Autoconstruction atelier

Publié par Greenislander il y a 4 mois

Bonjour à tous

J'envisage de me construire un atelier en structure bois.

Avec une isolation top moumoute, car je souhaite l'équiper en solaire off grid ( sans raccord au réseau), panneaux solaires + batteries pour le chauffage, la lumière, et un minimum de puissance dispo pour l'outillage,. Je reviendrai sur ce point.

Je commence par le concevoir sous sketchup, les erreurs coûtent moins cher, et le calepinage est simplifié.

J'envisage un toit terrasse, la construction sera faite sous DP, et je suis limité à 3 mètres de hauteur.
J'envisage d'utiliser du Douglas sans aubier.
La scierie me dit, pas besoin de traiter. Info ou intox ?
Les petites bètes ne risquent elles pas d'en faire leur dîner ?

Donc :
En fondation, une dalle armée de 12 cm avec une muraillère de 100 mm de haut par 200 de large sur le pourtour. Une armature type pilier (4 fers avec cerclages) dans la muraillère.
La dalle sera coulée dans une "cuve" en polyuréthane (80mm), elle même posée sur poliane.
Le Pu remonte tout autour pour éviter un pont thermique avec la dalle.
Montants en 40x270, je sais, c'est beaucoup, mais avec 200 mm de laine de verre, les gaines techniques et le placo intérieur vissé directement sur les montants ( à l'américaine). J'ai noté 4mm entre les osb de contreventement. Plaque de 2800*1196 en osb 3 12mm.

Pour le toit terrasse, après avoir envisage du trilatte 180/210, j'ai lâché l'affaire, trop cher, donc, j'envisage de ruser et c'est là que les avis seront bienvenus.
Je pense fabriquer mes propres caissons isolés autoporteurs.
Autours, douglas de 270*25.
Un caisson fait 3,60m de longueur. 3 m entres appuis, débord de 60 .
3 sous caissons dont la dimension intérieure est pile poil la taille d'une plaque de pu. Monté cloué/collé ( colle pu, clou annelés au clouteur gaz). À l'intérieur, un tasseau à 50mm du bord inférieur, pour mettre un osb de 9mm pour rigidifier. Sous l'osb, de l'espace pour les gaines, les embases Led, ensuite, plafond placo.
Au dessus de l'osb, 2 couches de pu 60mm, puis 40 mm de laine de roche ( pour le bruit)(R= 9,4).
Le toit se compose de 22 caissons, 2 rangs de 11, appui central sur une panne de 100*300.
Entre chaque caisson, 20mm d'espace pour injecter du pu après humidification, pour que ça colle bien. Des entretoises de 20mm épaisseur pour solidariser les caissons entres eux par le côte long (poeliers + écrous). Sur les bouts, tire fonds + Plaques metalliques à cheval pour accrocher aux pannes. Les plaques et les vis sont goudronnées pour éviter la corrosion.
Puis des dalles de plancher osb 22, et enfin un revêtement bitume+ alu de type mammouth. 1 cm/m de pente.

Je m'arrête là pour une petite pause.

De mon point de vue, ça doit le faire, mais...

Vos critiques, remarques, suggestions sont les bienvenues. Rien de tel qu'un petit débat contradictoire pour voir les buggs dans le raisonnement

Merci d'avance et au plaisir.

Greenislander.

Publié par Greenislander il y a 4 mois

Oups
C'est pas 2*60mm mais 2*80mm dans les caissons de toit
Sinon le R que je donne n'est pas bon.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

autoconstruction

Publié par quedubois

11 réponses
2030 vues
0 like

Autoconstruction ...............

Publié par Boisphile

0 réponse
1203 vues
0 like

Mezzanine dans un atelier

Publié par PierreO2

0 réponse
944 vues
0 like

autoconstruction : des volontaires ?

Publié par martinjerome

4 réponses
2721 vues
0 like

Annuaire autoconstruction

Publié par annuaire

0 réponse
1692 vues
0 like