz69

6 réponses
1498 vues
0 like

Réaliser grenier au dessus garage

Publié par Cajesben

0 réponse
1642 vues
0 like

Grenier au dessus d'un garage

Publié par GerardF

0 réponse
2018 vues
0 like