Pare vapeur ?

Publié par haribo70 il y a 3 ans

Bonjour,
Ayant parcouru le forum, j'ai déjà trouvé beaucoup de réponses à mes questions mais quelques une reste en suspend, c'est pourquoi je vous sollicite.

Je suis entrain de de faire construire une MOB est je me pose plusieurs questions technique sur la composition des murs et plus particulièrement sur le choix du pare vapeur.

Composition du mur de l'extérieur vers l'intérieur : crépi, 40mm de polystyrène, 12mm d'OSB3, 160mm de fibre de bois, pare vapeur, 50mm de vide technique et plaque de plâtre.

Avec ce type de mur, il me faut un PV avec un SD de 90 ou puis-je mettre un vario de chez is..r.

De plus je voudrai poser un complément d'isolation dans le vide technique, est-ce possible ?

Dernier point concernant l'isolation de la charpente (industrielle), je souhaiterai garder un vide technique pour ne pas percer le pare vapeur, je voudrai procéder en deux couche (200 et 100mm) avec le PV entre. Est-ce réalisable ou y a t-il une autre technique.

Merci d'avance pour vos conseils

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Composition du mur de l'extérieur vers l'intérieur : crépi, 40mm de polystyrène Vérifiez bien que c'est un système sous avis technique, il n'y en a pas 50, juste 1 en 3 lettres. Soyez vigilent, parce que ce système a un coût et nous rencontrons des entreprises qui pose du PSE standard avec un enduit lambda donc sans aucune garantie. ,

12mm d'OSB3, 160mm de fibre de bois non traditionnelle, pare vapeur, 50mm de vide technique et plaque de plâtre.
Avec ce type de mur, il me faut un PV avec un SD de 90 ou puis-je mettre un vario de chez is..r.  Non surtout pas , ce n'est pas un pare-vapeur justement et dans le cas d'une façade non ventilée, il faut au minimum un SD de 90m et c'est vraiment un minimum, surtout avec la laine de bois. Et veillez également que les bois d'ossature soit au maximum à 18% d'humidité, si non ce seront des moisissures garanties dans la LDB.
De plus je voudrai poser un complément d'isolation dans le vide technique, est-ce possible ? Oui, mais un vide technique reste vide pour le passage des gaines et des boitiers. Partout où l'isolant sera comprimé, l'isolant sera moins performant.
Dernier point concernant l'isolation de la charpente (industrielle), je souhaiterai garder un vide technique pour ne pas percer le pare vapeur, je voudrai procéder en deux couche (200 et 100mm) avec le PV entre. Est-ce réalisable ou y a t-il une autre technique. C'est scabreux ……..Normalement le PV est agrafé sous les fermettes, ensuite il y a un contrelattage sur lequel sont fixées les suspentes, de telle sorte qu'elles ne traversent pas le PV.

Publié par haribo70 il y a 3 ans

Donc si j'ai bien compris, mon mur crépis, ite, osb, fibre de bois ou me conseillez vous de la laine de verre, pare vapeur, laine de verre et placo.

Pour la charpente, hpv, 220 laine de verre entre fermettes, pare vapeur, 80 laine de verre et placo.

J’espère être dans le bon

Pour le PV, j'utilise le même que pur le RDC ?

Comment puis-je assurer une bonne étanchéité à l'air au passage des solives pour remonter vers l'étage ?

Merci pour toutes ces infos.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Donc si j'ai bien compris, mon mur crépis, ite, osb, fibre de bois ou me conseillez vous de la laine de Roche en panneaux semi-rigide verre, pare vapeur SD 90m, laine de verre et placo. OK
Pour la charpente, Film de sous toiture hpv et bien sur contrelatte et liteaux + tuiles (ou autres), 220 laine de verre entre fermettes, pare vapeur, 80 laine de verre et placo.
Pour le PV, j'utilise le même que pur le RDC ?  Oui SD 90m c'est OK
Comment puis-je assurer une bonne étanchéité à l'air au passage des solives pour remonter vers l'étage ? C'est quelque chose qui se prévoir à l'avance. Soit le plancher est monté sur muralières et le PV passe derrière, soit il faut poser une bande de PV sur le chaînage puis le solivage, puis remonter le PV sur les extrémités de solives et le rabattre dessus et poser ensuite les solives d'about. Monter le mur de l'étage et remonter en même temps le PV sur les montants puis faire un raccord à l'adhésif avec les PV du RCH et de l'étage.

Publié par haribo70 il y a 3 ans

Bonsoir,

Je vais suivre vos conseils et je viens de passer commande. Finalement pour l'isolation de la charpente, je vais utiliser les suspente intégra 2.
Pour mon passage de solive c'est pour des combles aménagés. Donc je pense faire les murs du RDC puis 2m de plafond, et passage entre solive pour remonter verticalement jusqu'aux rampants.
Y a t il une technique particulière?

Cordialement.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Le passage entre solives est à proscrire totalement, il n'est pas possible de faire une étanchéité correcte de cette façon, ce temps là est révolu, il faut oublier. Par contre, ne JAMAIS oublier que les fuite par convection sont 100 fois plus dangereuses que les fuites par diffusion.

Publié par haribo70 il y a 3 ans

Excusez moi pour cette absence.

Mais vu que ça n'a pas été pris en compte par le fabricant, il faut tout de même que je trouve une solution pour assurer au mieux mon étanchéité à l'air.

je pense à 2 possibilités,

1 celle que je vous ai évoquez dans mon premier message en passant entre les solives, mais compliqué.

2 réaliser 2 enveloppes une pour le RDC et une pour l'étage.

ou autre en vous remerciant de votre aide.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Pouvez vous faire deux croquis de coupe, l'une montrant les solives en appui sur le mur et l'autre montrant les solives parallèles au mur. On trouvera une solution, mais il ne faut pas remercier le constructeur.

Publié par haribo70 il y a 3 ans

voila une coupe de la maison,
https://drive.google.com/file/d/0BxFbJcBbFpEqcjBYQ1E5blREWjQ/view?usp=sharing

les fermettes sont posées directement sur la lisse de chainage.

je vais appeler le constructeur.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

 

1) OK ! Mais on ne parle plus de solives, mais d'entrait de fermettes. Si votre croquis est juste, je remarque qu'il manque une jambette au droit de l'appui sur les murs. Par ailleurs, la toute première chose à faire est de demander la note de calculs complète de ces fermettes afin de vérifier si ces combles sont bien calculés pour être habitables et non pas simplement aménageables, c'est-à-dire vérifier les charges prises en compte dans les calculs. Donner également le lieu d'implantation.

2) Faire figurer la position de l'isolant, le type et l'épaisseur.

3) En tout état de cause, il faut privilégier la solution 2, mais sans doute avec un PV également SUR le plancher de l'étage selon le positionnement de l'isolation.

Publié par masterbois il y a 3 ans

Bonjour, je me permet de m’immiscer dans la conversation car j'ai relevé un  problème qui risque d'être le mien. Je suis en train de construire ma MOB. J'en suis à la couverture. C'est au sujet de la jonction du pare vapeur entre deux niveaux. Dans le speed du levage j'avais pas prévu de pare vapeur et du coup je me suis dit comme tt le monde que je scotcherai tout ça bien comme il faut et la bim je tombe sur ta réponse boisphile. Tu semble dire que ça sera pire que le mal. Donc j’admets bien volontiers que je me suis planté mais du coup as tu une autre solution.

Publié par masterbois il y a 3 ans

D'autre part j'aurai un tas d'autres questions sur la conception de l'isolation et j'aprécierai une validation de ta part. Dois je ouvrir un autre post??

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Le problème des adhésifs est crucial et actuellement dans le débat au 31-2. On sait que les fuites de vapeur par convection sont 100 fois plus dangereuses que par diffusion. Cela étant, il faut prouver l'adhérence d'un adhésif entre deux pare-vapeur, entre un PV et un panneau de CTBX ou OSB ou panneau de particule, entre un PV et du béton, entre un PV et un pare-pluie entre un PV et un film de sous toiture et bien sur la garantie de 1 an ne suffit pas.

Hors aujourd'*** PERSONNE n'est en mesure de garantir la tenue dans le tems des adhésifs.

Alors il convient de prescrire l'adhésif qui provient du même fabricant que le PV pour limiter les risques. Mais là où cela ne joue plus, c'est que vous ne pourrez rien garantir entre PV et bois, surtout que celui-ci doit être traité et que l'adhérence est aléatoire.

Je ne cesse de le répéter que certains doivent dire que je radote, tout le monde pense que l'ossature bois ce n'est pas compliqué, grave erreur, c'est un métier très pointu et même si le métier de charpentier est sans doute le mieux placé pour la MOB, il y a besoin de complément de formation. C'est encore plus pointu dès que l'on aborde le positionnement des isolants et l'étanchéité à l'air.

Le problème des pathologies dues à cela, c'est qu'elles mettent beaucoup de temps à apparaitre, 7, 8, 10 an et plus, mais lorsqu'elles apparaissent les bois d'ossature sont très souvent en très très mauvais état et compromettent la solidité de l'ouvrage. C'est dans certain cas dramatique, je pense en particulier à une très belle construction qui a 7 ans et qui va sans doute devoir être rasée pour être reconstruite, tellement les lisses basses, pieds de montants et linteaux intermédiaires sont pourris. (7 ans)

 

Publié par masterbois il y a 3 ans

ok bien compris la leçon. Je suis pourtant charpentier et plutôt bien formé mais sans doute pas assez. Donc concrètement je cherche un adhésif sois disant au top et je deviens croyant?? Tu semble dire que c'est pire que le mal. C'est bien ce qu'on appel le point de rosée? Tu pense qu'il vaudrait mieux ne rien mettre?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Là, vous avez tout dit, ces deux opérations, pose de l'isolant et étanchéité à l'air sont des postes important techniquement et très consommateur de temps. Il y a nécessité de les prendre en compte dès le départ, faute de quoi, comme on ne la pas ou mal prévu, il faut faire vite et c'est là que ça coince parce que les gens ne sont pas formés correctement à la pose des PV et leurs adhésifs. C'est un travail minutieux qui est malheureusement pris comme une protection de type bâche ou polyane, avec une importance relative, alors qu'au contraire c'est une protection essentielle. Alors que le transfert d'humidité par diffusion ne représente que 0.5 gr/ m² et par 24h, un mètre x un millimètre de transfert par convection peut représenter jusqu'à 800 grammes par 24h avec 30° d'écart entre extérieur et intérieur (-10° à +20°) et la valeur de l'isolant à cet endroit peut être divisée par 10.

Pour votre affaire, on peut trouver une solution, mais pour cela il faudrait les coupes transversales et latérale de la jonction du plancher avec les murs et les compositions.

Publié par haribo70 il y a 3 ans

je vous mets mon montage avec les isolants entre montant et fermettes.
https://drive.google.com/file/d/0BxFbJcBbFpEqbmU5QjB3NWRPY0E/view?usp=sharing

En espérant que vous voyez le montage.

Je pense réaliser 2 volumes étanches, ouvert l'un à l'autre par la trémie d'escalier.
je pensais passer mes différentes gaines entre le RDC et l'étage dans une tube pvc, de cette facon je n'aurai q'une conduite à traiter pour l'étanchéité.

merci de vos retours.

Publié par haribo70 il y a 3 ans

je vous mets une coupe transversale.
https://drive.google.com/file/d/0BxFbJcBbFpEqSWJYTXFKUHhfazQ/view?usp=sharing

j'espère que ça vous convient.

cordialement.

Publié par masterbois il y a 3 ans

Ok merci beaucoup. Je vais faire un plan manuscrit que je scanerai. Je te le fais passez par quel biais??

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

En bas de pente des fermettes, l'isolant doit aller jusqu'au-dessus de la LDB verticale et être arrêté par un closoir vertical fixé entre les fermettes. Il faut aussi que la LDV remonte aussi entre les jambettes et de la même épaisseur. Si c'est le cas, pas de problème, tout ce que vous avez dessiné est correct.

Publié par masterbois il y a 3 ans

En fait, ça va être compliqué le croquis. Je vais essayer un description précise et simple. Structure en ossature bois 45*145.
De Bas en haut :
Lisse basse autoclave, Panneau ossature "classique" avec OSB extérieur. Sur la lisse haute viennent reposer les solives en 8*22 (perpendiculairement à ce panneau) en portant de 6.5cm. Dans la chambrée des solives est posé un "chaînage" en 8*22 contre l'OSB. Les solives sont vissées depuis l'extérieur. J' espère que c'est plutôt clair

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

structure en ossature bois 45*145. Gloup ! vous en êtes encore là ??? mais comment passez-vous la RT ?
Lisse basse autoclave, Panneau ossature "classique" avec OSB extérieur. Sur la lisse haute viennent reposer les solives en 8*22 on va dire plutôt 75, 80 c'est pour le commerce ……… (perpendiculairement à ce panneau) en portant de 6.5cm. Dans la chambrée des solives est posé un "chaînage" en 8*22 contre l'OSB Là je ne comprends pas bien !!! La chambrée, c'est le vide qu'il y a entre deux solives et de leur hauteur, dans ce cas 220mm. Le chaînage ne peut donc pas se situer dans la chambrée, le chaînage doit porter les solives et en bout de ces solives il y a une solive d'about qui ferme les travées et relie les solives entre elles. Alors évidemment 65 d'appui (on va dire 70) + 75 de solive d'about, cela fait vos 145 et du coup on créé un très joli pont thermique et comme vous ne pourrez pas poser le PV correctement, il faut être réaliste, ce sera en même temps un joli point de condensation. Mais qui a donc fait l'étude thermique de cette maison ?, parce que du coup cela m'étonnerais que ça passe 2012. Qu'avez-vous en vêture extérieure ? . Les solives sont vissées depuis l'extérieur. J' espère que c'est plutôt clair

Publié par masterbois il y a 3 ans

Pour moi une chambrée est un volume dans un plan de plusieurs pièce de bois de la même section (chambrée de chevron, de panne ou de solivage). Donc je confirme qu'il y a une pièce de bois de 8m de long en 8*22 (section fini j'ai commandé du douglas raboté et étuvé) qui relie les différents panneaux d'ossature du RDC et qui est posé contre le l'OSB. Du coup 14.5-8 = 6.5, c'est a dire la portée des solives perpendiculaires à ce panneau. C'est même solives sont vissées depuis l'extérieur du chainage. Il est prévu un doublage d'isolation a l'intérieur et là aussi j'aurai besoin de conseil. A l'extérieur c'est simplement pare-pluie sur OSB, vide de 27mm et bardage fibrociment.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Ce serait bien d'ouvrir un autre sujet, parce que là, on pollue celui de haribo70.

Merci

Publié par haribo70 il y a 3 ans

Bonjour,
Je reviens à nouveau vers vous mais maintenant c'est pour l'ITE.
Je souhaiterai descendre au maxi l'ITE en polystyrène afin que ça face un beau rendu. quel garde au sol minimum?
je vous joint un dessin de la jonction au sol.

https://drive.google.com/file/d/0BxFbJcBbFpEqQWdtMVFqTlJtYk9waTFDNF8xZ0p6MXo2TTUw/view?usp=sharing_eid&invite=CJrC4ssC&ts=565f22af&pli=1

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

L'obligation que vous avez est de recouvrir au moins de 30mm la liaison entre le muret et la semelle d'assise. Pour le reste il vous faut consulter l'avis technique. Mais ce qui me choque immédiatement c'est le MAGNIFIQUE pont thermique par le muret et la dalle béton !!! Vous n'allez pas laisser cela comme ça quand même ?

Publié par haribo70 il y a 3 ans

Non tout à fait sur la dalle je vais mettre 12cm de mousse polyuréthane.
Donc mon site je peux le descendre à 5cm du sol?

Comme je suis un peu compliqué, j' ai une bande verticale en bardage canexel, comme puis je faire pour qu'il descende aussi bas?

Cordialement. Et merci pour tout le temps que vous passez à animer ce blog.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Il faut reprendre les avis techniques des produits.

Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Pare vapeur

Publié par Treb

2 réponses
382 vues
0 like

pare-vapeur

Publié par jujube

4 réponses
323 vues
0 like

Pare vapeur

Publié par PHZ

2 réponses
1201 vues
0 like

Pare vapeur !

Publié par Bricolive

2 réponses
1413 vues
0 like

Pare vapeur

Publié par vapbois

2 réponses
263 vues
0 like