Aménagement d'une mezzanine

Publié par Sophie il y a 14 ans

Bonjour,

Je découvre votre site et surtout votre forum peut-être un peu tard. En effet, nous souhaitons aménager une mezzanine de 3, 90 m sur 3,20 m et nous avons déjà mis en place les solives donc j'espère que vous allez confirmé nos choix : dans la longueur solives de 20 x 10 espacées de 56 cm d'entraxe fixées à une extrémité dans un mur en pierres (cales et rebouchage mortier) et à l'autre extrémité par des sabots sur une solive perpendiculaire de 27 x 9. Cette solive est également fixée à une extrémité dans un mur en pierres et à l'autre par un sabot dans une solive 20 x 10 de 6 m de long. Les solives sont soutenues également à 1,90 m du mur en pierres et à 1,90 m de la solive 27 x 9 par un mur en parpaings ( en fait, le premier mur en pierres mentionné, le mur en parpaings et la solive de 27 x 9 sont parralèles tous ensembles et perpendiculaires aux solives de 20 x 10. Nous souhaitons mettre un plancher en OSB de 18 mm. Est-ce possible ? Sachant que la pièce à l'étage ainsi obtenue est en rampant avec une seule pente avec à hauteur maximum 1,50 m. Autant dire qu'il n'y aura jamais de meubles lourds (au plus un canapé).

Merci de me répondre.

Sophie

Publié par Sophie il y a 14 ans

En lisant d'autres forums, je me rends compte que j'ai certainement oublié des compléments d'informations nécessaires pour une réponse
Nous souhaitons mettre un sol stratifié + sous-couche. Il y aura simplement une rambarde sur la solive de 27 x 9 pas de cloison. Par contre, sur la solive 20 x 10 de 6 m de long, il y aura certainement un système tasseaux + voliges à la place d'une cloison mais de faible hauteur (30 à 50 cm maximum puisque c'est en rampant. Pour y accéder, un escalier qui arrivera sur la solive 27 x 9 contre le mur.

Sophie

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 14 ans

Bonjour Sophie,

Le moins qu'on puisse dire c'est que vous êtes gonflés de réaliser cela sans calculs, comme ça au pif !!!
Le tout est posé, je suppose et ce que vous demandez équivaut à donner un seau au pompier pour éteindre l'incendie.
Diagnostic rapide sur les sections : Solives de 3900 et la solive de 3200 OK.
Par contre je ne comprend pas le raisonnement pour celle de 6000, une hauteur de 200 pour une portée de 3900, une hauteur de 270 pour une portée de 3200 et seulement 200 pour 6000 mm.
C'est totalement insuffisant, d'ailleurs elle doit flècher de son propre poids.
Alors la charger qui plus est d'une charge concentrée au 2/3 de sa longueur c'est inconscient.
Par ailleurs, comment avez-vous déterminé les entraxes de solives ?
Je ne connais pas une dalle du marché qui corresponde à cet entraxe dont je rappelle qu'il doit être un sous-multiple de la longueur utile des dalles pour que les petites rives soient supportées par les dites solives.
Comment allez-vous faire ?
Heureusement que cela ne sera qu'une mezzanine purement décorative !
Ce qui n'empêchera pas la poutre de 60mètre de prendre de la flèche.

Boisphilement votre.

Publié par Sophie il y a 14 ans

Pour vous rassurer peut-être un peu (!), nous nous sommes tout de même renseignés dans différents magasins de matériaux avant de nous lancer dans l'aventure.
Pour la solive de 6 m (en fait 5,7 ou 5,8 m), en fait elle est maintenue comme les autres solives par un mur en parpaing perpendiculaire placé à environ 1/3 de sa longueur ce qui fait qu'elle a une portée au plus de 3,9 m.
Pour les dalles (de 250 x 60), l'idée était de faire portée la rainure (ce que vous appelez les petites rives, non ?) sur la largeur de la plaque sur une solive et de couper "à la taille" de l'autre côté contre le mur ou contre la volige de l'autre côté.
Par contre, même si la hauteur de la mezzanine est peu importante, elle risque d'être utilisée assez souvent (petit coin lecture ou salle de jeu).

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 14 ans

Ma chère Sophie,

Sachez que l'OSB est un panneau qui à un sens prépondérant, son sens long.
Dans le sens travers ses capacités porteuses sont divisées par deux et il n'est pas permis de l'utiliser dans ce sens en plancher car il y a risque de rupture.
De toutes façons, quelque soit le type de dalle utilisé, celles-ci doit toujours être posée perpendiculairement aux solives.
Cela va vous poser un problème car vous aurez donc à recouper toutes les dalles en longueur pour que leurs petites rives soient posées sur les solives.
De fait, hormis la perte importante, vous supprimez l'assemblage rainure-languette et vous vous retrouvez avec un bord droit et il vous faudra laisser un jeu de 2,5 mm entre chaque dalle pour leur dilatation faute de quoi il y aura des grincements et des désaffleurs, de plus ce jeu est un nid à poussières.
Cela vous obligera donc à poser un revêtement de sol pour masquer ces jeux.
Bien sur, prenez un OSB 3.

Boisphilement votre.

Publié par Sophie il y a 14 ans

Merci de porter attention et réponses à mes messages même si je sens une certaine inquiétude dans les votres !!!

En fait, je pense qu'on est d'accord sur le sens de pose (le grand côté du panneau perpendiculaire au solive, la largeur parallèle ?), par contre, je pensais décaler les jointures sur les petits côtés, c'est-à-dire que je faisais ma pose en mettant les plaques grand bord contre grand bord sans décalage (les petits bords rainurés sur une solive "centrale" et du côté du mur une coupe) et ensuite, la deuxième rangée de plaques avec un décalage avec petits bords rainurés venant s'encastrer dans les autres sur ma solive "centrale" et coupe à l'autre extrémité. En fait, je comptais décaler à l'inverse de vous. Est-ce possible ? Est-ce moins solide ?

Par rapport à la dilatation des plaques, n'a-t-elle pas lieu de la même façon dans le cas de plaques rainurées ?

Je reviens sur la solive de 6 m qui en fait repose sur un mur à 3 m 90. La solive de 27 x 9 qui vient se fixer par sabot dedans est soutenue également au niveau du sabot par une cloison en carreaux de platre. Est-ce suffisant ? Ou faut-il rajouter un poteau de maintien en bois ?

Merci d'avance.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 14 ans

Bonjour Sophie,

Mais je m'efforce de répondre, pas de problème pour moi, mais pour vous oui !

Donc pour répondre à votre système particulier, effectivement, vous perdez en rigidité sur l'ensemble, mais, bon, cela vous regarde et ne mettra pas en péril votre sécurité.

Je ne comprends pas la seconde question ??? mais ne s'agit-il pas de plaques usinées rainure languette dont vous parliez ?

Si pour des dalles rainurées, les petites rives de ces dernières doivent obligatoirement être supportées, pour des panneaux à bords droits, ce sont les quatre rives qui doivent être supportées et on doit laisser un jeu de 1.5 mm/m de panneau en périphérie de chaque panneau.

Une cloison en carreaux de plâtre n'est pas porteuse.

Boisphilement votre.

Publié par Sophie il y a 14 ans

Bonjour,

Si, je parle bien de dalles rainurées de 2500 * 600 * 18. Donc, si j'ai bien compris, les petites rives doivant être supportées par les solives (ce que je comptais faire). En fait, au lieu de'aligner les grands côtés des dalles et de décaler les petits, j'avais envisagé d'aligner les petits et de décaler les grands. Comme ce sont les petites rives qui doivent être supportées par une solive, ce système me permettait de ne pas avoir de coupes au milieu du plancher (avec les contraintes des 1,5 mm, etc...) et seulement sur les côtés. Toutes les petites rives centrales auraient été supportées par la même solive (puisque que je n'ai que 2 plaques dans la largeur). Cette méthode assure-t-elle la même solidité que celle préconisée sur ce site ? (Je pense que c'est cette question là que vous n'aviez pas compris).

Merci d'avance.

Sophie

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 14 ans

 

Bonjour Sophie,

J'ai bien du mal à vous suivre.

Comment comptiez-vous faire, sachant que les dalles font 2500 et que vos entraxes sont à 560 mm ?

Cela ne vous permet pas de reposer les petites rives sur les solives, étant bien entendu que la longueur des dalles est perpendiculaire aux dites solives, qu'elles sont posées bout à bout et que la rangée suivante vous démarrez avec un décalage de un ou deux entraxes pour former coupe de pierre.

Ce que vous voulez faire est une curiosité personnelle, elle ne répond pas aux règles, elle ne présente pas de risques pour votre sécurité mais engendrera des désagréments d'utilisation comme des grincements par exemple.

Pour les limiter, je vous encourage vivement à coller les assemblages.

Boisphilement votre.

Publié par Sophie il y a 14 ans

Bonjour,

J'ai bien conscience effectivement de ne pas être très claire et, le problème, c'est que je vois mal comment vous expliquer cela pour me faire comprendre !! Je vais tout de même essayer !
Donc la mezzanine fera environ 3 m de large et 3 m 90 de long (longueur des solives).Je vais donc placer ma première plaque perpendiculairement aux solives dans l'angle avec, pour les petites rives du côté du mur une coupe (qui, à priori, n'est pas gênante) que je vais faire de telle manière que le côté opposé repose bien sûr sur une solive. Mes entraxes étant de 56 cm, on peut supposer que la longueur de ma plaque sera d'environ 2 m 29. Pour finir cette rangée dans la largeur, il manquera donc environ 71 cm. Au delà des 3 m, on est sous des rampants très bas mais, au sol, des solives existent espacées de 70 à 80 cm. Le but est de prolonger le plancher d'environ 1 m 50 sous ces rampants pour ne pas les utiliser bien sûr pour la circulation mais éventuellement en petits rangements. Donc la plaque suivante fera environ 2 m 21 de long (les pertes sont donc moins importantes). Et, pour permettre à la fois des pertes moins importantes et le même "confort" que ce que vous préconisez en conservant les rainures et donc de bonnes jointures, j'avais pensé que cette deuxième plaque (au lieu d'être alignée avec la première dans la longueur et de se retrouver sur la deuxième rangée avec des décalages d'entraxes et donc des problèmes de coupes) pourrait être coupée dans la longueur par moitié (résultat : une plaque de 2 m 50 x 30 cm, et même, vu la situation, une plaque de 2 m 21 x 30 cm) donc les deux plaques auraient été en décalage sur la longueur. A la rangée suivante, j'aurais mis deux plaques avec des largeurs de 60 cm. Le décalage aurait été conservé et ainsi les petites rives auraient toujours reposées sur une solive. En fait, cette solution me semblait apporter les mêmes intérêts que la pose préconisée, à savoir des jonctions qui ne sont pas aux mêmes endroits d'une rangée à l'autre, et mieux correspondre à mon problème d'entraxe mais je me trompe peut-être complètement. C'est d'ailleurs pour cela que j'insiste à essayer de vous faire comprendre mon cas pratique car j'aimerais tout de même poser le plancher de manière correcte.

Merci d'accorder encore quelques instants à la compréhension de ma mezzanine !

Sophie

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Aménagement d'une mezzanine dans un garage

Publié par Ministar

1 réponse
1075 vues
0 like

Aménagement mezzanine dans garage d'une MOB

Publié par sibbboon

1 réponse
934 vues
0 like

Amenagement de Mezzanine

Publié par LoloD

2 réponses
1247 vues
0 like

Aide à l'ammènagement d'une petite plateforme / mezzanine

Publié par vivi33

1 réponse
1291 vues
0 like

aménagement d'une grange

Publié par FlorenceM

1 réponse
1883 vues
0 like