Muralière sous-dimensionnée ?

Publié par Eco il y a 3 ans

Bonjour,

je suis en train de rénover une maison de 1958 construite en briques creuses de 20.

Dans les combles, je souhaite réaliser un solivage pour abaisser la hauteur à 2,60 m (actuellement 7 à 8 m sous faitage). Ce faux plafond n'aura à porter, outre son propre poids, que 40 cm de ouate de cellulose et de l'OSB de 12 mm (voir mon poids - 70kgs en cas de maintenance occasionnelle)

La pièce en question fait 5 m de long pour 4 m de large (portée des solives). Après quelques recherches des abaques pour "plafond léger", je suis parti sur des solives 63x175, entraxe 50 cm, portée 4m. C'était le plus facile à trouver en magasin.

Je vais fixer des muralières (longueur 5m en tout mais divisée en 2 parties de 3m et 2m) avec scellement chimique et tamis tous les 70 - 80 cm (avec tiges filetées de 10mm) puis des sabots pour y glisser mes solives.

J'ai récupéré des "solivettes" de 32x175, puis-je les utiliser comme muralières ou est-ce trop juste vu la configuration de mon projet ? On dit habituellement que les muralières doivent avoir la même section que les solives d'où ma question ...

Sinon, quelle serait la section "idéale" d'une muralière ?

Un grand merci d'avance !
Bien cordialement,

Eco

Publié par drevo il y a 3 ans

Vous aurez un souci pour fixer les sabots métalliques sur le porteur.
Pour cette largeur (64 mm) il faut des pointes annelées de 4x50 : il vous manque de l'épaisseur.

Publié par Eco1 il y a 3 ans

Merci pour ta réponse.

(PS : je suis bien le même interlocuteur, j'ai dû me recréer un compte, je m'étais planté dans mon adresse mail la 1ère fois et impossible de me reconnecter....)

50 c'est bien la longueur du clou ? la vache
Donc effectivement, 32 mm ça va faire juste, et ça ne se visse pas des sabots dans une muralière ? faut obligatoirement clouer ?

Dans cette section, 50 mm, c'est pas facile de trouver des solives de cette hauteur, ça existe en 50x150 et je ne peux pas prendre une muralière moins haute que mes solives.

Donc faudrait prendre la même section que mes solives ? pas le choix ?

Merci,
Eco

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Concernant le solivage, c'est OK !

Concernant les sabots, il faut des SAE 300-64-2 et vous pouvez les fixer avec des pointes CNA de 4 x 35 (28 par sabot) dans la mesure ou il n'y a que 150kg à reprendre par appui.

Publié par drevo il y a 3 ans

Le sujet est intéressant !
Donc si je comprends bien on pourrait dans ce cas, compte tenu des charges, utiliser des CNA 4,0x35 en principe pour les sabots de largeur < 50 mm.
L'occasion de poser quelques questions qui seront je pense utile à d'autres personnes consultant ce forum :
- est-ce pour cette raison que vous préconisez un clouage total ?
- la référence CNA 4,0x35 d'après la fiche technique a une valeur caractéristique en cisaillement de 1,66 kN pour des sabots d'épaisseur 1,5 à 2 mm et dans du bois de classe C24 ; cette valeur correspond-elle à la charge maximale admissible par pointe, soit environ 169 kg ?
- en clouage partiel, quel coefficient de sécurité appliquer par rapport aux charges totales reprises par le sabot ?
Merci d'avance
Cordialement

Publié par Eco1 il y a 3 ans

Bonjour Boisphile,

merci pour ta réponse.

Quand tu dis "solivage OK", cela inclut mes muralières de 32x175 qui pourraient donc onvenir dans ma configuration en utilisant les pointes CNA de 4x35 et en clouant tous les trous des sabots.

C'est une bonne nouvelle,

merci bcp !

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Dans un assemblage par sabot métallique, ce qui compte c'est la charge à reprendre, non pas par le sabot lui-même qui est dans la grande majorité des cas courant, surdimensionné, mais par les fixations.

Oui, bien que ce ne soit pas réellement nécessaire dans le cas présent, je conseille le clouage total, par mesure de précaution, parce qu'il s'agit d'un profane. Non, une valeur caractéristique n'est pas une contrainte admissible, mais je n'en dirai pas plus car il y a déjà suffisamment d'apprentis sorcier sans en créer d'autres. Les pointes (ou autres) ont des valeurs de cisaillement et d'arrachement qui tiennent compte de coefficient de sécurité, raison pour laquelle il est important d'utiliser les pointes du fabricant de sabots et non des pointes en acier à ferrer les ânes qui proviennent d'on ne sais où, c'est à la personne qui calcule l'assemblage de prévoir les fixations nécessaires.

Publié par drevo il y a 3 ans

En effet pas de « pointe à ferrer les ânes » !
Je comprends votre prudence. Dernière question peut-on alors considérer la valeur caractéristique 1,66 kN comme une valeur limite et définir le coefficient de sécurité selon les cas à partir de cette valeur ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

NON

Publié par Eco1 il y a 3 ans

Et je préfère être sur-dimensionné que l'inverse donc je vais suivre ton conseil, choper les bonnes pointes CNA et clouer totalement mes sabots.

D'ailleurs, en tant que "profane", j'ai demandé leur avis à beaucoup de gens et nombreux vendeurs en magasin de bricolage conseillent de visser les sabots (et pas en mettant 28 vis par sabots ... j'ai entendu plusieurs fois, "vous mettez 6 à 8 vis par sabots ...")
Et je pense du coup que beaucoup de particuliers font ça ....

J'ai donc bien fait de venir glisser ma question ici.

En tout cas, merci pour votre réactivité et la mine d'info de ce forum.

Bien cordialement,

Eco

Publié par drevo il y a 3 ans

Ok donc c'est une valeur qui permet de déterminer avec d'autres paramètres la résistance de calcul.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Eco1, la seule chose qui compte, ce sont les prescriptions du fabricant, simpson.fr  le reste c'est n'importe quoi.

Publié par drevo il y a 3 ans

J'espère que les quelques lignes que j'ai écrites en rebondissant sur ce sujet ne sont pas comprises dans le « reste » : il me semble en effet que la compréhension avant l'action ou la compréhension pour améliorer l'action sont des démarches aux antipodes de celles pratiquées par l'apprenti sorcier !

Publié par fred07 il y a 3 ans

Pour ma part, par "le reste" je comprenais plutôt que 6 à 8 vis par sabot c'est n'importe quoi...

Il y a une chose importante à retenir car il y a souvent confusion, c'est que la vis est performante à l'arrachement et le clou au cisaillement.
Ce n'est pas du tout la même dureté d'acier.

La vis casse et le clou se tord.
Le clou s'arrache et la vis se cramponne.

Ne jamais dénigrer le clou, même s'il semble primaire, technologiquement parlant.

Publié par drevo il y a 3 ans

J'étais passé à côté... tout s'éclaire ! Les éléments de calcul sont effectivement disponibles sur le site cité ci-avant, il faut regarder dans la rubrique Ressources pour les formules et dans les tableaux des pages de produit pour les valeurs et autres données utiles selon le contexte.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

dimension muralières

Publié par lili brimbelle

9 réponses
1539 vues
0 like

Quel dimension pour une muraliere?

Publié par speedster776

20 réponses
8401 vues
0 like

Dimensions de muralière

Publié par Fred

9 réponses
71 vues
0 like

QUESTION POUR DIMENSIONS MURALIERE

Publié par AZZILIS

2 réponses
1564 vues
0 like

re dimension muralière

Publié par lili brimbelle

4 réponses
2193 vues
0 like