Plancher en rénovation

Publié par PAF il y a 14 ans

Bonjour,

encore un cas de plancher, mais je n'ai pas trouvé dans le forum de cas suffisament proche pour répondre à toutes mes questions :

Je suis en train de renover un appartement pour lequel j'ai le projet de poser un plancher cloué (lames de pin maritime ep 21mm /largeur 155mm) dans la pièce principale (20m²). La cuisine et la salle de bain sont elles déjà réhaussées d'environ 50mm.

L'immeuble est assez ancien et le sol est constitué d'une chape de béton qui repose probablement sur un plancher d'origine. Je n'ai pas envisagé de retirer la chape et envisage plutôt de consuire dessus un plancher cloué.

Comme la chape n'est pas plane (jusqu'à 20 mm d'écart /plan) mon intention est de poser un réseau de lambourdes (type charpente) 38*63mm, calées tous les 30 à 40cm, et fixées par collage sur la chape beton (je n'envisage pas de fixation mécanique, car je pense qu'un réseau de trous tous les 40cm ferait fissurer à coup sûr la chape de béton)

Les questions que je me pose sont les suivantes :
- ce projet est il viable?
- quelle colle utiliser pour coller lambourdes et cales sur le beton?
- les lames de plancher doivent elles être traitées sur leur envers (traitement anti insectes,..)?

Tout éclairage sur ce projet m'aiderai énormément, car les j'ai l'impression de ne pas me placer dans un cas "standard"....

Cordialement

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 14 ans

Bonjour PAF,

La lecture de votre post nourrit quelques inquiétudes.
Immeuble ancien, réhabilitation sans doute, creux de 20mm, tout cela mérite d'être éclairci.
Le cas est fréquent, surtout dans les grandes villes, où des vieux immeubles sont réhabilités pour en faire des appartements plus modernes.
Alors, sur le planchers existants on coule des chapes soit-disant légères pour remettre à niveau, un plafond suspendu en dessous et le tour est joué.
La nature et le fonctionnement du plancher tel qu'il était prévu au départ, sont totalement changés.
Tout d'abord les charges additionnelles qui y sont rapportées et également une chose importante à laquelle personne ne prêtait attention il y a quelques années, c'est la ventilation des locaux et la migration de la vapeur d'eau à travers les planchers.
Hors, à l'époque de la construction de ces immeubles, les planchers et plafonds étaient naturellement prévus pour laisser circuler cette vapeur d'eau.
Les travaux effectués ensuite, rendent le plus souvent étanche la surface de ces planchers, contraignant la vapeur d'eau à se stocker dans les éléments poreux comme le bois.
S'en suivent des dégradations qui peuvent être plus ou moins gênantes voire parfois graves, allant de la simple déformation du bois jusqu'à la détérioration complète de la structure bois.
Le cas s'est produit à Paris il y a 4 ou 5 ans dans un immeuble où tous les planchers on dus être en partie démontés un à un, pour passer des poutrelles métalliques de remplacement. (titanesque et sans doute horriblement onéreux)

Tout cela pour vous dire : Est-il vraiment judicieux de prévoir une nouvelle surcharge (plus de 20kg/m² de charges permanentes) sans en savoir plus ?
En ce qui concerne les lames :
Pourquoi choisir des lames aussi large, pensez au retrait ?
Comment allez-vous traiter la surface de ces lames.
Comment comptez-vous effectuez à la fois un lambourdage et un calage sur seulement 30 mm d'épaisseur ? (50 mm moins parquet 21mm)
Des lambourdes de 80 x 25 mm nécessitent un calage tous les 350 mm au minimum. (calage irrégulier du aux déformations de la dalle !!!… bon courage)

Boisphilement votre.

Publié par PAF il y a 14 ans

Bonjour et merci pour votre précieux avis.

Je me pose effectivement des questions... et je souhaiterai en savoir plus, mais que me conseillez vous pour sécuriser ce projet si comme vous l'évoquez il existe un risque que je me retrouve dans le cas que vous citez? (expert? assurance? ...?).

En complement d'info sur l'existant : Au niveau d'une cloison que j'ai supprimé on peut en effet voir le plancher initial qui à vraissemblablement été recouvert en 1972 d'une chape de 8cm en béton. L'affaissement qui doit dater de la construction de la chape beton est après mesure de maxi 15mm au centre d'une portée max de 3m.

concernant les lames je compte les traiter avec teinte + bouche pore + vernis PU.

Concernant l'épaisseur pour poser les lambourdes elle suffira car les seuils de 50mm dont je parlais sont au niveau des points hauts, ce qui ne fera qu'une légère marche avec la lambourde de 38mm + parquet de 21mm. Au centre de la pièce il y a par contre plus d'épaisseur disponible donc largement de quoi caler, mais je vais effectivement devoir faire du sur-mesure en chaque point (j'ai prévu un calage tout les 400mm ainsi qu'un espacement entre lambourdes de 400mm)

Voilà pour préciser un peu plus le cas de figure et encore merci pour vos précieux conseils.

Trés cordialement

   PAF

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 14 ans

Bonjour PAF,

La flèche que vous indiquez est de 1/200 soit le double de ce qu'elle devrait être.
Il faudrait réellement connaître l'état du planher et des solives.
Je vous conseille une expertise sérieuse avant d'entreprendre des travaux.
Boisphilement votre.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

rénovation de planchers

Publié par plx

0 réponse
1839 vues
0 like

plancher à rénover

Publié par NicolasPr

4 réponses
2078 vues
0 like

RENOVATION PLANCHER

Publié par ChristineA

1 réponse
1186 vues
0 like

Rénovation plancher

Publié par Green

1 réponse
1191 vues
0 like

rennovation plancher?

Publié par tcheki29

1 réponse
1154 vues
0 like